+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 1 2 3
Affichage des résultats 41 à 47 sur 47

Discussion: Les routes du laitier

  1. #41
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    483

    Lightbulb Les routes transcrites

    Sommaire

    Qu’on les appelle des orchestrations, des réductions ou des reconstructions, il existe une panoplie d’œuvres conçues originalement pour un instrument (ou groupe d’instruments) réinventées ou adaptées pour d’autres instruments (ou groupes d’instruments).

    Il y a beaucoup d'exemples de transcriptions, et ils suivent généralement des formules distinctes. Voici certaines de ces formules:

    La transcription pour piano (qui peut être étendue à un instrument différent comme une guitare ou un orgue) prend un morceau de musique - le plus souvent, un morceau de musique orchestrale ou une œuvre scénique - et le transpose pour un pianiste (ou parfois piano à quatre mains) dans le but de permettre qu'il soit joué à la maison. J'aime penser que ceux-ci sont l'ancêtre direct des émissions et des enregistrements, comme un moyen de permettre aux œuvres d'être jouées et entendues en dehors de leur cadre d'origine. Un peu comme aller visiter son disquaire local, on peut imaginer acheter la partition pour la réduction de piano d'une symphonie, ou même d’arias opératiques. La transcription pianistique, écrite par un grand interprète comme Liszt, Thalberg ou même Vladimir Horowitz, peut être considérée comme un vecteur de virtuosité en récital.

    Une substitution instrumentale permet à un morceau de musique destiné à l'origine à une voix, une tonalité ou un instrument spécifique d'être remplacé par un autre; cela arrive souvent à la suggestion du compositeur! Pensez à remplacer un alto par une clarinette (trio de Brahms, opus 114), ou le chant de la TerreMahler suggère «si nécessaire, la partie alto peut être chantée par un baryton». Le Concierto de Aranjuez de Joaquin Rodrigo a été initialement composé pour guitare et orchestre, mais Rodrigo produit plus tard une version pour harpe et orchestre.

    Jean Sébastien Bach est connu pour "réaffecter" des parties solistes à différents instruments: son concerto pour clavier BWV 1058 est une transcription de son concerto pour violon BWV 1041, son concerto pour deux violons BWV 1042 réapparaît comme son concerto pour deux claviers BWV 1062, et ainsi de suite.

    Parfois, nécessité oblige la réaffectation des instruments - les anciens instruments comme la viole de gambe ou le dulcien étant remplacés respectivement par le violoncelle et le basson; le piano forte peut se substituer au clavecin et peut être remplacé par un piano acoustique «moderne».

    Une autre formule est la substitution de contextes - adaptation d'un quatuor à cordes pour orchestre à cordes, ou adaptation d'une pièce symphonique pour orchestre d'harmonie.

    Enfin, il y a des orchestrations - souvent des fois, en prenant un morceau pour piano ou orgue solo et en le rendant pour orchestre complet - l'exemple le plus célèbre étant les nombreuses orchestrations différentes des Tableaux d’une Exposition de Moussorgski, ou même les différents Sylphides, un ballet mettant en scène plusieurs œuvres pour piano de Chopin pour orchestre.

    L'ensemble suivant de guides d'écoute explore plusieurs de ces formules - transcriptions pour piano, substitutions d'instruments et, enfin, quelques orchestrations inoubliables.

    Vos feuilles de route


    Feuille de Route #90 - "Magyar rapszódiák"


    Les rhapsodies hongroises sont un cycle de 19 pièces pour piano, composées par Franz Liszt entre 1846 et 53, puis 1882 et 1885, sa façon d'honorer le patrimoine de son pays d'origine. Les rhapsodies no. 2, 5, 6, 9, 12, et14 furent orchestrées par Franz Doppler, avec des retouches mineures de Liszt lui-même. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast17...6-Playlist.pdf
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast176

    Feuille de Route #91 - "Trois concerti transcrits"


    Pour cette feuille de route, j’ai assemblé trois concerti sous le thème du recyclage musical. Les concerti choisis couvrent des époques différentes : le baroque, le clacissisme et le néo-romantisme du XXe siècle. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/Pcast03...20Playlist.pdf
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/ThreeTranscribedConcertos

    Feuille de Route #92 - " Transcriptions opératiques"


    En plus d’offrir une version accessible d'airs connus, certains pianistes-compositeurs mettent sur papier des transcriptions virtuoses pour leur usage personnel - dont sans doute deux des plus célèbres pianistes du XIXe siècle en Franz Liszt et Sigismond Thalberg. L'opéra et le lied font, bien sûr, l'objet d'une attention particulière. [Lire notre réflexion]


    Feuille de Route #93 - "Play Bach"

    Pour certains, il s'agît d'un curieux mariage, mais pour nous mélomanes qui avons entendu Bach adapté et réinventé à toutes les sauces, rien de surprenant. C'est plutôt une occasion de redécouvrir Bach avec une perspecrive intéressante. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast16...7-Playlist.pdf
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast167

    Feuille de Route #94 - " Les diverses orchestrations de «Tableaux d’une exposition»"


    Vous ne serez sans doute pas surpris d'apprendre qu’il y a plus d’une cinquantaine de transcriptions et d’orchestrations de l’œuvre de Moussorgski, que ce soit pour duo de guitare, fanfare et allant jusqu’à une version Rock! Leopold Stokowski (qui signera lui-même une orchestration) indique que même la première version pour piano publiée posthumément par Rimski-Korsakov en 1886 aurait introduit deux mouvements ("Tuileries" et "Limoges") qu’il aurait lui-même composés, donc une adaptation de l’original! [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique (version vidéo) - https://archive.org/details/Mussorgs...tionCompendium


    Feuille de Route #95 - "Une paire de Boléros "


    Il n’est pas infréquent de jumeler des pièces et une « adaptation » pour un album. Ce qui est particulier du jumelage que je vous propose aujourd’hui est un aspect que je qualifierais « d’occasion mercantile » qui tente de tirer avantage de la célébrité d’un ouvrage et d’un (modeste) succès du box-office. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/05RavelBolero


    Feuille de Route #96 - "J. S. Bach Partitas pour violon solo (jouées à l’alto)"


    Bach lui-même a transcrit beaucoup de ses oeuvres pour d'autres instruments - y compris plusieurs mouvements induviduels des sonates et partitas. Autant les suites pour violoncelle peuvent être intéressantes, ces partitas le sont encore plus. Maître de la polyphonie, Bach semble plus libre d'expression avec le violon, et propose des couleurs plus complexes. Puisque Bach n'a pas écrit spécifiquement pour l'alto, les partitas sont plus proches de cet instrument car le violon est un cousin plus rapproché que le voloncelle. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/213PartitaNo.2Chaconne

  2. #42
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    483

    Lightbulb Les Routes Singulières

    Sommaire

    C'est pas parce que c'est long que c'est bon, mais parfois c'est le cas!

    La tradition de nos maisons de disque est souvent de créer des compilations – c’est-à-dire de regrouper plusieurs œuvres qui ont en commun un interprète ou un compositeur sur in même CD ou écrin de (deux ou parfois trois) microsillons.

    Une œuvre « substantielle » occupait dans le temps un seul microsillon (deux faces, soit environ 40 minutes pu plus de musique). Mais, à l'occasion, certaines oeuvres requièrent plus que deux faces..

    Ainsi donc, voici une série de feuilles de route qui déservent une seule adresse…

    Vos feuilles de route


    Feuille de Route # 97 - Requiem de Verdi


    Créée à l'église San Marco à Milan le 22 mai 1874, cette Messa da Requiem est une mise en musique de la messe funèbre catholique romaine pour quatre solistes, double chœur et orchestre, composé en mémoire d'Alessandro Manzoni, un poète italien et romancier admiré par Verdi (l'œuvre à un moment appelé le Requiem Manzoni). Conforme à la liturgie, cette messe est souvent montée concert est probablement le plus important opus choral depuis le Requiem de Mozart. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast15...51Playlist.pdf
    Hyperliens à la musique - https://archive.org/details/pcast151


    Feuille de Route #98 - Concerto pour piano de Busoni, opus 39


    L'un des plus longues œuvres dans ce genre, ce concerto dure environ 70 minutes et est en cinq mouvements; dans le dernier mouvement, un chœur d'hommes chante des paroles de la scène finale du drame Aladdin par Adam Oehlenschlaeger. La première représentation du concerto eut lieu dans la salle Beethoven, Berlin, le 10 Novembre, 1904 Busoni lui-même en tant que soliste et Karl Muck l'Orchestre Philharmonique de Berlin et le chœur de l'église Kaiser Wilhelm. [Lire notre réflexion]
    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast247-Playlist
    Hyperliens à la musique - https://archive.org/details/pcast247


    Feuille de Route #99 - Troisième symphonie de Mahler


    La troisième symphonie de Mahler est sa pièce la plus longue et est la plus longue symphonie du répertoire standard; le premier mouvement seul, avec une durée normale d'un peu plus de trente minutes, parfois quarante, forme la première partie de la symphonie. La deuxième partie consiste en cinq mouvements de plus et de soixante à soixante-dix minutes. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast15...0-Playlist.pdf
    Hyperliens à la musique - https://archive.org/details/pcast150


    Feuille de Route #100 - Eine Faust-Symphonie


    Comme le suggère le titre, une symphonie de Faust en trois images de personnages, ou simplement la "Symphonie de Faust", inspirée par le Faust de Goethe. La symphonie a été créée à Weimar le 5 septembre 1857 pour l'inauguration du monument Goethe-Schiller. Liszt n'essaie pas de raconter l'histoire du drame de Goethe. Au contraire, il crée des portraits musicaux des trois principaux protagonistes. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast15...3-Playlist.pdf
    Hyperliens à la musique - https://archive.org/details/pcast153


    Feuille de Route #101 - Turangalîla-symphonie


    La Turangalîla-symphoniefut écrite entre 1946 et 1948 à la demande de Serge Koussevitzky et du Boston Symphony Orchestra. La première à Boston le 2 décembre 1949 qui a été menée par Leonard Bernstein, en remplacement de malade Koussevitzky. Yvonne Loriod, qui deviendra plus tard la deuxième épouse de Messiaen, est la soliste de piano, et Ginette Martenot joue l’instrument inventé par son frère Maurice) La commission n'a pas précisé la durée, les exigences orchestrales ou le style de la pièce, laissant les décisions au compositeur, Messiaen a simplement répondu, "C'est une chanson d'amour." [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast246-Playlist
    Hyperliens à la musique - https://archive.org/details/pcast246


    Feuille de Route #102 – La Création


    L’écoute des oratorios de George Frideric Handel Joué par de grandes forces en Angleterre sera ce qui aura inspiré Haydn à écrire un grand oratorio. La Création dépeint et célèbre la création du monde comme décrit dans le livre de la Genèse et est structuré en trois parties.
    [Lire notre réflexion]

    Hyperlien et à la musique - https://archive.org/details/haydn_sc...mi_28_von__etc

  3. #43
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 331
    Citation Envoyé par ppyjc61 Voir le message
    voici une série de feuilles de route qui déservent une seule adresse…

    Le parler de la Belle Province est toujours enchanteur, mais il est des fois où il peut aussi être très déroutant.
    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

  4. #44
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    483

    Lightbulb Les routes nominales

    Sommaire

    Il y a des dizaines d’années, le lexicologue canadien-français Jean-Marie Laurence avait une rubrique régulière – je crois que c’était dans La Presse, mais peut-être était-ce dans Sélections du Reader’s Digest, la mémoire m’échappe. Le titre de la rubrique était « enrichissons notre vocabulaire » et sa mission était de débusquer l’usage d’anglicismes dans le parler québécois. C’était une mission fort louable, j’en conviens; un de mes profs de français au secondaire, M. Gagnon, se plaisait à répéter la devise de la chronique « Choisissez le mot juste, et le bon! »

    Dans le lexique musical, il y a des mots justes – des titres ou des appellations – qui suggèrent une application particulière, mais il ne faut pas toujours s’y fier :
    • Un concerto, ce n’est pas toujours pour un soliste avec orchestre;
    • Une symphonie, ce n’est pas toujours pour un grand orchestre;.
    • Une chanson n’a pas toujours des paroles…
    Laissez-vous tenter par les feuilles de route assemblées dans cette veine!

    Vos feuilles de route

    Feuille de Route #103 - "Vous appelez-ça une symphonie?"

    Cette première feuille de route propose un regard particulier sur des œuvres qu’on appelle des symphonies sans toutefois suivre la formule préconisée par les clacissistes. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast10...3-Playlist.pdf
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/Pcast103

    Feuille de Route #104 - " Concerto Solo"

    On doit se rappeler que le terme concerto nous vient de l'italien pour "concert", et il est donc acceptable d'utiliser concerto dans un contexte beaucoup plus large. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/Pcast189P...89%20-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast189

    Feuille de Route #105 - "Schumann & Schumann"

    Clara Schumann et son mari auront huit enfants, mais ceci n'empêchera pas Mme. Schumann de continuer de faire carrière comme pianiste (elle le fera, longtemps après le décès de son mari, sur une période de 60 ans!), et sera d'une influence certaine sur leur jeune protégé Johannes Brahms. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast123-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/Pcast123

    Feuille de Route #106 - "Au nom de BACH"

    Un survol de titres composés par les membres de la famille Bach [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast239-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast239

    Feuille de Route #107 - "Lieder ohne Worte"

    Ces « mélodies sans paroles » ne sont pas des mélodies écrites en anticipant qu'on leur ajoutera des paroles. Ce sont des pièces entières et autonomes, qui saisissent une atmosphère, un moment, une tendresse... [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast182-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast182

    Feuille de Route #108 - "Unvollendet"

    On peut considérer une œuvre inachevée de plusieurs façons: pourquoi donc Schubert aurait-il mis de côté sa symphonie en si mineur après avoir achevé deux mouvements, et quelques mesures d’un scherzo? Pourquoi a-t-on cru bon d’achever des œuvres laissées incomplètes par le décès de leur auteur? [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast250-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast250

  5. #45
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154
    Comme j'ai vu, je crois, cette rubrique, "enrichissons notre vocabulaire", je pencherais pour Sélection (je n'ai jamais eu "la Presse" entre les mains... ;-) )
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #46
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    483

    Lightbulb Les Routes instrumentales

    Sommaire

    Le piano et le violon sont deux instruments dominants en musique classique – il semble qu’il y a une surabondance de musique pour ces deux instruments – musique pour instrument seul, on les retrouve même souvent ensemble en récital!

    Dans un effort modeste d’offrir une plus grande variété de musique pour d’autres instruments – même si le piano et le violon restent présents dans notre série de feuilles de route - j’ai programmé des claviers, des cordes, des bois et des cuivres dans divers contextes musicaux.

    Espérons que vous trouverez de quoi vous chausser!

    Vos feuilles de route

    Feuille de Route #109 – “Narciso Yepes (1927-1997)”

    Place à la guitare et à Narciso Yepes, dont le cheminement et la technique font de lui à mon avis le plus grand virtuose de la guitare classique durant le XXième siècle. [Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast254-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast254

    Feuille de Route #110 – “Les vieux claviers”

    Cette feuille de route considère un montage de concerti pour clavier et orchestre qui mettent en évidence les ancêtres du piano acoustique moderne. [Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast242-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast242

    Feuille de Route #111 – “Concertos pour hautbois”

    Le son distinctif du hautbois et de ses compères le cor anglais et l’oboe d’amore lui accorde une place de choix parmi les bois d’un orchestre; c’est d’ailleurs l’instrument qui donne le ton – sinon la note d’accord – avant le début d’un concert. [Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast256-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast256

    Feuille de Route #112 – “Alto et orchestre”

    L'alto se veut le grand frère du violon au ton plus riche et sérieux, mais son répertoire concertant est assez modeste par rapport à celui du cadet de la famille. [Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/stream/pcast240-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast240


    Feuille de route #113 – “Tamás Vásáry joue Chopin”

    Chopin composera quatre sonates - trois pour piano solo, et ne pour piano et violoncelle. Les deux sonates de Chopin les plus enregistrées sont sa 2e et sa 3e, et c'est ce couplage qui est à l'affiche aujourd'hui. [Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/05PianoSonataNo.3InBMinorOp

    Feuille de route #114 – “Dimitry Markevitch sur MP3.COM”

    Cette feuille de route des plages de violoncelle interprétées par l'artiste, auteur et pédagogue Ukrainien-Suisse Dimitry Markevitch. Si ce nom vous semble familier, c'est peut-être car il s'agît du frère cadet du chef Igor Markevitch.[Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/019Sonat...ajeurPourViolo

    Feuille de route #115 – “Violon et violoncelle”

    La formule habituelle implique deux instruments identiques, comme les concertos pour deux violons de Vivaldi et Bach, les concerti pour deux claiviers de Bach et Mozart. Toutefois, il est rare d'offrir deux instrumnents concertants qui oeuvrent à des registres différents (comme c'est le cas chez Brahms) qui offrent un duel ave l'orchestre par le haut et par le bas . [Lire ma réflexion]
    Hyperlien au menu - https://ia601503.us.archive.org/35/i...20Playlist.pdf
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/ViolinAndCello

    Feuille de route #116 – “En-cor Mozart”

    Le titre suggère notre instrument - dédié au cor (parfois appelé cor français afin de le distinguer de son cousin, le cor anglais). [Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu - https://archive.org/download/pcast07...3-Playlist.pdf
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/MozartAndHisHornyFriends


    Feuille de route #117 – “Wolfgang Schneiderhan (1915 –2002)”

    Le violoniste Wolfgang Schneiderhan est né à Vienne, où il sera formé sous Julius Winkler. Pendant les années '20, il aménage à Londres où il entreprend une carrière de soliste et de réciatliste pour finalement retourner en Autriche comme violon-solo de l'Orchestre Symphonique de Vienne (1933 - 37) et ensuite le même poste avec le Philharmonqiue de 1937 à 1951. Tout en occupant ces postes, il continue à oeuvrer comme soliste en concert et sur disque. .[Lire ma réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/01Concer...inAndOrchestra

  7. #47
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 331
    Place à la guitare et à Narciso Yepes, dont le cheminement et la technique font de lui à mon avis le plus grand virtuose de la guitare classique durant le XXième siècle.
    Sans vouloir en rien minimiser tout le talent de Yepes, je pense que d’autres pourraient aussi briguer le titre. Ne serait-ce que Andres Segovia. Il pourrait aussi y avoir John Williams, Julian Bream, et al.
    Les appellations grandiloquentes « le plus grand / le meilleur / le plus génial / etc. ceci ou cela », cela n’a guère de sens.

    dédié au cor (parfois appelé cor français afin de le distinguer de son cousin, le cor anglais)
    Cousinage très lointain, ce sont en effet deux instruments à vent dont la colonne d’air est produite par le souffle humain, mais tant de choses les différencient, matière, mise en vibration par une anche double pour l’un et les lèvres du souffleur pour l’autre, etc.
    L’appellation ‘French’ n’a pas grand-chose à voir avec une différenciation d’avec le cor anglais : les anglophones non américains du nord l’appellent ‘cor anglais’, ce n’est qu’aux USA et au Canada anglophone qu’il est appelé English horn.
    La qualification de ‘French’ vient de ce que les facteurs français des XVII°/XVIII° modifièrent la forme des trompes de chasse en donnant au cor la forme enroulée sur lui-même qu’on lui connaît depuis.

    Le violoniste Wolfgang Schneiderhan
    Dont on rappellera au passage qu’il était à la ville l’époux de la délicieuse Irmgard Seefried.
    Il était aussi élève de Ševčík, qui n’était pas n’importe qui. Son enregistrement avec Kempff des sonates de Beethoven est tout à fait recommandable (dans une future playlist ?) , mais pas que, il a laissé beaucoup d’enregistrements qu’on gagnera toujours à écouter.
    Son frère aîné Walter fut aussi violoniste, petite carrière de soliste, mais surtout comme Konzertmeister à Cologne puis 1° Konzertmeister du Symphonique de Vienne.
    Il en existe des enregistrements (dans une autre future playlist ?)
    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages