+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 59

Discussion: Vers unique

  1. #1
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 304

    Vers unique

    Voici qui n'est pas de la musique (quoique...)

    Le poète libanais d'expression française Georges Schéhadé a rassemblé et publié une "Anthologie du vers unique", et j'aime assez ce livre. Sur chaque page, un vers (unique) tiré d'un poème qui n'est pas cité (on a les auteurs à la fin, mais en attendant, mystère!).

    Je me suis dit que, sans avoir la culture et le goût de Schéhadé, on pourrait faire pareil. Voici une première proposition, ce sont les premiers récoltés, du coup ils viennent de "tubes", bien sûr. Mais en même temps j'ai constaté que pas mal de tubes n'avaient pas de vers unique qu'on puisse isoler, ils ne valent qu'à deux, ou trois, ou quatorze. En tout cas ce sont des vers qui me plaisent, à des titres tout à fait divers. Si cela amuse quelqu'un!

    L'ours et le singe animaux sages

    L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques

    Et des esclaves nus, tout imprégnés d'odeurs

    Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné

    Les sept astres géants du noir septentrion

    Et les Muses de moi, comme étranges, s'enfuient

    Avant l'Oût, foi d'animal

    Je suis veuf, je suis seul, et sur moi le soir tombe

    Et les citrons amers où s'imprimaient tes dents

    Le vent se lève! il faut tenter de vivre!

    Cette faucille d'or dans le champ des étoiles

    Franc des liens du corps pour n'être qu'un esprit

    Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles

    Et l'unique cordeau des trompettes marines

    Un roi chantait en bas, en haut mourait un dieu

    Aboli bibelot d'inanité sonore

    Quelque chose de bleu qui paraissait une aile

    Femmes, Moine, vieillards, tout était descendu

    Tel qu'en Lui-même enfin l'éternité le change

    Emperière des infernaux palus

    La laine des moutons sinistres de la mer

    Bien loin sur un étang trois cygnes lamenter

    Le pâtre promontoire au chapeau de nuées

    Quel dieu, quel moissonneur de l'éternel été

    Et quand Octobre souffle, émondeur des vieux arbres

    Sa barbe était d'argent comme un ruisseau d'avril
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  2. #2
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 822
    Quel beau sujet ! et bravo à Schéhadé pour l'idée, il fallait y penser

    Parmi les exemples cités, j'aime beaucoup

    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Je fis un feu, l'azur m'ayant abandonné
    et surtout

    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Le vent se lève! il faut tenter de vivre!
    ... tout un monde - et peut-être toute une existence, résumée en qqs mots ...


    Si j'ai bien compris, on « complète » cette liste en donnant qqs exemples relevant de nos goûts personnels ? sans donner l'auteur ?



    Je veux une vie en forme de sable dans des mains

    Son regard est pareil au regard des statues

    Tu es dans le jardin d'une auberge aux environs de Prague

    Homme libre, toujours tu chériras la mer !

    J'ai fait un pacte avec la prostitution afin de semer le désordre dans les familles

    Quelle connerie la guerre

    Et je les écoutais, assis au bord des routes

    Mais non, - ma jeunesse est finie ...

    Le bonheur passait, - il a fui !

    J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles

    Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard

    Il ne se souvient plus ; qui au juste l'aima ?

    Puisque mon coeur est mort, j'ai bien assez vécu

    J'ai langui, j'ai séché, dans les feux, dans les larmes

    Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs

    Ce mélodieux souffle, ô mon ange, c'est moi !

    Abrah ! Abrah ! Abrah !

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 304
    On complète ou on répète, pas de règle!


    "Son regard est pareil au regard des statues

    Et je les écoutais, assis au bord des routes

    Mais non, - ma jeunesse est finie ...

    J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles

    Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard

    Il ne se souvient plus ; qui au juste l'aima ?

    Puisque mon coeur est mort, j'ai bien assez vécu

    J'ai langui, j'ai séché, dans les feux, dans les larmes"

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    J’ai plus de souvenirs que si j’avais mille ans.

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans

    Comme je descendais des Fleuves impassibles

    C’est un trou de verdure où chante une rivière

    Il est un air pour qui je donnerais / Tout Rossini, tout Mozart et tout Weber

    Je suis le ténébreux, le veuf, l’inconsolé

    Pour faire le portrait d’un oiseau

    Revenant de l’école nous avons rencontré

    Et plus que l’air marin, la douceur angevine

    Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle

    L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn

    Les Turc ont passé là. Tout est ruine et deuil

    Mon père, ce héros au sourire si doux

    Le geste auguste du semeur

    Jeanne était au pain sec dans le cabinet noir

    ...

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 906
    no comment, Rimbaut forbidden
    Hugo aussi

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    no comment, Rimbaut forbidden
    Hugo aussi
    Interdits par qui ? (peu importe, au reste, RAF - ce qui ne signifie pas Royal Air Force)

  8. #8
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 822
    C'était un alexandrin, qd même

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 557
    La terre est le tapis de tes beaux pieds d'enfant


    Pour nos cheveux unis un lit silencieux


    L'espoir d'arriver tard dans un sauvage lieu


    IP

  10. #10
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 304
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    C'était un alexandrin, qd même
    Cela me rappelle une réplique de ce petit bijou qu'est "Paludes", d'André Gide.

    Le narrateur lit à son amie Angèle (si ma mémoire est bonn) le vers qu'il vient, non sans peine, de ciseler

    ' "Les capitaines vainqueurs ont une odeur forte" ; je sais ce qui vous surprend : c'est la césure'
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  11. #11
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 557
    Maint poème est la cage où chante un vers captif. (Emmanuel Lochac, Monostiches)
    IP

  12. #12
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 304
    "L'innocent paradis, plein de plaisirs furtifs"

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 557
    Et par un art divin en nous-mêmes nous changes
    (Claude Malleville, Histoire de Zagachrist, Priapée héroïque)


    Mallarmé était-il lecteur de priapées du 17e siècle ?
    IP

  14. #14
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 304
    Je n'en sais rien. Mais je pense qu'il était grand lecteur, y compris de la "poésie du passé ", comme l'appelait Éluard.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  15. #15
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 557
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    la "poésie du passé ", comme l'appelait Éluard.

    A ce sujet, j'ai lu je ne sais plus où qu'Éluard avait pris toute son anthologie de la "poésie du passé" dans celle de Fernand Mazade, mais je n'ai pas vérifié.
    Après tout, il semble que Gide, pour son anthologie à lui, avait pris les poèmes de Hugo dans des Morceaux choisis parus chez Delagrave :
    http://groupugo.div.jussieu.fr/Group...4brahamcha.pdf


    Je me souviens que dans l'anthologie de Pompidou, il n'y avait pas un seul poème que je n'avais pas déjà rencontré dans des anthologies antérieures (Lagarde et Michard, Thierry Maulnier, Marcel Arland...)
    IP

  16. #16
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 906
    C'est qui Eluard? Le criminel homophobe qui s'est fait virer des événements Dada en provoquant le coup de poing?
    Il a écrit quelque chose?
    Ah oui? des niaiseries opportunistes pérennisées par Poulenc qui s'est bien fait abuser.
    Ah c'est Pom-pompidou avant l'heure? je comprends mieux la crétinerie des fascistes français.
    La terre est bleue comme une orange, voyons Paul, ça ne sert à rien de voler Crevel et Cocteau. Meurs! Ah tu es mort? J'espère qu'on t'a enterré avec Soupault

  17. #17
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 557
    Petite géographie poétique :



    "Avez-vous vu dans Barcelone..."


    "Amis, vous souvient-il, quand nous quittions Avranches..."


    "Tout reposait dans Ur et dans Jérimadeth"


    "Toi qui pâlis au nom de Vancouver"


    "Nous irons jusqu'à San Francisco"


    Et je crois qu'il y en a encore pas mal comme ça.
    IP

  18. #18
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    géographie poétique
    T'as voulu voir Vierzon
    Et on a vu Vierzon,
    T'as voulu voir Vesoul
    Et on on a vu Vesoul,
    T'as voulu voir Honfleur
    Et on a vu Honfleur,
    T'as voulu voir Hambourg
    Et on a vu Hambourg,
    J'ai voulu voir Anvers
    Et on a revu Hambourg,
    ...

    T'as voulu voir Anvers
    On n'a vu qu'ses faubourgs,

    ...

    T'as voulu voir Paris
    Et on a vu Paris,
    ...
    J'ai vu le mont Valérien,
    T'as voulu voir Hortense,
    Elle était dans l'Cantal,
    J'ai voulu voir Byzance
    Et on a vu Pigalle
    À la gare Saint-Lazare,
    J'ai vu les « Fleurs du Mal »
    Par hasard

    ...

  19. #19
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Quand le dernier verre se vide
    Dans les bars d'Adélaïde
    On a le coeur qui s'vide aussi
    Lorsque l'on pense au pays

  20. #20
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 557
    "Un clair de lune à Maubeuge"


    "Le doux soleil de Tourcoing"


    Mais puisqu'on est passé aux vers multiples, voici (La) Selva de Mar dans un poème qui ne tombe pas sous Google :


    "J'ai dû, malencontreuse tache
    Te faire sur mon passeport
    Avec la glace à la pistache
    Prise à Selva de Mar, dans un café du port.


    A moins qu'hier je ne t'aie faite
    Avec le verre de xérès
    Qui m'aida, sous un air de fête,
    A déguiser ma peine au bar du Sud-Express..."


    (Ce n'est pas de moi.)
    IP

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages