+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Playlist du mois de janvier 2020

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 094

    Playlist du mois de janvier 2020

    Bonjour et bonne année.

    • Vaughan Williams: Sinfonia Antartica - Margaret Ritchie, soprano, Choeur et Orchestre Hallé, sir John Barbirolli (1953)

    • Saint-Saëns: Concerto pour violon et orchestre N°3 Op.61 - Henry Merckel, Orchestre des Concerts Pasdeloup, Piero Coppola (1935)

    • Josef Strauss: Feuerfest Op.269; Mein Lebenslauf ist Lieb' und Lust Op.263; Johann Strauss II: Künstler-Leben Op.316; Tritsch-Tratsch-Polka Op.214 - Eduard Strauss et son orchestre (1963)

    • Johann II et Josef Strauss: Pizzicato-Polka; Johann Strauss II: Wiener Blut Op.354; Rosen aus dem Süden Op.388; Josef Strauss: Moulinet Polka Op.57 - Eduard Strauss et son orchestre (1963)

    • Kosma: Katia, musique du film (Générique, Scène d'amour, Valse impériale, Le traîneau et l'isba, Final) - Choeur et Orchestre, Joseph Kosma (selon le recto de la pochette), Serge Baudo (seln le verso) (1959)

    • Chopin: Etudes Op.10; Valse N°1 Op.18; Berceuse Op.57 - Wilhelm Backhaus, piano (1928)

    • Berlioz: Roméo et Juliette Op.17, "Premiers transports que nul n'oublie" (a); Hahn: Si mes vers avaient des ailes (a); Debussy: Mandoline (b); Duparc: Chanson triste (b); Hillemacher: Séparation (b); Poulenc: Banalités, extraits (Hôtel; Voyage à Paris) (b) - Gladys Swarthout, mezzo; Bernard Greanhouse (sic), violoncelle (a), Gloria Agostini, harpe (a), George Trovillo, piano (b)

    • Enesco: Suite pour orchestre N°3 Op.27 "Villageoise" - Orchestre National de la Radio Roumaine, Constantin Silvestri (1958)

    • Enesco: Ouverture de Concert (sur des thèmes populaires roumains) Op.32 - Orchestre National de la Radio Roumaine, Constantin Silvestri (1958)

    • Brahms: Trio pour violon, violoncelle et piano N°1 Op.8 - Josef Suk, Janos Starker, Julius Katchen (1968)

    • Douglas Moore: Symphonie en la (Symphonie N°2) - Orchestre de la American Recording Society, Dean Dixon (1952)

    • Villa-Lobos: Concerto pour piano N°1 - Ellen Ballon, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet (1949)

    • Rossini: La gazza ladra, ouverture; Johann II et Josef Strauss: Pizzicato-Polka; Johann Strauss II: Perpetuum mobile Op.257 ; Josef Strauss: Sphärenklänge Op.235 - Beecham Promenade Orchestra, George Vinter (1962)

    • Beethoven: Coriolan Op.62, Ouverture - Orchestre de la SDR Stuttgart, Hans Müller-Kray (1968)

    • Mozart: Don Giovanni K.527 - John Brownlee (Don Giovanni), Ina Souez (Donna Anna), Luise Helletsgruber (Donna Elvira), Salvatore Baccaloni (Leporello), Koloman von Pataky (Don Ottavio), David Franklin (Commendatore), Audrey Mildway (Zerlina), Roy Henderson (Masetto); Choeurs et Orchestre du Festival de Glyndebourne, Fritz Busch (1936)





    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 094
    Bonjour à tous.

    Comme chaque janvier, la playlist est consacrée aux compositeurs et aux interprètes mort il y a cinquante ans échus, donc cette fois-ci ceux de l'année 1969. Leurs noms sont indiqués en rouge dans le programme ci-dessus.
    Pour établir cette playlist, j'ai eu recours à des sources plus variables que d'habitude. Le Don Giovanni a été récupéré sur YouTube et pour les Etudes de Chopin j'ai sorti mon album de 78 tours. Il ne se porte pas trop mal pour ses 91 ans et demi - il a été publié en avril 1928. La Valse et la Berceuse en constituent les faces 7 et 8, et les Etudes sont regroupées pour bien remplir les six faces leur étant dévolues. Elles se trouvent donc dans l'ordre: 1-7-2, 3, 8-4, 5-6, 10-9 et 11-12. A l'époque, il devait s'agir de la première intégrale jamais enregistrée.
    Peu de choses à dire autrement sinon pour signaler que l'enregistrement des oeuvres d'Enesco par Silvestri a été effectué lors du 1er Festival Enesco et que les programmes Vinter et Eduard Strauss doublonnent sur la petite Pizzicato-Polka. Je vous ai laissé les deux versions à fins de comparaison. Pour information, un petit diagramme au dos du disque Eduard Strauss informe les auditeurs que le chef est le petit-fils de l'Eduard Strauss compositeur, donc le petit-neveu de Johann et de Josef, et l'arrière petit-fils de Johann Strauss père. A la même époque, il avait signé quelques enregistrements avec l'orchestre symphonique d'Innsbruck; c'est peut-être cette vaillante phalange qui se cache sous le nom de "et son orchestre". Par ailleurs, la American Recording Society enregistrait souvent à Vienne avec l'Orchestre Symphonique local; l'Orchestre de la American Recording Society est peut-être tout simplement les Wiener Symphoniker.
    Enfin, la musique de film a longtemps été le parent pauvre du cinéma en France. Notre pays ne connaissait pas la profitable industrie du bel "album original" 30 centimètres dont la vente ajoutait aux recettes du film et celui de Katia est un simple 45 tours Barclay aux informations particulièrement imprécises..


    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages