+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Giya Kancheli

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    septembre 2013
    Messages
    165

    Giya Kancheli



    La première chose qui frappe lorsqu’on écoute la musique de Giya Kancheli, c’est l’utilisation de deux niveaux uniques d’intensité : pianissimo et fortissimo. On en est d’ailleurs prévenu avant de mettre le disque dans le lecteur car il y a une grosse étiquette rouge sur la jaquette : WARNING : EXTREME DYNAMIC CHANGES ! Oui, il vaut mieux prévenir que guérir : si on écoute au casque, ne surtout pas pousser le niveau au début de l’écoute si la musique est presque inaudible, sinon on risque d’avoir une mauvaise surprise au bout de quelques minutes. Car en plus d’ignorer les niveaux intermédiaires, Kancheli semble pratiquer un boycott du crescendo, qui pourrait au moins nous alerter sur le fracas d’apocalypse qui risque de nous éclater les tympans dans les secondes qui viennent. Kancheli est un compositeur binaire : il ne connaît que deux niveaux sonores comme le codage binaire ne connait que le 0 et le 1. Bon, j’exagère mais pas assez. J’ai l’air d’être ironique, et pourtant j’aime la musique de Giya Kancheli. Elle ne décrit rien, ne raconte rien, semble n’aller nulle part, pourrait continuer indéfiniment ou s’arrêter à n’importe quel moment, et pourtant elle vous tient et vous retient comme un film à suspense qui vous scotche à l’écran sans que vous puissiez en détourner les yeux. On pourrait d’ailleurs se croire en train d’écouter une musique de film, alternant séquences d’action et moments de repos, selon cette science du montage qui sait tenir le spectateur en haleine jusqu’à la fin. Les moments calmes de Kancheli sont particulièrement rêveurs, souvent baignés d’une inquiétude ou d’une mélancolie sous-jacente. Ils vous entraînent sans que vous puissiez y résister dans un état de semi-conscience et de baisse de vigilance qui risque pourtant de causer votre perte lorsqu’il passera au niveau 1, c’est à dire au fortissimo non préparé. Le moment d’action peut d’ailleurs être aussi bref que le moment calme était long. C’est le cas par exemple dans le début de la Symphonie n° 6 où des phrases ultra-courtes sur un débit rapide, comme des plaintes lointaines, alternent avec de longs silences inquiets et de brusques et violents jets de lave brûlante. Lorsque, dans la deuxième moitié, des rythmes barbares s’installent, surgis du fond des âges ou du Sacre du Printemps, ils laminent la mélodie naissante, détruisent l’harmonie à peine esquissée, fracassent tout sur leur passage et ne laissent à la fin plus que quelques notes évanescentes errant dans un paysage désolé de fin du monde.
    Et ils reviennent encore dans un autre monde, celui de la Symphonie n° 7, bien décidés à tout détruire, toujours armés des réminiscences du Sacre, ne laissant derrière eux que désastre et lamentations. Et reviennent même une dernière fois pour écraser la dernière larme dans la poussière de leurs destructions. Sur quoi le soleil se couche et la nuit tombe lentement sur un monde mort qui continuera à tourner dans l’espace, pour rien, pour personne.

  2. #2
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 603
    Ah merci de parler de ce compositeur ; je n'en avais pas entendu depuis longtemps, mais, il y a quelques lustres, le chef Jansug Kakhidze était assez souvent invité à diriger l'Orchestre de Paris et programmait parfois des oeuvres de son compatriote Kancheli. Je n'avais pas détesté!
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 713
    Voici un quintette pour instruments à vent dont les sonorités me semblent fort belles :



    (Giya Kancheli - Wind Quintet)
    Гия Канчели - Квинтет для духовых инструментов (1961) «CONORO QUINTET»: Сергей Журавель (флейта) Федор Егоров (гобой) Илья Ярцев (кларнет) Анастасия Батракова (фагот) Виктор Таран (валторна)


    Tiens, au fait, où est passé Kullervo ? Aurait-il lui aussi été chassé par le lapin du Gévaudan, comme Brouken Air ?


    IP

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 987
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Aurait-il été chassé par le lapin du Gévaudan ?
    Impossible. Il se trouve que je le connais un peu, il n'est jamais venu sur ce forum. Il en avait naguère eu la tentation fugace. In fine, sachant le risque de vous y rencontrer, il a préféré renoncer et s'épargner cette souffrance.

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 713
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Impossible. Il se trouve que je le connais un peu, il n'est jamais venu sur ce forum. Il en avait naguère eu la tentation fugace. In fine, sachant le risque de vous y rencontrer, il a préféré renoncer et s'épargner cette souffrance.

    On ne peut en douter, puisqu'on en a votre propre parole.
    "Lapin disait un jour à la Cane crédule..."
    IP

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 987
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    On ne peut en douter, puisqu'on en a votre propre parole.
    Et c'est VOUS qui dites ÇA ?!
    Tout à fait savoureux !

    Thanks, you've made my day !


  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 910
    ce serait dommage de tomber dans les querelles personnelles au moment où l'on allait parler d'un grand compositeur, que j'aime moins que Glebov (Hlebau) ou Karamanov mais n'importe. Nous sommes si peu. Réconcilions-nous

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 987
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    ce serait dommage de tomber dans les querelles personnelles au moment où l'on allait parler d'un grand compositeur, que j'aime moins que Glebov (Hlebau) ou Karamanov mais n'importe. Nous sommes si peu. Réconcilions-nous
    Tout à fait d'accord !
    Mais je vais faire comme à l'école : si on relit ce fil depuis son début, "C'est pas moi qu'a commencé, m'sieur !".
    Se réconcilier ? Rien contre, assurément. Pour ça, il faut que toutes les parties s'en accordent, et si ça arrive, alors why not.

    J'avoue ne pas connaître Kancheli autrement que par ce que j'en ai entendu ici. Et pas du tout ceux dont vous parlez. Mais ça peut s'arranger ... si vous en donnez à entendre !

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages