+ Répondre à la discussion
Page 16 sur 17 PremièrePremière ... 6 14 15 16 17 DernièreDernière
Affichage des résultats 301 à 320 sur 333

Discussion: Nos amis les chats

  1. #301
    Membre Avatar de Eve_Ra
    Date d'inscription
    août 2008
    Localisation
    Sur mon coussin
    Messages
    1 015
    Mouais.... bon, la première fois j'ai gagné, mais maintenant
    Miaouuuu... Ne me caressez pas à rebrousse-poils, ça fait de l'électricité !

  2. #302
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Citation Envoyé par thierry h Voir le message
    C'est très grave de manger du chocolat blanc ( s'il s'agit bien de ça ? ) C'est encore plus grave d'appeler ça "chocolat"... surtout sur les bords du Léman ! Je note dans mon carnet que Jacques a des goûts extra-musicaux douteux...

    Ai-je dit que j'aimais le chocolat blanc ? En fait, ce n'est justement pas le cas ... Sinon, je ne me serais pas contenté de simplement grignoter les oreilles du "lapin" que ma cousine m'avait offert, mais j'aurais très vite tout avalé .

    Remarquez, on ne reçoit pas toujours les cadeaux qu'on souhaite avoir ... Quand ma filleule recevra pour son anniversaire le disque que je lui ai préparé, avec du Fauré, du Debussy et du Ravel (alors qu'elle n'apprécie que la "musique de bagnole"), il est certain qu'elle tirera une g***** bien plus sinistre que la toute petite grimace que j'ai eue en découvrant la couleur (non souhaitée) du chocolat qu'on me donnait !

    Jacques

  3. #303
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    514
    Une certaine ressemblance:


  4. #304
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    514
    Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les chats peuvent exécuter des sauts prodigieux ?

    He bien c'est parce qu'ils s'entraînent dès que vous avez le dos tourné :


  5. #305
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    514
    Séquence : "Les chats n'aiment pas l'eau"


  6. #306
    Membre Avatar de Eve_Ra
    Date d'inscription
    août 2008
    Localisation
    Sur mon coussin
    Messages
    1 015
    Ils sont mimis tout plein sous leur parapluie !
    Miaouuuu... Ne me caressez pas à rebrousse-poils, ça fait de l'électricité !

  7. #307
    Membre Avatar de JYDUC
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    2 564
    Oh, Manul, tu descends ?






  8. #308
    Membre Avatar de Eve_Ra
    Date d'inscription
    août 2008
    Localisation
    Sur mon coussin
    Messages
    1 015
    Miaouuuuuuuuu zolis petits chats sauvages des steppes !!!!
    Miaouuuu... Ne me caressez pas à rebrousse-poils, ça fait de l'électricité !

  9. #309
    Membre Avatar de JYDUC
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    2 564


    En Normandie, il n'est pas rare qu'une vache faute avec un chat, un dur, un vrai, un tatoué. Et voilà le résultat.
    Moi, Irmah me ferait ça, ce serait l'abattoir fissa !

  10. #310
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Citation Envoyé par JYDUC Voir le message
    Je suis un dingue des chats... et dingue tout court
    Idem.

    Je voulais ouvrir un topic sur ce merveilleux compagnon qu'est le chat, et puis je me suis dit que quelqu'un y avait peut-être déjà pensé, alors j'ai cherché, histoire de ne pas faire un doublon... et j'ai trouvé.

    Il y a un bonhomme incroyable qui a une chaîne Youtube, deux en fait, une du nom de Faireset où il fait de petits films vraiment ingénieux avec trois fois rien, et une autre nommée Parole de chat où il fait parler des chats. J'adore son univers et son humour.

    Pour comprendre qui est Faireset, le mieux est encore de le laisser se présenter lui-même, il fait ça très bien.



    Et là, c'est une de ses vidéos de chat que je préfère.



    Sa chaîne, Parole de chat : https://www.youtube.com/user/fairese...ow=list&view=0
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  11. #311
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Chat super badass en action !

    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  12. #312
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137


    Une statue à Istanbul pour Tombili, le chat star de l'Internet

    Tombili était un chat d'Istanbul rendu célèbre pour sa photo où il posait sur un banc de la capitale turque. Malheureusement décédé, les autorités locales lui ont érigé une statue à sa gloire sur le lieu même qui l'a immortalisé.
    "Tout le monde veut devenir un cat", surtout un cat comme celui-là. Tombili, un chat errant d'Istanbul était célèbre dans son quartier de Ziverbey. Les habitants locaux connaissaient bien ce chat facétieux, joueur et incroyablement "chill".Son nom lui correspondait bien. En turque, on appele Tombili un animal domestique un peu empoté et flegmatique, selon The Independant.

    Début 2016, il avait accédé à la célébrité mondiale grâce à ce cliché le représentant assis sur un banc les yeux dans le vide, méditant sur la fuite du temps.

    Suite et source de l'article : https://www.france24.com/fr/20161005...star-linternet
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  13. #313
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  14. #314
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    ODE AU CHAT

    Au commencement
    les animaux furent imparfaits
    longs de queue,
    et tristes de tête.

    Peu à peu ils évoluèrent
    se firent paysage
    s’attribuèrent mille choses,
    grains de beauté, grâce, vol...
    Le chat
    seul le chat
    quand il apparut
    était complet, orgueilleux.
    parfaitement fini dès la naissance
    marchant seul
    et sachant ce qu’il voulait.

    L’homme se rêve poisson ou oiseau
    le serpent voudrait avoir des ailes
    le chien est un lion sans orientation
    l’ingénieur désire être poète
    la mouche étudie pour devenir hirondelle
    le poète médite comment imiter la mouche
    mais le chat
    lui
    ne veut qu’être chat
    tout chat est chat
    de la moustache à la queue
    du frémissement à la souris vivante
    du fond de la nuit à ses yeux d’or.

    Il n’y a pas d’unité
    comme lui
    ni lune ni fleur dans sa texture:
    il est une chose en soi
    comme le soleil ou la topaze
    et la ligne élastique de son contour
    ferme et subtil
    est comme la ligne de proue d’un navire.
    Ses yeux jaunes
    laissent une fente
    où jeter la monnaie de la nuit.

    Ô petit empereur
    sans univers
    conquistador sans patrie
    minuscule tigre de salon,
    nuptial sultan du ciel
    des tuiles érotiques
    tu réclames le vent de l’amour
    dans l’intempérie
    quand tu passes
    tu poses quatre pieds délicats
    sur le sol
    reniflant
    te méfiant de tout ce qui est terrestre
    car tout est immonde
    pour le pied immaculé du chat.

    Oh fauve altier de la maison,
    arrogant vestige de la nuit
    paresseux, gymnaste, étranger
    chat
    profondissime chat
    police secrète de la maison
    insigne d’un velours disparu
    évidemment
    il n’y a aucune énigme
    en toi:
    peut-être que tu n’es pas mystérieux du tout
    qu’on te connaît bien
    et que tu appartiens à la caste la moins mystérieuse
    peut-être qu’on se croit
    maîtres, propriétaires,
    oncles de chats,
    compagnons, collègues
    disciples ou ami
    de son chat.

    Moi non.
    Je ne souscris pas.
    Je ne connais pas le chat.
    Je sais tout de la vie et de son archipel
    la mer et la ville incalculable
    la botanique
    la luxure des gynécées
    le plus et le moins des mathématiques
    le monde englouti des volcans
    l’écorce irréelle du crocodile
    la bonté ignorée du pompier
    l’atavisme bleu du sacerdoce
    mais je ne peux déchiffrer un chat.

    Ma raison glisse sur son indifférence
    ses yeux sont en chiffres d’or.

    Pablo NERUDA
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  15. #315
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    Je vais jouer les trouble-fêtes dans ce concert de louanges !
    J'ai quelque problème avec les chats… Tout d'abord, je suis allergique à leurs poils alors que j'ai vécu toute ma jeunesse avec...
    Ce qui me choque, c'est la mode actuelle de la félinophilie ! Les citadins et les anciens citadins récemment venus se mettre au vert ne le connaissent pas assez et et oublient tous qu'il s'agit d'un redoutable prédateur pas si loin que ça de leurs cousins sauvages.
    Il y a autour de moi une kyrielle de chats qui hantent mon jardin. La prédation est catastrophique : 2 hérissons, trois petits écureuils roux alors il s'agit d'une espèce en voie de disparition, des dizaines d'oiseaux, mésanges, pinsons, rouge queues, chardonnerets, serins cini, merles… J'espère que mon merveilleux rouge-gorge qui vient parfois m'encourager lorsque je travaille dans notre potager et qui enchante les matinées du printemps de concert avec les merles et les chardonnerets ne sera pas la proie prochaine.
    Sachez quand même que la Suisse et les États-Unis, principalement, limitent la prolifération féline. La France commence à s'y mettre et la commune d'à côté demande qu'on leur livre les chats errants pour castration. Je suis horrifié lorsque je vois des mêmères nourrir les chats errants sur le parking voisin. Comme il est plus difficile de trouver une carabine à air comprimé qu'une Kalashnikov à la cité d'à côté, je suis revenu au lance-pierre et aux gravillons afin de leur inculquer un réflexe pavlovien de crainte à franchir les limites de mon terrain. Cela ne les tue pas mais semble avoir une efficacité certaine.
    Que mes voisins gardent leurs félins chez eux, sur leur propre terrain et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Une de mes amies à un gentil tigron et, lorsque j'ai absorbé une molécule antiallergique auparavant, j'ai d'excellents rapports avec ce chat qui reste dans l'appartement… Elle est même étonnée de l'affection que me porte son animal de compagnie !

  16. #316
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Bonjour Jean

    Je désespérais d'avoir un jour une réponse sur ce topic.

    Bon, c'est vrai, j'avoue que j'aurais préféré un commentaire plus "amical" en tant qu'amoureuse des chats, mais ça ne fait rien, c'est votre opinion et si je ne la partage pas, je la respecte néanmoins.

    C'est vrai, le chat est un prédateur, personnellement, je ne l'oublie pas, d'ailleurs, il n'est nul besoin que celui-ci soit à la campagne pour montrer l'étendu de son talent de chasseur.

    Je vis en appartement et un jour, un petit moineau a eu le grand malheur de s'égarer dans mon séjour... il n'a jamais eu le temps de ressortir, ma minette s'est précipité sur lui et l'a tué en le serrant très fort entre sa mâchoire, cela m'a brisé le cœur.

    C'est ce que j'aime chez le chat, son indépendance, contrairement au chien, il a gardé son instinct intact et il ne cherche pas à plaire à tout prix à son "maître", oui, je mets des guillemets car qui possède un chat, sait que celui-ci n'a pas de maître justement, d'ailleurs, on dit souvent qu'on ne possède pas un chat mais que c'est plutôt lui qui vous possède.

    En plus de son indépendance, ce que j'aime chez le chat c'est son extrême élégance dans sa démarche altière et un peu désinvolte, la douceur de son pelage et ses yeux mystérieux qui vous envoûtent au point de s'y perdre parfois.

    J'aime le chat car il correspond à mon état d'esprit, j'aime la tranquillité, le chien est parfois trop turbulent.
    Il se dégage chez le chat quelque chose de serein et reposant. C'est peut-être pour cette raison qu'il plait tant aux écrivains, eux qui ont besoin de silence et de concentration pour poser des mots sur des pages blanches.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  17. #317
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 685
    Citation Envoyé par Jean DUBAR Voir le message
    Ce qui me choque, c'est la mode actuelle de la félinophilie !
    + 1.
    Le chat - comme du reste le chien - est devenu un objet de transfert pour supposés adultes qui n’en sont pas, incapables qu’ils ont été de le devenir. Certain/es en sont d’ailleurs encore à vivre entouré/es de peluches. Ceux/ celles qui ont un peu de jugeote et évitent de se donner le ridicule des doudous en peluche les remplacent par des doudous en chair, os et fourrure, pour compenser leurs frustrations. Je le dis d’autant plus aisément que j’en vois un bon nombre, dans ma famille, chez mes amis, et partout dans mon voisinage !
    La France n’est-elle pas le pays où le ratio nombre de chats/chiens rapporté à la population est le plus élèvé en Europe sinon au monde ? Avec 40% de plus de chats que de chiens.

    Une calamité.
    Nous avons emménagé dans notre maison il y a 15 ans. A l’époque, une douzaine de merles dans les alentours, qui l’été venaient tirer lés lombrics de la pelouse, nous réveillaient dès les premières lueurs de l’aurore, et dès l’automne dévoraient les baies de la haie, callicarpes et cotoneasters etc. Des mésanges bleues à foison, des charbonnières, des nonnettes, et même des noires, des tarins, des pinsons, des rouges gorges, des verdiers ... L’hiver, quand nous épandions du grain et des arachides pilées, il pouvait y avoir jusqu’à 7 ou 8 oiseaux ensemble sur l’appui de fenêtre, et 3 ou 4 fois plus au sol.

    Aujourd’hui, à peine un couple de charbonnières, une demi-douzaine de bleues, un seul couple de pinsons, un seul rouge gorge, plus aucun des autres. Nos callicarpes restent magnifiquement violets car plus de merles. Seuls les moineaux s’en sortent, mais c’est comme comme le chiendent.
    L’environnement naturel reste le même, aucune modification de l’écosystème. Pas d’augmentation des habitations, plus de terrains.
    Mais une population de chats en croissance exponentielle, avec les*»bonnes âmes «*qui déposent de la nourriture - plusieurs endroits au cimetiere voisin, et partout dans les jardins.

    Mais c’est si mignon, les chats ...
    Une calamité, vous dis-je.

  18. #318
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    801
    Hier une nuée de mésanges s'est abattue sur notre jardin, s'attaquant notamment aux feuilles d'un buis chétif qui n'a jamais réussi à prospérer. Cependant, j'étais flatté de cette invasion qui signifie que chez moi elles sont à l'abri de l'axe du mal Monsanto-Bayer, contrairement à ce qui se passe à la "campagne ".


    Des chats, il y en a toujours eu dans le quartier, et je ne vois aucune corrélation entre leur présence et l'étrange variation de la fréquentation du jardin par les oiseaux (certaines années, je ne vois pas de merles).


    Beaucoup d'animaux domestiques sont littéralement dégénérés, notamment pour cause de surpoids, et ce n'est pas le vilain matou balourd et culotté* du voisin qui peut menacer un animal capable de voler; par contre, l'agressivité des pies est impressionnante: dès qu'elles débarquent, les passereaux s'égaillent.


    Moi aussi j'adore certains chats. Le problème, c'est que ceux qui n'ont pas grandi avec vous ne vont pas vous adopter comme ça, et souvent ils sont, malgré tout, le reflet du caractère de leur "maître". Je m'en suis bien rendu compte le jour où, voulant caresser le greffier dune vieille bique acariâtre, j'ai pris un méchant coup de griffe sur la main.


    Et puis, même si ça dort dix-sept-heures par jour (une faculté fascinante pour moi), avoir un chat, ça reste une sacrée contrainte, vu que ça ne se débrouille plus du tout seul pour bouffer. Alors, j'ai renoncé... avec quelque regret tout de même.




    *Il a une façon de me fixer qui semble me dire: avec les accords de Schengen, tu l'as dans...

  19. #319
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 685
    Des mésanges herbivores qui bouffent des feuilles de buis ???
    Ce doivent être des mutantes, ou alors une sous-espèce endémique au secteur où vous résidez !

  20. #320
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    801
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Des mésanges herbivores qui bouffent des feuilles de buis ???
    Ce doivent être des mutantes, ou alors une sous-espèce endémique au secteur où vous résidez !

    Effectivement, je n'en croyais pas mes yeux. Je dois à la vérité d'avouer que je n'ai pas bien vu ce que visaient leurs coups de bec furieux; ells avaient l'air d'avoir deux dents* contre le buis. Peut-être est-ce une plante médicinale pour elles? Un antidote à l'une des milliers de molécules présentes aujourd'hui dans l'environnement, alors qu'elles n'existaient pas il y a un siècle?


    *Comme chacun le sait, le bec est constitué de deux dents!

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 3 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (2 utilisateur(s) et 1 invité(s))

  1. Jean-Yves Duchemin
  2. JEFF

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages