+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 33

Discussion: La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

  1. #1
    Membre Avatar de Tahar Mouslim
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Lynchburg, Virginia & Bethesda, Maryland
    Messages
    1 579

    La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Citation Envoyé par ignete Voir le message
    Franck Zappa était effectivement un artiste subversif, mais s'il n'avait été que cela il serait déjà presque oublié. Il était d'abord un authentique musicien...

    L'expression « artiste subversif » est une entourloupe. C'est l'art qui est « subversif » (ou révolutionnaire) ou non, bien que ce ne soit pas sa fonction première...

    Trois siècles après, le génie de JS Bach « subvertit » toujours nos oreilles...

    Je reviens sur ce vieux fil, pour dire qu'encore plus que Franck Zappa, Queen et son mentor Freddie Mercury étaient de splendides musiciens et parfaitement subversifs.

    Bohemian Rhapsody et I want to break free, que je réécoute et étudie au piano avec ma fille, sont de superbes chansons: parmi les plus belles écrites, tout genres confondus, ces trente dernières années.

    Pas pour rien que la carrière de Queen s'est arrêtée net aux Etats-Unis après la vidéo de "I want to break free".

    Pas pour rien non plus que Montserrat Caballé, qui est une grande musicienne, a choisi de se commettre dans le cross-over avec Freddie Mercury à l'occasion des Jeux Olympiques de Barcelone.

    Freddie Mercury était un authentique grand musicien.

    Pour ceux qui en doutent:







    Tahar

    PS: et aussi:









    Tahar, comme je ne crois pas à la lecture de ce post qu'il s'agisse ici selon toi de "pseudo-artistes" à éviter je crée ce nouveau fil.
    Phil

    PS.
    Si tu veux on peut modifier le titre
    Dernière modification par Philippe ; 22/12/2007 à 20h58. Motif: nouveau sujet

  2. #2
    Membre Avatar de Tahar Mouslim
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Lynchburg, Virginia & Bethesda, Maryland
    Messages
    1 579

    Re : « Artistes téléramesques » (ou pseudos-« artistes »)à éviter)

    J'insiste,

    Après avoir travaillé ces deux chansons en famille

    Normal, vu que je suis un bobo international un peu borné en plus,

    Mais je crois qu'il y a du génie - oui du génie !! - dans Bohemian Rhapsody et The Show must go on, que ce soit dans la musique comme dans les paroles, ainsi d'ailleurs que dans la mise en scène du clip vidéo de The Show must go on.

    Freddie Mercury me manque musicalement autant que Györy Ligeti (que j'adore), et je suis presque certain que sa musique restera.

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Région parisienne
    Messages
    1 192

    Re : « Artistes téléramesques » (ou pseudos-« artistes »)à éviter)

    Vous avez raison d'insister car à première écoute je ne suis pas vraiment convaincue, sauf par la mise en scène du clip.
    Mais la musique ne me paraît pas très originale, cela date de quand ?

  4. #4
    Membre Avatar de Tahar Mouslim
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Lynchburg, Virginia & Bethesda, Maryland
    Messages
    1 579

    Re : « Artistes téléramesques » (ou pseudos-« artistes »)à éviter)

    Citation Envoyé par Chiarina Voir le message
    Vous avez raison d'insister car à première écoute je ne suis pas vraiment convaincue, sauf par la mise en scène du clip.
    Mais la musique ne me paraît pas très originale, cela date de quand ?

    Procurez - vous la partition de Bohemian Rhapsody, chère Chiarina, analysez les paroles et la musique, qui date de 1975, travaillez là .....cela vous demandera moins de sueur qu'à moi, en plus , et vous devriez vous rendre compte que c'est une chanson géniale.

  5. #5
    Membre Avatar de Tahar Mouslim
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Lynchburg, Virginia & Bethesda, Maryland
    Messages
    1 579

    Re : « Artistes téléramesques » (ou pseudos-« artistes »)à éviter)

    Citation Envoyé par Chiarina Voir le message
    Vous avez raison d'insister car à première écoute je ne suis pas vraiment convaincue, sauf par la mise en scène du clip.
    Mais la musique ne me paraît pas très originale, cela date de quand ?

    Quant à The Show must go on, la musique est moins originale, et moins forte, mais analysez les paroles.

    Et, quand on la travaille, on se rend compte de certaines choses très belles.

    Freddie savait déjà qu'il était HIV positive lorsqu'il a écrit cette chanson.

    Je vous incite à plonger dans la musique du groupe Queen, si vous la connaissez mal: je doute qu'après une étude plus approfondie, vous continuiez à ne pas aimer
    Dernière modification par Tahar Mouslim ; 22/12/2007 à 19h48.

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Région parisienne
    Messages
    1 192

    Re : « Artistes téléramesques » (ou pseudos-« artistes »)à éviter)

    Je n'y connais pas grand chose mais mon enfance a été bercée par Pink Floyd, les Doors ou les Stones, qu'écoutait ma soeur aînée à longueur de journée, et j'en garde un souvenir de quelque chose plus inventif que ce que j'ai entendu là, qui est davantage un mélange de variété et de rock.
    Mais c'est sans doute idiot de comparer, et je ne doute pas que vous ayez du plaisir à jouer ça au piano.

  7. #7
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Pour ma part, j'ai une trentaine de CD de Frank Zappa et je les réécoute régulièrement, pas seulement par nostalgie, parce qu'ils sont toujours actuels.
    Et j'ai également une passion viscérale pour la musique de son disciple Steve Vai: guitariste virtuose et compositeur extrèmement original.

    Admirez par exemple comment la structure rigoureuse du thème ne se perd jamais, même au milieu des variations les plus échevelées:

    http://www.dailymotion.com/video/x35...e-church_music

    ou la façon dont il met à profit les particularités tératologiques d'un instrument mutant:

    http://www.dailymotion.com/video/x2r...ure-here_music

    ou encore la virtuosité avec laquelle il se réapproprie un grand classique du répertoire pour violon:

    http://www.dailymotion.com/video/x2u...caprice_events

    Un grand maître!
    Dernière modification par Alfredo ; 22/12/2007 à 23h19.

  8. #8
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Et pour ceux qui nieraient encore la virtuosité, la discipline technique et la culture classique de certains vrais grands musiciens de rock:

    http://www.dailymotion.com/video/x1a...evil-eye_music
    Dernière modification par Alfredo ; 23/12/2007 à 01h40.

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    514

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    Et pour ceux qui nieraient encore la virtuosité, la discipline technique et la culture classique de certains vrais grands musiciens de rock:

    http://www.dailymotion.com/video/x1a...evil-eye_music

    Musicalement ... et 25 ans plus tard, je suis toujours sous l'émerveillement de ce rock tribal sur vrai instruments à peau ; c'est pour moi toujours aussi beau ! Intemporel ! Bravo à Gabriel !



    (Il vaut mieux ne pas s'attarder sur le clip assez idiot, et se fondre à yeux fermés dans l'ambiance musicale cromanionesque, ... sauf si l'on veut lire les paroles)

  10. #10
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Et eux?

    http://www.dailymotion.com/video/x3e...-let-die_music

    Cela rappelera à beaucoup le souvenir du générique d'une émission télé de débats politiques... et un épisode de James Bond aux cinéphiles....

    (Je préfère leur adaptation à l'original de Paul Mc Cartney)

  11. #11
    Exclu
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    666

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    Et pour ceux qui nieraient encore la virtuosité, la discipline technique et la culture classique de certains vrais grands musiciens de rock:

    http://www.dailymotion.com/video/x1a...evil-eye_music

    Ça, c'est vraiment du sous-caca !!!...

  12. #12
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Ignete a dit à propos de Y. Malmstenn:

    <<&#199;a, c'est vraiment du sous-caca !!!...>>

    Je sais qu'il est tr&#232;s contest&#233;!...
    C'est l'&#233;ternel probl&#232;me de la virtuosit&#233; instrumentale pure quand il n'y a pas de r&#233;elle substance musicale derri&#232;re!...
    Le probl&#232;me se pose dans le classique, il existe aussi dans le rock:
    entre Jo Satriani et Steve Vai, je trouve qu'il y la m&#234;me diff&#233;rence qu'entre Czerny et Liszt!... (Tant pis pour les fans de Satriani!...)

  13. #13
    Associé Avatar de kaviar
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    56

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    Je sais qu'il est très contesté!...
    Il faut reconnaître qu'il y a de quoi... Le rock, enfin le vrai, qui pour moi commence après les années 60, est une musique contestataire qui se prête mal avec quelque chose de d'aussi propre et sans âme. Certes la virtuosité est au rendez-vous, mais c'est pour moi un peu trop court... et quel prétention dans son jeu de scène...

    J'avoue lui préférer un entre autre...

  14. #14
    Exclu
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    666

    Re : La musique rock des années 70 (ou plus récente si affinités)

    Le rock musique contestataire...

    Ha ! ha ! ha! ...

  15. #15
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 037
    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    Pour ma part, j'ai une trentaine de CD de Frank Zappa (...)
    Alfredo, je ne me souvenais plus de cet ancien fil, - ni encore moins qu'on eût déjà parlé de Zappa.

    Il se trouve que j'ai été assez bluffé pr cet extrait que vous avez envoyé récemment :



    Si vous avez quelques minutes, pourriez-vous nous présenter l'oeuvre de Zappa ? elle est tellement abondante et protéiforme qu'il est difficile pour un non-connaisseur de l'appréhender globalement... Personnellement le seul morceau que je connaisse est Willie the Pimp (à cause du solo de guitare) :





    Merci d'avance

  16. #16
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    Zappa était à l'origine un jeune homme de santé fragile issu d'un milieu d'immigré Siciliens très catholiques. Son père travaillait pour l'armée, et il a passé son enfance dans un camp militaire avec des masques à gaz accrochés au porte manteau en cas de fuite dans les réservoirs de produits dangereux!...
    Il a toujours raconté que sa vocation musicale est née de la découverte d'un disque d'Edgard Varèse soldé chez un disquaire qui n'arrivait pas à le vendre: le jeune Zappa avait été fasciné par la tête de "savant fou" du compositeur dont la photo ornait la pochette, et qu'il se demandait à quoi pouvait bien ressembler de la musique composée par un savant fou.
    Impressionné par l'écoute du disque, il avait téléphoné au compositeur, qui amusé par la spontanéité du gamin avait gardé contact avec lui.
    Il a appris la musique en autodidacte en achetant des partitions de poche et en les décortiquant, aidé et conseillé par son prof de musique du lycée.
    Son premier rêve était de devenir un compositeur de musique contemporaine sérieuse, et sa toute première oeuvre a été une musique de film pour un Western de série B dont son prof de français du Lycée avait écrit le scénario.
    Il a ensuite fondé avec des amis de jeunesse un groupe qui a été repéré par un producteur de disques à la recherche de sons nouveaux.
    En conflit avec sa maison de production, quand il s'est aperçu que ses bandes étaient remontés et censurés sans son accord, et que les chiffres de vente étaient probablement truqués pour lui assurer moins de royalties, Zappa a obtenu sous la menace de poursuites juridiques, le droit de fonder son propre label et de produire ses propres disques sans contrainte.
    Au cours de cette première période, avec les "Mothers of the invention", il a réalisé des albums "conceptuels" extrèmements originaux, jusqu'au très grave accident qui l'a immobilisé pendant presque un an (un fan irrascible est monté sur la scène et l'a poussé dans la fosse d'orchestre...)
    Les albums réalisés après son accident on un peu changé de ton: plus satiriques et plus accessibles au grand public, certains ont été de gros succès commerciaux.

    Zappa a rêvé toute sa vie d'écrire une comédie musicale pour Broadway, espérant persuader Barbara Streisand de participer à ce projet. Mais aucune de ses trois comédies musicales n'a jamais été montée sur scène: elles n'existent qu'en disque.
    Par contre, l'intérêt accordé à sa musique par Pierre Boulez a été une belle et inattendue surprise pour lui.

    Une sélection discographique?
    Freak Out: le tout premier album fondateur, engagé, à la fois contre "l'establishement" et contre le mouvement hippie (Zappa était farouchement anti-drogue, et favorable à la prise de conscience individuelle contre le collectivisme hippie)

    "We are only in it for the money": le chef d'oeuvre de la première période: texte savoureux, imitations parodiques des tubes à la mode, enchainements qui ne laissent aucun répit à l'auditeur, bluffant d'un bout à l'autre, y compris la pochette qui parodie une celèbre pochette des beatles.

    "Hot Rats", "Uncle Meat", "Weasles riped my Flesh" et "Burnt Weeny Sandwich": les albums les plus expérimentaux: musiques insolites, novatrices, inouies... Un régal pour ceux qui acceptent d'entrer dans son monde.

    "200 Motels" La première des trois comédies musicales avec orchestre symphonique, soprano solo et choeurs. Mélange de rock déchainé et de pages étranges qui évoquent Kurt Weill et Honegger.

    The Grand Wazoo: Zappa s'approprie les codes du "big band"

    "One size Fits all": si vous ne devez avoir qu'un seul album, achetez celui là!
    Inca Roads est un chef d'oeuvre absolu!

    "Over Nite sensation" et "apostrophe": premiers succès grand public, dans un style plus variété.

    Joe's Garage et Things Fish: les deux autres comédies musicales qui attendent toujours leur réalisation scénique.

    Bongo Fury: rencontre historique avec un autre grand cinglé: Captain beefheart

    Shiek Yerbouti: Le plus gros succès, l'album le plus vendu, alternant parodies de variété et rock enflammé.

    Tinsel town rebellion: reprise murie de certaines chansons des débuts et nouvelles chansons tout aussi savoureuses

    Lather: coffret regroupant des prises alternatives de titres repris ailleurs et des expériences symphoniques passionnantes (recoupe les contenus de Studio tan et Sleep Dirt).

    "You are what you is" et "Them or Us", pop psychédélique et parodies déchainées du style des "musicals" des années 40-50 sur des textes hilarants, on se croit parfois dans des bandes son de cartoons de Tex Avery.

    "The Man from utopia" et "jazz from Hell": ne ressemble à rien d'autre de connu, à déconseiller aux oreilles fragiles et aux fans d'André Rieu...

    Broadway the hard Way: parodies, imitations de vedettes à la mode (dont une hilarante de Michaël Jacskon) textes de chansonniers à propos de l'actualité politique.
    Le dernier album avant la maladie....

    J'en oublie plein, mais c'est une bonne base.
    Dernière modification par Alfredo ; 07/02/2009 à 12h31.

  17. #17
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 037
    Alfredo, comment vous remercier ? cette présentation est très complète, très documentée, et très ... alléchante !

    Citation Envoyé par Alfredo Voir le message
    Une sélection discographique?
    Freak Out
    (...)
    J'en oublie plein, mais c'est une bonne base.
    Ah oui ça je veux bien le croire !
    Je vais commencer par le premier... J'aime assez la guitare électrique et Zappa n'est pas un manchot de ce côté-là Encore merci !

  18. #18
    Membre Avatar de Jürgen
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    319
    Bonjour,

    Je trouve que Zappa est un musicien largement surestimé. Il faut se méfier de toutes les détails biographiques colportés et des déclarations de Zappa et son entourage (sa famille notamment) parce qu'il y a une mystification qui veut faire de lui un "grand compositeur moderne" qui été dans les griffes de l'industrie musicale qui l'aurait maltraité. Pour moi il était plutôt un génie du self-marketing.

    Pour moi son talent principale était de faire des collages et des compilations de divers styles, voir de pomper des idées des autres ce qui divers musiciens qui ont travaillé avec lui n'ont pas hésité à lui reprocher. La qualité de sa production est donc très dépendant des musiciens qui l'entourent et cela devient très faible quand il est seul (Zoot Allures de 1976). Il est notamment un chanteur très médiocre et heureusement il a laissé cette partie sur ses meilleurs disques à d'autres (Napoleon Murphy Brock notamment). En revanche ses textes sont pas mal du tout, souvent très drôles (et souvent assez pornographiques).

    Zappa est à son meilleur dans un style jazz-rock-collage avec de bons musiciens comme George Duke, Ian Underwood ou Chester Thomson. Je pense comme Alfredo que le meilleur disque pour commencer est One size fits all. Le double album live Roxy & Elsewhere est bien aussi.

    Il y a quelques disques de jazz-rock instrumental (Hot rats avec Ian Underwood et JL Ponty, Waka/Jawake et The Grand Wazoo) qui montrent assez les limitations de Zappa et de son personnel: Contre Monk ou Gil Evans ça ne pèse vraiment pas lourd.

    Ce qui est vraiment drôle, se sont les albums anarcho-porno-parodiques avec le duo de chanteurs Flo & Eddie (Fillmore East June 71 dont le son est mauvais, Just another band from LA de 1972).

    Zappa a aussi un côté virtuouse de guitare (post-Hendrix). Il a même sortie en 1981 un triple album (je crois) qu'avec des solos de guitare (Shut up'n play yer guitar): une catastrophe. Ecoutez "Willy the pimp" sur Hot Rats, ça suffit, les autre solos sont pareils.

    Peu avant sa mort il y avait à Francfort avec grande pompe la création d'une commande de l'Ensemble Moderne: The Yellow Shark. Je ne connais pas, mail à l'époque les critiques étaient très mauvaises.

    Je pense Zappa a essentiellement profité du fait qu'il s'adressait au publique du rock qui ne connaissait ni le jazz ni l'avantgarde du 20e siècle.

    Jürgen

  19. #19
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 745
    Et ça?


    Je demande, mais je n'y connais rien du tout (mes connaissances en rock s'arrêtent à peu près après le 1er disque de Bill Haley)

  20. #20
    Membre Avatar de Alfredo
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Haute Provence
    Messages
    1 680
    << Je vais commencer par le premier... J'aime assez la guitare électrique et Zappa n'est pas un manchot de ce côté-là Encore merci ! >>

    Si vous aimez les solos de guitare, "Freak Out" n'est pas le meilleur choix, (c'est d'ailleurs un album du groupe "The Mothers of Invention" plus qu'un album de Franck Zappa.)
    Pour débuter, je vous conseille trois albums absolument prioritaires:
    "Sheik Yerbouti", "One Size fits all", et "We are only in it for the money".

    << La qualité de sa production est donc très dépendant des musiciens qui l'entourent et cela devient très faible quand il est seul (Zoot Allures de 1976).>>

    Son génie est d'avoir su s'entourer souvent de musicien géniaux et d'avoir su stimuler leur originalité et les pousser dans leurs derniers retranchements.
    Moi non plus, je n'aime pas trop Zoot Allures.

    << Il est notamment un chanteur très médiocre et heureusement il a laissé cette partie sur ses meilleurs disques à d'autres (Napoleon Murphy Brock notamment). En revanche ses textes sont pas mal du tout, souvent très drôles (et souvent assez pornographiques). >>

    L'équivalent américain d'un mélange de Serge Gainsbourg (pour la provocation) et de Bobby Lapointe (pour les jeux de mots).
    Sa voix a souffert d'un écrasement du larynx lors de son accident.
    Il peut être un chanteur très drôle dans des titres comme "Bobby Brown"

    << Zappa est à son meilleur dans un style jazz-rock-collage avec de bons musiciens comme George Duke, Ian Underwood ou Chester Thomson. Je pense comme Alfredo que le meilleur disque pour commencer est One size fits all.>>

    Entièrement d'accord! Si on ne doit en avoir qu'un seul, c'est celui là!
    Le morceau intitulé "Inca Roads" qui ouvre cet album est un authentique chef d'oeuvre. Et la chanson "Andy" est un euphorisant (et coquin) régal.

    << Le double album live Roxy & Elsewhere est bien aussi.>>

    Je l'aime un peu moins: trop de bavardages (verbaux et musicaux), mais le morceau intitulé "Cheepnis" est un petit bijou, (modèle inavoué du "Thriller" de Michaël Jackson). Parodie des navets de Science fiction japonais des années 50, dans lequel le monde est menacé non pas un dinosaure radioactif mais par un caniche géant atteint de diarrhée. (on pense à la BD "le chien de Basketville" de Pétillon).
    Les titres de ces deux albums se retrouvent dans le double album live du "Concert d'Helsinki"

    << Ce qui est vraiment drôle, se sont les albums anarcho-porno-parodiques avec le duo de chanteurs Flo & Eddie >>

    Ces deux falsettistes fous aux voix de cartoons s'en donnent à coeur joie dans "200 Motels" qui est l'absolu sommet de leur collaboration avec Zappa.

    << Peu avant sa mort il y avait à Francfort avec grande pompe la création d'une commande de l'Ensemble Moderne: The Yellow Shark. Je ne connais pas, mail à l'époque les critiques étaient très mauvaises. >>

    Ce n'est effectivement pas terrible, c'est une reprise guindée et en habit de concert de musiques qui étaient beaucoup plus délirantes et savoureuses dans l'album original "Uncle Meat".

    Son vrai chef d'oeuvre "savant", ce n'est ni "the Yellow Shark", ni "the perfect stranger", c'est le conte musical avec récitant "The adventures of gregary pecari" dans le coffret "Läther"

    << Il y a quelques disques de jazz-rock instrumental (Hot rats avec Ian Underwood et JL Ponty, Waka/Jawake et The Grand Wazoo) qui montrent assez les limitations de Zappa et de son personnel: Contre Monk ou Gil Evans ça ne pèse vraiment pas lourd >>

    Pas trop d'accord! J'aime beaucoup The Grand Wazoo et Hots Rats (dont est extrait "Willy The Pimp"). Lourd ou pas lourd, je trouve qu'il y a un ton et un son Zappa qui n'appartiennent qu'à lui, et ça ne s'adresse pas au même public que Gil Evans ou Th. Monk
    Dernière modification par Alfredo ; 08/02/2009 à 21h00.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages