+ Répondre à la discussion
Page 4 sur 4 PremièrePremière ... 2 3 4
Affichage des résultats 61 à 64 sur 64

Discussion: BARBER Samuel

  1. #61
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    Comment croire qu'on peut détruire une oeuvre alors qu'il en existe un enregistrement de la version originale de 1944 et que l'auteur lui-même l'a enregistrée en 1950, et a laissé enregistrer une répétition complète sous sa direction l'année suivante (document republié par WHRA
    http://www.mqcd-musique-classique.co...ead.php?t=6319 )? tôt ou tard, un musicologue aurait reconstitué d'oreille la partition.
    Barber s'est donné la peine de déchirer une à une les pages de sa partition dans la bibliothèque de l'éditeur, mais les plaques de gravure n'ont pas été détruites puisque Schirmer's a ressorti la version révisée de 1949, déjà bien différente de l'originale (suppression des trombones, redistribution des vents, ajout d'une coda lyrique au dernier mouvement, réduction d'une vingtaine de mesures dans les transitions du premier), sans les modifications apportées au deuxième mouvement en 1964.

    Contrairement à ce que dit le commentateur d'american composers, le premier enregistrement "moderne" n'est pas celui de Jaarvi mais la version d'Andrew Schenck en 1990, qui se baisait sur la redécouverte en 1984 des parties restées à Londres sans doute depuis l'enregistrement de Barber de 1951.(J'avais écrit quelques lignes sur la version Schenck à propos de sa republication dans le coffret Vox-Box Hanson/ Barber)

    Les raisons du retrait sont multiples à mon avis; Barber, très satisfait de sa révision de 1947, a fini par prendre l’œuvre en grippe, prétendant qu'elle n'était que très peu jouée parce qu'elle était mauvaise. D'un autre côté, il faut remarquer qu'elle ne lui rapportait rien (et lui coûtait peut-être même de l'argent quand il la dirigea lui-même, 5 ou 6 fois jusqu'en 1964) puisqu'il avait abandonné les droits à l'armée américaine.
    Après le retrait, Barber a réutilisé le thème du premier mouvement pour la sénat du sénat romain dans Antoine et Cléopâtre -sans y changer une note- fugato compris, et d'autres bribes dans la bataille d'Actium du même opéra. En 1971, il a repris des éléments de la coda révisée dans Fadograph of a yestern scene, et il a, consciemment ou pas utilisé l'introduction senza battuta du 3ème mouvement comme thème (en accélérant le tempo) du rondo du concerto de piano qui marqua le sommet de sa carrière en 1962. Considérant qu'il restait l'adagio, il avait donc en à peu près utilisé tout le reste dans d'autres œuvres entre 1962 et 1971, ce qui pourrait expliquer qu'il n'avait pas très envie qu'on puisse le vérifier.

    Je pense qu'un jour viendra où on rejouera aussi le quatuor dans sa version originale avec le final supprimé, et son premier mouvement reconstitué, puisqu'il en existe un enregistrement au moins (c'est heureusement ce qui a fini par arriver au premier quatuor de Walton il y a une dizaine d'années après divers traficotages des éditeurs qui prétendaient l'améliorer). Evidemment il serait peut-être bon d'aller rechercher avant les vrais inédits comme Adventure dont la Library of Congress possède un manuscrit holographe complet. On a bien réussi, malgré le défaut de partition imprimée à faire enregistrer Horizon. Il apparaît assez souvent que chez Barber, les versions originales sont supérieures aux révisions, surtout lorsqu'elle sont commandées comme pour Vanessa par la faiblesse des interprètes remplaçant le casting d'origine, et qu'elle vont dans le sens d'une réduction des proportions.

    La deuxième symphonie conserve toute sa difficulté; à part la version de Barber, je ne vois que celle de Marin Alsop qui rende justice à la partition.

  2. #62
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    S'agissant du Quatuor Op. 11, quelqu'un l'a mis en entier sur YouTube il y a un peu plus d'un an, interprété par The Tokyo String Quartet.

    Pour ceux qui ne connaîtraient que le célèbre "Adagio" (joué plus souvent encore dans sa version pour orchestre à cordes), voici les vidéos permettant d'entendre les trois mouvements de ce splendide quatuor :


    1/ Molto allegro e appassionato :

    [/URL]


    2/ Molto adagio :

    [/URL]


    3/ Molto allegro :

    [/URL]


    Jacques

  3. #63
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    en fait la solution finale pour le quatuor a consisté à diviser le 1er mouvement en deux (il fait 9'11 dans la version Curtis Quartett de 1938) pour intercaler l'adagio au milieu. Je trouve que ça ne fonctionne pas très bien, cette coda d'à peine deux minutes qui ne peut pas faire office de troisième mouvement. Lors des premières auditions c'est justement le vrai troisième mouvement supprimé qui avait emporté l'adhésion du public (Barber semble en avoir fait trois versions successives avant de se décider à le supprimer définitivement).

  4. #64
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 422
    Oeuvre peu fréquentée, attention toute spéciale pour l'extraordinaire solo pedaliter à partir de 10:00

    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 30/06/2020 à 17h21.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages