+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 1 2 3
Affichage des résultats 41 à 52 sur 52

Discussion: Weingartner

  1. #41
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    Je me demande quand même si un mélomane qui se détournerait de Brahms ou Beethoven sous le prétexte curieux qu'on le joue trop va y revenir, frappé par la Grâce, parce qu'on aura accéléré au lieu de ralentir le deuxième thème. Je pense plutôt qu'il ne s'apercevra de rien, s'il a fui pour d'aussi futiles raisons...

  2. #42
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Je me demande quand même si un mélomane qui se détournerait de Brahms ou Beethoven sous le prétexte curieux qu'on le joue trop va y revenir, frappé par la Grâce, parce qu'on aura accéléré au lieu de ralentir le deuxième thème. Je pense plutôt qu'il ne s'apercevra de rien, s'il a fui pour d'aussi futiles raisons...
    Ah c'est vrai, j'avais oublié qu'en général le "mélomane de base" est sourd, et ne vient au concert que pour se faire voir et admirer le dernier petit génie glamour à la mode


  3. #43
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    C'est parfois le cas, en effet, mais moins qu'on ne le dit ; mais en revanche, s'il se détourne de Beethoven et Brahms parce qu'on les joue trop, c'est qu'il est en effet sourd (ou qu'il n'aime pas Beethoven et Brahms, ce qui est parfaitement légitime, mais dans ce cas il se fichera comme de sa première chemise de la tradition d'interprétation et des écarts à icelle).

  4. #44
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    C'est parfois le cas, en effet, mais moins qu'on ne le dit ; mais en revanche, s'il se détourne de Beethoven et Brahms parce qu'on les joue trop, c'est qu'il est en effet sourd (ou qu'il n'aime pas Beethoven et Brahms, ce qui est parfaitement légitime, mais dans ce cas il se fichera comme de sa première chemise de la tradition d'interprétation et des écarts à icelle).
    ça veut pas dire, je connais des mélomanes qui ne vont pas au concert écouter Beethoven, Brahms and co tout simplement parce que l'esthétique d'interprétation actuelle ne leur convient pas

  5. #45
    Membre Avatar de thierry h
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Catalogne
    Messages
    4 361
    Citation Envoyé par nico Voir le message
    ça veut pas dire, je connais des mélomanes qui ne vont pas au concert écouter Beethoven, Brahms and co tout simplement parce que l'esthétique d'interprétation actuelle ne leur convient pas
    Jouer Beethoven comme il y a deux siècles ?!!! Est-ce possible ?!!!

  6. #46
    Citation Envoyé par thierry h Voir le message
    Jouer Beethoven comme il y a deux siècles ?!!! Est-ce possible ?!!!
    Non, évidemment, mais s'approcher de la manière d'il y a, disons, cent-cent vingt ans, c'est encore possible, je pense (mais pas en France )

  7. #47
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    881
    Hier soir François-Xavier de-je-ne-sais-plus-comment-s'écrit-son-patronyme nous a donné à entendre Marguerite Long (ça c'est quand même plus court!)accompagnée par Weingartner. Il y avait notamment le 3° concerto de LvB, et j'ai été enthousiasmé par la direction d'orchestre, pleine de vie et d'une apparente spontanéité (je sais, c'est subjectif).
    Oserai-je ajouter que les guirlandes de notes de la pianiste m'ont fait penser un chouïa à Tex Avery?

  8. #48
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Hier soir François-Xavier de-je-ne-sais-plus-comment-s'écrit-son-patronyme nous a donné à entendre Marguerite Long (ça c'est quand même plus court!)
    Szymczak.
    Pas si difficile, au fond : Szym - czak . Prononcé "chem - kchak".
    Et en tous cas beaucoup moins 'long' () et compliqué que "de-je-ne-sais-plus-comment-s'écrit-son-patronyme" !
    Et jeu d'enfant à mémoriser pour le linguiste émérite que vous êtes !

    accompagnée par Weingartner. Il y avait notamment le 3° concerto de LvB, et j'ai été enthousiasmé par la direction d'orchestre, pleine de vie et d'une apparente spontanéité (je sais, c'est subjectif).
    Oserai-je ajouter que les guirlandes de notes de la pianiste m'ont fait penser un chouïa à Tex Avery?
    Je n'ai pas écouté, mais a priori, c'est certainement Weingartner ce qu'il y avait en effet de plus intéressant.

    Je n'ai jamais été fasciné par le jeu de Mme Long, et me suis toujours demandé ce qui lu a valu son statut d'icône du piano français. Alors que bien d'autres dames, pour ne parler que des dames, le méritent au moins aussi largement ... Alors oui, elle a connu et Ravel, et Fauré, et Machin, et Truc. Bon - so what ?
    Je la trouve assez mièvre, insignifiante stricto sensu c.à.d. elle ne 'dit' pas grand chose, elle enfile des perles de façon certes assez ravissante mais la joliesse comme seul atout ça finit par lasser. Alors oui, "Ahhhhhhhhhh, le jeu perlé à la française !!!". Bon OK, mais le jeu perlé à la française chez LvB, c'est du contresens absolu.

    En revanche, parlez-moi plutôt d'Yvonne Lefébure, pour ne citer qu'elle.

  9. #49
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    Peut-être vous parlerai-je aussi de Marcelle Meyer, mais voilà bien longtemps que je nl'ai pas écoutée.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  10. #50
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Peut-être vous parlerai-je aussi de Marcelle Meyer, mais voilà bien longtemps que je nl'ai pas écoutée.
    Par exemple, aussi oui ! Dans un répertoire un peu plus resserré qu'YL.

  11. #51
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    oh... de Rameau à Stravinsky, tout de même! Je ne connais pas trop celui d'Yvonne Lefébure, en fait
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #52
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    oh... de Rameau à Stravinsky, tout de même! Je ne connais pas trop celui d'Yvonne Lefébure, en fait
    C'est vrai ! Un ambitus temporel remarquable ! Je me suis imprécisément exprimé, je ne parlais que de son legs enregistré, certes assez conséquent, mais quand même, entre JBR et IS, cela laisse pas mal de monde, et dans ses disques, on ne rencontre que peu de compositeurs.
    Mais à y bien regarder, en fait, c'est vrai aussi que les legs respectifs des deux dames sont du même ordre, à quelques variantes près.
    Ce qui ne retire rien aux mérites d'aucune des deux !

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages