+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: Boléro et gros sous ...

  1. #1
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 036

    Boléro et gros sous ...


  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    Vous avez vu ça ?
    Je n'avais pas vu ´ça´ en particulier, mais cela ne révolutionne rien, en fait, la question est un marronnier qui fait les choux gras des journaleux dits spécialisés depuis des décennies - c'est devenu rengaine, à force !
    On peut dire la même chose de quelques bonnes dizaines d'autres œuvres. Et ça ne présente qu'un intérêt limité, musicalement .
    Pour ceux qui aiment l'œuvre - dont je suis - ça ne change rien, continuons à aimer. Pour ceux qui n'aiment pas, cela renforcera leur rejet, and so what ?

  3. #3
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 036
    Ah je ne savais pas que c'était un tel "marronnier" ... je suis juste tombé sur cet article par hasard et j'avais envie d'en faire part ici ...
    C'est qd même une histoire qui sort du commun ...
    Et (rapport à la présence d'oeuvres de Ravel dans notre BM) ... encore heureux que notre serveur soit au Canada d'après ce que je lis ...

    Sinon bien sûr, rien de tout cela ne pourrait influencer notre manière d'apprécier l'oeuvre ...

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    C'est qd même une histoire qui sort du commun ...
    Certes ! Comme la succession Stravinsky, ou Picasso, ou ... À partir du moment où il y a du fric à espérer , les héritiers grouillent !

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 745
    Ce qui rend moins marronnier c'est que normalement ça tombait ces jours-ci dans le domaine public. Je crois que la succession de Poulenc est compliquée, aussi. Je dois dire que autant je n'ai jamais eu de réticence à verser des droits d'auteur à Dutilleux quand j'ai acheté un disque ou une partition de lui, autant, quand la succession est à ce point éloignée, ma foi... ou alros dans le temps : il y a quelques années, j'avais voulu acheter une partitiond e Fauré, mort tout de même en 1924 ; en France c'était une fortune, je l'avais trouvée sept ou huit fois moins chère à Londres mais elle n'était pas censée entrer en France ; j'ai fait sans honte aucune du trafic de partitions clandestines, en dissimulant ça dans des cartons de bouteilles de whisky.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Ce qui rend moins marronnier c'est que normalement ça tombait ces jours-ci dans le domaine public
    Ah ... j'ai encore gaffé en parlant de marronnier (??) ... bien, apologies.

  7. #7
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 745
    remarquez par ici les marronniers sont en pleine fleur! (et les martinets sont enfin revenus, mais ça n'a rien à voir)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  8. #8
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 996
    Le truc vraiment rigolo de ces dernières semaines c'est la tentative désespérée des derniers ayants droit (j'ai vérifié ce pluriel et il me semble curieux) de faire d'Alexandre Benois, le décorateur de la création, le co-auteur du ballet. Benois ayant eu la généreuse idée de mourir à 89 ans en 1960, ça rallongeait la durée de protection de 23 ans. Cette idée étrange, surgie du néant 87 ans après la création de l’œuvre et quelques jours avant la fin de la protection des droits a été jugé particulièrement spécieuse par la SACEM.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  9. #9
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 745
    Oui j'ai lu ça; c'est assez pittoresque. Cela dit à l'époque, les auteurs ou les responsables, je ne sais comment appeler ça, n'étaient pas toujours le compositeur ; je crois avoir lu un article sur Boris Kochno où l'auteur (de l'article, ou Kochno lui-même) racontait, photo à l'appui, que les affiches portaient "Truc, grand ballet de Monsieur Boris Kochno, chorégraphie de Monsieur Léonide Massine, décors de Monsieur Alexandre Benois ( sur une musique de M. Igor Stravinsky".
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Ayants droit (j'ai vérifié ce pluriel et il me semble curieux)
    Ça a l'air bizarre en effet, j'aurais dit qu'un participe présent c'est invariable, mais bon ... (pareil pour "ayants cause", dont j'ignorais même l'existence )
    Pour le fond : la cupidité stimule l'imagination !!!

  11. #11
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 036
    Personnellement (rapport à mon job et à diverses considérations théoriques qui s'y rapportent ...) je n'ai jamais trouvé cette orthographe curieuse ... y voyant au contraire une adaptation logique de l'orthographe en fonction du sens. Ayant droit et ayant cause sont, de toute évidence, des substantifs (ou locutions, parfois appelées « noms composés ») ; or chacun sait que l'orthographe des noms composés est un casse-tête innommable, avec, souvent, une issue improbable dans certains cas difficiles ... Ici pour une fois, les dictionnaires ont réagi (sereinement selon moi) en destituant à ayant le titre de participe présent (si ce n'est par l'étymologie). Ici, il s'agit simplement de parler de "ceux qui ont" (pluriel) droit ou cause (singulier).
    Imagineriez-vous que l'on écrive : Les deux hommes se parlaient à voix basses ?
    À voix basse est ici locution adverbiale, et c'étant, il me semble qu'elle doit rester invariable ...

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Ainsi, on pourrait écrire "des faisants fonction" ?
    Bon, après tout, on n'en est plus à autant près ... et à vrai dire, de plus en plus, cela me chaut de moins en moins, because after me the déluge !

  13. #13
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 036
    Non ! parce que faisant fonction n'est pas une locution

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages