+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 1 2 3 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 64

Discussion: BARBER Samuel

  1. #1
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 248

    BARBER Samuel

    Le label WHRA va publier prochainement un coffret d'enregistrements historiques (enregistrements publics ou studios s'étalant entre 1938 et 1960, quoiqu'il y en a un de 1973...) d'oeuvres de Barber, comprenant des premières mondiales (Toscanini, Spalding/Ormandy, Koussevitzky, Munch...), parfois même différentes moutures d'une même oeuvre (concerto pour violon p. ex.), bref des comparaisons passionnantes en perspective, miam ! :



    ADAGIO FOR STRINGS, Op. 11. NBC Symphony Orchestra, cond. Arturo Toscanini; 11/5/38*.

    CAPRICORN CONCERTO, Op. 21, Harry Freistadt, trpt., Julius Baker, fl., Mitch Miller, ob., CBS Symphony members, cond. Barber, “Invit. To Music” progr. WABC, 6/20/45*;

    COMMANDO MARCH, Koussevitzky, BSO 10/30/43*.

    CONCERTO FOR VIOLIN AND ORCHESTRA, Op. 14, Albert Spalding, vln; Philadelphia Orchestra, cond. Eugene Ormandy 2/7/41 (orig. version)*;

    CONCERTO FOR VIOLIN AND ORCHESTRA, Op. 14, BSO, Ruth Posselt, vln, Koussevitzky 1/7/49 (revised version).

    CONCERTO FOR VIOLONCELLO AND ORCHESTRA, Op. 22, Zara Nelsova, vlc; New Symphony, cond. Samuel Barber, London Decca LPS 332;

    DIE NATALI, Op. 37, Boston Symphony Orchestra, cond. Charles Munch, 12/23/60*.

    DOVER BEACH, Op. 3, Samuel Barber, bar; Curtis String Quartet (Jascha Brodsky, Charles Jaffe, vlns; Max Aronoff, vla; Orlando Cole, vlc), Victor-8998, 5/13/35;

    ESSAY (NO. 1) FOR ORCHESTRA, Op. 12, N.B.C. Symphony Orchestra, cond. Arturo Toscanini, 11/5/38*;

    ESSAY (NO. 2), Op. 17 NYPSO, B. Walter 4/16-19/42*.

    EXCURSIONS, Op. 20, Rudolf Firkusny, pf. Columbia ML- 2174 (1951);

    KNOXVILLE: SUMMER OF 1915, Op. 24, Eileen Farrell, sop; CBS Symphony Orch., cond. Bernard Herrmann, CBS broadcast, WCBSFM, 6/19/49 (orig. version)*;

    KNOXVILLE: SUMMER OF 1915, Op. 24, Eleanor Steber, sop; Edward Biltcliffe, pf. Eleanor Steber in Concert (live, Carnegie Hall, October 1958), VAI Audio 1005 (piano accomp. version);

    KNOXVILLE: SUMMER OF 1915, Op. 24, Leontyne Price, soprano, New York Philharmonic, cond. Thomas Schippers, 11/15/59 (revised version)*.

    MEDEA, Op. 23: Orchestral Suite, 1947: New Symphony Orchestra, cond. Barber, Decca LX-3049 (1951);

    MEDEA’S MEDITATION AND DANCE OF VENGEANCE, Op. 23a, NYPSO, Mitropoulos, 3/16/58*;

    OVERTURE TO THE SCHOOL FOR SCANDAL, Op. 5, Janssen Symphony Orchestra of Los Angeles, cond. Werner Janssen, Victor 11-8591 (1944).

    PRAYERS OF KIERKEGAARD, Op. 30, Price (s), Kraft (ms), E. Munro (t), Cecilia Society Chorus, BSO, Ch. Munch, 12/3/54*;

    SONATA FOR VIOLONCELLO AND PIANO, OP. 6, Orlando Cole, Vlc; Vladimir Sokoloff, pf. Weston Sound (from a recital at Curtis Hall, Philadelphia, 1/28/73, with spoken intro by Cole)*.

    ORCHESTRATED SONGS: I Hear an Army, Op. 10, No. 3; Sure on this Shining Night, Op. 13, No. 3; Nocturne, Op. 13, No. 4; J. Tourel, CBS orch. cond. Barber, “Invit. to Music” progr. WABC, 6/20/45*

    STRING QUARTET IN B MINOR, Op. 11, Curtis Quartet (Jascha Brodsky and Charles Jaffe, Max Aronoff, Orlando Cole), at Curtis Institute 3/14/1938 (orig. version)*

    SYMPHONY IN ONE MOVEMENT, Op.9, NBC Symphony, cond. Artur Rodzinski 4/2/38 (original version)*;

    SYMPHONY IN ONE MOVEMENT, Op.9, NYPSO, B. Walter 3/12/44 (revised version)*;

    SYMPHONY NO. 2 (“Flight Symphony”), Op. 19, Koussevitzky, BSO 3/4/44 (WP) (orig. version);

    SYMPHONY NO. 2 (“Flight Symphony”), Op. 19, New Symphony, cond. Samuel Barber, Decca LX-3050 (1950), (revised version)

    SYMPHONY NO. 2 (“Flight Symphony”), Op. 19, BSO rehearsal cond. Barber 6/23/51 b/cast (revised version)*;

    VANESSA, Op. 32, MET, Mitropoulos, Vanessa: Eleanor Steber; Anatol: Nicolai Gedda; Erika: Rosalind Elias; Baroness: Regina Resnik; Doctor: Giorgio Tozzi; Nicholas: George Cehanovsky. 2/1/58 live.*

    *=previously unissued.

  2. #2
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 248
    Bon, faisons un peu jouer la concurrence... Actuellement le prix le plus intéressant c'est ici : http://www.jpc.de/jpcng/classic/deta...0/hnum/1153650

  3. #3
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 066
    Je ne me prononcerai pas sur le contenu (je connais mal Barber) mais les deux Toscanini ont bien été issued, chez Pristine classical:

    http://www.pristineclassical.com/Lar...al/PASC080.php

    La Commando March par Koussevitsky aussi, d'ailleurs:

    http://www.pristineclassical.com/Lar...al/PASC217.php

    Il ne serait pas mal de comparer le son.........

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    255
    Ils célèbrent l'anniversaire avec un an de retard
    Le contenu de ce coffret est très intéressant (dommage qu'il n'y ait pas un Antoine et Cléopâtre) mais ce n'est pas donné...

  5. #5
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 248
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Je ne me prononcerai pas sur le contenu (je connais mal Barber) mais les deux Toscanini ont bien été issued, chez Pristine classical:

    http://www.pristineclassical.com/Lar...al/PASC080.php

    La Commando March par Koussevitsky aussi, d'ailleurs:

    http://www.pristineclassical.com/Lar...al/PASC217.php

    Il ne serait pas mal de comparer le son.........

    Il se pourrait que ce soit le même remastering. Comme WHRA collabore également avec Andrew Rose (coffrets Munch/Beethoven : le concert de 1957 d'Arrau, "Munch Romantic" et le 1er cd du coffret Reiner remastérisé par Pristine). Les autres enregistrements sont à coup sûr remastérisés par Lani Spahr.

    Le prix, moins cher que chez A...N.de ou chez CanadaCD, et un peux plus cher que le volume 74 de la Rubinstein Edition proposé par un de nos bien-aimés modérateurs

  6. #6
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 066
    Ay caramba, un étranger a baissé le prix du Rubinstein...
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    Le contenu est intéressant en effet, pour quelques rares enregistrements non distribués.
    Ce qui me semble le plus précieux est la version de Prayers of Kierkegaard avec Price réputée perdue. (où voyez-vous un enregistrement de 1973?)
    La version du quatuor à cordes pourrait être intéressante aussi s'il s'agit vraiment de la diffusion radio de l'original, puisqu'il devrait alors y avoir un mouvement supplémentaire et un final différent. Le concerto pour violon par son créateur, Spalding est aussi une rareté.
    Je remarque qu'il n'y a pas la version de la création par Toscanini du 1er essay, ce qui est regrettable car la version originale contient une minute biffée de la version révisée présentée ici (concert de l'année précédente).
    Comme cela s'arrête en 1960, il n'y a ni concerto pour piano, ni surtout l'enregistrement (in house never issued) de The Lovers d'Ormandy avec Tom Krause. Il manque aussi l'enregistrement du 2ème essay d'Ormandy et la symphonie 1 par Walter (les deux chez Pearl). Pas non plus de suite pour carillon de 1933.
    Les différences entre la version Koussevitzky de la 2ème symphonie et la version Barber de Londres (révisée) ne sont pas flagrantes à l'écoute.
    Bon, où est le volume 2? Antony and Cleopatra, The Lovers, Adventures pour instruments exotiques, Hermit songs,l'opus 42, Les 3 last songs par Fischer-Dieskau, etc...
    Quid des inédits récents, le finale de la sonate pour violon, les pièces d'orgue et de piano?

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    Comme il n'y avait pas encore de sujet sur Barber ici, je n'ai pas reproduit le texte sur les nouveautés du centenaire: le voici

    Bilan éditorial d'un centenaire resté confidentiel

    L’année du centenaire de la naissance de Barber ne nous a pas apporté grand-chose sur le plan de la discographie. Il n’en va pas tout à fait de même de l’édition, Schirmer ayant enfin mis à disposition une partie des œuvres manquantes.

    Dernière en date de ces publications posthumes, la Commémorative March de 1940, pour trio à clavier, écrite à l’occasion du mariage de la sœur de Barber Sarah avec Samuel Fulton Beatty. La page de couverture de la partition montre une photo prise à l’occasion de l’événement. On en trouvera le descriptif ici
    http://www.halleonard.com/product/vi...&subsiteid=32&
    et en cliquant sur « closer look », l’enregistrement (téléchargeable !) de la pièce qui ne dure que 2’11, mais est un véritable inédit au contraire de la partition de Horizon, enfin disponible, mais qu’on connaissait par le disque (et qui contient une première version du thème d’entrée de Summer Music).
    Malgré sa brièveté, la pièce est intéressante, d’abord parce que c’est l’unique essai dans ce genre (trio à clavier) de Barber, qu’elle date de la pleine maturité du compositeur, ce qui s’entend dans le traitement contrapuntique et les effets de pizzicati distribués aux cordes, et qu’elle est étrangement triste et dramatique pour une célébration de mariage.
    Ce n’est toutefois pas le plus étonnant, surtout au vu du peu de publicité qui a été fait autour de la publication d’un volume de l’œuvre complet pour piano et violon, qui contient, lui, deux inédits, la Gipsy dance tirée de l’opéra inachevé The Rose Tree (écrit entre 1920 et 1922, donc de 10 à 12 ans sur le livret d’Annie Noble, la cuisinière des Barber, et dont Barbara B. Heyman avait présenté la photocopie fragmentaire du manuscrit holographe (avec des dessins de l’auteur) pp22-23 de sa biographie de Barber. D’autres extraits de The Rose Tree ont déjà été donnés en concert, un chœur, et la sérénade (1920 op cit. p25), au moment de la révélation du Motet sur des paroles du Livres de Job, édité par Harold Rosenbaum (trois mouvements, le dernier pour double chœur, avec piano d’accompagnement : la troisième section, manquante, est remplacée dans le manuscrit de la Library of Congress par une première version de God’s Grandeur). Ecrit en 1930, et annoncé par l’éditeur dès cette date, mais jamais paru, le Motet
    http://www.musicforte.com/sheet_musi...mtheBookofJob/
    n’a pas encore semble-t-il connu d’enregistrement.

    L’autre inédit du corpus violon-piano est sans doute la plus importante découverte de ces dernières années, puisqu’il s’agit du troisième mouvement de la sonate pour piano et violon réputée détruite que Barber écrivit en Italie à l’âge de 18 ans. Elle figure sous le titre Allegro Agitato, en début de volume et l’on peut en entendre 1’49, extraite d’un des deux CD qui accompagnent la partition, laquelle contient également la photocopie de l’esquisse pour violon seul du premier mouvement de la sonate. Surprise ! c’est indéniablement du Barber de très bonne facture.
    http://www.musicforte.com/sheet_musi...iolinandPiano/
    Ces deux œuvres inédites Gipsy Dance et Allegro Agitato sont les seules que Barber ait jamais écrites pour piano et violon, le reste du volume étant constitué de transcriptions, une seule (la Canzone à l’origine pour flûte et piano remaniée en second mouvement du concerto pour piano) étant de la main de Barber.
    La réédition des œuvres complètes pour piano seul contient aussi plusieurs inédits, dont toutes les pièces écrites avant l’âge de 21 ans publiées séparément dans un volume intitulé Early Piano Works
    http://www.musicforte.com/sheet_musi...rlyPianoWorks/
    Aux pièces bien connues par l’enregistrement (les deux Interludes, Fresh from West-Chester (some jazzings) ) s’ajoutent les Themes de 1923, dont la première version du Menuet –Heyman pp28-29 reproduisait la version imprimée à titre privée en 1924 dans les 3 Sketches-), 3 Essays pour piano, forcément importants par leur titre-même, la Petite Berceuse, le Prelude to a Tragic drama, To Aunt Maime on Her Birthday, la Fantasie for two pianos (written in the style of Josef Haydn) aussi connue comme Sonata in modern Form crée en 1924 par Barber accompagné de sa mère Daisy, et le fac simile des pièces de jeunesse Sadness, Melody in F, Largo, War song, At Twilight, Lullaby (Heyman pp14 et 15 déjà pour deux l’antépénultième et l’avant-dernière)

    Mais le volume complet y ajoute encore After the concert (1972 !) et des facsimilés d’exercices de contrepoint rédigés pour la classe de Rosario Scalero.
    http://www.musicforte.com/sheet_musi...etePianoMusic/

    Les œuvres pour orgue apportent encore d’autres perspectives sur la jeunesse de Barber, en plus de la réédition de la Suite pour Carillon (qui n’existe toujours pas séparément et dont aucun enregistrement commercial n’est apparu non plus depuis 1933) : on y trouvera To Longwood Gardens (1925) Chorale for a New Organ (1936), le Prélude et fugue de 1927 mais curieusement toujours pas les 3 Chorales et Partitas de la même époque :
    http://www.musicforte.com/sheet_musi...MusicforOrgan/

    Si l’on excepte la cinquantaine de mélodies encore inédites, les œuvres indisponibles de Barber dont les manuscrits n’ont pas été perdus (comme l’est le concerto pour piano de 1930, mais a-t-on bien cherché ? puisqu’on retrouve des bribes de la sonate pour violon de 1928), et dont on s’étonne que nulle tentative n’ait été faite pour les publier se réduisent, par ordre supposé d’importance, -compte non tenu du Ballet final de l’acte I de la première version d’Antony and Cleopatra, inédite et non disponible à la vente en full score pour la révision) à
    -Adventures (1957) mouvement symphonique pour instruments ethniques et orchestre de chambre
    -2ème mouvement d’un second quatuor à cordes (1949)
    -Funeral March on the Army Air Corps Song (1943)
    -musique incidentale pour la pièce One day of Spring (1935) pour quatuor à cordes, comprenant deux mouvements avec chœurs, la danse finale inspirée selon Orlando Cole, (violoncelliste fondateur du Curtis Quartet qui créa l’oeuvre) du mouvement supprimé de la Sérénade devenue l’opus 1.
    -Song for a New Home, pour voix, flute et piano sur un texte de Shakespeare (1941)
    -Main Street (1926) pour piano seul dont il n’est fait mention que dans le catalogue Heyman

    Le livre de Barbara B. Heyman, Samuel Barber The composer and his Music, (Oxford University press, NY, 1992, 586 pages) seul ouvrage de référence, n’a toujours pas trouvé de traducteur ni d’éditeur en France.


  9. #9
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 248
    Citation Envoyé par Fred Audin Voir le message

    (où voyez-vous un enregistrement de 1973?)
    Bonjour,

    La sonate pour violoncelle et piano fut enregistrée le 28 janvier 1973.

    Les deux enregistrements Toscanini, sont considérés comme ceux des premières mondiales (http://www.pristineclassical.com/Lar.../PASC080.php). Cette version de l'Essay n°1 serait donc "a world premiere" d'une version (déjà) révisée ?

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    ah oui pardon, je n'avais pas vu: la présence d'Orlando Cole, violoncelle historique du Curtis Quartet, se justifie sans doute étant donné qu'il fut sans doute le premier à jouer la sonate (et peut-être le dédicataire).
    En revanche avoir choisi pour le concerto l'enregistrement de Londres bien connu avec Zara Nelsova est curieux puisque la commanditaire Raina Garbousova l'a enregistré (en 1966 il est vrai mais avant barber Nelsova sio je ne me trompe pas)


    Pour le premier essay, je ne sais pas lequel (ou lesquels figurent sur le disque Pristine) mais j'aurais du vérifier avant de parler: la version du 5 novembre 38 est bien l'originale, avec les mesures en plus; lors du concert Toscanini avait programmé La flûte du sans-souci de Graener et Ibéria de Debussy, en plus de l'essay et de l'adagio. Cette version donc

    La version définitive par Toscanini apparaît dans le concert du 24 janvier 1942: le passage supprimé va de 1'44 à 2'20 dans la version de 1938.

  11. #11
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Ce fil sur Samuel Barber (1910-1981), grand compositeur américain, s'imposait sans aucun doute .

    En fait d'enregistrements de ses oeuvres, je n'en possède toutefois aucun qui soit aussi "rare" que ceux évoqués précédemment.

    Mais je saisis cette occasion pour faire à nouveau, à propos du célèbre - et très romantique - Concerto pour violon et orchestre Op. 14 (1938) de Barber, un peu de pub pour James Ehnes (cf. notamment le fil que j'ai ouvert sur ce violoniste en mars dernier sous la section "Violon (et autres instruments de lutherie)", dans l'indifférence générale) :



    Couplée avec celle des concertos pour violon et orchestre de Walton (1939) et de Korngold (1947), très beaux aussi, son interprétation est absolument magistrale .


    Je signale en outre ces deux disques consacrés uniquement à Barber (en regrettant cependant que le premier, celui avec des oeuvres pour orchestre, ne dure qu'à peine plus de trois quarts d'heure) :




    Je montre également ces deux albums "panachés", avec, sur l'un, le Concerto pour piano et orchestre Op. 38 (1962) et, sur l'autre, une oeuvre de musique de chambre vraiment superbe, la Summer Music for Woodwind Quintet Op. 31 :




    Jacques

  12. #12
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 248
    Citation Envoyé par Fred Audin Voir le message
    Il manque aussi l'enregistrement du 2ème essay d'Ormandy et la symphonie 1 par Walter (les deux chez Pearl).
    Voici le disque Pearl :


  13. #13
    Membre Avatar de Amitiou
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    686
    Oui, l'oeuvre pour quintette à vent est une merveille, surtout pour le hautbois: une fois j'ai vu un de mes profs le jouer en concert!
    Amicalement vôtre.

  14. #14
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Citation Envoyé par Amitiou Voir le message
    Oui, l'oeuvre pour quintette à vent est une merveille, surtout pour le hautbois: une fois j'ai vu un de mes profs le jouer en concert!


    Voici justement une vidéo permettant d'entendre, interprétée par un jeune ensemble singapourien, la première moitié de cette Summer Music for Woodwind Quintet (1959) :

    [/URL]

    J'y ajoute le premier mouvement du Concerto pour violon et orchestre, par Gil Shaham et le LSO dirigé par André Prévin, et le troisième mouvement du Concerto pour piano et orchestre, par Tedd Joselson et le LSO dirigé par Andrew Schenck :

    [/URL]

    [/URL]


    Jacques
    Dernière modification par Jacques ; 12/05/2011 à 23h35.

  15. #15
    Membre Avatar de Jacques
    Date d'inscription
    avril 2008
    Localisation
    Lausanne (Suisse)
    Messages
    2 782
    Je relève une petite "bizarrerie technique"" sur la vidéo du troisième mouvement du Concerto pour piano et orchestre ().

    Dans ma version par Abbott Ruskin et le M.I.T. Symphony Orchestra dirigé par David Epstein, ce mouvement dure 6:20. Or, je me suis demandé comment il pouvait bien durer 10:55 (!) sur cette vidéo, ainsi que le laisse supposer l'indication figurant au bas de l'image ()...

    C'est tout simplement que la musique s'achève à 6:10, pour faire place ensuite à 4 minutes et 45 secondes de pur silence ().

    Jacques

  16. #16
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 476
    Bonjour,

    Je ne suis pas un spécialiste de Barber, bien que j'aime assez certaines compositions.
    J'ai vu qu'il exsitait un CD Naxos 8111358 que vous n'avez pas mentionné.

    Barber dirige Barber
    Symphonie n° 2, op. 19 (1944, rév. 1947)
    Concerto pour violoncelle & orchestre (1945)
    Médée, op. 23 (1946)
    Zara Nelsova, violoncelle
    New Symphony Orchestra of London
    Direction Samuel Barber

    Je note que le concerto pour violoncelle a été enregistré en 1950
    Ce CD semble être la réédition d'un CD Pearl 151 paru en 2001





    Claude Torres
    Dernière modification par Claude Torres ; 13/05/2011 à 08h51.

  17. #17
    Membre Avatar de hideux67
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Fès
    Messages
    1 248
    Bonjour Claude,

    D'ailleurs ces enregistrements édités par Pearl puis par Naxos, se retrouve également dans le coffret WHRA... Bref énormément d'originalité éditoriale N'aurais-t-on pas pu trouver d'autres sources sonores tout autant historiques ?

    Pour le concerto pour violon (son oeuvre la mieux servie au disque avec l'Adagio), il y a aussi la version Hahn :



    Et une version Leonid Kogan :






  18. #18
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 066
    Bonjour.

    Les trois œuvres des disques Naxos et Pearl semblent provenir de trois enregistrements Decca parus coup sur coup en disques 25 centimètres (d'où le préfixe LPS). Donc le "New Symphony Orchestra of London" cache soit le London Symphony, soit le London Philharmonic, soit le Royal Philharmonic (soit un mélange des trois mais ce n'est pas obligatoire) ayant pris un pseudo pour des raisons de contrat d'exclusivité avec une autre compagnie (EMI je suppose). co2 pourrait peut-être démêler cet écheveau? Ou alors nous porterons l'affaire au 221b Baker Street.
    Je ne connais pas les capacités de Barber chef mais l'orchestre au moins doit savoir y faire, même s'il est en territoire inconnu.

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  19. #19
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 476
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Bonjour.

    Les trois œuvres des disques Naxos et Pearl semblent provenir de trois enregistrements Decca parus coup sur coup en disques 25 centimètres (d'où le préfixe LPS). Donc le "New Symphony Orchestra of London" cache soit le London Symphony, soit le London Philharmonic, soit le Royal Philharmonic (soit un mélange des trois mais ce n'est pas obligatoire) ayant pris un pseudo pour des raisons de contrat d'exclusivité avec une autre compagnie (EMI je suppose). co2 pourrait peut-être démêler cet écheveau? Ou alors nous porterons l'affaire au 221b Baker Street.
    Je ne connais pas les capacités de Barber chef mais l'orchestre au moins doit savoir y faire, même s'il est en territoire inconnu.


    D'après ce que je peux lire ça ou là, l'orchestre a été assemblé pour l'occasion du 11 au 13 décembre 1950 par Decca au Kingsway Hall de Londres.



    Concernant les capacités de chef de Barber, il est dit : je cite " Durant ses études au Curtis Institute of Music de Philadelphie, Barber suivit notamment les cours de direction d’orchestre avec l’exigeant Fritz Reiner (1888-1963)."

    Pour moi c'est une référence

    Claude Torres

  20. #20
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    Les trois enregistrements ont été réalisés en quatre jours à Londres au début de décembre 1950: Barber a accepté la proposition car il pensant que Decca faisait à l'époque des enregistrements supérieurs à ce qu'on faisait aux états-unis. Il était de plus engagé pour une tournée en Allemagne au cours de laquelle il devait présenter le concerto pour violon (et la 2ème symphonie) avec Charles (Chuck) Turner en soliste.
    L'orchestre est désigné dans la biographie de Barbara Heyman comme "Decca recording orchestra" et il y a peu d'explications sur l'origine des musiciens mais on peut déduire de certaines lettres de Barber que ce n'étaient pas tous des musiciens d'orchestre: "mes peurs se sont dissipées devant l'excellecne et la malléabilité de l'orchestre, soigneusement choisi pour l'enregistrement. On m'a dit que beaucoup ne jouaient pas régulièrement dans des fromations symphoniques mais qu'ils faisaient partie de formation de chambre de haut vol. Seuls les cuivres et le pianiste -ce dernier en particulier-... laissaient à désirer".

    En ce qui concerne Barber chef d'orchestre, il avait été un temps l'élève de Fritz Reiner à Curtis qui ne jugea pas qu'il pût se lancer dans une carrière de chef: il ne continua donc pas sous Koussevitzky dont il reçut tout de même certains conseils. Coaché par Strickland pour la session d'enregistrement à New York avec Tourel (Capricorn et orchestral songs présentés dans le nouveau coffret) il commença sa tournée européenne par plusieurs mois de répétition au Danemark avec l'orchestre de l'opéra Danois, et employa comme professeur Malko qui le suivit à Londres pour superviser les enregistrement (au tarif de 25 dollars par jour de la poche de Barber). Le résultat est intéressant pour deux raisons: la Suite de Médée diffère de toutes les versions connues (c'est Cave of the heart pour grand orchestre) et non le Médée pour ensemble de chambre enregistré par Hanson, où trois courtes sections ont disparu. La deuxième symphonie, version révisée a longtemps été le seul enregistrement disponible, Barber ayant retiré la partition et fait détruire tout le stock (ne conservant que l'adagio Night flight). Les parties d'orchestre ont été retrouvées en 1983 dans un hangar de l'armée américaine.

    Après Londres, Barber et Turner (dédicataire et second piano de Souvenirs, seul élève de Barber et orchestrateur de la Canzonetta pour hautbois et cordes posthume) passèrent plusieurs mois à Paris, où ils continuèrent à répéter le concerto pour violon, Turner prenant des leçons d'Enesco (avec pour tourneuse de pages la Reine de Belgique), Barber pratiquant la direction d'orchestre. Pour se dégager des répétitions avec Turner, il avait engagé comme pianiste répétiteur "un jeune compositeur français", Pierre Boulez.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages