+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Discussion: Napoléon Bonaparte

  1. #1
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 542

    Napoléon Bonaparte

    Cette année ce n'est pas seulement le cinquième centenaire de la mort de Josquin des Prés, mais aussi le deuxième centenaire de celle de Napoléon Bonaparte, général, premier consul, empereur des Français.

    Quelques oeuvres musicales l'évoquent, si quelqu'un en connaît d'autres...

    Pour commencer, je découvre sur la toile que, pour le sacre du 2 décembre 1804, on donnait le Te Deum de Paisiello ; jamais entendu, j'avoue n'avoir entendu parler de ce compositeur que par les "variations sur le grand duo de La Molinara" de Beethoven...

    Voici, avec même les cloches de Notre-Dame pour commencer :

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  2. #2
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 542
    Ensuite il y a la 3e symphonie de Beethoven, initialement dédiée à Bonaparte et que le compositeur dé-dédia. Ici par Klemperer, tard dans sa vie, mais j'aime beaucoup ce qu'il fait de cette symphonie ; le son est mauvais mais bon... chacun trouvera partout une version en super hyper HD

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 542
    Autre oeuvre beethovénienne, "la victoire de Wellington" (ou "la bataille de Vitoria"). Pas forcément du même niveau musical. Ici par Karajan, avec un film en costumes d'époque...

    Dernière modification par lebewohl ; 22/05/2021 à 18h55.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 580
    Il y a ici (càd en BM) une belle Ode à Napoléon de Schoenberg, dans une version de 1953 par Rosbaud ; bon j'imagine que pour ceux qui préfèrent YT, cela doit se trouver facilement, et sûrement dans des versions plus récentes





    PS. Concernant Paisiello, il y a deux oeuvres de lui ici

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 542
    Dans le même genre, l'ouverture 1812 de Tchaikovski ; dans cette version par Ashkenazy, les choeurs sont apocryphes, mais comme cela nous donne droit à une mise en scène là aussi, ma foi...

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 542
    Et puis, après ce voyage de l'Espagne à la Russie en passant par l'Autriche, on reste en Russie avec "Guerre et Paix" de Prokofiev. Je ne mets que quelques minutes, l'ouverture, en l'occurrence (voilà qui me rappelle un propos de Woody Allen : "j'ai pris des cours de lecture rapide ; j'ai lu Guerre et Paix ; ça se passe en Russie".

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 885
    Jean Françaix : Napoléon, suite pour piano à 4 mains, d'après la musique pour le film de Sacha Guitry
    Martin Jones, Adrian Farmer

    I – Marche militaire enfantine
    II – Brienne
    III – Soirée chez Barras
    IV – La Monaco
    V – Musique arabe
    VI – La fuite des Cinq-Cents
    VII – Marche française
    VIII – Marche autrichienne
    IX – Berceuse du Roi de Rome
    X – Mazurka
    XI – Polonaise en ré
    XII – Marie Walewska
    XIII – Marche tragique
    XIV – Valse viennoise
    XV – Louis XVIII
    XVI – Marche impériale




  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 885
    Honegger : Napoléon, suite H. 64a, d'après la musique du film d'Abel Gance (1927)
    Orchestre Symphonique de la Radio Slovaque, Adriano.

    I – Calme
    II – La romance de Violine
    III – Danse des Enfants
    IV – Interlude et final
    V – Chaconne de l’Impératrice
    VI – Napoléon
    VII – Les ombres
    VIII – Les Mendiants de la Gloire









  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 885
    Giovanni Paisiello


    Messe du sacre de Napoléon 1°


    Te Deum pour le sacre de Napoléon I°


    Mady Mesplé, soprano, Gérard Dunan, ténor, Yves Bisson, basse, Association chorale Contrepoint, Orchestre Armand Birbaum

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 885
    Mouais ... Bon. That’s all right (pour que les Brits aient le dernier mot, once more !

  11. #11
    Membre Avatar de jifi
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Localisation
    France
    Messages
    80
    Il y a aussi la commande d'Elisa, sœur de Napoléon, à Paganini
    Sonata Napoleone
    pour corde de sol (haussée d’une tierce mineure)
    sa première œuvre pour corde seule
    "Maintenant, je sais qu'il y a un dieu dans les cieux" Albert Einstein (Yehudi Menuhin 1929 Concerto pour Violon de Beethoven Orchestre Philharmonique de Berlin dir. Bruno Walter)
    JiFi "l'audio du village"

  12. #12
    Membre Avatar de jifi
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Localisation
    France
    Messages
    80
    Cela n'intéressera personne, mais... :
    - J'ai travaillé pour la Marquise Béatrice de Caraman parente de Napoléon, elle avait ses minuscules gants et bottines ; et son fils le Comte Olivier de Nervaux-Loys, sur le club-house du golf de Courson-Monteloup
    - L'adn à démontré que Napoléon Ier n'est pas l'oncle de Napoléon III, mais on ne sait pas sur quelle branche le coucou s'est trompé de nid...
    "Maintenant, je sais qu'il y a un dieu dans les cieux" Albert Einstein (Yehudi Menuhin 1929 Concerto pour Violon de Beethoven Orchestre Philharmonique de Berlin dir. Bruno Walter)
    JiFi "l'audio du village"

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages