+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 1 2 3 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 101

Discussion: Tchaïkovsky - Concerto pour violon et orchestre

  1. #1
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782

    Tchaïkovsky - Concerto pour violon et orchestre

    Comme j'admire énormément Kyung Wha Chung, j'ai depuis longtemps sa version de ce concerto, couplé avec celui de Mendelssohn sur un disque Decca enregistré en 1981 (elle est accompagnée par Dutoit et l'Orchestre symphonique de Montréal) .

    Aimant beaucoup cette version, je n'ai pas été tenté jusqu'ici d'en acquérir d'autres, alors qu'il doit y avoir de ce très beau concerto quantité d'interprétations dignes d'intérêt elles aussi. Des suggestions ?

    En attendant, voici une vidéo récente en deux parties où James Ehnes, s'exprimant en anglais avec sa modestie et son humilité habituelles, livre ses impressions sur l'oeuvre et en joue quelques passages en solo :





    Jacques

  2. #2
    Membre Avatar de thierry h
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Catalogne
    Messages
    4 361
    Jacques!

    Quand j'étais petit je n'étais pas grand, je montrais mes disques à tous les passants, certains me disaient, veux tu cacher cet enregistrement par Ferras et Karajan, je leur répondais que ben non il est très chouette... Voila je me contentais de peu...
    Depuis, Heifetz et Oïstrakh sont passés par là...


  3. #3
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 084
    Citation Envoyé par thierry h Voir le message
    Jacques!

    Quand j'étais petit je n'étais pas grand, je montrais mes disques à tous les passants, certains me disaient, veux tu cacher cet enregistrement par Ferras et Karajan, je leur répondais que ben non il est très chouette... Voila je me contentais de peu...
    Il m'est arrivé à peu près la même chose, avec Milstein / Abbado ... qui pour être l'un des tout premiers albums de ma discothèque n'en reste pas moins l'un de ceux que je réécoute encore le plus souvent




  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    862
    Bonjour Jacques,

    Intéressant de voir le professeur Ehnes expliquait l'œuvre. Dans ces commentaires, il a fait un petit crochet implicite sur Heifetz (ou Auer en général ?) : "c'est Tchaikovky qui compose le cadenza...".

    J'ai dû avoir une copie du concert d’Ehnes quelque part. Nettement meilleur que celui de Jansen.

    Mes versions favorites sont Milstein/Steinberg avec une vélocité incroyable, Mullova/Ozawa avec une parfaite précision et un très beau son (exemple: les graves digne d'un alto) et finalement Julia Fischer dans ce que je considère comme son plus beau disque concertant - et dieu sait comment elle joue bien par ailleurs.
    Cordialement,
    Bruno

  5. #5
    Membre Avatar de Amitiou
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    686
    En ce qui me concerne, j'ai une version par Yehudi Menuhin qui me casse les oreilles, qui m'a fait détester ce concerto, que depuis j'aime beaucoup! (Le solo de hautbois et réponse de la clarinette dans le troisième mouvement!)
    Amicalement vôtre.

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    862
    Bonjour,

    J'ai réécouté Juila Fischer hier, et c'est la tenue rythmique qui m'impressionne le plus. Une grande partie est due à l'orchestre de Kreizberg il faut bien le dire.

    Bruno

  7. #7
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    J'ai deux versions:

    MIlstein-Abbado absolument parfait!
    et Kremer-Maazel, un peu plus débridé.

    Je les écoute alternativement et je les trouve excellentes toutes les deux.

  8. #8
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Merci à tous pour vos avis et suggestions .

    Je traverse actuellement une phase où je redécouvre avec bonheur certaines oeuvres-phares qui ont marqué mon enfance, comme justement ce concerto qu'adorait mon père (il se disait très ému à son écoute, parfois même au bord des larmes). Je les avais ensuite délaissées, peut-être pour les avoir un peu "trop" entendues à cette époque ()...

    Etant sur le point de faire un petit tour chez mes marchands habituels cet après-midi, je vais essayer de me procurer comme seconde version l'une de celles que vous avez signalées comme étant excellentes .

    Jacques

  9. #9
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    La F*** n'étant qu'à 1 km de chez moi, je m'y suis rendu en premier lieu (muni de ma carte d'adhérent, de mes "bons" et tout ) pour en revenir rapidement avec l'une des versions recommandées ...

    Il n'y avait en vente que trois enregistrements différents de l'oeuvre : celui que j'ai déjà, un disque de Joshua Bell et la version Julia Fischer / Yakov Kreizberg / Orchestre National Russe citée à deux reprises par Bruno. Je n'ai donc pas hésité longtemps (ni ne suis allé après dans d'autres magasins), très content d'un achat qui bien sûr ne m'empêchera nullement - je m'empresse de le préciser - de me tourner aussi, par la suite, vers les autres magnifiques versions recommandées .

    Voici cet album, qui présentait pour moi le double avantage d'impliquer, en plus d'une jeune violoniste assez "phénoménale", un chef et un orchestre russes l'un et l'autre, et de m'offrir comme compléments trois autres oeuvres de Tchaïkovsky (dont Souvenir d'un lieu cher Op. 42 pour violon et piano) que je ne connaissais pas encore :




    Jacques
    Dernière modification par Jacques ; 21/02/2009 à 17h55.

  10. #10
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Une appréciation intéressante que je viens de lire à propos de l'album Naxos ci-dessous, lequel offre le même programme que celui du prestigieux enregistrement Julia Fischer, sauf que Souvenir d'un lieu cher y figure dans sa version orchestrée par Glazounov :



    Je ne connais pas du tout cet enregistrement. Mais si l'on en croit le critique britannique Tim Perry, s'exprimant sur MusicWeb International (NB: on peut, je crois, accorder un certain crédit à ce site, en dépit du fait qu'un ou deux de ses collaborateurs - aujourd'hui retournés dans l'ombre - étaient tombés dans l'horrible piège tendu par Joyce Hatto et son mari ), il ne serait guère inférieur à l'autre ...

    Perry, dans l'analyse qu'il fait de ce disque en apparence beaucoup moins attractif, déclare en effet notamment ceci: "I fear that in all the excitement over Fischer’s album, Kaler’s will be ignored, and that would be incredibly unfair because this disc is excellent in every way". Et il termine son article par les remarques suivantes: "If you are in the market for a new recording of the Tchaikovsky violin concerto this year, have a listen to this one before just buying Fischer’s. You may find, as I did, that you want both."

    Moralité : prenez du recul par rapport à certains préjugés persistants (si vous en avez encore à cet égard), car Naxos a décidément plus d'un tour dans son sac ! Et ce "sac" est maintenant si vaste, atteignant en outre de plus en plus souvent d'étonnants niveaux d'excellence, que pour ma part j'aurais bien du mal à m'en passer (en tout cas dans les répertoires encore peu - ou plus guère - fréquentés).

    Jacques

  11. #11
    Membre Avatar de Zimrilim
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Asnières sur Seine
    Messages
    1 405
    J'aime bien Kyung Wha Chung, violoniste à mon avis sous-estimée, mais dans ce concerto, je n'ai rien entendu de mieux que Kogan !
    Frédéric
    Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.Proverbe Shadok

  12. #12
    Membre Avatar de Theo B
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 979
    Kogan, which one, zatizekouéstionne.

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    862
    Citation Envoyé par Theo B Voir le message
    Kogan, which one, zatizekouéstionne.
    Bonjour Théo,

    C'est une évidence mais la réponse dépend sur quoi on est plus exigent. Tout ca pour dire probablement aucune version écrase les autres.

    Bruno

  14. #14
    Membre Avatar de Theo B
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 979
    Bonjour Bruno,

    vous avez sans doute raison, et en plus je n'en connais pas tant que ça.

    Mais ce dont je suis sûr, c'est que la première fois que j'ai mis celle-ci sur ma platine, il m'a fallu un bon moment pour me remettre de l'entrée de Kogan et de son exposé - la levée du thème, les deux premières notes, on ne s'en remet jamais vraiment. Je n'avais jamais entendu un truc pareil: un violon ressemblant autant à une voix humaine.


  15. 25/02/2009 16h54
    Motif
    double

  16. #15
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    862
    Bonsoir Théo,

    La version que vous avez indiqué est justement la version que je ne connais pas.



    Quelques commentaires rapides sur les 4 versions que je connais, dans l'ordre de l'enregistrement:

    - Gauk: Kogan jouait encore Tchaikovski/Auer. Prise de son ancienne, mais c'est cette modification de la partition qui risque d'être le plus gênant.

    - Kondrachine: idem pour la partition. Soit la bande est très abîmée par endroit, soit Brillant a fait un travail de cochon sur l'assembage, mais l'équilibre sonore change plusieurs fois pendant l'écoute.

    - Vandernoot: Ma préférée (pochette ci dessus). Les cuivres - très typique "francaise" - de l'Orchestre de la Société des Concerts du Consevatoire sont à remarquer. Pourtant c'est une version plus chauffée à blanc que Silvestri.

    - Silvestri: stéréo, enfin ! Même orchestre que Vandernoot, à peine 3 ans plustard. L'accompagnement un peu lourdique dans le dernier mouvement et avant le cadenza du 1er mouvement. C'est ici que l'on pourrai goûter la vraie sonorité et même le jeu de la main gauche de Kogan, prise de près, pour contrer la puissance de l'orchestre.

    Cordialement,

    Bruno

  17. #16
    Membre Avatar de Theo B
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    5 979
    Si en plus il y a le 2e de Proko... Oui je sais, c'est très mal de ne pas avoir de 2e de Proko par Kogan...

    Merci!

  18. #17
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 242
    Citation Envoyé par Theo B Voir le message
    Si en plus il y a le 2e de Proko... Oui je sais, c'est très mal de ne pas avoir de 2e de Proko par Kogan...

    Merci!

    C'est très mal en effet. Et c'est autant très mal de ne pas avoir le "Che" et le "Proko2" par Rabin (EMI et Archipel), vraiment douloureux. Même avec des soins palliatifs on ne s'en remet pas

    Le 2e de Proko chez Testament par Kogan, c'est le même qui était paru dans Kogan Edition d'Arlecchino ?

    En dehors du quatuor "Heifetz-Oistrakh-Milstein-Kogan", il y a aussi Perlman/Ormandy (DVD en public).

    Puis Milstein a laissé un très beau programme russe (Tchaikovsky/Glazounov)chez EMI : http://www.mdt.co.uk/MDTSite/product//5580350.htm

    C'est bizarre mais le "Souvenir d'un lieu cher" n'est même pas mentionné, alors que le lyrisme aristo de Milstein y fait merveille.

    Sans oublier ses deux premières versions du "Che" chez Naxos Historical (ex Columbia et RCA) avec Stock et Munch

    Quelqu'un possède-t-il une version enregistrée par Gitlis ?
    Dernière modification par hideux67 ; 28/02/2009 à 18h47.

  19. #18
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    862
    Citation Envoyé par hideux67 Voir le message
    Quelqu'un possède-t-il une version enregistrée par Gitlis ?
    Oui, chez VoX avec Henrich Hollreiser (!) et l'orchestre VSO (le petit petit de Vienne).

    Je n'aime pas du tout Heifetz à cause de la partition Auer.

    Bruno

  20. #19
    Membre Avatar de Rolla
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Nice France
    Messages
    550
    Bien sûr,on admire tous Kogan et Oistrakh mais il existe aussi la sublime version de Francescatti avec Dimitri Mitropoulos chez Philips puis chez Sony dans un coffret "Sony Classical" MH2K62339.
    Personne n'a cette puissance de son (cadence du premier mouvement) et cette sublime sonorité dans la Canzonetta !

  21. #20
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 223
    Je suggère un détour, qui me semble valoir le coup d'oreille, du côté de Ricardo Odnoposoff en 52, avec le Symph. des Pays-Bas et Walter Goehr. Une belle occasion de redécouvrir la suprême classe et tout l'art d'un très grand un peu, et très injustement, oublié.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages