En guise de préambule au partage de cette semaine, permettez-moi une réflexion nostalgique autour de la télé de mon enfance à Montréal – avant le numérique, les chaînes spécialisées et tout ce qui est disponible aujourd’hui, il y a jadis eu une époque où le choix du téléspectateur était limité aux chaînes disponibles sur les ondes terrestres. A Montréal, on n’avait que quatre chaînes – deux en anglais (CBC et CTV) et deux en français (TVA er la SRC). Si la programmation avait ses hauts et ses bas, les week-ends avant midi étaient un véritable désert médiatique. La SRC proposait une programmation religieuse (Le jour du Seigneur) et une programmation agricole et rurale (La semaine verte). La CTV offrait ses ondes en service public à la communauté Italienne (Teledominica) et la CBC… Bien personne n’écoutait la CBC, surtout le dimanche matin!

TVA a tenté de remplir sa grille horaire avec plus ou moins de succès (pour nous qui avions accès au service de câblodistribution, on pouvait capter La Lutte Grand-Prix sur Télé 7 de Sherbrooke), mais pendant une demi-douzaine d’années, ma Tante Béatrice aimait bien l’émission de Fernand Gignac, C'était l’bon temps, où notre crooner national jouait de vieux 78 tours des artistes Français et Québécois des années 1940 et 50: Georges Guitary, Luis Mariano, Tino Rossi, Alys Robi, et même parfois un jeune Gignac.

Le partage de cette semaine, si on veut, rappelle un peu le format de cette vieille émission. Dans ses émission hebdomadaires d’Opéra sur la chaîne de radio publique de Sacramento en Californie, Sean Bianco propose des opéras sur disque intégralement (j’en ai partagé quelques-uns ici et sur d’autres de mes plateformes) et il propose souvent en complément des extraits supplémentaires qu’il appelle « Opera Potpourri ». Il expose souvent des artistes qui ont gravé sur disque alors que l’industrie était à son enfance (technologiquement et en termes de popularité pour ce genre de répertoire). J’ai retenu quelques-uns de ces fragments d’émission et les ai rassemblés ici pour votre bon plaisir. Les extraits sont commentés (en anglais) par M. Bianco et je vous offre ici quelques notes d’usage, pour ceux d’entre vouis qui sont moins à l’aise en anglais.

Les deux premiers extraits mettent en valeur Jussi Björling. Dans un premier temps, ("Jussi Björling Vol.2" - Nimbus: NI7842) un jeune Björling chante des extraits du répertoire standard dans des traductions Suédoises. Dans un second temps (“Jussi Bjorling - The First Ten Years”, Nimbus: NI7835), sauf pour un extrait, c'est dans des versions originales.

LA BELLE HÉLÈNE (J. Offenbach), Au mont Ida trois déesses [trad. Suédoise]
Rec: 31 May 1938 Matrix: OSB 755-1 HMV Cat: X 6090
DER ZIGEUNERBARON ( J. Strauss II), Wer uns getraut? [trad. Suédoise]
with Hjördis Schymberg (soprano), Rec: 28 April 1938 Matrix: OSB 741-5 HMV Cat: X 6146
DER BETTELSTUDENT (C. Millöcker), Ich hab' kein Geld, bin vogelfrei [trad. Suédoise]
Rec: 28 April 1938 Matrix: OSB 743-4 HMV Cat: X 6090

L'AFRICANA (G. Meyerbeer), O Paradiso
Rec: 4 September 1937 Matrix: 2SB 573-2 HMV Cat: DB 3302
LA GIOCONDA (A. Ponchielli), Cielo e mar
Rec: 3 September 1937 Matrix: 2SB 570-2 HMV Cat: DB 3302
LA BOHÈME (G. Puccini), Che gelida manina
Rec: 4 December 1936 Matrix: 2SB 439-2 HMV Cat: DB 3049
MANON (J. Massenet), Il sogno (En fermant les yeux)
Rec: 10 August 1938 Matrix: 2SB 779-2 HMV Cat: DB 3603
G. Rossini, Cujus animam from “Stabat Mater” (1842),
Rec: 12 October 1938 Matrix: 2SB 823-3 HMV Cat: DB 3665
IL TROVATORE (G. Verdi), Di quella pira [trad. Suédoise] Rec: 3 March 1934 Matrix: OPA 235-2 HMV Cat: X 4265

La dernière plage du partage propose un nombre de belles voix de l'âge d'or du Met: Rosa Ponselle (1897 –1981), Giuseppe De Luca (1876 –1950) et Lauritz Melchior (1890 –1973).

“Rosa Ponselle Vol.3”, Nimbus: NI7878
IL TROVATORE, Tacea la notte placida
Rec: 16 Nov 1922 Mat: 98051-1 Columbia Cat: 68036D Romano Romani dir.
LA FORZA DEL DESTINO (G. Verdi), Pace, pace mio Dio
Rec: 11 Dec 1923 Mat: C29060-4 Victor Unpublished Rosario Bourdon dir.

“Giuseppe de Luca”, Nimbus: NI7815
LA GIOCONDA, Enzo Grimaldo, Principe di Santafior
with Beniamino Gigli (tenor), Rec: Nov 1927 Matrix: 41072 Victor Cat: 8084B
RIGOLETTO (G. Verdi), Piangi, fanciulla
with Amelita Galli-Curci (soprano) Rec: 1927 Matrix: A 41236 Victor Cat: 3051
IL BARBIERE DI SIVIGLIA (G. Rossini), Largo al factotum
Rec: 1917 Matrix: 19163 Victor Cat: 6077

“Rosa Ponselle Vol.3”, Nimbus: NI7878
S. Foster, Old Folks at Home (also known as Swanee River, 1851)
Rec: 4 June 1925 Mat: CVE 32865-3 Victor (Unpublished) Pasternack dir.

“Lauritz Melchior”, Nimbus: NI7816
DIE MEISTERSINGER VON NÜRNBERG (R. Wagner), Morgenlich leuchtend im rosigen Schein Recorded 1924-1939 (?) Philadelphia Orchestra, Eugene Ormandy, dir.

Internet Archive - https://archive.org/details/03OperaPotpourri110401

Pour suivre nos activités bloguesques, visitez la page de programmation de l'Idée Fixe et notre chaîne de baladodiffusopm Pod-O-Matic .