+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Beethoven : Sonate pour violon et piano n°9 "Kreutzer"

  1. #1
    Co-Administrateur Avatar de Admin MQCD
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    3 041

    Beethoven : Sonate pour violon et piano n°9 "Kreutzer"

    Sonate pour violon et piano n°9 "Kreutzer", op. 47, David Oïstrakh, violon, Lev Oborine, piano (1953)


  2. #2
    Co-Administrateur Avatar de Admin MQCD
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    3 041
    Sonate pour violon et piano n°9 "Kreutzer", op. 47, Aaron Rosand, violon, Eileen Flisseler, piano (1964)


  3. #3
    Co-Administrateur Avatar de Admin MQCD
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    3 041
    Sonate pour violon et piano n°9 "Kreutzer", op. 47, Si-Hon Ma, violon, Kwong-Kwong Tung, piano (1963)



    Si-Hon Ma (Canton 1925 - New-York 2009)
    Commence le violon avec son frère, diplômé du Conservatoire de Paris.
    Émigre aux USA en 1948.
    Études au New England Conservatory de Boston avec Richard Burgin, obtient un Masters Degree en 1950 et l’Artists Diploma en 1952. En 1951, il est le premier violoniste à obtenir le Heifetz Award à Tanglewood. Il étudie aussi avec Alfred Wittenberg, élève de Joachim.
    Débuts en 1956. Dans les années 50, il est membre du Cleveland Orchestra sous la direction de George Szell. Il forme avec sa femme Kwong-Kwong Tung un duo qui tourne pendant des années en Europe, jouant entre autres aux festivals de Salzbourg et Dartington. Ils sont artistes en résidence du Festival de Marlboro. Ils poursuivent leurs tournées dans les année 60 et 70 aux USA dans le cadre du Columbia Artists Management. Effectuent plusieurs tournées en Extrême-Orient, se produisant à Taiwan aussi bien qu’en Chine Populaire, Hong-Kong et Bangkok.
    Président de la Si-Yo Music Society et donne des séries de concerts de musique de chambre à New-York de 1971 à 2004.
    De 1971 à 1994 enseigne à l’Université d’État de Kent dans l’Ohio, tout en poursuivant son enseignement à New-York.
    En 1958, il invente une nouvelle sourdine qui se place derrière le chevalet et ne nécessite pas d’être ôtée lorsqu’elle n’est pas utilisée. Elle est appelée "sourdine Si-Hon".
    Il fut le propriétaire du Stradivarius "Le Joachim", sur lequel on pense que celui-donna la première du concerto de Brahms. Il a été légué au New England Conservatory.

    Kwong-Kwong Tung (Shnaghaï ? - New-York 2013)
    Commence le piano avec sa mère, Zoen Yen Wong, l’une des premières Chinoises à être allées étudier à l’étranger (Wellesley College, Massachusetts) et diplômée du New England Conservatory de Boston. Puis étudie avec le florentin Mario Paci (Mei Baïqi - 1878 - 1946, installé en Chine depuis 1918, l’un des fondateurs de l’École nationale de Musique de Shanghaï, le premier conservatoire à être créé en Asie, et directeur du Shanghaï Symphony Orchestra de 1919 à 1942).
    Elle arrive aux USA en 1946. Elle est l’une des dernières élèves d’Artur Schnabel, puis étudie avec Karl-Ulrich Schnabel et Leonard Shure. Elle devient soliste du Boston Pops avec Arthur Fiedler. Dans les années 50, elle interprète en Allemagne avec l’Orchestre symphonique de la 7e Armée les cinq concertos de Beethoven et les deux de Brahms., sous la direction de son frère Ling Tung. Débuts de soliste au Town Hall de New-York en 1953. Joue à Stuttgart, Nuremberg, Bayreuth, Winterthur, Berlin, Passau. Outre ses nombreux concerts et tournées avec son mari Si-Hon Ma, elle poursuit une carrière de soliste principalement à New-York (Town Hall, Lincoln Center, Merkin Hall, Carnegie Hall).

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages