+ Répondre à la discussion
Page 4 sur 4 PremièrePremière ... 2 3 4
Affichage des résultats 61 à 67 sur 67

Discussion: Les routes du laitier

  1. #61
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 844
    J'essayais juste de faire un peu d'humour ... apparemment c'est raté

  2. #62
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 803
    Euh ... moi aussi, avec une touche d’Otto D. Rizion, j’avais bien compris, mais j’ai pas su faire ! Ça n’avait rien de vexant, j’ai plutôt rigolé, d’autant que je n’y comprends goutte car je suis une super-tanche dans tout raisonnement mathématique !
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 05/12/2018 à 10h31.

  3. #63
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 377
    ???
    Images attachées
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #64
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 803
    Ah vous en avez trouvé une belle ! Tanche qu'à faire …

    Bon, on a bien digressioné, mais pour mémoire le programme proposé par ppyjc est super, et c'est ICI
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 07/12/2018 à 11h14.

  5. #65
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    528

    Lightbulb D’autres routes romantiques

    Les deux volets précédents dans notre série ont exploré les traditions françaises et germaniques du courant romantique. Aujourd’hui (et lors de notre prochain volet), nous explorons la tradition russe. Toutefois, j’en profite également pour toucher d’autres contributions au mouvement provenant d’autres capitales culturelles Européennes.


    Giuseppe Verdi (c.1813-1901)

    Giuseppe Verdi est né en Italie en 1813, avant l’unification italienne. Ses talents musicaux précoces (à 9 ans, il gagne déjà un peu d’argent comme organiste du village) lui permettent de profiter d’une réputation grandissante, qui aboutit en 1838 au triomphe de son opéra Oberto à la Scala de Milan, qui lui commande aussitôt d’autres œuvres, composant plus de 25 opéras tout au long de sa carrière, et s'est fait connaître pour son habileté à créer des mélodies et son utilisation profonde de l'effet théâtral.



    Feuilles de Route # 209-210 - Toscanini dirige La Traviata

    Cette feuille de route vous propose l'audition d'une performance de La Traviata de Giuseppe Verdi qui fut originalement diffusée sur les ondes de la radio américaine, s'étalant sur deux dimanche après-midis consécutifs, les 1er et 8 décembre 1946: [Lire notre réflexion]

    Argument – https://www.opera-online.com/fr/item...ave-verdi-1853
    Livret – http://opera.stanford.edu/iu/libretti/traviata.html
    Hyperlien au menu et à la musique – https://archive.org/details/Toscanin...stOfLaTraviata
    (F/R 209 – Acte 1, Acte 2 Sc. 1 - F/R 210 – Acte 2 Sc, 2, Acte 3)

    Demandez à quiconque des filons sur la musique classique scandinave et on répondra Edvard Grieg et Jean Sibelius. Leur renommée est indéniablement méritée: tous les deux ont à leur manière façonné leur propre style de composition et aidé à mettre leurs patries respectives sur la carte, musicalement parlant. Le danois Carl Nielsen ou le Suédois William Stenhammar sont d’autres noms un peu moins connus. Pourtant, tous ces compositeurs sont quelque peu négligés en raison de la popularité de l’œuvre de Sibelius et Grieg.

    Feuille de Route # 211 - Carl Nielsen (1865-1931)

    Le compositeur Carl Nielsen aurait déclaré: "La musique est le son de la vie". Cette feuille de route comprend son concerto pour clarinette et sa Sinfonia Espansiva. Nielsen a écrit sa Symphonie n ° 3 "Sinfonia Espansiva" entre 1910 et 1911, à la suite de sa résidence en tant que chef d’orchestre à l’opéra royal du Danemark à Copenhague. Nielsen lui-même dirigea la création de l'œuvre le 28 février 1912 avec l'Orchestre royal du Danemark à Copenhague. [Lire notre réflexion]
    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast276-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast276


    Feuille de Route # 212 - Sibelius - Symphonie no. 4 et 7

    Paavo Berglund, qui a entretenu une relation professionnelle avec le compositeur Jean Sibelius qu’il rencontre alors qu’il est membre de l’orchestre de la radiodiffusion finlandaise, a gravé trois intégrales de ses symphonies – une analogique et deux numériques. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/2063IlTempLargo

    Il y avait deux frères Rubinstein, Anton et Nikolai. Tous deux étaient pianistes, compositeurs et éducateurs; Anton a non seulement fondé le Conservatoire de Saint-Pétersbourg, la première école de musique en Russie, il en a été le premier directeur, mais a également recruté un réservoir de talents imposant pour son corps professoral. Parmi ses premiers élèves, un jeune et enthousiaste Tchaïkovski. Après avoir obtenu son diplôme en 1865, Nikolai lui proposa le poste de professeur de théorie musicale au conservatoire de Moscou, qui allait bientôt ouvrir ses portes - la deuxième institution du genre en Russie impériale, et la seconde fondée et dirigée par les frères Rubinstein.

    Feuille de Route # 213 - L'école de Saint-Pétersbourg

    Cependant, il serait inexact d'associer purement "l'école de Saint-Pétersbourg" nationaliste russe au Conservatoire et à son prédécesseur, la Société de musique russe. Les Cinq - cinq compositeurs russes éminents du XIXe siècle qui ont travaillé ensemble pour créer une musique classique russe distincte - compte Mily Balakirev (le dirigeant), César Cui, Modeste Moussorgski, Nikolai Rimski-Korsakov et Alexander Borodine ont tous vécu à Saint-Pétersbourg et ont collaboré de 1856 à 1870. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast279-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast279

    Feuille de Route # 214 - Sheherazade

    Le roi de Perse, Shahryar, fait exécuter sa femme pour cause d'adultère. Prétendant que toutes les femmes sont perfides, il décide d'épouser chaque jour une vierge qu'il fait exécuter au matin de la nuit de noces pour se venger. Shéhérazade, fille aînée du grand vizir, se porte alors volontaire pour faire cesser le massacre, et met au point un stratagème. Après son mariage, le soir venu, elle raconte une histoire palpitante au sultan sans la terminer. Son époux veut alors tellement connaître la suite qu'il lui laisse la vie sauve pour une journée de plus. Ce stratagème dura pendant mille et une nuits au bout desquelles le sultan abandonne sa résolution et décide de garder Shéhérazade auprès de lui pour toujours. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast124-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/Pcast124

    Feuille de Route # 215 - Rachmaninov - Symphonie n ° 1 et concerto pour piano n ° 2

    Les oeuvres retenues pour cette feuille de route explorent une période noire chez Rachmaninov, et introduit si on veut l'alpha et l'oméga, le point d'entrée et de sortie de cette phase qui durera environ cinq ans. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast115-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/Pcast115

    Feuille de Route # 216 - John Field (1782-1837)

    John Field est né à Dublin et y a fait ses premières études. Sa famille s'installa bientôt à Londres, où Field étudia auprès de Muzio Clementi. Sous sa tutelle, Field devint un pianiste de concert célèbre et recherché. Ensemble, maître et élève ont visité Paris, Vienne et Saint-Pétersbourg.: Field était très apprécié de ses contemporains Chopin, Liszt, Johannes Brahms et Robert Schumann. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast264-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast264

  6. #66
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    836
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    J'essayais juste de faire un peu d'humour ... apparemment c'est raté

    Euh... peut-être que PPYJC61 aussi:
    "...il est toutefois un homme fort spirituel, comme Brahms avant lui."

  7. #67
    Membre Avatar de ppyjc61
    Date d'inscription
    octobre 2011
    Localisation
    Ottawa, Canada
    Messages
    528

    Lightbulb Les routes Tchaïkovskiennes

    En raison de la fête de Noël demain, j’ai choisi de devancer le volet des routes du laitier prévu pour la première semaine de janvier, histoire d’offrir un petit cadeau aux forumistes (voir la feuille de route # 227 ci-dessous)


    À la fin de sa vie plutôt courte, les circonstances intérieures et extérieures de Pyotr Ilitch Tchaïkovski semblaient parfaitement splendides. Après sa tournée triomphale en Amérique et son doctorat honorifique à l'Université de Cambridge, il a été reconnu comme une figure importante du monde musical, non seulement comme compositeur « national » Russe, mais de portée universelle. En 1891, le livre du programme du Carnegie Hall le proclama, avec Brahms et Saint-Saëns, parmi les trois plus grands musiciens vivants, tandis que les critiques le louaient comme « un seigneur de la musique moderne ».

    En Russie, il était encore plus que cela: il était considéré comme un trésor national et sa musique était admirée et adorée par toutes les couches de la société. Il jouissait des faveurs de la Cour impériale, où il disposait de plusieurs protecteurs influents (dont deux grands-ducs), ainsi que du mécénat personnel de l'empereur Alexandre III, qui lui avait octroyé une belle pension du gouvernement.

    Biographie : À mon humble avis, le site Web Tchaikovsky Research, lancé en février 2006, est un véritable trésor de la toile, relatant les faits saillants de la vie et l’époque de Tchaïkovski. Le site, il fallait s'y attendre, est en anglais, quoiqu’il mérite qu’on s’y attarde, car il propose des détails, assortis d’extraits de la correspondance (abondante!) du compositeur à sa famille, amis et confrères contemporains.

    Biographie (en français) - https://www.symphozik.info/piotr_ili...ovski,143.html

    Œuvre : Le catalogue de Tchaïkovski a fait l’objet de plusieurs synthèses. Encore une fois, le site mentionné précédemment propose un rassemblement thématique , avec des références aux numéros d’ opus, au catalogue du Tchaikovsky Handbook (Indiana University Press, 2002) (TH) et dans le catalogue thématique et bibliographique édité par le personnel du musée Tchaïkovski de Klin (Тематико-библиографический указатель сочинений П. И. Чайковского, 2006) (ČW).

    Les feuilles de route proposées ici sont en grande partie dédiées à Tchaïkovski, avec à l’occasion des œuvres d’autres compositeurs en complément.

    Feuille de Route#217 - Les saisons

    Quand nous pensons à Tchaïkovski, nous pensons à ses ballets et ses grandes œuvres orchestrales, mais on néglige souvent son catalogue de piano tout de même assez varié, qui comprend deux sonates pour piano, et de nombreuses «collections» qui comptent entre trois et dix-huit morceaux. La plus célèbre de ces collections est sa série de douze «scènes caractéristiques» Les saisons qui, si vous me le demandez, devrait être plus justement intitulé «Les Mois de l'année». [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/28MeditationEnReMajeurOp.72

    Feuille de Route # 218 – Première Symphonie

    La première de Tcahïkovski est sous-titrée "songes d'hiver" mais se veut assortie d'illusions et d'atmosphère féérique. La prestation, sous Andrew Litton, est charmante et bien en place. (En complément, la première symphonie de Schumann) [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast154-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast154

    Feuille de Route # 219 – Troisième Symphonie

    Le 21 août 1968, au lendemain de l’intervention de l’armée Soviétique en Tchécoslovaquie. L’orchestre d’État d’URSS et son chef Evgueni Svetlanov étaient alors en tournée au Royaume-Uni, figurant au programme des Proms au Albert Hall. Quelques jours plus tard, Svetlanov et son orchestre seront en Ecosse, et la BBC croquera leur concert tout-Russe auquel, en plus du Tchaïkovski ci-haut mentionné, on ajoute en lever de rideau la symphonie inachevée « Sur deux thèmes Russes » de Glinka et la joyeuse symphonie Classique de Prokofiev. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/06SymphonyNo3InDMajorOp29

    Feuille de Route # 220 – « Manfred »

    Composée entre les quatrième et cinquième symphonies, Manfred est un projet initié par le critique Vladimir Stasov. Originalement considéré par Balakirev, Tchaïkovski prend en main le projet en novembre 1884, la symphonie sera composée entre mai et septembre 1885, et créée à Moscou le printemps suivant. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/LSOMarke...ikovskyManfred

    Feuille de Route # 221 – Valses assorties

    Quand on pense à la valse, on pense Johann Strauss, bien sûr, mais aussi Frédéric Chopin, pas forcément Tchaïkovski. Toutefois, comme la feuille de route le souligne, ce dernier a parsemé un grand nombre de valses dans plusieurs de ses œuvres – qu’elles soient symphoniques, scéniques ou même de son catalogue de musique pour piano. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast275-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast275


    Feuille de Route # 222 & 223 – Poèmes Symphoniques

    Les deux feuilles de route sous cette rubrique proposent sept poèmes symphoniques (et en prime la fameuse « Ouverture 1812 »), distribuées thématiquement.

    F/R 222 – œuvres abandonnées et retrouvées [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/04Tchaik...rancescaDaRimi

    F/R 223 – œuvres insopirées par Shakespeare [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/02TchaikovskyBuryaTheTempes

    Feuille de Route # 224 – Première suite

    Les suites pour orchestre de Tchaïkovski forment un quatuor d’œuvres qui, souvent, furent des « symphonies manquées », transformant des projets de symphonie en assemblages de mouvements de danse. Toutefois, la première suite pour orchestre fut conçue originalement comme une suite, inspirée par une scherzo pour orchestre composé lors d’une vacance en 1878. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast280-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast280


    Feuille de Route # 225 – Premier concerto pour piano

    Le 19 avril 1941, Horowitz joue le concerto avec Toscanini et le NBC Symphony lors d'un concert tout-Tchaïkovski au Carnegie Hall, marquant le cinquantième anniversaire de l’inauguration du célèbre auditorium. Gravée sur disque quelques jours plus tard, la version Horowitz-Toscanini est rapidement devenue la référence. (En complément de programme, le deuxième concerto pour piano de Brahms) [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu et à la musique - https://archive.org/details/051.Alle...roppoEMoltoMae

    Feuille de Route # 226 – Concerti pour piano nos 2 et 3

    Cette feuille de route complète notre courte série sur les concerti pour piano, avec en prime les variations rococo pour violoncelle et orchestre; trois œuvres dont la genèse pourraient faire les frais de romans fleuve… Voici quelques-uns des personnages de ces romans : les pianistes et compositeurs Alexandre Ilitch Ziloti, et Sergueï Ivanovitch Taneïev ainsi que le violoncelliste Wilhelm Karl Friedrich Fitzenhagen. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast135-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast135


    Feuille de Route # 227 – Casse-Noisette

    A chaque année, c'est avec le plus grand plaisir qu'on retrouve les grands "classiques" de la saison des Fêtes - films, dessins animés et bien sûr les grands sorties culturelles et familiales - allant de la Messe de Minuit jusqu'au Casse-Noisette. Je dois confesser que je ne me lasse pas vraiment de ce ballet, année après année. Peut-être est-ce parce que la musique de Tchaïkovski encadre si bien le conte! Le compositeur a vite compris qu'il avait composé un succès, et s'est empressé de monter une "suite" d'extraits de son ouvre. Toutefois, il a négligé un bon nombre de numéros, qui font que l'écoute du ballet dans sa forme "intégrale" révèle des moments qu'on n'entend pas vraiment ailleurs. [Lire notre réflexion]

    Hyperlien au menu – https://archive.org/details/pcast136-Playlist
    Hyperlien à la musique - https://archive.org/details/pcast136

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages