+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2
Affichage des résultats 21 à 25 sur 25

Discussion: Comment trouvez-vous ce trouvère?

  1. #21
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 434
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Mon cher, n'est-ce point vous qui écrivites chanteuseS?
    Si, so what ? Ne pouvais-je supposer qu'il n'y en eut pas qu'une seule ? Je sais au reste qu'il y en eut plusieurs, et qu'il y en a encore - je parle des authentiques, pas de N.L. et consoeurs. J'ai naguère entendu dans l'poste, quelques 'mamies' (ça se dit comment 'mamie' en breton - attention, hein, 'mamie', pas 'grand-mère' ou 'mémé' !), apparemment bon pied bon oeil et à l'évidence bonnes cordes vocales, et ça dansait dans la salle !
    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

  2. #22
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    783
    Mammig, que l'on prononce man-mik.


    Je crois deviner de quelles "mammies" vous côzez. Vous ne pouvez pas le deviner, mais dans la société paysanne, le kan ha diskan ne se pratique qu'à deux, et s'il s'agit de danser, ils sont dans la danse, généralement une ronde fermée.


    Faut vraiment que je trouve le moyen de télécharger le texte d'Yves Guilcher sur la question.

  3. #23
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 434
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Mammig, que l'on prononce man-mik.


    Je crois deviner de quelles "mammies" vous côzez. Vous ne pouvez pas le deviner, mais dans la société paysanne, le kan ha diskan ne se pratique qu'à deux, et s'il s'agit de danser, ils sont dans la danse, généralement une ronde fermée.


    Faut vraiment que je trouve le moyen de télécharger le texte d'Yves Guilcher sur la question.
    Les mammig que j’avais vues étaient dans ce qui devait être une salle des fêtes, sur la scène, avec les musiciens, mais ce n’était pas du chant alterné à 2 chanteurs, l’alternance se faisait entre chanteuse et assemblée, dansante ou pas. Peut-être pas exactement orthodoxe, mais très beau et très «*efficace*».
    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

  4. 07/08/2018 09h24

  5. #24
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    783
    Le kan ha diskan était limité à la Haute-Cornouaille. Partout ailleurs, il y avait alternance d'un soliste et du choeur des danseurs, comme dans tant d'autres traditions paysannes, en France comme ailleurs en Europe.
    L'adjonction d'instrumentistes permet d'accrocher l'oreille de ceux qui ne peuvent suivre l'histoire, ce qui n'est pas un mal, loin de là.

  6. #25
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 434
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    L'adjonction d'instrumentistes permet d'accrocher l'oreille de ceux qui ne peuvent suivre l'histoire, ce qui n'est pas un mal, loin de là.
    Certainement ! Ma connaissance de l’idiome breton étant à peine plus que nulle, c’est ainsi que pour partie j’accroche mon oreille !
    Mais a capella, le chant/déchant j’aime bien aussi (comme le chiama rispondi qui serait bien si d’autres considérations ne me le rendaient difficilement supportable, but this is another story)
    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages