+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: Météo

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 016

    Météo

    Bonjour.

    Le Loing est en crue et l'alerte est maximale.
    http://www.leparisien.fr/seine-et-ma...16-5847515.php
    Un effet pervers de la musique de Delius?

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773


    (et du coup je comprends pourquoi sa musique est populaire en Angleterre...)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Allez... après la pluie le beau temps



    et bientôt l'été



    (pas vraiment écouté, hein ; je suis preneur de vos impressions)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 016
    Du Debussy avec de la sauce à la menthe? (pas écouté non plus mais je connais mon bonhomme)

    Par ailleurs, je me souviens d'une photo (pas retrouvée sur le net) de Beecham prononçant un discours lors du retour des cendres de Delius en Angleterre. Il était trempé par la pluie, on aurait dit François Hollande dans ses meilleurs moments.

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    En attendant, je soumets à l'appréciation des amateurs ce texte :
    La pluie
    La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre c'est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères, une précipitation sempiternelle sans vigueur, une fraction intense du météore pur. A peu de distance des murs de droite et de gauche tombent avec plus de bruit des gouttes plus lourdes, individuées. Ici elles semblent de la grosseur d'un grain... de blé, là d'un pois, ailleurs presque d'une bille. Sur des tringles, sur les accoudoirs de la fenêtre la pluie court horizontalement tandis que sur la face inférieure des mêmes obstacles elle se suspend en berlingots convexes. Selon la surface entière d'un petit toit de zinc que le regard surplombe elle ruisselle en nappe très mince, moirée à cause de courants très variés par les imperceptibles ondulations et bosses de la couverture. De la gouttière attenante où elle coule avec la contention d'un ruisseau creux sans grande pente, elle choit tout à coup en un filet parfaitement vertical, assez grossièrement tressé, jusqu'au sol où elle se brise et rejaillit en aiguillettes brillantes.
    Chacune de ses formes a une allure particulière : il y répond un bruit particulier. Le tout vit avec intensité comme un mécanisme compliqué, aussi précis que hasardeux, comme une horlogerie dont le ressort est la pesanteur d'une masse donnée de vapeur en précipitation.
    La sonnerie au sol des filets verticaux, le glou-glou des gouttières, les minuscules coups de gong se multiplient et résonnent à la fois en un concert sans monotonie, non sans délicatesse.
    Lorsque le ressort s'est détendu, certains rouages quelque temps continuent à fonctionner, de plus en plus ralentis, puis toute la machinerie s'arrête. Alors si le soleil reparaît tout s'efface bientôt, le brillant appareil s'évapore : il a plu.
    (Francis Ponge)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 176
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    (Francis Ponge)

    On le laisse trop dans l'ombre d'autres qu'il égale voire dépasse. ..

  7. #7
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    En attendant, je soumets à l'appréciation des amateurs ce texte :
    La pluie
    La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre c'est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères, une précipitation sempiternelle sans vigueur, une fraction intense du météore pur...

    ... Lorsque le ressort s'est détendu, certains rouages quelque temps continuent à fonctionner, de plus en plus ralentis, puis toute la machinerie s'arrête. Alors si le soleil reparaît tout s'efface bientôt, le brillant appareil s'évapore : il a plu.
    (Francis Ponge)

    Merci pour cette belle incursion dans le monde de la poésie. Heureux de voir à l'honneur Francis Ponge et sa délicate poésie descriptive.

    http://www.pileface.com/sollers/spip.php?article432

  8. #8
    Co-Administrateur
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 002
    Merci pour ce beau texte de F. Ponge, que je ne connaissais pas. Aucun rapport, mais il m'a fait penser à .

    Musicalement,
    l'obsédé-des-incunables

  9. #9
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Je ne saurais mieux dire
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  10. #10
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 016
    Notez, je vous prie, le génie de Delius : son nom fait évoquer bien des choses belles, poétiques et talentueuses qui, curieusement, ne sont pas ses oeuvres........
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  11. #11
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #12
    Co-Administrateur
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 002
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Du Debussy avec de la sauce à la menthe? (pas écouté non plus mais je connais mon bonhomme)

    ...
    Argh, ça m'arrache la gueule de le reconnaître, mais je trouve cette formule de mah assez juste. Histoire de faire mon chauvin, je recommande, à titre de comparaison avec ce "Song of Summer", de Vincent d'Indy.

    Musicalement,
    l'obsédé-des-incunables

  13. #13
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Ou bien ça (et pour le fair play, les images sont anglaises)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages