+ Répondre à la discussion
Page 6 sur 6 PremièrePremière ... 4 5 6
Affichage des résultats 101 à 116 sur 116

Discussion: Marches funèbres

  1. #101
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    The Irish Rovers, Finnegan's Wake (La Veillée Funèbre de Finnegan - ballade de 1864, base du livre de James Joyce de 1939. Texte sur demande.)

    Dernière modification par Zeljko ; 25/12/2023 à 18h42.

  2. #102
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 723
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    Je vais essayer mais sans garantie de résultat vu que, comme je l'ai déja signalé, parmi les nombreux dysfonctionnements du forum, plus aucune vidéo YT ne s'affiche chez moi.

    Donc que l'on me dise si le résultat est bien celui demandé
    Eût-ce échoué que ce n'eût point été si grave... les doubles sont quasi inévitables
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  3. #103
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    Kaddish

    Prière juive traditionnellement associée au deuil et au souvenir des morts.

    Maurice RAVEL

    Cecilia Bartoli chante aussi, et aussi bien, autre chose que des opéras baroques



    Version par un immense baryton qui a sagement choisi de se retirer de la scène avant le déclin



    Version violon et piano par un autre immense artiste



    Leonard BERNSTEIN

    Symphonie n° 3 ‘Kaddish’, ‘in memory of the beloved J.F. Kennedy’, textes de L. Bernstein



    Traditionnel, transcr. violoncelle et piano


  4. #104
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 797
    Je ne pense pas que l'on puisse cataloguer cette chanson comme une véritable « marche funèbre » (et je suis donc donc probablement hors-sujet) mais bon, ça s'en approche ...
    Je souhaitais surtout faire la faire découvrir à qui ne la connaîtait pas.

    Il s'agit de The End par The Doors, avec le légendaire Jim Morrison ... une « pré-marche funèbre » en qq sorte ...

    Si ça ne plaît pas ou que c'est vraiment déplacé, n'hésitez pas à me le dire. Je peux très bien effacer ce post.

    Cette chanson est d'après une source fiable, mais que je ne retrouve pas, celle qui est la plus demandée par les « intéressés » pour leurs funérailles ...


  5. #105
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 797
    Dans le même esprit, The Show Must Go On de Freddy Mercury avec Queen ne me semble pas inapproprié dans ce thread.

    Il s'agit d'une chanson extraite du dernier album de Queen, Innuando, et d'aucuns considèrent qu'il s'agit d'une référence à la situation personnelle de Freddy Mercury. Atteint du sida, il savait sa mort prochaine. Peut-être a-t-il voulu souhaiter grâce à ce texte une détermination et une résilience face à l'adversité, et à une sorte de désir de sa part de continuer à vivre pleinement malgré la réalité de sa mort imminente ; d'autres interprètent ce texte comme le souhait que l'art - selon le sens qu'il en avait - ne s'achèverait pas à sa propre mort (il faut savoir que c'était alors une icone absolue de la scène "rock"), et que dans tout les cas malgré cette mort "le spectacle continue" ... À chacun sa liberté de choisir, même si pour ma part j'imagine qu'il y a un peu des deux.

    En voici une version live que je trouve remarquable. Mercury mourut peu de temps après ...


  6. #106
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    DIES IRAE

    Egalement dénommé ‘Prose des Morts’.
    Inclus dans toute Messe des Morts ou Requiem, a aussi été utilisé indépendamment pour des pièces isolées. Et bien sûr, la séquence grégorienne a été citée dans de multiples pièces, parfois très fugacement.
    Quelques exemples, entre bien d’autres.

    S'il y a des redites, je sollicite l'indulgence de l'aimable assistance pour bien vouloir m'en excuser.

    Anonyme : Dies irae grégorien



    Antoine BRUMEL(1460-1512/13) : Séquence ‘Dies irae dies illa’



    Michel-Richard DELALANDE (1657-1726) : Dies irae, grand motet S. 31



    Louis HOMET (1691-1767) : Dies irae



    François GIROUST (1737-1799) : Dies irae



    Charles-Valentin ALKAN (1813-1888) : Morceaux dans le genre pathétique, n° 3, « Morte »



    Franz LISZT (1811-1886) : Czardas macabre





    Charles GOUNOD (1818-1893) : Mors et Vita, Dies irae



    Igor STRAVINSKY (1882-1971) :

    * 3 pièces pour quatuor à cordes, n° 3



    * 4 Etudes pour orchestre, n° 3 ‘Cantique’ (reprise de la pièce précédente)



    Rolande FALCINELLI (1920-2006) : Cortège funèbre, sortie pour la messe des morts op. 41



    Kaikhosru Shapurji SORABJI (1892-1988) : Sequentia cyclica super Dies irae

    Alors là, prenez votre journée, enfermez-vous et éloignez toute personne, installez-vous confortablement, armez-vous de patience, de ravitaillement, de boisson, et attaquez.
    Bon, je recommande quand même de fractionner, on n’est pas non plus obligé d’ingurgiter l’ensemble d’un seul trait.
    Si néanmoins vous y parvenez, vous mériterez l’inscription au Guinness des Records.

    Dernière modification par Zeljko ; 01/01/2024 à 19h28.

  7. #107
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 723
    Ah oui bien sûr ! Merci de ces exemples de citation que je ne connaissais pas.
    Il y a les tubes de la Symphonie fantastique et de (presque) toutes les œuvres de Rachmaninov, aussi. Bon OK plusieurs, disons.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  8. #108
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    Michel LAMBERT (1610-1696), Ombre de mon amant

    Ombre de mon amant, ombre toujours plaintive,
    Hélas ! que voulez-vous ! Je meurs.
    Soyez un moment attentive
    Au funeste récit de mes vives douleurs.
    C'est sur cette fatale rive
    Que j'ai vu votre sang couler avec mes pleurs.
    Rien ne peut arrêter mon âme fugitive,
    Je cède à mes cruels malheurs.
    Ombre de mon amant, ombre toujours plaintive,
    Hélas ! que voulez-vous ? Je meurs.



    DUBUISSON (XVII° s.), Plainte sur la mort de Monsieur de Lambert


  9. #109
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Il y a les tubes ... de (presque) toutes les œuvres de Rachmaninov, aussi. Bon OK plusieurs, disons.

    C'était obsessionnel, il était hanté par la crainte de la vieillesse et de la mort !
    Pour ne donner qu'une seule des oeuvres où il cite le Dies irae, celle-ci (avec sa mesure à 5 temps !)


    h
    Dernière modification par Zeljko ; 11/01/2024 à 12h09.

  10. #110
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 723
    Mon oeuvre préféré de Rachmaninoff! (et de loin)

    Je ne savais pas qu'il était obsédé par la mort, mais il était si peu souriant que Stravinsky l'avait appelé "un rictus d'un mètre quatre-vingts" (a six-foot scowl)...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  11. #111
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    il était si peu souriant que Stravinsky l'avait appelé "un rictus d'un mètre quatre-vingts" (a six-foot scowl)...

    En mes jeunes années, dans mon pays natal, on eût dit "C'est l'Hôpital qui se fout de la Charité" ! Ce qu'on peut voir comme portraits ou photos d'Igor Fiodorovitch n'en donne pas une image particulièrement souriante !


    Allez, encore un peu de Dies Irae cité par Sergueï Vassilievitch (c'est toujours ver la fin !) :






  12. #112
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    En 1922, Henri Prunières (https://fr.wikipedia.org/wiki/Henry_Pruni%C3%A8res) commande un HOMMAGE A FAURÉ à sept compositeurs.
    La partition est présentée comme « sept pièces de piano », même si une pièce est pour violon et piano et d’autres sont des réductions.

    Maurice RAVEL : Berceuse sur le nom de Gabriel Fauré



    Georges ENESCO : Molto moderato e cantabile



    Louis AUBERT : Moderato



    Florent SCHMITT : Hommage à Gabriel Fauré



    Charles KOECHLIN : Choral sur le nom de Fauré



    Paul LADMIRAULT : Hommage à Gabriel Fauré



    Jean ROGER-DUCASSE : Poème




    ===




    Florent SCHMITT : In memoriam Gabriel Fauré

    Dernière modification par Zeljko ; 14/01/2024 à 17h40.

  13. #113
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    Petit retour à Rachmaninov, par la bande :


    Vladimir DROZDOFF (1881-1960) : Au Tombeau de Rachmaninoff



    Cyprien KATSARIS (1951-…) : Goodbye Mr Rachmaninov


  14. #114
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    9 723
    Citation Envoyé par Zeljko Voir le message
    En 1922, Henri Prunières commande un hommage à Fauré à sept compositeurs.
    La partition est présentée comme « sept pièces de piano », même si une pièce est pour violon et piano et d’autres sont des réductions.
    Merci j'ignorais complètement (bon j'avais déjà entendu la berceuse de Ravel, mais en ignorant tout de son contexte)
    Dernière modification par lebewohl ; 16/01/2024 à 18h31.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  15. #115
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    En décembre 1920, Henry Prunières, déjà rencontré un peu plus haut dans ce fil, commanditait un Tombeau de Debussy en sollicitant 10 compositeurs.
    Certaines pièces de ce Tombeau figurent déjà isolément dans ce fil.
    Voici un enregistrement de ce Tombeau complet.


    Paul DUKAS - La plainte, au loin, du faune (00:00)

    Albert ROUSSEL - L'accueil des muses (04:41)

    Gian FrancescoMALIPIERO - Lento (09:13)

    Eugene GOOSSENS - Molto moderato con espressione (12:02)

    Bela BARTOK - Sostenuto, rubato (15:09)

    Florent SCHMITT - Et Pan, au fond des blés lunaires, s'accouda (17:36)

    Igor STRAVINSKY - Fragment des Symphonies pour instruments a vent , réduction pour piano (25:18)

    Maurice RAVEL - Duo pour violon et violoncelle (26:34)

    Manuel de FALLA - Homenaje (31:15)

    Erik SATIE - En souvenir (34:19)


    Dernière modification par Zeljko ; 17/01/2024 à 15h34.

  16. #116
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    201
    Voici qui sera approprié :



    Hubert PARRY (1848-1918) : Songs of Farewell (Chants de l’Adieu)
    (Textes : Henry Vaughan, John Davies, Thomas Campion, John Lockhart, John Donne, Psaume 39)






    Frederick DELIUS (1862-1934) : Songs of Farewell (Chants de l’Adieu)
    Textes tirés de Leaves of Grass (Feuilles d’herbe) de Walt Whitman


+ Répondre à la discussion
Page 6 sur 6 PremièrePremière ... 4 5 6

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages