+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Jules Boucherit "Un Juste parmi les Nations"

  1. #1
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 464

    Jules Boucherit "Un Juste parmi les Nations"

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je tenais à vous faire connaître un violoniste sans doute oublié de tous.

    Jules Boucherit (29 mars 1877, Morlaix - 1er Avril 1962, Paris)



    Il commence le violon avec sa mère ­ qui enseigne également le piano. Il entre au Conservatoire en en 1890. Élève de Jules Garcin au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il obtient en 1902 le deuxième prix du conservatoire et joue aux côtés de Jacques Thibaud aux Concerts Colonne.

    Nommé professeur de violon au Conservatoire de Paris en 1920, il abandonne sa carrière de soliste pour se consacrer à l'enseignement, qu'il pratique également à l'École Normale de Musique ou au Conservatoire d'été de Fontainebleau.

    Ses étudiants célèbres furent Jean Martinon, Marcel Dautremer, Ginette Neveu, Manuel Rosenthal, Henri Temianka, Michèle Auclair et Marcel Chailley. (ce dernier devint ensuite l'assistant de Boucherit.)
    Boucherit se maria avec son élève Denise Soriano (1916–2006) une violoniste qui réalisa de nombreux enregistrements avec la pianiste Magda Tagliaferro (qui créa une école de piano au Brésil).

    Pendant l'occupation allemande, le Conservatoire de Musique de Paris, prestigieuse institution publique, fut victime d'épisodes douloureux. En octobre 1940, le premier statut des Juifs imposa au Conservatoire, le même quota de Juifs que tous les autres instituts supérieurs d'enseignement. Chailley qui était le directeur du "Conservatoire de Musique de Paris, établit la liste de étudiants juifs (en spécifiant leur "degré de judaïté" - 1/2, 1/4 - selon les critères des lois de Vichy) avant même que les autorités nazies ne le lui demande. Tous furent exclus.
    Deux ans plus tard, il ne restait plus que trois professeurs juifs - André Bloch, Maurice Franck, et la fameux pédagogue Lazare Lévy (1882-1964) - sur les 75 enseignants, et vingt étudiants juifs sur 580 élèves. Parmi les futurs musiciens professionnels inscrits au Conservatoire, quinze étaient considérés "partiellement Juifs" selon les critères des lois anti-juives de Vichy. Le directeur suivant de l'institution, Claude Delvincourt (1888-1954), rejoignit les mouvements de résistance en septembre 1942. Jules Boucherit (1877-1962), un des professeurs de violon les plus respectés du Conservatoire, ayant eu pour autres élèves Christian Ferras, Davy Erlih, Ivry Gitlis, etc... fut révolté par le sort qui était réservé à ses étudiants juifs. Le second statut des juifs ainsi que les déportations, le scandalisèrent à tel point qu'il décida de cacher cinq de ses élèves pourchassés.

    "Sous le prétexte d'une santé précaire, et avec l'assentiment du directeur administratif, [Jules Boucherit] tranferra ses cours à la villa de Bourron-Marlotte 'La Chansonnière', près de Fontainebleau. Cette maison lui avait été cédée par la pianiste Magda Tagliaferro qui avait été contrainte de fuir vers l'Amérique du Sud" . Les cinq élèves cachés à Bourron-Marlotte étaient Devy Erlih, futur professeur à l'École Normale de Musique; Ivry Gitlis; Charles Cyroulnik; Denise Soriano (1916-2003) et Michel Schwalbe, qui devient plus tard premier violon de l'Orchestre Philharmonique de Berlin dirigé par Herbert von Karajan. Aucun d'entre eux ne fut arrêté. Boucherit non plus."

    En février 1993, Jules Boucherit fut nommé de façon posthume, "Juste parmi les Nations" lors d'une cérémonie organisée à Jérusalem par l'institut "Yad VaChem" chargé de maintenir la mémoire de la Shoah. Cette distinction, est réservée aux non-juifs ayant sauvés des juifs pendant la 2ème guerre mondiale. En décembre 1994, son épouse, Denise Soriano (il s'étaient mariés en 1956) alla recevoir cet honneur en son nom.
    - Israel Gutman (ed.) : Dictionnaire des Justes de France, Arthème-Fayard, Paris, 2003, p. 110.

    Il a un peu sauvé l'honneur du Conservatoire de Musique de Paris
    - Jean Gribenski : L'exclusion des Juifs du Conservatoire (1940-1942), in Myriam Chimènes (dir.) : La Vie Musicale sous Vichy, Editions Complexe, Bruxelles-Paris, 2004, p. 145.

    Il existe un petit ouvrage sur sa vie


    Les Secrets du violon : Souvenirs de Jules Boucherit (1877-1962)
    Marc Soriano (Sous la direction de)
    Les Cendres (1993) - Collection Itineraire Musical (168 pages)
    ISBN : 978-2-86742-045-0

    Un seul disque édité au Japon nous permet d'entendre (mal) son jeu.

    Jules Boucherit et ses disciples
    Green Door GD-2039 (Japon)
    16 Juillet 2011



    Jules Boucherit, 1877-1962, (violon), Louis Diemer (piano) Rec. 1906, Paris
    1. Mozart : Tempo minuetto, 3e mouvement du Concerto pour violon no 5 en la majeur K.219 Disque Gramophone, France, 237905 [Matrix 5599-a]
    2. Massenet (Arr. Marsick) : Méditation de Thaïs Disque Gramophone, France, 237902 [Matrix 5590-b]
    3. Lefort : Danse Mauresque Zonophone, France, X87910 [5593-a]
    4. Chopin (Arr. Sarasate) : Nocturne N° 2 en mi bémol majeur Op.9-2 Zonophone, France, X87911 [5597-a]
    5. Fauré : Berceuse Op.16 Zonophone, France, X87905 [5508-a]
    6. Leclair : Tambourin - Sonate N° 3 Op.9 Zonophone, France, X87903 [5503-a]

    Jeanne Gautier, 1898-1974, (violon), John Douglas Todd (piano) Rec. 1932, Australia
    7.-10. Joaquin Nin : From 20 Spanish Folk Songs Columbia, Australia, DOX 664/5 [CTX1041, CTX1042]

    Miguel Candela, 1914-, (violon), Maurice Faure (piano) Rec. 28 mai 1931, Paris
    11. Louis Grobet : Gavotte Columbia, France, LF85 [WL3130-1]

    Denise Soriano, 1916-2006, (violon), E. Loiseau (piano) Rec. 22 mai 1936, Studio Albert, Paris
    12. Reynaldo Hahn : Romance en la majeur Pathé, France, PAT54 [CPTX247-3]

    Henri Temianka, 1918-1992, (violon), accompagnement au piano Rec. 11 novembre 1935
    13. Saint-Saëns:. Introduction et Rondo Capriccioso Op.28 Odeon, Allemagne, O-7867 [XXBb976/7]

    Janine Andrade, 1918-, (violon), Claude Delvincourt (piano) Rec. 15 mars 1943, Paris
    14-16 Claude Delvincourt : Danseries pour violon et piano Columbia, France, LFX 643A [CLX2351-1], LFX 644B [CLX2354-1]

    Henrik Szeryng, 1918-1988, (violon), Roberto Locatelli (piano) Rec. 1940, Mexico
    17. Paganini (Arr. Kreisler) : Caprice N°20 Op.1-20 Victor, Argentine, 10-1034A

    Laura Bobesko, 1919-2003 (violon), Anne-Marie Ginisty-Brisson (piano) Rec. 16 mai 1935, Studio Albert, Paris
    18. Stan Golestan : Romanesca Disque Gramophone, France, L1079 [2LA3075-1, 2LA3076-1]

    Ginette Neveu, 1919-1949, (violon), Jean Neveu (piano) Rec. 25 mars 1946, EMI Studio N°3, Abbey Road, London
    19. Chopin (Arr. Rodianov) : Nocturne N° 20 en ut dièse mineur, Op. posth. His Master's Voice, England, DB6908 [2EA10941]

    Michel Schwalbé (violon) Rec. 1948
    20. Paganini : Caprice N°24 pour violon seul Op.1-24 Decca, Hollande, X10144 [AM 1424 D]

    Michelle Auclair, 1924-2005, (violon), Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire de Paris, Jacques Thibaud (conducteur) Rec. 7 octobre 1943, Studio Albert, Paris
    21. Haydn : Concerto pour violon n ° 1 en ut majeur Hob. VIIa-I- 2e mouvement Disque Gramophone, France, W1580 [OLA5762-1]

    Devy Erlih, 1928-, (violon), Maurice Bureau (piano) Rec. 14 mars 1950, Studio Albert, Paris
    22. Stravinsky (Arr. Dushkin) : Danse russe du ballet « Petrouchka » Disque Gramophone, France, DA5049 [2LA4168-1]

    Christian Ferras, 1933-1983, (violon) Ernest Lush (piano) Rec. 26 novembre 1948, Decca Studios NW6, London
    23. Kreisler : Prélude et Allegro dans le style de Pugnani Decca K2299 [AR13005]

    Claude Torres

  2. #2
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 464
    Video Youtube

    Serge Blanc et son maître Jules Boucherit (1942)

    The Serge Blanc Collection
    https://www.youtube.com/channel/UCpR...JtNQeoeY6cozbQ
    Ajoutée le 21 févr. 2015

    La photo que j'avais postée est disponible sur le site
    http://www.ajpn.org/personne-Denise-Soriano-652.html
    source photo : Coll. Serge Blanc
    crédit photo : D.R.
    Dernière modification par Claude Torres ; 14/06/2018 à 09h02.

  3. #3
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 464
    Les Secrets du violon
    Souvenirs de Jules Boucherit (1877-1962)
    Marc Soriano (Sous la direction de)
    Les Cendres (1993)
    Collection Itineraire Musical
    ISBN : 978-2-86742-045-0


  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 905
    merci pour cette mise au point, Devi erlih, Schalbe, deux incroyables interprètes. Que penser du second qui fut longtemps le 1er violon de Karajan à Berlin? (Scheherazade entre autres?)

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 677
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    Devi erlih, Schalbe, Que penser du second qui fut longtemps le 1er violon de Karajan à Berlin? (Scheherazade entre autres?)
    Pour ma part que du bien - malgré les Quattro Stagioni ...

  6. #6
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 464
    Je suppose que vous parlez de Michel Schwalbé (27 octobre 1919, Radom, Pologne - 9 octobre 2012, Berlin, Allemagne)

    Diplômé de l'Académie de musique de Varsovie (1931), il rejoint la France où il poursuit sa formation en France au Conservatoire de Paris avec
    Jules Boucherit (1877-1962) pour le violon,
    George Enescu (1881-1955) pour l'interprétation,
    Pierre Monteux (1875-1964) pour la musique de chambre et la direction d'orchestre.
    Schwalbé adopte la nationalité française.

    La guerre éclate et 'il s'engage dès le début du conflit comme soldat français, mais il est menacé par son origine juive polonaise.
    Après l'armistice, il se replie en juin 1940 à Lyon en zone libre, puis, fin 1942, il réussit à gagner Genève en Suisse, où il poursuit sa formation avec Ernest Ansermet (1883-1969), fondateur de l'Orchestre de la Suisse romande, dont il devient le violon soliste.
    De Genève, il passe à Lausanne où il est remarqué par deux chefs illustres, eux aussi réfugiés en Suisse mais pour des raisons diamétralement opposées : Wilhelm Furtwängler et Herbert von Karajan. (étonnant non!)
    La mère et la sœur de Michel Schwalbé ont péri à Treblinka.
    Pendant ces années 1944 - 1957 Michel Schwalbé est très actif comme chambriste, fonde par exemple le «Trio de Genève» avec Suzanne Gyr au piano et Franz Walter au violoncelle et, à Zürich, le «Quatuor Schwalbé», avec J.Jenne, 2e violon, R.Luthi, alto et F.Mottler, violoncelle.

    En 1957 il rejoint Karajan et devient Konzertmeister de la Philharmonie de Berlin, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1986.

    Claude
    Dernière modification par Claude Torres ; 22/06/2018 à 09h38.

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 677
    Citation Envoyé par Claude Torres Voir le message
    Je suppose que vous parlez de Michel Schwalbé (27 octobre 1919, Radom, Pologne - 9 octobre 2012, Berlin, Allemagne)
    Certes ! On ne voit pas bien de qui d’autre, en fait, qui aurait eu ce patronyme, aurait été Konzertmeister des Berliner Philharmoniker pendant des décennies avec Karajan.

    Diplômé de l'Académie de musique de Varsovie (1931), [...]poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite en 1986.
    C’est bien en effet ce que disent de nombreux sites internet, dont les Wiki en toutes langues possibles.
    Thanks all the same !
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 22/06/2018 à 13h41.

  8. #8
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 464

    Un disque de Schwalbé sans Karajanl

    Michel Schwalbé ‎: Virtuoso Violin
    Hör Zu ‎SHZE 320
    Electrola - His Master's Voice (LP, Vinyl, Stereo, Germany)
    Michel Schwalbé, violon
    Karl Engel, piano
    1970






    Pistes et liens Youtube

  9. #9
    Membre Avatar de Claude Torres
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    MONTPELLIER
    Messages
    1 464

    Enregitrements de Devy Erlih

    Le label Doremi fait paraître 2 double CDs du violoniste Devy Erlih

    Devy Erlih (violin), Vol. 1
    • J. S. Bach : Sonates et Partitas pour violon seul BWV 1001-1006
    Doremi DHR-8061/2 Legendary Treasures (2 CDs)

    Recorded: 1969
    Release Date : 12th Oct 2018




    Devy Erlih (violin), Vol. 2
    • Paganini: Caprices for solo violin, Op. 1 Nos. 1-24
    • Stravinsky: Elegy, for solo violin
    • Bartók: Sonata for Solo Violin, BB 124, Sz. 117
    • Jolivet: Suite Rhapsodique for Violin
    Doremi DHR-8071/2 Legendary Treasures (2 CDs)

    Recorded c. 1973
    Release Date : 30th Nov 2018



    Claude

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages