+ Répondre à la discussion
Page 30 sur 31 PremièrePremière ... 20 28 29 30 31 DernièreDernière
Affichage des résultats 581 à 600 sur 603

Discussion: Mais Où Est-ce Donc ? [v2]

  1. #581
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Les plates-faces, l’aspect général m’avaient un peu orienté vers la facture ultramontaine. Je vais piocher la question. Et puis s’il y a du vin pas loin, ça pourrait me parler !
    Merci pour les explications. J’aime l’orgue et les orgues, je sais deux ou trois choses, mais c’est tellement vaste, complexe, précis, raffiné, que je suis très loin de maîtriser le sujet.
    Existerait-il quelque chose comme une ´encyclopédie de l’orgue’ ?

    (PS : je suis très inquiet : j’ai ouï dire qu’un serial killer de lapins sévirait en France septentrionale, je crains pour ma sécurité. J’en sais toutefois deux ou trois au moins en ces lieux que cela réjouirait ...)
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 25/10/2018 à 15h38.

  2. #582
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    je vous ai donné un indice qui me semble vous mener directement au but!
    Je crois qu'il existe quelque chose effectivement pouvant parler de l'orgue mais je ne suis pas sûr que ce qui traite de l'esthétique de l'orgue soit abordé de façon claire et précise et… Non partisane ; en effet, il faut bien comprendre que des esthétiques baroques françaises et allemandes ne sont pas compatibles, que la facture d'orgue et la littérature sont liées et que j'ai longuement appris de Michel Chapuis depuis l'âge de 17 ans… J'ai aussi fréquenté des facteurs d'orgue divers et variés mais, vous pouvez toujours m'envoyer un courriel en messagerie privée pour que j'essaye de trouver ce qui vous serait le plus adapté ; il m'est indispensable de savoir ce que vous connaissez ou pas. À l'époque il y avait un que sais-je sur l'orgue mais je crois qu'il était de Norbert Dufourq … Sur la théorie, c'est à peu près correct mais sur l'esthétique, il y a comme une falsification historique !

  3. #583
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Ce que je cherche surtout, c'est de l'information technique : le sommier, les gravures, la transmission, la production et la conduite du vent, les tailles, les jeux à bouche/anches/mixtures, etc., etc., vous voyez ?
    Après, pourquoi le Clicquot de Poitiers et le Silbermann d'Arlesheim ne répondent pas à la même esthétique, j'ai des notions aussi, mais ça peut se parfaire également.
    Je ne rejette aucunement de manière systématique les instruments et la musique postérieurs au XVIII° - même si en effet il y a eu des e/ho/rreurs. Jouer Franck à Seurre ... mieux vaut quand même St-Ouen !

  4. #584
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    tout d'abord, pour le vocabulaire, vous pouvez vous aider de https://www.orgue-en-france.org/wp-c...nnaire-OEF.pdf et éventuellement http://classic-intro.net/introductio...ts/Lorgue.html ou bien encore http://organ-au-logis.pagesperso-ora.../Historgue.htm
    si vous sentez bien à l'aise, vous pouvez alors aborder « l'orgue classique français de Jean Fellot » parce que se lancer dans le dom Bedos,ce n'est pas de la tarte et surtout écrite en vieux français…mais je vous souhaite bon courage pour le trouver ! il me semble que je l'ai copié en PDF. Je vous donne aussi un site qui parle des différentes esthétiques :http://decouverte.orgue.free.fr/esthet.htm - là, vous avez un résumé et une description de l'architecture des instruments en France. une piste pour aller plus loin :https://www.france-orgue.fr/disque/i...pg=dsq.evt.trg
    vous avez donc dans ces liens , de façon très économique… De quoi vous aiguiser un peu votre compréhension de l'instrument ! De plus, la plupart des sites donnent des références et des liens. Je n'ai pas trouvé grand-chose sur l'orgue allemand sinon que je suis en trainde relire dans la collection de l'université lillois et publiée par l'American Bach Society une traduction « the organs of Johann Sébastien Bach » de Christoph Wolff & Markus Zepf . Je pense que si vous préférez l'allemand, l'original doit exister. Il reste les orgues ibériques et italiennes… Pour les italiennes, c'est un monde à part! Pour les ibériques, je serais assez iconoclaste en disant que notamment pour le Portugal, on est entre le français et le flamand… Pour les instruments espagnols, la parenté avec les instruments français méridionaux me semble importante notamment sur les anches. Pour l'Europe centrale, l'influence des facteurs allemands me semble prépondérante avec, pour les Balkans et l'Autriche du Sud , bien sûr, une influence italienne ! Si vous voulez entendre des timbres, , vous pouvez toujours aller sur les démonstrations des échantillons pour les orgues numériques comme Hauptwerk , Sonus Paradisi et bien d'autres ! Nous avons ce genre d'instruments : il s'agit d'un PC avec une console MIDI et un système de reproduction Hifi de bonne qualité ; on achète des banques de son et les instruments sont enregistrés tuyaux par tuyaux, régistre par régitre. N'en déplaise aux pinailleurs, on n'est pas très loin, pour la restitution, de l'écoute idéale d'un enregistrement d'orgue vous pouvez d'ailleurs entendre par des amateurs, des enregistrements réalisés directement sur le site contrebombarde.
    Bien entendu, je reste à votre disposition pour plus amples renseignements!
    Très amicalement
    Jean DUBAR

  5. #585
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Eh bien mille mercis, voilà bien des voies que je vais m'efforcer d'explorer ! A mesure du temps que je puis y consacrer.
    Dom Bédos, je l'ai trouvé ici

    http://dom-bedos.hydraule.org/dombedos.htm

    mais oui, c'est ardu.

    L'Ibérie - et l'Amérique latine -, l'Italie, les jeux coupés, les chamades, les orgues doubles ou quadruples (San Petronio) ...
    Je connais 2 ou 3 choses (bis !), mais il y en a tant et tant.

    Merci encore (et merci de ne pas faire interro écrite ...)

  6. #586
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    Pas d'idée sur mon Autrichien?

  7. #587
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Pas encore, pas eu trop le temps !
    Je vais tâcher d’y réfléchir, promis, mais plus ce soir !

  8. #588
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Göttweig ?

  9. #589
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    Bravo !!! effectivement il s'agit bien de l'orgue de l'abbaye bénédictine de Göttweig , en Basse-Autriche pas très loin au nord ouest de Vienne sur les bords du Danube ;la plus connue est celle de Melk , bénédictine aussi et en aval mais beaucoup plus célèbre (dans le roman « le nom de la rose » d'Umberto Eco, le novice est originaire de l'abbaye de Melk). Ce triple buffet d'orgue est surprenant, dans le style italien; il date de 1761 par Ignaz Gatto l'Ancien, de Krems,( https://de.wikipedia.org/wiki/Gatto_(Orgelbauer) ) mais le ramage ne date plus de cette époque ni de l'esthétique de cette époque… je n'ai pu retrouver la composition de Walker-Meyer dont la manufacture à une histoire tourmentée. Pour ceux que ça intéresse je vous donne le lien en allemand car c'est la seule façon d'obtenir des renseignements corrects !
    https://www.kloesterreich.at/nc/ange...showUid%5D=268

    Encore une fois bravo et merci pour la persévérance ! J'avais un peu facilité la tâche

  10. #590
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Citation Envoyé par Jean DUBAR Voir le message
    J'avais un peu facilité la tâche
    Oui, absolument !
    Persévérance, surtout lenteur, j'avais un peu délaissé l'affaire ces derniers temps ...

    On trouve la composition sur

    http://organindex.de/?title=G%C3%B6ttweig,_Stiftskirche

    Le site attribue le buffet à un nommé Bartholomäus Heintzler en 1650, donnant Ignaz Gatto comme facteur reconstructeur de l'instrument en 1761.
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 09/11/2018 à 19h43.

  11. #591
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    merci pour la composition; cela confirme encore une fois que c'est un orgue "universel" qui ne met en valeur aucune musique!

  12. #592
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    le choix est difficile pour la nouvelle énigme ?

  13. #593
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Ah ... euh, non ! Bon, on va voir !

  14. #594
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    si vous n'en avez pas marre de l'orgue et du clavecin , voire même du piano.. j'ai tout ce qu'il faut...

  15. #595
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Voilà - malgré toutes mes précautions et masquages, c'est hyper fastoche !


  16. #596
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    au pied du chemin de fer à crémaillère de la Rhune... Saint Jean de Luz.. même avec la main gauche seulement..

  17. #597
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Voilà.
    Je l’avais dit, hyper fastoche, c’était exprès.

  18. #598
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    Alors, on passe de l'orgue au clavecin ! Ce n'est qu'un «morceau» d'un bien étrange clavecin ! Mais où est-il ? Pour vous faciliter la tâche, il est dans un musée d'une grande ville universitaire italienne où il existe aussi un musée d'instruments de musique et de partitions rares… Mais il existe aussi un musée d'instruments de musique léguée à la ville par un grand interprète italien décédé en juillet 2017 . Cette ville possède aussi sans doute le plus bel orgue italien ( il vaudrait mieux dire les plus belles orgues italiennes car il y en a deux face-à-face!).
    Bologne.JPG
    Images attachées

  19. #599
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 687
    Musée international et bibliothèque de la musique de Bologne ? Collection Tagliavini, peut-être ?

  20. #600
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    335
    effectivement il s'agit de Bologne, la piste donnée était bien Luigi Fernando Tagliavini mais le clavecin n'est pas un des éléments de sa collection ; il se trouve à la bibliothèque- musée international de la musique de la ville; il s'agit d'un archicembalo , modèle unique dont il existe une reconstitution juste à côté pour pouvoir comprendre l'originalité de cet instrument de Nicola Vincentino aux alentours de 1555. C'est l'unique exemplaire qu'il nous reste ; il semble quand même qu'il y en ait eu un à la cour de Ferrare (mais est-ce celui-là ?) 33 notes par octave . On évoque la notion de pouvoir jouer dans tous les modes grecs diatoniques, chromatiques et enharmoniques . Anne et moi , ne partageons pas tout à fait cette explication. Il nous semble qu'il soit plus vraisemblablement un moyen d'approche du tempérament le plus approprié quant à la montée qu'à la descente d'une gamme. En effet l'Italie a été très en avance pour adopter le tempérament égal. Malgré sa complexité, cet instrument permettait, tout en conservant les tempéraments inégaux, d'échapper aux imperfections de cet tempérament tout en en conservant la possibilité d'exprimer des « couleurs » différentes. Anne, en raison de sa thèse sur les préludes non mesurés de Louis Couperin, a dû étudier tous les tempéraments et modes anciens et de l'Eglise. Je sais que lors de la visite organisée par l'association clavecin en France en 2011, elle avait pu donner à ses collègues un complément d'explication sur le sujet. Pour l'orgue, il s'agit bien sûr des instruments en vis-à-vis dans le choeur de la basilique San Petronio; quant à moi, je préfère nettement celui de San Martino de Giovanni Cipri.
    Ça va finir par un duel amical !
    À toi , le flambeau…

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages