+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Playlist du mois de mai 2022

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 282

    Playlist du mois de mai 2022

    Bonjour.
    • Ysaÿe: Exil pour cordes - Orchestre National de Belgique, René Defossez (1957)
    • Jongen: Prélude et Danse Op.31 - Orchestre National de Belgique, René Defossez (années '50)
    • Mendelssohn: Concerto pour violon, piano et cordes - Franco Gulli, Enrica Cavallo, Orchestre de l'Angelicum de Milan, Pierluigi Urbini (1966)
    • Mendelssohn: Sonate pour violon et piano en fa majeur - Franco Gulli, Enrica Cavallo (1966)
    • Varèse: Déserts - Columbia Symphony Orchestra, Robert Craft (1959)
    • Varèse: Offrandes - Dona Precht, soprano, Columbia Symphony Orchestra, Robert Craft (1959)
    • Varèse: Arcana - Columbia Symphony Orchestra, Robert Craft (1959)
    • Le piano d'Ulysse, 1ère partie (Haendel: L'harmonieux forgeron; Daquin: Le coucou; Couperin: "Soeur Monique; Mozart: La tartine de beurre; Marche turque; Beethoven: Ecossiase en mi bémol majeur; Schubert: Momement musical Op.94 N°3; Chopin: Valse Op.64 N°1; Schumann: Le gai laboureur) - Thierry de Brunhoff (1961)
    • Le piano d'Ulysse, 2e partie (Schumann: L'oiseau prophète Op.82 N°7; Mendelssohn: La fileuse Op.67 N°4; Fauré (Arr: Cortot): Dolly Op.56: N°1 "Berceuse"; Ravel (Arr: Charlot): Ma mère l'Oye: Laideronnette, impératrice des pagodes; Rachmaninov: Polichinelle Op.3 N°4; Bartok: Ce que la mouche raconte; Debussy: Suite bergamasque: Clair de lune; Children's corner: Golliwog's Cake-Walk) - Thierry de Brunhoff (1961)
    • Charles-Joseph Van Helmont: Accensa Furore - Lia Rottier, soprano; Simone Lynen, contralto; Louis Devos, ténor; Jules Bastin, basse; Cercle Tornacum et Choeurs du Conservatoire de Tournai; Les solistes de Liège, Géry Lemaire (1966)
    • Henri-Jacques de Croes: Quam Terribilia - Lia Rottier, soprano; Jules Bastin, basse; Cercle Tornacum et Choeurs du Conservatoire de Tournai; Les solistes de Liège, Géry Lemaire (1966)
    • Jongen: Suite d'orchestre N°3 Op.93 "dans le style ancien" - Orchestre National de Belgique, Fernand Quinet (années '50)
    • Jongen: Sérénade Dramatique pour quatuor à cordes Op. 61 N°2 - Quatuor Collin (1971)
    • Prokofiev: Symphonie Concertante pour violoncelle et orchestre Op.125 - Mstislav Rostropovitch, Royal Philharmonic Orchestra, sir Malcolm Sargent (1957)
    • Prokofiev: Symphonie N°1 Op.25 "Classique" - Philharmonia Orchestra, Efrem Kurtz (1958)
    • Beethoven: Symphonie N°5 Op.67 - Orchestre Philharmonique de Berlin, Arthur Nikisch (1913)
    • Histoire du Quatuor à cordes, volume 5
    • Ravel: Quatuor à cordes - Quatuor d'Etat Bulgare Dimov (1967)
    • Debussy: Quatuor à cordes N°1 Op.10 - Quatuor d'Etat Bulgare Dimov (1967)
    • Mozart: L'enlèvement au sérail K.384 - Wilma Lipp (Constance), Emmy Loose (Blondine), Walther Ludwig (Belmonte), Peter Klein (Pedrille), Endré Koreh (Osmin), Heinz Woester (Selim); Choeurs de l'Opéra de Vienne, Orchestre Philharmonique de Vienne, Josef Krips (1949)





    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 282
    Bonsoir tout le monde.

    Les oeuvres d'Ysaÿe et de Jongen nous ont été ce mois-ci également fournies par Schosta. Qu'il en soit ici particulièrement remercié . Les motets de Helmont et de Croes sont "raccords" puisqu'ils proviennent d'une collection Erato consacrée aux Chefs d'Oeuvres de la musique Belge. Je ne sais pas si cette série a connu de nombreuses parutions...

    L'Orchestre Philharmonique de Berlin fête ses 140 ans ce 1er mai. A cette occasion, je vous propose le célèbre enregistrement de la 5e Symphonie de Beethoven par Nikisch en 1913. Contrairement à un pieuse légende, ce n'est pas le premier enregistrement intégral d'une symphonie. L'année précédente, Eduard Künneke avait gravé pour Odeon une "Surprise" de Haydn et une 39e de Mozart intégrales. Evidemment, ni le chef, ni le "Grand Orchestre Odeon" n'étaient aussi réputés que les protagonistes de cette 5e. De fait, ce devait vraiment être pour le coup la première fois qu'un chef célébrissime, à la tête d'un orchestre de classe mondiale dont il avait la direction musicale, gravait une oeuvre symphonique complète*.

    Le récital de Thierry de Brunhoff était accompagné d'un texte de Laurent de Brunhoff justifiant le choix des pièces à travers une petite histoire illustrée. Impossible de vous le mettre ici mais, en cherchant bien sur la toile, vous devez pouvoir trouver des reproductions de la pochette où le texte est lisible.

    Déserts de Varèse m'a posé des problèmes. J'utilise un logiciel pour supprimer automatiquement une partie des bruits de surface des disques. Mais le logiciel est un peu perdu face aux sons électroniques et il tend à vouloir en effacer certains . J'ai donc utilisé la version "brute" de ma numérisation pour les trois parties de l'oeuvre relevant de ce qu'on a appelé de la "musique concrète". Ne vous étonnez pas si elles grattent un peu...



    * Pour la petite histoire, le pionnier Eduard Künneke, sans doute donc le 1er homme à avoir gravé une symphonie complète, était également compositeur. On trouve une de ses oeuvres dans notre Bibliothèque musicale. Il y dirige... l'Orchestre Philharmonique de Berlin
    http://www.mqcd-musique-classique.co...ead.php?t=4774
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages