+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Quinze que j'en pense – Les diverses orchestrations de «Tableaux d’une exposition»

  1. #1
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    565

    Cool Quinze que j'en pense – Les diverses orchestrations de «Tableaux d’une exposition»

    Aujourd’hui, une écoute comparee d’orchestrations des Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski.

    Je n’irai pas par quatre chemins: parfois, il faut se poser la question «Pourquoi?». Pourquoi devait-on fignoler avec un chef-d’œuvre? Les tableaux d’une exposition sont, à mon avis, justement un chef d’œuvre de la littérature pour piano solo. Ici, afin d’illustrer, une intégrale de la suite pour piano, interprétée par le pianiste Jacques Després, que vous trouverez dans un des mes montages archivés «Le musée, version piano»:

    http://archive.org/details/TheMuseumpianoEdition

    Vous ne serez sans doute pas surpris d'apprendre qu’il y a plus d’une cinquantaine de transcriptions et d’orchestrations de l’œuvre de Moussorgski, que ce soit pour duo de guitare, fanfare et allant jusqu’à une version Rock! Leopold Stokowski (qui signera lui-même une orchestration) indique que même la première version pour piano publiée posthumément par Rimski-Korsakov en 1886 aurait introduit deux mouvements ("Tuileries" et "Limoges") qu’il aurait lui-même composés, donc une adaptation de l’original!

    L’article françâis des tableaux sur Wikipedia présente une liste des plus exhaustives des adaptations de la suite. Permettez-moi aujourd’hui de signaler quatre des orchestrations les plus connues, présentées ici en ordre chronologique.

    Le chef britannique Sir Henry Wood, réputé pour l’établissement des concerts «proms», signe une version orchestrale en 1915.



    Voici la vefrsion de ma collection personnele:


    Suit en 1922 l’orchestration la plus connue, celle que Serge Koussevitzky commande à Maurice Ravel. Koussevitzky (dans un coup de maître, si on veut) s’assure l’exclusivité de la performance et de l’enregistrement (Boston, 1930) de cette version dont il fera lui-même la publication. Ci-dessous, un hyperlien YouTube d’une prestation intégrale de la suite :

    http://www.youtube.com/playlist?list=PLE4379431C36C3EA0

    Comme vous sans doute, j'ai plus d'une version de l'orchestration Ravel: Dutoit et l'Orchestre Symphomnique de Montréal (numérique), Mehta et la Philharmonique de New-York et Maazel et le Philharmonia (analogiques). Ici, un autre hyperlien avec une version signée Karajan et le Philharmonia de la bibli MQCD.

    En vertu de l’embargo d’enregistrements créé par Koussevitzky, Eugene Ormandy se tourna vers Lucien Caillet, flûtiste et orchestrateur-maison du Philadelphia Orchestra pour une version des tableaux pour son propre usage. Caillet produit donc sa version en 1937, entendue ici intégralement.



    Hyperlien aux fichiers MP3 tirés des 78 tours originaux: http://archive.org/details/Moussorgs...AtAnExhibition

    Leopold Stokowski est l’un des premiers chefs autre que Koussevitzky à s’attaquer à l’orchestration Ravel (Philadelphie, 1929), et trouve que la version Ravel est trop «françâise» et pas assez «slave». Il lui faudra une dizaine d’années pour offrir sa propre version (sans Tuileries et Limoges pour les raisons déjà évoquées).

    http://www.youtube.com/playlist?list=PL3146AFF1BDBF5557

    Version dans ma collection personnelle:


    Il n’est pas question ici de choisir la meilleure version – en fait, je crois qu’elles ont toutes et chacune leurs mérites. Toutefois j’ai trouvé une performance inusitée, un «collage» de tableaux choisis par le chef américain Leonard Slatkin provenant de diverses orchestrations, certaines déjà mentionnées, et d’autres encore moins connues. Voici le palmarès de M. Slatkin et sa prestation (précédé par un documentaire de 12 minutes, et des propos de M. Slatkin avec illustrations pour son concert. La performance débute vers 18:30):

    Lawrence Leonard: Promenade
    Vladimir Ashkenazy: Gnome
    Lucien Cailliet: Promenade
    Sergei Gorchakov: Le vieux château
    Leonidas Leonardi: Promenade/Les Tuileries
    Sir Henry Wood: Bydlo
    Lucien Cailliet: Promenade, Ballet des poussins dans leur coque
    Sergei Gorchakov: Samuel Goldenberg et Schmuyle
    Lucien Cailliet: Promenade
    Mikhail Tushmalov: Le marché de Limoges
    Leopold Stokowski: Catacombe
    Sir Henry Wood: Cum Mortuis in Lingua Mortua
    Maurice Ravel: La cabane sur des pattes de poule (Baba-Yaga)
    Maurice Ravel: La grande porte de Kiev
    *Rappel - Sir Henry Wood: La grande porte de Kiev



    Quinze que vous en pensez?

    Blogue à part - vendredi prochain, une autre re-création d'une académie de concert Beethoven, cette fois-ci celle du 7 mai 1824, avec deux premières: trois hymnes extraits de sa Missa Solemnis et sa symphonie chorale, telle qu'endisquée au début des années '60 par René Leibowitz. A lire et entendre sur mon blog blogspot le 4 mai. @+Quinze que vous en penserz?

  2. #2
    Membre Avatar de jifi
    Date d'inscription
    octobre 2012
    Localisation
    France
    Messages
    59

    Autre version...

    Bonjour,
    Un peu hors sujet, une version piano, celle de Vladimir Horowitz
    Le problème est de la retrouver ! Je l'ai dans un boitier de 20 CD "Classical Legends" Cloud 9 Productions (2002), aucune indication (année ?). Mes 3 coffrets (voir la Moldau) étaient proposés en fin d'année en grande surface aux prix d'un cd chaque ! Ce sont vraisemblablement des "repiquages" de 33T existants, ou bandes...
    Bonne écoute
    jifi

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 738
    Citation Envoyé par ppyjc61 Voir le message


    Je ne savais pas que Jean Lefebvre faisait le trompettiste chez Slatkin quand il avait un coup dans le nez...



    (j'ai honte... mais bon...)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages