+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: Frithjof Schuon

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    115

    Frithjof Schuon

    Le sacré est l'interférence de l'incréé dans le créé,
    de l'éternel dans le temps, de l'infini dans l'espace, de la
    supra-formelle dans les formes, c'est l'introduction mystérieuse
    dans un royaume de l'existence d'une présence qui en réalité
    contient et transcende ce royaume et pourrait entraîner un
    éclater dans une sorte d'explosion divine. Le sacré est
    l'incommensurable, le trascendent, cachée dans un
    forme fragile appartenant à ce monde, il possède son propre
    des règles précises, ses aspects terribles et son action miséricordieuse;
    En outre, toute violation du sacré, même dans l'art, a
    des conséquences incalculables.
    Intrinsèque au sacré est inviolable, et si bien que toute
    tenté recule violation sur la tête du contrevenant.
    Frithjof Schuon

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 807
    Don't feed the trolls.
    IP

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 912
    Frithjof Schuon est né à Bâle (Suisse) le 18 juin 1907 de parents d'origine germanique et alsacienne. Dans sa jeunesse il s'établira à Paris où il exerce son métier de dessinateur sur textile. De tempérament mystique et gnostique il s'imprègne du Vêdânta et s'intéresse en profondeur à toutes les religions dont le Christianisme et l'Islam. Lecteur et correspondant du métaphysicien français René Guénon, il se rend en 1938 et 1939 au Caire pour y faire sa connaissance. Après la deuxième guerre mondiale, Schuon, qui réside à Lausanne, entreprend plusieurs voyages en Amérique du Nord, pour y rencontrer les Indiens des Plaines restés traditionnels, au Maroc et dans plusieurs pays d'Europe. Son oeuvre écrite compte plus de vingt livres traduits dans de nombreuses langues et constitue une véritable somme métaphysique et spirituelle sans équivalent au vingtième siècle. Il y développe et explicite largement le thème de l'"Unité transcendante des Religions" et de la nécessaire compréhension "ésotérique" de celles-ci comme antidote au nihilisme contemporain. Son oeuvre picturale et poétique, moins connue, montre toute la richesse de son étonnante personnalité.

    Frithjof Schuon est décédé à Bloomington (USA), où il s'était retiré en 1980, le 5 Mai 1998.
    Extrait d'une lettre de jeunesse, traduite de l'allemand par Catherine Schuon
    Manuscrits (exemples d'écriture)
    "La vie humaine se déroule simultanément sur trois plans, ou plutôt l'égo subit trois centres d'attraction auxquels il répond de différentes manières, suivant sa nature ou sa valeur. Nous vivons à la fois dans le corps, le cerveau et le coeur, si bien que nous pourrions parfois nous demander où se situe notre véritable "moi"; en fait, l'égo proprement dit, le "moi" empirique, a son siège sensible dans le cerveau, mais il glisse volontiers vers le corps et tend à s'identifier avec lui, tandis que le coeur est le siège symbolique du Soi, dont nous avons conscience ou que nous ignorons, mais qui est notre vrai centre existentiel et intellectuel, et par là même universel." Sentiers de Gnose, La Place Royale, 1987, p.104


    Il ne semble pas qu'il ait écrit de musique... Quelques mots sont omis dans la première citation, qui rendent le propos difficile à comprendre.

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 191
    Citation Envoyé par Fred Audin Voir le message
    Quelques mots sont omis dans la première citation, qui rendent le propos difficile à comprendre.
    Même si on retrouve et remet en place les quelques mots manquants, cela n'aura pas plus de sens.
    Il semble se confirmer que Hypermoderne souffre d'une dégénérescence neuronale galopante.

  5. #5
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 028
    Donc souffre d'une "dégénérescence neuronale galopante" toute personne citant des choses que vous ne comprenez pas. Je le note.
    Évidemment, c'est mon habituel mauvais esprit qui me fait trouver votre remarque au plus haut point méprisante...
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 807
    Je commence à trouver moi aussi que cet hypermoderne est très encombrant.
    IP

  7. #7
    Membre Avatar de Amitiou
    Date d'inscription
    février 2009
    Messages
    686
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Donc souffre d'une "dégénérescence neuronale galopante" toute personne citant des choses que vous ne comprenez pas. Je le note.
    Évidemment, c'est mon habituel mauvais esprit qui me fait trouver votre remarque au plus haut point méprisante...
    A juste titre, non?
    Amicalement vôtre.

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    584
    Les interventions du camarade hypermoderne sont sympathiques, mais manquent parfois un peu de contextualisation. On ne saurait en vouloir à Fierce, froid logicien de son état (ce n'est pas moi qui l'ai dit), de ne pas apprécier outre mesure cet échantillon de prose ésotérisante.

  9. #9
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Citation Envoyé par Gustave Voir le message
    manquent parfois un peu de contextualisation.

    C'est joliment dit.

    En effet, je n'ai rien compris au texte proposé, mais enfin je ne connais rien au sujet (un de plus).
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 191
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Donc souffre d'une "dégénérescence neuronale galopante" toute personne citant des choses que vous ne comprenez pas. Je le note.
    Évidemment, c'est mon habituel mauvais esprit qui me fait trouver votre remarque au plus haut point méprisante...
    Ah tiens, vous étiez en embuscade là aussi, sweetest mah ! Quel honneur ! Vous n'avez décidément rien de mieux à faire ?
    Que vous trouviez mes remarques comme ci ou comme ça, si vous saviez à quel point je n'en ai rien à *** (ad libitum, 'faire', 'cirer', 'battre', ou autres plus sévères), cela vous donnerait une idée assez exacte de l'infini !
    My poor little pink ducky ... Enfin, c'était sympa de faire signe quand même, dans la mesure de vos moyens ! Bisous.

    [PS : si d'aucuns trouvaient que je suis trop comme ci ou trop comme ça (bis), je ferai remarquer dès à présent que je ce n'est pas moâ qui suis 'aller chercher' mon interlocuteur adoré in the first place ! ]
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 25/03/2012 à 14h25.

  11. #11
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 028
    C'est gentil de toujours éviter de répondre sur le fond de mes remarques .
    Quant au mépris potentiel de votre précédente intervention, il devient évident dans votre dernier message. Le mépris, vous vous souvenez, cette chose abominable que vous reprochiez à tout le monde ou presque sur ce site.

    Ce qui fait ma joie, ce que je ne fais qu'agir avec vous comme vous agissez avec les autres. Vous vous vantiez autrefois, parlant de vous:
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Car en ces temps où il faut peser et repeser et rerepeser chacun de ses mots au microgramme près, pour ne vexer personne, ménager toutes les chèvres (et Dieu sait s'il y en a !) et tous les choux, et rester dans les étroits clous du politiquement correct ici compris, c'est sûr que dire ce qu'on a à dire carrément et sans fioritures de salon, ça fait désordre et 'rentre-dedans'.
    Visiblement quand on vous applique la leçon c'est soudain une autre histoire. Seriez-vous le dernier des faux-derche? (J'ai personnellement déjà répondu à cette question)

    Et puis, il faut que je vous l'avoue, je vous trouve superbe de ridicule dans l'indignation censément ironique. Mais il faudra que j'arrête: vous montez tellement vite sur vos grands chevaux, ça devient un peu trop facile.

    Cial, lapino bello.

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Messages
    115

    Freddy Moulard

    Effectivement je suis handicapé mentale, vous n'êtes pas tolérant?

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 191
    On avait remarqué, en effet, mais on fera semblant de rien.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages