+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: piano Fazioli

  1. #1
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    573

    piano Fazioli



    Dernière modification par Niccolo ; 14/07/2017 à 13h10.

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Votre hommage à Fazioli m'est un grand plaisir ! Merci Niccolo !

  3. #3
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    573
    Très heureux que cet hommage vous ai plu.

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    St Maurice de Beynost 01700 (15 km à l'est de Lyon)
    Messages
    341
    il y a bien longtemps, que j'avais évoqué (je ne sais plus si c'est ici ou sur son défunt prédécesseur) la joie que j'avais eue d'entendre en réel un piano Fazioli en concert ! on est très loin du piano standard américano-germanique même si ce standard est d'un haut niveau. Je ferai volontiers le rapprochement avec les orgues néoclassiques voir contemporaines dont certaines sont harmonisées aux instruments… Trop parfait c'est-à-dire presque inhumain ! De plus, pour le piano, la tendance des préparateurs (harmoniseurs ?) est au piano percussion , lisse, sur le plan sonore très monomorphe. Il attire presque naturellement le jeu virtuose, sans surprise donc avec une grande marge de sécurité et c'est pour cela qu'il est à la fête chez nos grands concertistes de rang international. Il y a à peine un mois, j'ai pu écouter un Bösendorfer à Lyon : une plus grande richesse harmonique, une facilité à l'expressivité qui peut, peut-être, nuire à l'expression d'une virtuosité sans limite. Vous l'aurez sans doute compris, ce n'est pas ce que je viens chercher un concert de piano car, justement, Bösendorfer a créé un système plus sensible que le système MIDI. On peut donc rentrer la partition dans bastringue et, pour se donner des frissons, accélérer jusqu'à plus soif la vitesse d'exécution, sans faute, le pied ! C'est encore plus facile pour les orgues à transmission électrique numérique. J'ai aussi entendu la restauration d'un Bechstein dont les cordes ont été remplacées par nécessité par des cordes de Stephen Polello . J'avais pu entendre ce piano avant restauration, pendant restauration juste avant la décision de lui changer son cordage… Et, bien sûr, après ! Là encore, ce que j'apprécie, c'est que les différents registres aient une couleur particulière propre à chaque registre ; cela en favorise l'expressivité et le lyrisme . J'attends donc avec impatience d'aller à Villethierry car, sur ses propres créations, il n'y a pas que les cordes qui changent ! Si quelques-uns ont pu entendre ces pianos, je serais ravi de connaître leur ressenti !
    voici d'ailleurs le site, qui explique beaucoup mieux que moi, ses choix en matière de factures de piano ! https://www.stephenpaulello.com/pianos

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages