+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Mardi en Musique – Paganini et Ricci – Les fous furieux du violon

  1. #1
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    568

    Cool Mardi en Musique – Paganini et Ricci – Les fous furieux du violon


    Bon, d’accord, le titre est peut-être un peu excessif, mais après tout il faut mettre des « F » là-dedans pour février!

    Notre sélection souvenir de la semaine dernière proposait des extraits de l’intégrale MONO des 24 caprices de Paganini par le violoniste Américain Ruggiero Ricci. Notre billet d’aujourd’hui propose l’intégrale, euh, intégralement.


    Ruggiero Ricci, violoniste virtuose et professeur à Juilliard, l’Université d’Indiana et au Mozarteum de Salzbourg nous a quitté il y a bientôt deux ans, nous laissant une brochette intéressante d’enregistrements mettant en évidence son archet fluide .oeuvres allant de Malcolm Arnold à Vicente Zito, en passant par les grandes pages pour violon seul de Bach, les concertos de Mendelssohn et Tchaikovski. Toutefois, on l’associe avec Paganini (certains allant jusqu’à le baptiser Paganini du XXe siècle) pour sa présence sur scène et son jeu époustouflant.

    Né à San Francisco en 1918, Ricci suivra des leçons avec Louis Persinger, celui-là même qui forma Yehudi Menuhin. Un talent précoce (ne le sont-ils pas tous?), il remporte sa quote-part de concours, et fera ses débuts en récital en 1928. Suivront des études en Europe, un retour auprès de Persinger, et une carrière de virtuose.

    Ricci prendra congé durant la Deuxième Guerre Mondiale, joignant l’Armée de l’Air Américaine à titre de « Spécialiste du divertissement »

    Après la guerre, en 1947, il sera le premier violoniste à enregistrer l’intégrale des 24 Caprices de Paganini dans leur version originale (les enregistrements sur le marché proposaient les caprices sous la forme violon et piano). Cet enregistrement est celui qui est proposé ci-desous.

    Ricci fera trois autres enregistrements de ces pièces dont une version de 1997 utilisant le violon Guarneri appartenant jadis à Paganini (un octroi de la ville de Gênes).

    Visitez également:
    Bonne écoute!

    Niccolò PAGANINI (1782-1840)
    Caprices, Op. 1
    Ruggiero Ricci

    Hyperlien - http://archive.org/details/RuggieroR...ganiniCaprices

    Vendredi le 14 février, "L’Idée Fixe" vous propose "Frédéric" sur sa chaîne Pod-O-Matic . Lisez notre comentaire sur notre blog.
    Hyperlien - http://archive.org/details/RuggieroR...ganiniCaprices
    Vendredi le 14 février, "L’Idée Fixe" vous propose "Frédéric" sur sa chaîne Pod-O-Matic . Lisez notre comentaire sur notre blog.

  2. #2
    Membre Avatar de Rolla
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Nice France
    Messages
    550
    Merci pour cette compilation paganinienne !

    Pour avoir vu Ricci sur scène s'enfiler par cœur les 24 caprices (vers 1982),
    je peux dire que c'est le seul (avec Francescatti) à faire passer l'esprit ou le frisson paganinien...du grand violon loin des versions aseptisées offertes par de plus jeunes interprètes.

  3. #3
    Membre Avatar de Rolla
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Nice France
    Messages
    550
    Ricci dans ses œuvres et dans le concerto n°4 de Paganini..
    On peut imaginer que Paganini pouvait jouer comme ça, dans un style passionné, mais un peu échevelé..
    Cette version est moins propre que celle de Grumiaux (qui a exhumé et reconstitué le concerto) mais quel panache..on reste scotché devant la cadence..


+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages