+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Ampli de Mahler

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    924

    Ampli de Mahler

    Hello tout l'monde!

    Mon LV 107U fait "que de" me faire des misères. Il faut dire qu'il a été pris dans la fumée d'un incendie causé par un décodeur canal +. Résultat: les pannes se succèdent, et l'impression que j'ai faite du schéma ne permet pas de lire les tensions.

    Alors deux choses:

    -Qq'un aurait-il une copie lisible, notamment de la platine tubes?
    -Qq'un a-t-il l'expérience du Primare I30?
    Hi-Fi News (Fevrier 2008) est dithyrambique à son sujet, notamment s'agissant de la fermeté et de la profondeur du grave: exactement ce que demandent mes Ditton 66!

    Tout dernièrement j'ai fait écouter mon système à un copain, mais sur l'ampli de secours. Partageant le même goût pour les symphonies de Mahler, nous avons réécouté la première dans l'enregistrement Chicago/Giulini. A pus soubassements de l'orchestre! Très, très frustrant. Alors, des avis?

    Bonnes fêtes à tous
    JEFF

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    344
    Le père Noël est il passé?? voici ce que j'ai trouvé:
    http://www.pascalchour.fr/ressources/luxman/lv_105.pdf

    Bon courage et bon Noël
    Jean DUBAR

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    924
    Merci, Ô grand Jean!
    C'est plus lisible, et j'espère pouvoir sauver cet engin à la sonorité si belle. Je vous dirai si le Primare I30 que je viens de commander à Paris fait mieux malgré ses bipolaires.

    Oserais-je abuser de votre longanimité? J'ai là une TD 126 III sans bras sur laquelle il me faut monter un moteur avec poulie de 13mm en lieu et place de la 11mm (volant d'inertie cassé), et la doc visible sur le forum Thorens ne semble pas mentionner cette différence. Il semblerait qu'il suffise de modifier la valeur du potentiomètre d'ajustage des vitesses, mais comment? Ayant déjà une TD 520 avec le 78 trs également réglable, j'aimerais la proposer à la vente en état de marche, avec deux planchettes Thorens neuves, dont une avec découpe SME.

    Merci encore, et joyeux réveillon!

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    344
    Je ne connais pas la Thorens TD 126 MkIII ; j'ose espérer qu'elle est identique, sur le plan entraînement, à ma TD 125.... Il s'agit d'un moteur synchrone multipolaire (24 pôles, si mes souvenirs sont exacts) et la régulation est un simple variateur de fréquences... Pas de problème, pour le décaler
    bien amicalement
    Jean DUBAR

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    924
    Bonsoir Jean,

    La TD 126 diffère très sensiblement de la 125 par le moteur, qui est un 72 pôles (Papst, avec un peu de chance), et donc par la Platine Steuerung. J'espère seulement qu'il suffit de jouer sur la valeur du potar d'ajustement pour s'adapter à la poulie 13mm, mais personne ne sait me dire sur quoi jouer: ajouter à ce potar une résistance en série? en //? De quelle valeur?

    Cordialement
    JEFF

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    924

    Primare i30

    Chose promise...
    Le Primare est arrivé cette semaine. Incontestablement, c'est une formidable bête. Le grave en particulier est fabuleux: profond, ferme, dynamique. La définition est phénoménale, tous les registres sont d'une pureté immaculée. Et pourtant...
    Et pourtant je regette le caratère charnel des hybrides tubes/Mosfets, leur fluidité, le relief. Tout compte fait, malgré l'absence de toute dureté avec ce tout-transistors, la reproduction est affectée d'une raideur subliminale.

    Ajoutons que mon préampli phono, un Croft tout-tubes, dépote 500mV pour 2mV à l'entrée (!), ce qui provoque des écrêtages inquiétants dès que la modulation atteint un certain niveau (ça dépend bien sûr de la gravure), d'où un craquement sinistre sur la plupart des clics rencontrés en lecture vinyle.

    Marrant: on aurait pu m'accuser de sectarisme en rejetant jusqu'ici les bipolaires, et les tout "solid-state" en général.
    Ben non, ce n'est pas du sectarisme...

    PS: qq'un aurait-il entendu le dernier Creek?*(ouarf!) Il présente la particularité de permettre d'entrer directement sur le potar de volume, et c'est un Mosfet.
    *le Destiny 2 précisément

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    924

    Longtemps après...

    L'année dernière je vous avais fait part de mes impressions d'écoute sur l'ampi Primare i30. Associé aux Ditton 66, le son avait un côté artificiel qui me courait sur le haricot. De plus, "attaqué" par le préampli phono Croft, l'étage tampon avant le potar de volume écrêtait dès la nuance forte, voire mezzo-forte. Je l'avais donc mis en vente, mais en refusant de le brader.
    Bien m'en a pris: j'ai depuis lors emménagé dans ma maison OSB où je n'ai pu pour l'instant installer qu'une chaîne associée au téléviseur dans le salon. C'est que, entretemps, j'ai "touché" (qui dit encore cela?) un lecteur multi-format DVD-30 de la même marque pour moins d'un tiers du prix (1000€ au lieu de 3300: béni soit celui qui a inventé le blu-ray qui rend obsolète du matériel de haut de gamme!). Ce dernier a un son absolument fabuleux de définition ET de qualité de timbre, sans parler d'une spatialisation digne de mon Ortofon OM 40/Thorens TD 520. Je précise que les enceintes sur ce système sont des Célestion DL 10 récupérées sur le net pour trois queues de cerise pour cause d'ébénisterie esquintée. Ce modèle des années 80 est postérieur au lancement du CD, et je me demande si ça ne contribue pas à rendre justice à cette électronique suédoise; quoique le rodage suffirait sans doute à expliquer l'amélioration du son. Un bémol: le câble, un 2,5mm2 de bonne tenue mais sans plus, laisse planer un soupçon sur la qualité de l'aigu: les sifflantes notamment sont loin de passer aussi bien qu'avec mon électronique tubes/transistors (Croft + Hartley séries 100) alimentant mes Ditton 66 via des câbles Ortofon en fil de Litz.

    Vous l'avez compris: il n'est plus question pour moi de me séparer d'un couple qui me donne envie d'écouter des CD. Maintenant, j'aimerais profiter des formats HD: SACD et DVD-A. Et là, problème: il y a bien un catalogue abondant de SACD, mais portant trop souvent sur des enregistrements que j'ai déjà, ou qui me semblent inintéressants sur le plan artistique.
    Ma recherche actuelle porte prioritairement sur les symphonies de Haydn dans des interprétations récentes, car mes vinyles de Dorati m'ennuient un peu. Malheureusement, telle 104 plébiscitée par la tribune des critiques de disques semble n'être qu'en CD, bien que publiée par... Sony!
    Vous en avez rêvé... réveillez-vous!

    Appel aux connaisseurs: leurs suggestions en matière de musique symphoniques seront bienvenues: Haydn, Brukner, Mahler (j'ai remarqué une 6° de Hatink avec Chicago; est-elle dispo en France?). Dans un tout autre registre, qui a entendu les rééditions en divers formats de l'intégrale en cours du Pink Foyd? (cher...)

    Bonne journée!

  8. #8
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 033
    Bonjour.

    Je présume que les conseils demandés seraient pour des enregistrements SACD. Je ne peux dire grand chose, n'étant pas équipé. Toutefois, pour Haydn je déconseille fortement l'intégrale Adam Fischer avec l'Austro-Hungarian Haydn Orchestra. Parue chez Nimbus puis chez Brillant, elle souffre d'un chef peu imaginatif, pas bien engagé, et d'un orchestre réuni pour les séances d'enregistrement (dans le temps on disait "un orchestre de studio", ou bien "un orchestre de mercenaires" ) et dont la cohérence n'est pas la qualité première. Résultat pour mes oreilles: un chef mou et un orchestre pas habitué à jouer ensemble qui ne l'est pas moins. Et la mollesse, chez Haydn, pour moi ça ne passe pas.
    Une fois finie son intégrale, Fischer n'avait rien trouvé de mieux que d'en recommencer une autre chez MDG en SACD, laquelle a semble-t-il flanché au bout de trois disques. A titre indicatif, Christophe Huss, qui n'aimait pas beaucoup l'intégrale Brillant, a cette fois mis des 10 à deux des trois volumes (et... 5 au dernier).

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages