+ Répondre à la discussion
Page 7 sur 7 PremièrePremière ... 5 6 7
Affichage des résultats 121 à 123 sur 123

Discussion: Bibliothèque musicale : discussion générale, actualité et bavardages

  1. #121
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 425
    Re-bonjour à toutes et à tous

    Aujourd'hui un « package » un peu spécial, puisqu'il est consacré à un seul compositeur : Camille Saint-Saëns, dont c'est aujourd'hui le centenaire de son décès, le 16 décembre 1921, célébré dans le forum général ...
    Mah70 dans sa dernière playlist a déjà pu lui rendre hommage grâce à un récital pianistique de notre héros du jour, par Ginette Doyen (1954) et grâce à deux oeuvres de lui dans des interprétations bcp plus récentes : le Quintette pour piano et cordes et le Septuor pour piano, trompette, 2 violons, alto, violoncelle et contrebasse par le Groupe Instrumental de Paris (1970).
    Grâce à cette nouvelle livraison je vous propose qqs oeuvres supplémentaires

    D'abord la légendaire intégrale des Concertos pour piano par Jeanne-Marie Darré et Louis Fourestier (visible ici en section Intégrales).
    Jeanne-Marie Darré travailla avec Marguerite Long mais aussi avec Fauré, Ravel et ... Saint-Saëns lui-même ; elle fut une pianiste prodige, puisqu'elle donna son premier concert à l'âge de 14 ans et effectua ses premiers enregistrements à 16 ans. En 1926 (elle a alors 21 ans), elle joue l'intégrale des concertos pour piano de Saint-Saëns en un seul concert avec l'Orchestre Lamoureux sous la direction de Paul Paray. Elle poursuit sa carrière dans l'enseignement au Conservatoire de Paris, et se retire de la vie de concert durant les années 80.
    Louis Fourestier (1892 - 1976) quant à lui, fit partie des chefs ayant bcp oeuvré pour la diffusion et la connaissance des compositeurs français d'avant la guerre, alors qu'ils étaient encore peu joués en concert.

    Du côté du sous-forum Saint-Saëns lui-même Fourestier est également l'auteur d'une jolie version de Samson et Dalila ; bon il existe déjà une version de cet opéra en BM, - version un peu improbable question chanteurs ... ici la version de Fourestier est authentiquement française ; bien entendu cela date un peu, et le son est d'époque ...

    Je vous propose aussi une autre version de Samson : c'est celle de Jean Fournet (1913 - 2008), avec notamment Jon Vickers et Oralia Dominguez (enregistrement de 1964).
    Fournet fut toujours, lors de sa longue carrière (il exerça son activité jusqu'au-delà de ses 90 ans), un grand promoteur de la musique française : ses interprétations du Requiem de Fauré, des Pêcheurs de perles de Bizet et du Requiem de Berlioz, notamment, lui valurent le plus grand respect ; il dirigea d'ailleurs le premier enregistrement historique de cette dernière oeuvre en 1943 avec le Grand Orchestre de Radio Paris - contrôlé par les Allemands sous l'Occupation, ce qui lui valut quelques ennuis au moment de la Libération (ne débouchant cependant sur aucune condamnation).
    Il fut chef invité de nombreux orchestres, en Europe et aux États-Unis, dont l'Orchestre philharmonique de la Radiodiffusion néerlandaise dont il fut directeur de 1968 à 1973 et avec qui il réalisa le présent enregistrement de Samson.

    En guise de dessert, une belle version des Variations pour 2 pianos sur un thème de Beethoven par Emil Guilels et Yakov Zak (enregistrement de 1950).

    Bon appétit !




    Camille Saint-Saëns (1835 - 1921)

  2. #122
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 425
    Re-bonjour à toutes et à tous

    Me revoici, avec ce nouveau « package », un peu hétéroclite une fois de plus :
    • Le « gros morceau » de cette livraison est évidemment constitué par la « large sélection » de Sonates pour clavier de Haydn par Arthur Balsam au piano (enregistrement de 1968).
      Il eût été séduisant de vous en proposer l'intégrale ... malheureusement une telle entreprise est impossible (même si les travaux de Akl, Buchbinder, par exemple, se présentent comme tels - mais ils sont de toute manière inéligibles ici car trop récents) : d'abord certaines sonates sont tout simplement perdues ... c'est le cas par exemple des sonates 21 à 27 ; d'autre part je n'ai pas retrouvé certaines de ces sonates par Balsam : parmi autres les 16 à 20 ou les 32 à 48 ; pour terminer certaines des sonates figurant ici sont d'attribution incertaine : les 1 à 9, la 12, et la 15.
      Impossible en de telles conditions de parler d'« intégrale », mais les « plus grandes » sonates - comme celles que l'on retrouve dans la plupart des anthologies consacrées à ce corpus - Brendel ou Richter par exemple, sont bel et bien présentes ici - je pense en particulier aux cinq dernières « grandes sonates ».
      Pour des raisons de commodité et afin de ne pas trop surcharger le topic, les sonates sont ici présentées sous forme de « groupes » de cinq, quatre, trois ou deux sonates.
    Dans un tout autre ordre d'idées, suivent ensuite un opéra de Moniuszko, deux oeuvres de Monteverdi et, pour faire bonne mesure en cette veille de Noël, deux oeuvres consacrées à cette thématique.
    • Flis, traduit par Le Radelier ou par Le Flotteur, est un opéra de Moniuszko, un compositeur polonais qu'il m'a semblé utile de remettre ici un peu à l'honneur ...
      Peu connu sous nos contrées, je me contenterai pour le présenter de vous renvoyer à la notice Wikipédia de Moniuszko, que je trouve pas mal faite.
      J'ai créé sa propre rubrique, même si pour l'instant celle-ci ne comporte qu'une oeuvre ; peut-être avec l'espoir que d'autres oeuvres viendront l'enrichir dans le futur ...

    • De Monteverdi maintenant, deux oeuvres bien connues : Le Couronnement de Poppée et le Magnificat des Vêpres de la Bienheureuse Vierge Marie.
      • Le Couronnement de Poppée est déjà présent en BM dans la version Sanzogno de 1954. Vous en trouverez une version plus récente, « abrégée » pour les besoins de la représentation scénique à Glyndebourne et réalisée par Raymond Leppard et dirigée par John Pritchard en 1963. La direction musicale de cette représentation à Glyndebourne n'est donc pas assurée par Leppard, mais par John Pritchard ; Leppard est néanmoins bien impliqué dans cet enregistrement - à deux titres : c'est lui qui à partir des partitions d'époque a réalisé la partition utilisée pour la représentation à Glyndebourne ; et c'est lui qui assure la partie de clavecin du continuo.
      • Le Magnificat quant à lui est ici présenté dans un arrangement par Ghedini, enregistrement de 1956 par Guido Cantelli.
    • Pour terminer, et pour rendre hommage à cette période de Noël, deux oeuvres sur ce thème : Vaticini di pace, une cantate de Noël de Caldara par Ewerhart (enregistrement de 1966) et Cantata per il Santissimo Natale, une autre cantate de Noël, cette fois de Stradella par Wenzinger (enregistrement de 1969).
    En résumé :
    • Caldara : Vaticini di pace, cantata per il Santissimo Natale
    • Haydn : Sonates pour piano (large sélection) (Balsam)
    • Moniuszko : Le Radelier
    • Monteverdi : Le Couronnement de Poppée
    • Monteverdi : Magnificat des Vêpres de la Bienheureuse Vierge Marie
    • Stradella : Cantata per il Santissimo Natale
    Bonnes écoutes à tous

  3. #123
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 425
    Re-bonjour à toutes et à tous

    Il y a peu, je vous parlais de l'entreprise consistant en la « réhabilitation » ou « redécouverte » d'artistes passés de mode ou carrément tombés dans l'oubli.
    On n'est pas tout à fait dans le même cas de figure aujourd'hui avec l'artiste à l'honneur à travers ce nouveau « package » puisqu'il s'agit ni plus ni moins de Philippe Entremont ; parfois entendu aux Jeunesses musicales de France (JMF), peut-être l'un des artistes des plus doués de sa génération en France, il n'a cependant jamais vraiment « percé » dans son pays - mais effectua une brillante carrière à l'étranger, où il fut accueilli à bras ouverts outre-Atlantique comme en Extrême-Orient, alternant ses activités de pianiste et de chef d'orchestre.
    Sa carrière est tellement riche que le mieux à faire, plutôt que de tenter de la résumer, serait bien de vous renvoyer à sa fiche Wikipédia, particulièrement détaillée.
    La livraison d'aujourd'hui vous le présente en tant que pianiste : soit en solo, soit à travers diverses oeuvres concertantes.
    Comme vous le verrez ci-dessous, il a couvert toutes les époques, du classicisme au XXe siècle :
    • Bartok : Concerto pour piano et orchestre n°2
    • Bartok : Concerto pour piano et orchestre n°3
    • Beethoven : Sonate pour piano n°14 "Clair de lune"
    • Chopin : Ballades pour piano
    • Falla : Nuits dans les Jardins d'Espagne
    • Debussy : Arabesques pour piano
    • Debussy : Children's corner
    • Debussy : 6 Images, pour piano
    • Debussy : L'Isle joyeuse
    • Debussy : Pour le piano
    • Gershwin : Concerto en fa
    • Gershwin : Rhapsody in Blue
    • Liszt : Concerto pour piano et orchestre n°1
    • Liszt : Concerto pour piano et orchestre n°2
    • Liszt : Fantaisie hongroise
    • Liszt : Rhapsodie hongroise n°2 pour piano
    • Mozart : Concerto pour piano n°13
    • Mozart : Concerto pour piano n°17
    • Mozart : Concerto pour piano n°20
    • Mozart : Concerto pour piano n°22
    • Mozart : Concerto pour piano n°23
    • Mozart : Sonate pour piano n°4 KV 282
    • Mozart : Sonate pour piano n°5 KV 283
    • Rachmaninov : Pièces pour piano
    • Rachmaninov : Concerto pour piano n°1
    • Rachmaninov : Concerto pour piano n°2
    • Rachmaninov : Concerto pour piano n°4
    • Rachmaninov : Rhapsodie sur un thème de Paganini
    • Ravel : Concerto en sol
    • Saint-Saëns : Concerto pour piano et orchestre n°2
    • Saint-Saëns : Concerto pour piano et orchestre n°4
    • Stravinsky : Capriccio pour piano et orchestre
    • Stravinsky : Concerto pour piano et instruments à vent
    • Tchaikovsky : Concerto pour piano n°1
    En guise de « complément », je ne résiste pas au plaisir de vous proposer aussi deux oeuvres bien connues dans des interprétations qui le sont autant et pour ne pas dire légendaires, mais qui n'étaient pas éligibles ici jusqu'à présent, puisqu'il s'agit d'enregistrements de 1971, ce qui aux termes du droit canadien ne permettait pas leur publication ici en BM avant le 1er janvier 2022 :
    • Pour commencer, les Danses symphoniques de Rachmaninov par Svetlanov, que j'ai choisi de vous présenter ici, càd dans le topic consacré, mais aussi ici, dans le cadre du topic consacré en section Intégrales à l'oeuvre symphonique de Rachma - comme ça c'est complet
    • Ensuite et pour terminer pour cette fois, cette version (dite « de Paris ») de Tannhäuser de Wagner par Solti, complètement habité ici par une oeuvre qu'il arrive (à mon simple avis) à sublimer, tout simplement ... à écouter absolument si ce n'est déjà fait - sauf pour les rétifs à Wagner, mais bon, tant pis pour eux ...
    Bonnes écoutes




    Philippe Entremont

+ Répondre à la discussion
Page 7 sur 7 PremièrePremière ... 5 6 7

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages