+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 28

Discussion: Son Midi

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768

    Son Midi

    Bonsoir. Je dois avouer tout de suite que je ne raffole pas du clavecin et que je n'en écoute pas souvent, donc je ne prétends pas du tout que mon oreille soit experte en cette matière. Ceci dit, voici une version de la sonate K 441 de Scarlatti qui, si je comprends bien, a été obtenue à l'aide d'un logiciel :
    [/URL]
    Eh bien, ce son me semble clair et frais, plus que celui de certains vrais clavecins. Est-ce une balourdise de ma part ? Que pensez-vous de ce son ?
    IP

  2. #2
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    557
    Pas un expert, mais je trouve que ce son est trop clair et trop "parfait". Même quand Kirkpatrick joue Scarlatti, il y a une labeur, une "physicalité" à la prestation qui lui donne un cachet d'authenticité... Pas le cas dui tout ici. Puriste peut-être, mais ça ne va pas pour moi.

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Citation Envoyé par ppyjc61 Voir le message
    Pas un expert, mais je trouve que ce son est trop clair et trop "parfait". Même quand Kirkpatrick joue Scarlatti, il y a une labeur, une "physicalité" à la prestation qui lui donne un cachet d'authenticité... Pas le cas dui tout ici. Puriste peut-être, mais ça ne va pas pour moi.
    Merci d'avoir répondu. Comme je l'ai dit, je ne me considère pas comme un expert et je ne demande pas mieux que de tâter ceux qui écoutent plus de clavecin que moi.
    IP

  4. #4
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 024
    Magnifique sujet, très intéressant il me semble
    En ces temps difficiles où les géants du net s'affrontent devant les tentatives (avortées, semble-t-il) du sénat US de faire passer ses lois SOPA et PIPA dans une tentative absurde de vouloir réglementer les usages de par la propre vision de ses propres intérêts et de ceux de ses valets, le format MIDI est une tentative intéressante de populariser certains styles de musique. Scarlatti est certainement le compositeur le mieux "servi" en ce sens, les "intégrales" foisonnent. À titre d'exemple(s) :
    http://www.kunstderfuge.com/scarlatti.htm
    et plus intéressant encore, à mon humble avis :
    http://www.metronimo.com/fr/midi/ind...page=Scarlatti
    Il y en a d'autres ...
    Cet intérêt du format MIDI pour Scarlatti peut s'expliquer par la relative "aisance", apparente, de "fabriquer" un son de clavecin. Et je dois dire que l'exemple donné au #1 par IP est révélateur. Moi aussi je trouve ce son agréable, et clair. Comme chacun le sait ici je ne suis pas musicien, et je ne m'aventurerai pas à fournir la moindre appréciation "technique" quant à la qualité musicologique de cette "interprétation" - en étant bien incapable - et encore moins à me prononcer sur d'éventuelles qualités artistiques de ces versions. Je me borne à dire que je trouve cela agréable, et intéressant.
    Maintenant si l'on regarde le dernier lien que j'ai cité, et que l'on recherche d'autres versions, d'autres compositions, c'est atroce :
    Le piano (passe encore ) : http://www.metronimo.com/fr/midi/fic...t/schuim-2.mid
    L'orchestre ( ) : http://www.metronimo.com/fr/midi/fic...s/brahms14.mid
    Pire encore ( ) : http://www.metronimo.com/fr/puzzle/midi/mse5251.mid
    Bref, y'a encore du taf

    Mais en gros, c'est du bon travail. Regardez les balbutiements des logiciels de reconnaissance vocale ... et là où on est arrivés à l'heure actuelle.

    Cela dit, rien ne remplacera la qualité des grandes (et vraies) interprétations, où l'intervention humaine est plus "visible". Mais que dire des auteurs de ces programmes ? s'agit-il là de nouveaux "interprètes" à leur manière ? je ne suis pas loin de le penser. Et je pense aussi qu'on peut leur laisser leur chance

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Merci de cette réponse, Philppe. J'avais un peu peur qu'on ne prenne mon premier post sur ce fil pour du trollage, je suis content que ce ne soit pas le cas.
    IP

  6. #6
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 024
    Ah mais pas du tout ... pourquoi cette crainte ? (je suis presque aussi fan de nouvelles technologies que de répétitions ... ) ; j'ai invité l'auteur de ce blog à venir donner son avis !

    Il y a des trucs assez crédibles :
    Scott Joplin : http://www.midiworld.com/midis/other/c1/entrtanr.mid
    d'autres un peu moins :
    Bach JC (orgue) : http://www.midiworld.com/midis/other...gnug_hatte.mid
    et d'autres beaucoup moins :
    Ponce (guitare) : http://www.midiworld.com/midis/other/c2/mpprel-e.mid
    (tous ces morceaux proviennent de http://www.midiworld.com/classic.htm/gary.html)

    J'ai aussi écouté les Satie proposés sur cette même page, c'est moyennement convaincant, il manque (évidemment) le toucher ...

  7. #7
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 024
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    (...) j'ai invité l'auteur de ce blog à venir donner son avis !
    Hé bien voilà ... : Jean-François Lucarelli (auteur du site www.espace-midi.com) a préféré me répondre en privé plutôt que d'intervenir directement sur le forum.

    Il m'a autorisé à publier sa réponse :

    De toute évidence, cette sonate est réalisée (magistralement) en Midi sur Cakewalk (ou son successeur Sonar).
    Ce sont les écrans caratéristiques du clavier à gauche et du tempo à droite.

    Et puis, c'est indiqué à la fin du morceau, j'avais pas vu dans un premier temps ;-)

    Félicitation à l'auteur de ce petit bijou, et félicitation à vous-même de l'avoir trouvée dans l'immense production, souvent très pâle, du Midi.

    Ainsi que nous l'avions développé en commun avec un ami (Ramon Pajares - http://www.nil.es/rpajares/index_e.htm), c'est le travail du tempo qui, à lui seul, permet d'apporter un peu de vie dans la musique informatique. Il faut ralentir les temps forts ou les parties fortes du temps, et à l'inverse pour les temps faibles ou parties faibles du temps. Et en parallèle, les temps forts doivent être légèrement accentués (en jouant sur la vélocité) - sauf évidemment sur le clavecin ou l'interprête ne peut influencer le volume.

    Il faut également introduire un "mini point d'orgue" à la fin de chaque mesure, en fonction de la force d'attaque de la mesure qui suit. Et les ornements demandent eux-aussi un traitement particulier.

    Des difficultés surviennent encore (dans le travail d'orchestre) lorsqu'on décale légèrement les instruments les uns par rapport aux autres. Les instruments fortement décalés (basses, timbales) ne "tombent" plus en correspondance avec le tempo imposé. C'est particulièrement évident dans les trilles ou les trémolos. Il faut alors manuellement recalculer le moment de début de note et sa durée, pour chaque note du trille.

    Malheureusement, il n'existe aucun logiciel (à ma connaissance) qui permette de jouer aisément sur le tempo. Toutes ces variations doivent donc être réalisées à la main, note par note. De toute évidence, l'auteur de la sonate de Scarlatti a réalisé là une prestation remarquable.
    Un tout grand merci pour cet avis

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 120
    Ce qui me laisse interrogateu, c'est, mis à part la satisfaction de réaliser un exploit informatique, le pourquoi de la chose, alors qu'un bon claveciniste fait aussi bien voire mieux, en direct, juste avec son instrument et ses dix doigts. Entre ce qui est ci-dessus, qui est sans doute techniquement remarquable, et Hantaï ou Ross, y'a pas la moindre photo possible.
    C'est quoi le but ultime : montrer qu'on n'a plus besoin d'instruments ni d'instrumentistes pour faire de la musique ?
    Pour le chant, ça marche aussi ? On peut faire Fleming et Crespin, Pavarotti et Ghiaurov ?
    Enfin, ce que j'en dis ...

  9. #9
    ça peut être utile pour faire des démos d'oeuvres jamais enregistrées, et donc ainsi essayer de donner l'envie de le faire...
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 120
    Citation Envoyé par nico Voir le message
    ça peut être utile pour faire des démos d'oeuvres jamais enregistrées, et donc ainsi essayer de donner l'envie de le faire...
    Why not, je dirais même warum nicht, mais ça peut aussi se faire sur l'instrument prévu, un bon déchiffreur à vue peut en donner une idée précise dès l'instant où il ouvre la partition, sans qu'il soit besoin d'heures et d'heures de programmation ... Je ne vois toujours pas l'intérêt, hormis la satisfaction voire la fierté légitimes d'avoir accompli une prouesse informatique.

  11. #11
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Why not, je dirais même warum nicht, mais ça peut aussi se faire sur l'instrument prévu, un bon déchiffreur à vue peut en donner une idée précise dès l'instant où il ouvre la partition, sans qu'il soit besoin d'heures et d'heures de programmation ... Je ne vois toujours pas l'intérêt, hormis la satisfaction voire la fierté légitimes d'avoir accompli une prouesse informatique.
    Moui... sauf quand c'est de l'orchestre, que la personne à convaincre n'est pas déchiffreur à vue. Le cas m'est arrivé très récemment: j'ai grâce à internet "redécouvert" une très belle symphonie oubliée et jamais enregistrée. Pour convaincre, j'ai du la recopier intégralement pour en faire une démo donnant une idée à peu près crédible de la chose (autre avantage: maintenant je peux dire que je la connais bien, cette symphonie...). Bilan des opérations: j'enregistre ladite symphonie au mois de mai avec un vrai orchestre -sauf catastrophe- et ce sera publié par Timpani.
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 120
    Ah ben alors c'est bien. Good luck ! Apparemment, vive les bonnes vieilles méthodes, vous aviez recopié. Vous n'aviez pas reconstitué la symphonie informatiquement, par le biais du 'midi' ? Perchè no ? Ca allait plus vite en recopiant ?...
    CQFD.

  13. #13
    En fait j'aurais pu... si j'avais eu le matériel midi...
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  14. #14
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Faut-il voir dans le scepticisme suggéré envers les techniques modernes la crainte qu'on obtienne de la daube en midi sur l'amer?

    (je sors...)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  15. #15
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Allez allez ! Tout le monde sait que Midi le juste, y compose de feu !
    IP

  16. #16
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Midi, ses fauves, ses famines, et l'An de mer à son plus haut sur la table des Eaux...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  17. #17
    Et bien, voilà, merci à Philippe pour son invitation, je viens donc rejoindre votre groupe.
    C'est un peu vrai, le Midi, c'est ancien pour moi, surtout depuis plusieurs années où je me suis lancé dans la musique "réelle".

    Alors, pourquoi le Midi ?
    Sans doute la publication sur Internet n'est-elle qu'un motif accessoire. Oui, je crois que la musique Midi est avant tout une passion, un travail personnel, qui permet d'approcher la musique comme seuls peuvent - pourraient - le faire la pratique d'un instrument, et ... la direction d'orchestre.

    Il est ainsi possible de rentrer à l'intérieur de l’œuvre, de la comprendre en détail, et de réaliser sa propre exécution personnelle.

    Un peu comme un peintre amateur réalise une copie de la Joconde ... Là aussi, a priori, ça ne sert pas à grand chose.

    Il faut toutefois savoir que le Midi acquiert ses lettres de noblesse : de nombreuses musiques de films sont réalisées en Midi. Ainsi les derniers épisodes de Harry Potter.
    Bien évidemment, les 'soundfonts' (banques de sons) sont infiniment plus complexes que celles utilisées chez soi. Mais ces banques sont disponibles sur le Net. Coût (eh oui) entre 1000 et 3000 €. Et il faut une carte Midi (ou un synthétiseur) capable de bien plus que les seize canaux de base.
    Des cartes avec deux ports midi (donc 32 canaux) sont facilement accessibles (moins de 100 €). Et le fichier ainsi créé n'est pas portable. Il dépend du matériel utilisé et de la banque de sons.

    Depuis longtemps, je voudrais retourner au Midi, mais le temps manque.
    Si vous désirez entendre quelques réalisations (en MP3 à partir de Midi), rendez-vous (sans aucune pub pour la visite ;-) ) sur http://www.espace-midi.com/Mp3_f.htm
    Mais choisissez un fichier récent, étiqueté de 5 étoiles ... et encore ...

    Ces fichiers sont "joués" sur une carte Sound Blaster Xi-Fi avec une banque de sons construite patiemment à partir d'échantillons trouvés gratuitement sur le Net. Elle "pèse" tout de même 86 Mo, contre 4 Mo pour les banques fournies en standard avec les cartes son.

    En conclusion, il est possible de faire de grandes choses en Midi. La technique est importante, mais la passion et le sens musical sont deux choses essentiels.

  18. #18
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Je n'y connais rien, mais je crois savoir qu'on peut faire (par exemple) du piano de synthèse à l'aide d'un clavier. J'imagine que cela peut déjà rendre tous les impondérables qui, dans l'interprétation, tiennent à la longueur des notes. En revanche , j'ignore si les nuances peuvent se rendre par le clavier ou si elles doivent être "codées" autrement. Quelqu'un peut-il me renseigner ? Merci d'avance.
    IP

  19. #19
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Les pianos numériques même courants rendent les variations de dynamique de manière très réaliste ; j'ai moi-même d'une part un Clavinova de Yamaha, d'autre part un système silencieux monté sur un "vrai" piano, achetés à une quinzaine d'années d'intervalle, le progrès est étonnant ; on n'a en revanche pas la même résonance sur ces instruments-là, mais il se peut que cela aie fait encore plein de progrès!
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  20. #20
    Membre
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Messages
    412
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Les pianos numériques même courants rendent les variations de dynamique de manière très réaliste ; j'ai moi-même d'une part un Clavinova de Yamaha, d'autre part un système silencieux monté sur un "vrai" piano, achetés à une quinzaine d'années d'intervalle, le progrès est étonnant ; on n'a en revanche pas la même résonance sur ces instruments-là, mais il se peut que cela aie fait encore plein de progrès!

    chi va piano, va sano e va lontano , je sais aucun rapport,juste pour rire

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages