+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2
Affichage des résultats 21 à 35 sur 35

Discussion: Erwin Schulhoff (1894-1942)

  1. #21
    Membre Avatar de thierry h
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Catalogne
    Messages
    4 361
    Ce disque est une merveille et ce jeune quatuor que je ne connaissais pas joue vraiment très bien.


    Amitiou, le 8ème quatuor de Chosta n'est pas en un seul mouvement, mais, 5 mouvements enchainés !

  2. #22
    Membre Avatar de Amitiou
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    686
    Ah, à l'écoute ce n'est pas évident ^^
    Amicalement vôtre.

  3. #23
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Il n'y a plus de saisons ()...

    Le principal disquaire lausannois solde en effet à longueur d'année tous ses albums n'ayant pas trouvé preneur dans des délais parfois étonnamment courts, et il les dispose dans un grand bac où ces disques sont proposés au prix modique de 10 francs suisses (environ 8,20 euros). Tout se passe un peu comme si les 95 % de ses clients ne s'intéressaient qu'aux oeuvres les plus rabâchées et que certaines "perles", lors de leur mise en vente à prix ordinaire, échappaient à l'attention des 5 % restant (celle des amateurs de musiques beaucoup moins fréquentées).

    Cela étant, je n'avais pas vu, à l'époque, cette recommandation faite par Claude voici plus de deux ans, ni aperçu l'album correspondant (paru en 2009) lorsqu'il figurait parmi les offres ordinaires du magasin :

    Citation Envoyé par Claude Torres Voir le message

    Or, dans le bac en question, celui des "invendus", j'ai eu le bonheur de tomber aujourd'hui même sur ce disque, enregistré live en 1998 [Weill], 2004 [Schulhoff] et 2006 [Toch]. Et pour ainsi dire "d'instinct", je n'ai pas hésité une seconde avant de l'acheter ().

    Après avoir écouté l'album deux fois déjà, le moins que je puisse dire de H.M.S. Royal Oak [Schulhoff] c'est que j'en pense exactement ce qu'a déclaré Fred Audin au post 17 (même si, quant à moi, je n'étais pas en quête d'un enregistrement de cette oeuvre mais dois sa découverte au pur hasard) : "c'est absolument génial" ().

    De la suite Kleine Dreigroschenmusik [Weill], j'avais déjà la version célèbre enregistrée en 1975 par The London Sinfonietta. Un peu moins "acérée" que sa devancière, la version de l'Ebony Band est toutefois excellente aussi. Un vrai régal ().

    Jacques

  4. #24
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490
    Une pièce de Erwin Schulhoff (1894-1942) un peu plus rarement enregistrée.

    Suite pour orchestre da chambre Op.37 (WV 58) (1921)
    (réutilisé dans "La Somnambule [Die Mondsüchtige]" - Tanzgroteske in 1 Akt, opus 54 1925)
    Peter Badstübner, recitante
    Tritonus Wimares Ensemble
    Walter Hilgers

    I. Prologue (pour récitant)
    II. Ragtime
    III. Valse Boston
    IV. Shimmy
    V. Step (pour percussions)
    VI. Tango
    VII. Jazz

    Photo : peinture de Otto Dix

    1ère partie



    2ème partie


    Enregistré sur quelques CDs dont

    MD+G

    ou

    Channel Classics

    Claude Torres

  5. #25
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Merci, Claude .

    Inspirées par le jazz et les danses à la mode dans les années 1920, on touve aussi sur YouTube plusieurs jolies pièces composées par Schulhoff pour le piano.

    Par exemple ce document émouvant permettant d'entendre le compositeur jouer lui-même, à Berlin en 1928, deux petits morceaux intitulés "Blues" et "Charleston" (tirés des Esquisses de Jazz) :

    [/URL]

    Ou cette vidéo (dont l'humour pourra paraître un peu déplacé, auquel cas on voudra bien ne pas trop m'en vouloir de la montrer ) où un pianiste amateur joue, de Schulhoff, un "Fox-trot" tiré de sa Partita pour piano, avec comme témoin direct un chat assoupi tout près du clavier et qui, peu avant la fin, se réveille, s'étire et ajoute en partant un et un fa à la partition () :

    [/URL]


    Jacques

  6. #26
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    À ce propos, je viens de retrouver dans ma collection cette charmante anthologie multi-compositeurs publiée en 2001 par le label Supraphon et consacrée à la "Musique pour piano inspirée par le jazz" (s'agissant des deux premiers compositeurs, une expression à prendre au sens large car ni Satie en 1899 [Jack-in-the-Box] ni Debussy en 1906-08 [Golliwog's Cake-Walk] ne pouvaient savoir ce que serait le jazz à proprement parler) :





    Or, on y trouve justement deux suites d'Erwin Schulhoff : les Esquisses de Jazz de 1927 et la Rag-Music de 1922 .


    Jacques

  7. #27
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490
    Citation Envoyé par Jacques Voir le message
    À ce propos, je viens de retrouver dans ma collection cette charmante anthologie multi-compositeurs publiée en 2001 par le label Supraphon et consacrée à la "Musique pour piano inspirée par le jazz" (s'agissant des deux premiers compositeurs, une expression à prendre au sens large car ni Satie en 1899 [Jack-in-the-Box] ni Debussy en 1906-08 [Golliwog's Cake-Walk] ne pouvaient savoir ce que serait le jazz à proprement parler) :





    Or, on y trouve justement deux suites d'Erwin Schulhoff : les Esquisses de Jazz de 1927 et la Rag-Music de 1922 .

    Jacques

    Pour moi, la raison d'être de ce CD c'est Emil Frantisek Burian fondateur de "Théâtre Libre" (Osvobodenié Divadlo) déporté successivement à Terezin, Dachau et Neuengamme. A sa libération il est embarqué sur le navire "Cap Arcona", qui sera bombardé par les alliés.
    Il fera partie des survivants mais ses compositions, réalisées sur le bateau, sombrèrent.

    Voir ICI

    Il faudrait un jour parler ces compositeurs de Bohême-Moravie (dont Schulhoff) qui furent victimes de l'annexion de leur pays au "Grand Reich"
    Jaroslav Jezek; Viteslava Kapralova (exiléé en France, décède à Montpellier en 1940); Elle était la fille de Vaclav Kapral (interné dans le camp de travail de Svatobořické près de Kyjov pendant 3 ans); Oskar Morawetz, Jan Novak; Vilem Tausky; mais aussi Bohuslav Martinu (exilé en France puis aux USA via l'Espagne et le Portugal) etc...

    Sans compter tous les compositeurs déportés à Terezin et morts à Auschwitz.



    Kapral - Kapralova - Martinu

    Claude Torres

  8. #28
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Merci beaucoup à nouveau, Claude , d'avoir fourni les précieux renseignements qui précèdent.

    Sur Emil František Burian, en particulier, la brochure jointe à l'anthologie que j'ai montrée disait fort peu de choses (à part présenter sa Suite américaine pour deux pianos de 1926), se bornant à indiquer qu'il "appartenait à l'avant-garde tchèque".

    Jacques

  9. #29
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490
    Citation Envoyé par Jacques Voir le message
    Merci beaucoup à nouveau, Claude , d'avoir fourni les précieux renseignements qui précèdent.

    Sur Emil František Burian, en particulier, la brochure jointe à l'anthologie que j'ai montrée disait fort peu de choses (à part présenter sa Suite américaine pour deux pianos de 1926), se bornant à indiquer qu'il "appartenait à l'avant-garde tchèque".

    Jacques


    Quelques semaines après avoir composé cette suite, Burian en a réalisé une version pour petit ensemble Americká Suita
    1. Charlestonette (Foxtrott)
    2. Blues
    3. Valse Boston
    4. Tango Argentino
    5. Fuga-Fox (sur le thème de E.F.B)
    Elle a été enregistrée sur un très récent superbe CD de l'Ebony Band dirigée par Werner Herbers

    Channel Classics Records CCS 30611

    Claude Torres

  10. #30
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    Citation Envoyé par Claude Torres Voir le message
    A sa libération il est embarqué sur le navire "Cap Arcona", qui sera bombardé par les alliés.
    Il fera partie des survivants mais ses compositions, réalisées sur le bateau, sombrèrent.
    Ce qui laisse songeur sur le but de l'opération des "Alliés", incapables d'interrompre les voies ferrées conduisant à Auschwitz, mais brillamment capables de bombarder des vaisseaux remplis de déportés, en parfaite connaissance de cause puisque la Croix Rouge avait averti les autorités britanniques de leur présence à bord. La RAF a donc en l’occurrence exécuté le projet d'Himmler, puisqu'il s'agissait de couler ces navires afin de se débarrasser des témoignages des survivants de Neuengamme. Une grande partie des rescapés ont été mitraillés par l'aviation anglaise, tandis que les nazis leur tiraient dessus du rivage.

  11. #31
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490
    Citation Envoyé par Fred Audin Voir le message
    Ce qui laisse songeur sur le but de l'opération des "Alliés", incapables d'interrompre les voies ferrées conduisant à Auschwitz, mais brillamment capables de bombarder des vaisseaux remplis de déportés, en parfaite connaissance de cause puisque la Croix Rouge avait averti les autorités britanniques de leur présence à bord. La RAF a donc en l’occurrence exécuté le projet d'Himmler, puisqu'il s'agissait de couler ces navires afin de se débarrasser des témoignages des survivants de Neuengamme. Une grande partie des rescapés ont été mitraillés par l'aviation anglaise, tandis que les nazis leur tiraient dessus du rivage.
    Hélas! On ne compte pas le nombre de déportés qui furent victimes des alliés pendant la guerre. Il faut croire que les camps n'étaient pas leur priorité.
    Même après la guerre, le bateau "Exodus" chargé de survivants qui, après avoir été emprisonnnés à Chypre par les anglais, a fini par s'amarrer à Hambourg son port de départ. Il est domage que le film hollywoodien tiré de cette histoire ne raconte pas le véritable épilogue

    Le "train des Milles" lui aussi est revenu à son point de départ alors qu'il était pratquement à la frontière espagnole.

    etc... etc...

    Claude

  12. #32
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490

    Oeuvres pour piano (intégrale)

    Le label "Grand Piano" édité par Naxos propose le début d'une intégrale des oeuvres pour piano de Erwin Schulhoff par Caroline Weichert.

    Le premier volume : Grand Piano GP604 (est également disponible en téléchargement Naxos 8.572622) est déjà paru

    1.-8. Partita, WV63 (19:38)
    9. Susi - Fox Song, WV124 (3:52)
    10.-14. Suite n°3 pour la main gauche, WV80 (15:09)
    15.-31. Variations et Fugue sur un thème original dorien, op.10, WV27 (21:15)


    Le deuxiéme volume est pour le 13 juin prochain : Grand Piano GP631
    • 5 Pittoresken, op.31 WV51
    • Sonate pour piano n°2, WV82
    • 2 Klavierstücke, WV119
    • Musik für Klavier, op.35 WV56
    • 6 Esquisses de jazz, op.64 WV90
    Pour voir la liste complète et les enregistrements des oeuvres pour piano de Schulhoff : c'est ICI

    Claude Torres

  13. #33
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490

    120ème anniversaire de la naissance de Schulhoff

    A l'occasion du 120ème anniversaire de la naissance de Erwin Schulhoff,
    (né le 8 juin 1894 à Prague, alors Autriche-Hongrie – mort le 18 août 1942 dans le camp de concentration de Wülzburg (de) près de Weissenburg en Bavière, Allemagne),
    un CD contenant un inédit va paraître en fin de ce mois



    Capriccio C5197
    Frank-Immo Zichner, Klavier / piano (1-6)
    Jaques Zoon, Flöte / flûte (4-6)
    Leipziger Streichquartett (7-9)
    Deutsches Symphonie-Orchester
    Roland Kluttig
    28 Avril 2014

    [1] - [3] Concerto for piano and small orchestra, op. 43 WV66 (1923)
    I. Molto sostenuto 5:28
    II. Sostenuto 5:28
    III. Allegro alla jazz 6:18

    [4] - [6] Concerto Doppio for flute and piano, string orchestra and 2 horns, Op. 63 WV89 (1927)
    I. Allegro moderato 7:48
    II. Andante 4:57
    III. Rondo: Allegro con spirito 6:21

    [7] - [9] Concerto for string quartet and wind ensemble WV97 (1930)
    I. Allegro moderato 9:00
    II. Largo 7:29
    III. Finale: Allegro con brio 5:35

    [10] Ludwig van Beethoven / Erwin Schulhoff (arranger) WV133 (1940) Inédit
    Rondo a capriccio in G Major, Op. 129, "Rage over a lost penny" ("Die Wut über den verlorenen Groschen" arr. for orchestra) 6:40

    Claude

  14. #34
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490
    Selon moi, un des meilleurs enregistrements des œuvres pour violon et piano de Erwin Schulhoff



    Brilliant Classics 95324
    Bruno Monteiro, violin
    João Paulo Santos, piano
    2016.11.01

    Suite for Violin and Piano, Op.01, WV 18 (1912)
    Sonata No. 1 for Violin and Piano, Op.07, WV 24 (1913)
    Sonata No. 2 for Violin and Piano, Op.60, WV 91 (1927)
    Sonata for Solo Violin, w/o Op., WV 83 (1927)

    Claude

  15. #35
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 490

    Flammen

    Erwin Schulhoff (1894-1942)
    Flammen
    Capriccio C5382 (2 CDs) , Live

    Raymond Very, Iris Vermillion, Stephanie Friede, Gabriela Bone, Nina Bernsteiner
    Arnold Schoenberg Chor
    Bertrand de Billy (conductor)
    Theater An der Wien
    5, 7, 10, 14 / 08 / 2006
    Release date:9.4.2021


    Mise en scène : Keith Warner.
    Décors et costumes : Es Devlin,. Lumière : Wolfgang Göbbel., Chorégraphie : Karl Alfred Schreiner.
    Avec : Raymond Very, Don Juan ; Iris Vermillion, La Morte ; Stephanie Friede, Eine Frau / Eine Nonne / Eine Frau / Margarethe / Donna Anna ; Gabriela Bone,
    1. Frauenschatten ; Nina Bernsteiner, 2. Frauenschatten ; Anna Peshes, 3. Frauenschatten ; Christa Ratzenböck, 4. Frauenschatten ; Hermine Haselböck, 5. Frauenschatten ; Elisabeth Wolfbauer, 6. Frauenschatten ; Karoline Kögl,
    Margarethe als Puppe / Columbine ; Salvador Fernández-Castro, Der Komthur ; Karl-Michael Ebner, Pulcinella ; Andreas Jankowitsch, Pantalone ; Markus Raab, Harlekin ; Armin Wolf, Sprecher des Prologs.
    Arnold Schœnberg Chor, (chef de chœur : Erwin Ortner).
    Orchestre symphonique de la radio de Vienne,
    Direction : Bertrand de Billy
    Mise en scène : Keith Warner.
    Décors et costumes : Es Devlin,. Lumière : Wolfgang Göbbel., Chorégraphie : Karl Alfred Schreiner.
    Avec : Raymond Very, Don Juan ; Iris Vermillion, La Morte ; Stephanie Friede, Eine Frau / Eine Nonne / Eine Frau / Margarethe / Donna Anna ; Gabriela Bone,
    1. Frauenschatten ; Nina Bernsteiner, 2. Frauenschatten ; Anna Peshes, 3. Frauenschatten ; Christa Ratzenböck, 4. Frauenschatten ; Hermine Haselböck, 5. Frauenschatten ; Elisabeth Wolfbauer, 6. Frauenschatten ; Karoline Kögl,
    Margarethe als Puppe / Columbine ; Salvador Fernández-Castro, Der Komthur ; Karl-Michael Ebner, Pulcinella ; Andreas Jankowitsch, Pantalone ; Markus Raab, Harlekin ; Armin Wolf, Sprecher des Prologs.
    Arnold Schœnberg Chor, (chef de chœur : Erwin Ortner).
    Orchestre symphonique de la radio de Vienne,
    Direction : Bertrand de Billy

    Claude
    Dernière modification par Claude Torres ; 25/02/2021 à 20h20.

+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 1 2

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages