+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 25

Discussion: Comment trouvez-vous ce trouvère?

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800

    Comment trouvez-vous ce trouvère?

    En ce moment sur France-Musique: il trovatore en direct des chorégies d'Orange.
    Moi, je vais me coucher...

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Long à la détente j'ai été, mais je ne pouvais pas regarder en live en direct sur le vif, alors j'ai enregistré et je viens seulement de regarder en différé ...
    Vous êtes allé vous coucher pourquoi ? Ca ne vous plaisait pas ? Ou bien vous étiez tout bonnement HS ? ou quoi ?...
    On en dit deux mots, ou trois, si vous voulez ... ou pas.
    Cheerio my favourite Jeffounet !

  3. #3
    Bon moi, pour avoir assisté à une représentation et demie de ce trouvère, j'ai de quoi dire: Globalement il y avait beaucoup de bon... et du moins bon.

    Commençons par le bon:
    -George Petean, dont le talent m'a littéralement explosé en pleine figure et m'a scotché. He has stolen the show, comme on dit.
    -Le National et De Billy, évitant le routinier et le poum-tsouin-tsouin habituel dans ce genre de Verdi, créant l'atmosphère du drame.
    -L'Azucena de Marie-Nicole Lemieux, un peu diesel les deux soirs mais brûlant les planches finalement.

    Pour le moins:
    -Hui He... quelle belle voix... mais que de carences au niveau rythmique et dans l'intonation...
    -Alagna... son abattage fait encore illusion sur scène, mais la voix est bien fatiguée (et pourtant "on" l'a aidé, notamment en transposant Di quella pira).

    Mise en scène décorative d'un livret impossible, du coup elle a plu à mes gamins.

    Bref, globalement j'ai passé deux bonnes soirées

    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    J'ai aussi passé un très bon moment, du point de vue musical.

    Tout à fait d'accord, je ne connaissais pas du tout Petean, ce fut pour moi une révélation, il a tout pour lui, timbre, éclat, projection, souffle, technique - un beau fleuron de l'école de chant roumaine et un digne successeur du trop méconnu Dan Iordacescu !

    Alagna m'a paru en meilleure forme que dans bien des prestations où je l'avais entendu jusque assez récemment. Il a (presque) perdu ce détestable tic qu'il avait acquis d'attaquer les notes initiales par en-dessous (quelques rechutes toutefois !), même si la voix n'est plus comme il y a 20 ans il y reste tout de même le timbre, le legato aussi, de belles demi-teintes, et il y va toujours franco. Alors oui, pas de contre-ut à la fin de Di quella pira, juste un si - et l'on a pu voir, à mesure que la fin approchait, qu'il se demandait s'il allait y aller ou pas ! Et puis il y a eu un petit signe de tête à qq'un en coulisse, on a su qu'il irait ! Il y est allé, c'était assez crâne, il ne fallait pas se rater pour une représentation d'adieux au Mur, ça passait ou pas, et c'est passé ! Tant pis si ce n'était qu'un si, ça avait du panache quand même !

    Hui He a une voix superbe, une belle technique, des demi-teintes et des notes filées à fondre - mais c'est vrai qu'elle a été parfois un peu juste pour suivre le chef, qu'elle a eu quelques aigus assez tirés, et à plusieurs reprises de petits problèmes de justesse - oh, pas grand chose, quelques commas, mais quand même ... Ce n'était peut-être pas son meilleur soir ? Globalement néanmoins, une belle prestation, il faudra la réentendre.

    La Canadienne de Chicoutimi (ce toponyme me réjouit toujours), M.N. Lemieux, est l'une des plus belles voix graves féminines qui se puisse entendre actuellement. Stride la vampa fut magnifique malgré un vibrato un peu marqué, et puis il m'a semblé que ça s'est arrangé au fil des actes. C'est souvent un problème avec les voix altos et contraltos féminins. Au total, belle prestation aussi, et quel tempérament ! (Quand elle fait dans le comique, elle est irrésistible, je l'ai vue dans Mrs Quickly, hilarante !)

    Je voudrais souligner le Ferrando de Nicolas Testé dans la scène d'exposition : c'est un peu voler au secours de la victoire, mais quelle superbe voix, quelle science du chant, et quelle caractérisation ! Cela n'y paraît peut-être pas, mais distribuez dans ce rôle secondaire quelqu'un qui n'est pas à la hauteur, et vous avez un public qui n'accroche pas et que les collègues vont devoir réveiller ensuite - alors qu'une fois lancé comme il l'a été samedi, c'est du velours !

    Et enfin, oui : ONF et De Billy au top - ils savent ce qu'ils font, les opéras étrangers où De Billy est demandé partout. Chez lui, on ne se l'arrache pas ...

    Scénographie : bon, celle-là ou une autre...
    Costumes : bien léchés, banals, à la limite de l'instrument de torture pour certains rôles (ce pauvre Luna, affligé d'une vareuse un pardessus avec 30°C ou plus au thermomètre ! Ca leur arrive de réfléchir, aux metteurs en scène et aux costumiers ?)
    Direction d'acteurs : nulle de chez nulle.
    Lumières : oui, elles éclairaient.
    Visuellement, rien, mais alors RIEN pour faire vibrer ou rêver.
    Et ils sont payés, et cher, pour pondre des platitudes pareilles.

    Donc bis repetita : dans l'ensemble et sans réticence belle soirée lyrique et musicale ! Et on ne le redira jamais assez : arriver à cela à Orange, en plein air dans cet espace immense, devant 8 ou 10000 spectateurs, avec du vent, une chaleur écrasante, eh bien même s'il y a ici ou là quelques mini-scories, chapeau les artistes !
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 07/08/2015 à 16h51.

  5. #5
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Visuellement, rien, mais alors RIEN pour faire vibrer ou rêver.
    Et ils sont payés, et cher, pour pondre des platitudes pareilles.

    Donc bis repetita : dans l'ensemble et sans réticence belle soirée lyrique et musicale ! Et on ne le redira jamais assez : arriver à cela à Orange, en plein air dans cet espace immense, devant 8 ou 10000 spectateurs, avec du vent, une chaleur écrasante, eh bien même s'il y a ici ou là quelques mini-scories, chapeau les artistes !
    Il y avait quand même quelques beaux jeux de lumière et au moins une belle projection vidéo...
    Et oui, les conditions sont vraiment extrêmes à Orange... parfois il y a au moins 20 mètres entre le chef et un chanteur: pour tenir une cabalette chancelante, ce n'est pas idéal, surtout si il y a un peu de vent...
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Vous avez raison, j'exagère ; avec la technologie actuelle des projections lumineuses, il y avait de belles choses pour habiter l'espace (e.g. la perspective des galeries ogivales dans la scène du couvent). Et puis bâtir une MeS à Orange, ce n'est pas de la tarte.
    Et il est vrai qu'à moins de quelque chose de très prenant, je suis peu sensible aux mises en scène, ce qui m'intéresse d'abord et avant tout c'est le chant, puis l'orchestre, enfin la MeS ... s'il y a lieu. Un exemple : la MeS de Hanneke pour Cosi - fan-tas-tique !
    Et puis on sait bien, ici, que je suis excessif !

  7. #7
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 294
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Et puis on sait bien, ici, que je suis excessif !
    Mais non, voyons, mais non...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Ah, je savais bien, quand même ...

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800
    Ce soir, concert de dithyrambes pour Alagna.
    J'en conclus que je ne comprends rien à l'art lyrique: j'entends un vociférateur qui a tendance à aboyer. Je me demande si ce n'est pas lié aux contraintes excessives dues à la taille des salles de concert modernes. Après tout, la course aux décibels frappe de plein fouet les instrumentistes, on ne voit pas comment les chanteurs ne seraient pas atteints.
    Quant à la caractérisation des personnages qu'il incarne, je dois être systématiquement à côté de la plaque...

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 905
    Quel concert, quels personnage?
    Je n'aime guère Alagna, mais il faut lui reconnaître la vertu d'avoir contribué à l’exhumation de quelques partitions rares (Fiesque de Lalo par exemple), une diction du français correcte, au moins

  11. #11
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800
    Veuillez m'excuser: il s'agit d'une émission à lui consacrée par France 3 mercredi dernier en "prime time" -ce qui est assez rare pour être remarqué. J'étais persuadé que tous les membres de cette honorable compagnie le savait, aussi me suis qq peu précipité pour faire le grincheux après avoir subi qq minutes une avalanche d'éloges, dont le premier n'est pas le moins surprenant: "l'homme à la voix d'or". Mais j'ai toujours eu du mal avec les voix lyriques.
    Ceci dit, vos précisions me font dire que je crache un peu dans la soupe, car il n'y a effectivement pas pléthore de chanteurs capables de prononcer correctement le français et, je l'ignorais, d'exhumer des partitions injustement oubliées.
    Dont acte.

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Veuillez m'excuser: il s'agit d'une émission à lui consacrée par France 3 mercredi dernier en "prime time" -ce qui est assez rare pour être remarqué. J'étais persuadé que tous les membres de cette honorable compagnie le savait, aussi me suis qq peu précipité pour faire le grincheux après avoir subi qq minutes une avalanche d'éloges, dont le premier n'est pas le moins surprenant: "l'homme à la voix d'or". Mais j'ai toujours eu du mal avec les voix lyriques.
    Ceci dit, vos précisions me font dire que je crache un peu dans la soupe, car il n'y a effectivement pas pléthore de chanteurs capables de prononcer correctement le français et, je l'ignorais, d'exhumer des partitions injustement oubliées.
    Dont acte.
    Une «*voix lyrique «*, ce doit être toute voix qui ne chante pas du folklore breton ?
    Pour Alagna, oui, diction impeccable, éclectisme louable . Vocalement, hormis son timbre qui a évolué mais qui reste beau, bien des choses se sont dégradées en quelques années, en particulier ce style, cette conduite de la ligne, cette rectitude des attaques (aujourd’hui, il attaque presque systématiquement en-dessous) qui le caractérisaient.
    Être et avoir été, that is the question.
    Sa piteuse défection à Bayreuth où il devait chanter Lohengrin est symptomatique. Il s’est retranché derrière des prétextes qui ne trompent personne - manque de temps pour s’approprier le rôle, manque d’expérience dans la langue allemande (à qui la faute ?), donc pas prêt à temps (à qui la faute, bis ? - quand on est invité à Bayreuth, on se démerde pour être prêt le jour J !!!).
    Il commence à être has been, et c’est grand dommage. Quand on compare à ce qu’il fut naguère ... (réécouter sur YT son exemplaire ‘Rachel quand du Seigneur’ d’il y a 30 ans !).
    Il a 55 ans. J’ai tout récemment entendu ce qu’a fait à Bayreuth Piotr Beczala, qui a repris le rôle à la volée (mais il n’est pas novice dedans, loin de là) : à âge égal (Beczala a 51 ans), y’a pas photo : je vous échange 5 Alagna contre un seul Beczala ! Mais les conduites de carrière ne sont pas les mêmes ... être tenorissimo people, ça finit par payer sur le compte en banque, et par se payer au niveau du gosier.
    Quousque tandem va-t-il persister à s’accrocher dans ce qui n’est plus pour lui ?
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 05/08/2018 à 14h58.

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Après tout, la course aux décibels frappe de plein fouet les instrumentistes.
    Le Soil ou le Duport délivrent-ils plus de décibels en 2018 que dans les années 1710 ?....
    Et pourtant ils emplissent sans problème de leur son les plus grande sur salles du monde.

    Le gosier d’Alagna délivre-t-il plus de décibels que celui de Tamagno ?
    Ce qu’on devine du dernier nommé sur les enregistrements qu’on en a, même compte tenu des aléas techniques, laisse la question valablement ouverte.

  14. 05/08/2018 15h50

  15. #14
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800
    Une «*voix lyrique «*, ce doit être toute voix qui ne chante pas du folklore breton ?


    Vous l'ignorez sans doute, mais dans la société paysanne, on ne disait jamais chanteur beurton, mais chanteur tout court. Au reste, meme le gâteau n'était pas breton, il était au beurre (gwastell amann). Pour tout dire, je fuis cette épithète, qui aujourd'hui sert d'alibi à des bêleurs pathétiques. Je plussoie: quand on commence par dire que c'est breton, je conclus d'avance que ça va être mauvais.
    Na voilà...


    PS: Brel, Barbara, Brassens, Reggiani, Ferrat... ne sont pas bretons, eh ben, j'adore. J'irai jusqu'à dire que Sandy Denis est la plus belle voix féminine que j'aie jamais entendue, avec sans doute Maddy Prior.

  16. #15
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800
    "Le Soil ou le Duport délivrent-ils plus de décibels en 2018 que dans les années 1710 ?...."
    Je l'ignore...


    "Le gosier d’Alagna délivre-t-il plus de décibels que celui de Tamagno ?"
    Je l'ignore; ce que je sais, c'est qu'il y avait autrefois dans les campagnes des voix formidables qui portaient à plusieurs kilomètres, sans s'auto-détruire.


    Je suis un vilain petit rapporteur de ce que j'ai entendu sur France Musique il y a déjà qq temps, à savoir que les instrumentistes sont devenus familiers des ORL pour cause d'augmentation générale des SPL's (sound pressure levels, permettez que je ramène ma culture in pour faire mon coming out). La taille moyenne des salles de concert n'a-t'elle pas augmenté au cours du siècle dernier?

  17. #16
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Vous l'ignorez sans doute, mais dans la société paysanne, on ne disait jamais chanteur beurton, mais chanteur tout court.
    Ben même si on l’ignore, on se doute bien qu’autrefois (car vous parlez à l’imparfait) quand dans les campagnes bretonnes (ou berrichonnes, ou autres) - où l’on ignorait tout de la musique non-bretonne (ou non-berrichonne ou autre) qu’elle fût ‘lyrique’ ou ‘folklorique’ ou pas -on parlait d’un chanteur, il s’agissait forcément d’un chanteur breton (ou berrichon, ou autre), alors inutile de préciser.
    Au fait, pourquoi systématiquement «*chantEUR*» ? Il n’y avait donc pas de chantEUSES ? (Pourtant, j’en ai entendu ... c’en devai être de fausses)

  18. #17
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800
    Détrompez-vous: la Bretagne, pas moins que d'autres régions, avait des contacts avec l'extérieur, et on y entendait des langues étrangères comme le français, y compris chantées.
    Sinon, oui, il y avait des chanteuses, mais les gros méchants machos (allitération) de l'Académie Françouaise ont décidé que, quand bien même il n'y aurait qu'un seul coq dans une basse-cour, le pluriel est masculin*.


    M'abusé-je?


    *je ne suis pas mécontent de cette formule. Je vous remercie de me l'avoir inspirée; grâce à vous je me crois talentueux!

  19. #18
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Je suis un vilain petit rapporteur de ce que j'ai entendu sur France Musique
    Le Petit Rapporteur... good old days ...
    Vu ce qu’est devenu France-Musique - l’écho servile de tout ce que de pseudo-producteurs ‘musicologues’ auto-proclamés glanent sur le net ou dans la presse écrite sans rien vérifier ou produire d'original -il me semble devoir prendre ce qu’on y entend avec la plus grande distance.
    Un orchestre symphonique dans une composition donnée de 2018 ne délivre pas plus de dB que le même orchestre dans la même composition en 1968, soit il y a 50 ans.
    Les 2800 places du Carnegie Hall de 1891 - dont toutes celles et tous ceux qui y ont joué ont à juste titre chanté les louanges, même des solistes purs, dont des guitaristes et pourtant une guitare n’est pas un monstre sonore - dépasse les 2400 places de la Philharmonie de Paris (2015), les 2400 de la Philarmonie de Berlin (1987), les 2700 de la Philharmonie de l’Elbe (2017).
    Alors les statistiques acoustico-bidulo-machin ...
    Ce qui peut être vrai, en revanche, c’est que la multiplication des concerts et donc des répètes ajoutée à l’agression sonore générale constante et croissante à laquelle est soumis tout un chacun, ça peut finir par faire beaucoup pour une oreille humaine qui est restée inchangée depuis des millénaires ...
    Mais à qui la faute ?
    Pas aux salles de concert, en tout cas.
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 06/08/2018 à 14h13.

  20. #19
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 679
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    les gros méchants machos (allitération) de l'Académie Françouaise ont décidé que, quand bien même il n'y aurait qu'un seul coq dans une basse-cour, le pluriel est masculin*.
    Ah, I apologize, j'avais cru que ceci
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    on ne disait jamais chanteur beurton, mais chanteur tout court.
    était au singulier !

    Brel, Barbara, Brassens, Reggiani, Ferrat... ne sont pas bretons, eh ben, j'adore.
    J'aime bien aussi les 4 premiers - le 5° bof bof bof (j'aime bien les chansons, pas le chanteur, et moins encore le bonhomme).

    J'irai jusqu'à dire que Sandy Denis est la plus belle voix féminine que j'aie jamais entendue, avec sans doute Maddy Prior.
    Tout en reconnaissant sans réticence la qualité des voix de ces deux dames, si ce sont vraiment là les plus belles voix féminines que vous ayez jamais entendues, vous avez en effet un problème avec les voix "lyriques" et avez raté pas mal d'épisodes de l'enregistrement "lyrique" des 100 dernières années !

  21. #20
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    800
    Mon cher, n'est-ce point vous qui écrivites chanteuseS?
    Alors, vous m'induisites d'erreur!

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages