+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Playlist du mois de juin 2023

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 282

    Playlist du mois de juin 2023

    Bonjour.

    • Wolf: Penthesilea - Orchestre Symphonique de Vienne, Otto Gerdes (1969)

    • Schönberg: Trois pièces pour piano Op.11 - Claude Helffer (1968)

    • Schönberg: Six petites pièces pour piano Op.19 - Claude Helffer (1968)

    • Schönberg: Cinq pièces pour piano Op.23 - Claude Helffer (1968)

    • Schönberg: Suite pour piano Op.25 - Claude Helffer (1968)

    • Schönberg: Pièces pour piano Op.33a et 33b - Claude Helffer (1968)

    • Reali: La follia - Virtuosi di Roma, Renato Fasano (1954)

    • Marcello: Introduction, Aria et Presto - Virtuosi di Roma, Renato Fasano (1954)

    • Albinoni: Concerto pour hautbois et cordes Op.9 N°2 - Renato Zanfini, Virtuosi di Roma, Renato Fasano (1954)

    • Vinci: Danza antiche - Virtuosi di Roma, Renato Fasano (1954)

    • Porpora: Aria pour violoncelle et cordes - Benedetto Mazzacurati, Virtuosi di Roma, Renato Fasano (1954)

    • Medieval English Lyrics: Perspice christicola; Sumer is icument in - Foweles in the frith - Edi be thu - St Godric: Sainte Marie Virgine - Miri it is - Stabat juxta - Gabriel fram heven-king - Stond wel, moder, under rode - Nowel, nowel, nowel; Owt of your sleep - Grayston Burgess, John Whitworth, contre-ténors; Gerald English, Robert Tear, ténors; John Frost, baryton; Owen Grundy, basse; Robin Stenham, treble; Osian Ellis, harpe et voix; Desmond Dupré, luth à plectre et guitare; Joan Rimmer, psaltérion; Christopher Taylor, flûte à bec; Christopher Wellington, viole (1965)

    • Medieval English Lyrics: Deo gracia anglia: Owr king went forth - Pray for us, thou Prince of Pes - Go hert, hurt with adversitee - Now wold y fayn - Sir Thomas Philips (?): This day day daws - Henry VIII: Green growith th'holy - Grayston Burgess, John Whitworth, contre-ténors; Gerald English, Robert Tear, ténors; John Frost, baryton; Owen Grundy, basse; Robin Stenham, treble; Osian Ellis, harpe et voix; Desmond Dupré, luth à plectre et guitare; Joan Rimmer, psaltérion; Christopher Taylor, flûte à bec; Christopher Wellington, viole (1965)

    • Falla: Le tricorne - Ampario Peris de Pruliere, soprano; Choeurs et Orchestre de l'Opéra-Comique de Paris, Jean Martinon (1951)

    • Bach: Prélude de choral BWV 680 "Wir glauben all'an einen Gott"; Prélude et Fugue BWV 552; Prélude de choral BWV 622 "O Mensch, bewein' dein' Sünde gross - Marcel Dupré aux grands orgues de Saint-Sulpice (1955)

    • Albinoni: Sonate pour flûte et clavecin en la mineur - Maxence Larrieu, flûte; Anne-Marie Beckensteiner, clacevin (1964)

    • Vinci: Sonate pour flûte et clavecin en ré majeur - Maxence Larrieu, flûte; Anne-Marie Beckensteiner, clacevin (1964)

    • Vivaldi: Sonate pour flûte et clavecin Op.13 N°6 - Maxence Larrieu, flûte; Anne-Marie Beckensteiner, clacevin (1964)

    • Marcello: Sonate pour flûte et clavecin en mi mineur - Maxence Larrieu, flûte; Anne-Marie Beckensteiner, clacevin (1964)

    • Locatelli: Sonate pour flûte et clavecin en fa majeur - Maxence Larrieu, flûte; Anne-Marie Beckensteiner, clacevin (1964)

    • Tchaikovsky: Suite pour orchestre N°2 Op.53 - Orchestre Philharmonique de Moscou, Kyrill Kondrachine (1961)

    • Liszt (arrangement: Busoni): Fantaisie et Fugue sur "Ad nos, ad salutarem undam" - Evgueny Moguilevsky, piano (1972)

    • Ravel: Gaspard de la nuit - Evgueny Moguilevsky, piano (1972)

    • Telemann: Concerto pour trompette et cordes TWV51: D 7 - Adolf Scherbaum; Collegium Pro Musica de Paris, Paul Kuentz (1958)

    • Telemann: Concerto pour quatre violons sans basse continue TWV40:201 - Monique Frasca-Colombier, D. Rémy, M.-J. Calvi, F. Deprez (1958)

    • Telemann: Concerto pour flûte et cordes en ré majeur (TWV51:F1?) - Christian Lardé; Collegium Pro Musica de Paris, Paul Kuentz (1958)

    • Janacek: La petite renarde rusée - Zdenek Kroupka (Le garde-chasse); Jaroslava Prochazkova (Sa femme/La chouette); Jan Hlavsa (L'instituteur/Le moucheron); Dalibor Jedlicka (Le Prêtre/Le blaireau); Jozef Heriban (Le vagabond Harasta); Rudolf Vonasek (Pasek, l'aubergiste); Helen Tattermuschova (Bystrouska, la renarde); Jaroslava Dobra (Mme. Paskova, la femme de l'aubergiste/Le pic-vert); Eva Zikmundova (Le renard); Vera Ourednikova (Le petit de Bystrouska); Vera Starkova (Frantik); Lumila Erbenova (Pepik); Libuse Marova (Lapak, le chien); Eva Hlobilova (Le coq/Le geai), Milada Musilova (Chocholka, la poule); Katerina Kolarova (Le criquet); Gabriela Kolarova (La sauterelle); Miloslav Cizek (La grenouille); Choeurs et Orchestre du Théâtre National de Prague, Bohumil Gregor (1972)






    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 282
    Bonjour.


    Avec beaucoup de retard, voici quelques remarques supplémentaires.


    En 1969, DG sortait un double album avec tout ce que Wolf avait destiné à l'orchestre : lieder et choeurs divers, Sérénade Italienne et cette Penthesila, seule rescapée du lot dans une réédition tardive couplée avec la 9e de Mahler par Kubelik. Devinez à quoi vous aurez droit en playlist le mois prochain...


    Le programme Schönberg/Helffer comprend l'intégrale des oeuvres pour piano du compositeur (au moins celles avec opus car je suppose l'existence de quelques petites choses de jeunesse ici ou là). Le disque de la collection Musique d'abord de Harmonia Mundi explique son petit prix par l'absence de pochette mais garantit une qualité de pressage égale à celle des produits les plus coûteux. Voire, car il gratte quand même beaucoup


    Apprenez que les Medieval English Lyrics ont été enregistrés (par Argo) en association avec The British Council. Ça en jette. Le Falla, lui, a juste été enregistré par Urania (et repris la Club Français du Disque) sans aucun council derrière mais ça devait bien être une première mondiale du ballet intégral (sauf si Ansermet/danco est sorti avant).


    Il est toujours difficile de trouver les éditions stéréo des premiers enregistrements effectués avec cette technique à la fin des années '50 - la gravure universelle, mettant fin aux doubles parutions, n'a été adoptée par les grandes marques qu'à la fin des années '60 (et pour une fois, EMI a précédé les autres). Imaginez ma joie de mettre la main sur un disque Lumen stéréo pour le programme Bach/Dupré. Joie de courte durée : c'est de la stéréo artificielle . Je vous ai laissé les trois oeuvres en une seule fois car la présentation du disque est inhabituelle : le Prélude du BWV 552 est sur la face 1, la Fugue est sur la face 2. Original...


    La Suite de Tchaikovsky par Kondrachine ne doit pas être trop fréquente : elle n'est pas mentionnée dans cette discographie très complète : http://patachonf.free.fr/musique/kon...scographie.php. On la trouve en téléchargement sur le net ici ou là.



    Telemann étant un compositeur prolixe (et les parutions anciennes de musique baroque brillant par le côté approximatif et lacunaire des identification d'oeuvres, et le n'importe quoi des intitulés des mouvements), je ne suis pas certain du tout des TWV du programme Kuentz. Ils sont à prendre avec des pincettes.


    Enfin, qu'il me soit, une fois n'est coutume, permis de donner mon avis sur l'enregistrement de Moguilevsky, décédé le 28 janvier dernier : ce type tape vraiment très fort . On peut être fan d'enregistrements soviétiques sans pour autant apprécier les broyeurs d'ivoire, pour trouver le gars subtil il faut au moins être à jour de sa cotisation d'adhérent au PC. Pourtant, dans sa nécrologie de mars dernier, Diapason citait une critique de Jacques Longchampt de 1967 : "Son jeu, d'une frappe bien virile, n'est jamais dur ni métallique, même dans la terrible Septième Sonate de Prokofiev, et son toucher dispense toute la poésie si délicate, légendaire et fantastique, de Gaspard de la nuit." Des goûts et des couleurs, quoi.


    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2022
    Messages
    252
    C’est sûr que si l’on aime Ravel noyé dans des évanescences et des brouillaminis « impressionnistes » - puisque Ravel est un compositeur « impressionniste », si, si ... si tant est que ça veuille dire quelque chose - ce n’est pas Moguilevsky qu’il faut écouter.
    Aloysius Bertrand était-il « impressionniste » ? André Breton le revendiquait comme « surréaliste » ...
    Il n’en reste pas moins que c’est superbe.

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    47
    J'ai eu un pressage du disque de Claude Helffer de chez "Messidor". Bon ce n'était pas du "Mercury" mais c'était très écoutable. Et j'ai bien aimé Helffer, pas ridicule devant Pollini même si Gould et Steuermann ...mais comme vous dites .. "" Des goûts et des couleurs, quoi."

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages