+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 23

Discussion: Wozzeck, Boulez !

  1. #1
    Membre Avatar de thierry h
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Catalogne
    Messages
    4 361

    Wozzeck, Boulez !

    Avertissement !

    Ce disque n'est pas un canular, un poisson d'avril à retardement dirigé par Stanislas Lefort mais bien le sublime enregistrement de Wozzeck par Pierre Boulez ! J'ai été injuste avec Sony... On croise parfois dans cette vénérable boutique de disques des mélomanes ( c'est dur à croire mais c'est comme ça ! ) La dernière réédition de cette merveille ( ne me demandez aucune objectivité à son propos j'ai découverts cet opéra avec lui... ) date d'il y a 20 ans, ou à peu près...

    Une merveille ! ( comment ça je me répète ?!?! )




  2. #2
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    J'avais acheté cette version en vinyle, il y a bien longtemps.
    Je l'ai beaucoup écoutée. Je l'ai adorée au début.
    Avec le recul du temps, je vois davantage ses défauts: une prise de son très artificielle avec des voix trop près du micro et des gros plans excesssifs sur certains détails intrumentaux, quelques faiblesses aussi dans la distribution (le docteur trop caricatural).
    A l'époque, il y avait peu d'alternatives: c'était Boulez ou Boehm, et Boulez était de toute évidence le "bon" choix.
    Je pense qu'il ya eu de meilleures versions depuis (ne serait-ce que le DVD avec Blankenheim et Jurinac dirigés par Maderna)

  3. #3
    Membre Avatar de thierry h
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Catalogne
    Messages
    4 361
    Je vais me renseigner sur cet enregistrement Maderna que je ne connais pas...

  4. #4
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 826
    et on trouve Mitropoulos, et Abbado, et quelques autres ; mais enfin je suis content de voir réapparaître cette version (qui m'a à moi aussi fait découvrir cette oeuvre).

  5. #5
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    << Je vais me renseigner sur cet enregistrement Maderna que je ne connais pas... >>

    La partie visuelle est plutôt réussie.
    Mais deux fois sur trois, je me contente d'écouter mes DVD sans allumer l'écran.







  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Switzerland (Basel)
    Messages
    144
    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    << Je vais me renseigner sur cet enregistrement Maderna que je ne connais pas... >>

    La partie visuelle est plutôt réussie.
    Mais deux fois sur trois, je me contente d'écouter mes DVD sans allumer l'écran.
    C'est même une grande réussite à tout point de vue.
    En plus de celle-ci, j'ai deux autres versions en DVD et il faut que je les compare: Barenboim et Abbado.

  7. #7
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    << C'est même une grande réussite à tout point de vue.>>

    Les scènes tournées en extérieur recréent à merveille l'atmosphère et les couleurs des tableaux d'Egon Schiele. Les personnages semblent dessinés par Munch, et c'est un véritable film!...

    Mais même en coupant l'image, je trouve que c'est encore mieux que la version Boulez.

  8. #8
    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    J'avais acheté cette version en vinyle, il y a bien longtemps.
    Je l'ai beaucoup écoutée. Je l'ai adorée au début.
    Avec le recul du temps, je vois davantage ses défauts: une prise de son très artificielle avec des voix trop près du micro et des gros plans excesssifs sur certains détails intrumentaux, quelques faiblesses aussi dans la distribution (le docteur trop caricatural).
    A l'époque, il y avait peu d'alternatives: c'était Boulez ou Boehm, et Boulez était de toute évidence le "bon" choix.
    Je pense qu'il ya eu de meilleures versions depuis (ne serait-ce que le DVD avec Blankenheim et Jurinac dirigés par Maderna)
    Idem pour moi -et à l'époque j'avais le choix entre Boulez, Dohnanyi et Abbado qui venait de sortir, Böhm n'étant plus édité. La version Abbado est celle qui m'a fait découvrir l'œuvre, celle de Boulez étant celle avec laquelle je l'ai "approfondie". Depuis j'en ai découvert et préféré d'autres, pas "meilleures" mais moins "monolithiques", notamment celles de Mitropoulos et de Maderna.
    Et il faut dire que le dvd de la version Abbado est vraiment très bien.
    Wozzeck est un des rares opéras que j'aime réellement.


  9. #9
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    << Wozzeck est un des rares opéras que j'aime réellement.>>

    Moi, je dois être un des rares fans de Verdi, Bizet et Gounod qui aime viscéralement Wozzeck, Lulu et les Altenberg Lieder...

  10. #10
    Membre Avatar de thierry h
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Catalogne
    Messages
    4 361
    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    << Wozzeck est un des rares opéras que j'aime réellement.>>

    Moi, je dois être un des rares fans de Verdi, Bizet et Gounod qui aime viscéralement Wozzeck, Lulu et les Altenberg Lieder...
    Oui, vous êtes vraiment bizarre...

  11. #11
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 826
    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    << Wozzeck est un des rares opéras que j'aime réellement.>>

    Moi, je dois être un des rares fans de Verdi, Bizet et Gounod qui aime viscéralement Wozzeck, Lulu et les Altenberg Lieder...

    C'est beaucoup moins bizarre d'aimer Verdi et Berg que Verdi et Donizetti, je trouve, moi...

  12. #12
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    Il y a beaucoup de vrai dans votre remarque, Lebe.

  13. 04/04/2009 05h44

  14. #13
    Membre Avatar de JYDUC
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    2 564
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    C'est beaucoup moins bizarre d'aimer Verdi et Berg que Verdi et Donizetti, je trouve, moi...
    Question de goût, sans doute.
    Je ne me sens, personnellement, concerné par aucun de ces compositeurs. Verdi, j'ai déjà donné, et il n'y a plus de chanteurs "vivants" pour assurer une bonne interprétation de ses opéras ; Donizetti, c'est ringard, comme Vivaldi, auteur de tant d'oeuvres sans originalité ; et Berg, ma foi, ma sensibilité s'y refuse.
    Toutefois, il est vrai que Berg peut devenir le but suprême d'une oreille qui évolue, tandis que Donizetti, lui, sera toujours dans le rétroviseur.

    Bon week-end

  15. #14
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    << Donizetti, c'est ringard, comme Vivaldi, auteur de tant d'oeuvres sans originalité >>

    Bizarrement, Bellini qui parait encore plus simpliste est beaucoup plus souvent "touché par la grâce"que Donizetti, et ce qui pourrait passer pour de l'indigence musicale devient alors de la subtile "économie de moyens".
    C'est également le cas pour Vivaldi, quand il est inspiré et qu'il ne pond pas des rouleaux de frises au kilomètre.

    Berg? La fin de Wozzeck, avec l'interlude orchestral et la scène des enfants est très "puccinien", je trouve (au niveau de l'impact émotionnel).
    Revoyez le troisième extrait vidéo sur un de mes post plus haut: l'explosion du thème avec les martellements de timbales à la fin du crescendo de l'interlude, me fait penser à la mort de Liu dans Turandot!

  16. #15
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 826
    Je suis d'accord! (j'avais spontanément pensé à Mahler, dans un accès soudain d'absence d'originalité, mais ma foi...).

    D'ailleurs Schönberg admirait Puccini, si je me souviens bien (non pas de ce qu'il m'a raconté le cher homme, mais de ce que j'ai lu).

    D'accod aussi pour Bellini ; ses accompagnements orchestraux m'agacent, mais ses mélodies, je rends les armes (je crois que Chopin rendait les armes aussi, d'ailleurs, et ça s'entend).

  17. #16
    Membre Avatar de JYDUC
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    2 564
    C'est là que la belle y nie aimer la bête

    Où ça ?

    (n'importe quoi)

    Ben moi, ô Eminence sublimissimiesque, Bellini m'ennuie, même chanté par Callas.
    Sauf, peut-être, dans "I Puritani".

  18. #17
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    La tempête au début d'Otello de Verdi où on s'obstine à voir l'influence de Wagner est calquée sur le début du premier acte de Il Pirata de Bellini!

    (Une reminiscence de Wagner c'est plutôt le solo de violoncelle avant le duo du premier acte du même Otello qui sent très fort le premier acte de la Walkyrie)

  19. #18
    Membre
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    104
    Bonjour,
    WOZZECK : j'avoue une faiblesse pour Karl Böhm sans doute pour les voix : Fischer-Dieskau, Lear,Wunderlich etc , Boulez,Dohnanyi également, quant à Abbado que j'aime assez peu comme chef là, je le trouve excellent -
    Maderna hélas ne l'a pas enregistré pour le vinyl en son temps, - Je possède par contre un Lulu en cd enregistré en Italie : quel chef remarquable !

    Eh oui moi aussi j'aime Bizet, Gounod, Massenet? surtout Berlioz , est un signe d'une atteinte au cerveau ? allez savoir !

    Pour Verdi je suis d'accord sur un point il est de plus en plus mal interprété, ce n'est pas systématique , mais les dustributions faiblissent

    Amitiés

  20. #19
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 826
    Wozzeck, un des plus beaux opéras du monde à mon goût, a été créé il y a quatre-vingt-treize ans aujourd'hui, je remets du coup la vidéo de ce film dans la version Maderna/Blankenheim/Jurinac et quelques autres. Je préviens les âmes sensibles : quand le livret prévoit un étang, on voit un étang, quand il prévoit une taverne, on voit une taverne.

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  21. #20
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 260
    Musicalement, ça se défend.
    Mais ceci
    quand le livret prévoit un étang, on voit un étang, quand il prévoit une taverne, on voit une taverne.
    disqualifie irrémédiablement l’ensemble de l’entreprise.

    J’eus autrefois le privilège d’entendre - et voir, ce qui n’était pas rien - Blankenheim en Wozzeck.
    Et aussi en Alberich.
    Great memories.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 2 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 2 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages