+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Discussion: Playlist du mois d'octobre 2017

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931

    Playlist du mois d'octobre 2017

    Bonjour.

    • Nielsen: Concerto pour violon et orchestre Op.33 - Tibor Varga, Orchestre Royal Danois, Jerzy Semkow (1966)

    • Beethoven: Pièces pour mandoline et clavecin (Sonate en ut majeur; Sonatine en ut mineur; Adagio en mi bémol majeur; Andante et Variations en ré majeur) - Maria Scivittaro, Robert-Veyron-Lacroix (1966)

    • Hummel: Sonate pour mandoline et piano - Maria Scivittaro, Robert-Veyron-Lacroix (1966)

    • Bach: Cantate BWV 80 "Ein' feste Burg ist unser Gott" - Ingeborg Reichelt, soprano; Hertha Töpper, contralto; Helmut Krebs, ténor; Franz Kelch, basse - Heinrich-Schütz-Chor Heilbronn, Orchestre de chambre de Pforzheim, Fritz Werner (1959)

    • Telemann: Musique de Table, 2e partie, Quartett pour deux flûtes, basson, violoncelle et basse continue (clavecin) - Jean-Pierre Rampal, Alain Marion, Paul Hongne, Jacques Neilz, Laurence Boulay (1965)

    • Mendelssohn: Symphonie N°5 Op.107 "Réformation" - Orchestre Philharmonique Symphonique de New York, Dimitri Mitropoulos (1953)

    • Grigny: Messe pour orgue - Marie-Claire Alain aux grandes orgues de la Cathédrale de Sarlat (1965)

    • Grigny: Veni Creator - Marie-Claire Alain aux grandes orgues de la Cathédrale de Sarlat (1965)

    • Grigny: Pange lingua - Marie-Claire Alain aux grandes orgues de la Cathédrale de Sarlat (1965)

    • Grigny: Verbum supernum - Marie-Claire Alain aux grandes orgues de la Cathédrale de Sarlat (1965)

    • Grigny: Ave maris stella - Marie-Claire Alain aux grandes orgues de la Cathédrale de Sarlat (1965)

    • Grigny: A solis ortus cardine; Point d'orgue - Marie-Claire Alain aux grandes orgues de la Cathédrale de Sarlat (1965)

    • Villa-Lobos: Concerto pour piano N°1 - Ellen Ballon, Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet (1949)

    • Tchaikovsky: Trio avec piano Op.50 "à la mémoire d'un grand artiste" - Igor Bezrodny, violon; Mikhail Khomitser, violoncelle; Dmitri Bachkirov, piano (1965)

    • Cherubini: Medée (version italienne) - Maria Callas (Medea/Médée), Fedora Barbieri (Neris), Maria Luisa Nache (Glauce/Dircé), Gino Penno (Giasone/Jason), Giuseppe Modesti (Creonte/Créon); Choeurs et Orchestre du Théâtre de La Scala de Milan, Leonard Bernstein (1953)




    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931
    Bonjour.

    Nous fêtons deux anniversaires ce mois-ci. Il y a d'abord les 40 ans de la mort de la Callas, le 16 septembre dernier. Pour l'occasion, je vous propose une rare collaboration avec Leonard Bernstein à La Scala, et c'est aussi l'occasion de mettre un opéra pas guère fréquent de Cherubini. Même s'il s'agit d'une traduction en italien de l'original français ça en vaut la peine, Cherubini étant, chacun le sait sur ce site, le plus grand compositeur de tous les temps

    L'autre anniversaire, le 31 octobre prochain, ce sont les 500 ans de la publication des 95 thèses que Martin Luther, selon la tradition, a affiché à la porte de l'église de la Toussaint de Wittenberg, lançant la Réforme. La 5e Symphonie de Mendelssohn s'imposait (curieusement, cet enregistrement CBS de Mitropoulos semble n'exister en CD que chez un éditeur semi-pirate...). Manquant d'enregistrements cinquantenaire de Psaumes de Goudimel, voire de musiques de Luther lui-même, je me suis résolu à mettre un coup de Bach. Et là, j'ai eu un problème: je comptais mettre la cantate BWV 4, la seule, me dit le très sérieux site consacrées aux oeuvres vocales de Bach, dont le texte soit intégralement tiré d'écrits de Luther. Sauf que c'est une cantate de Pâques . Pas idéal pour un mois d'octobre... La BWV 80, écrite pour la fête de la Réforme, était parfaite mais je n'avais aucun des quatre enregistrements playlistables dans mes réserves. Je me suis résolu à aller pêcher la version Fritz Werner sur YouTube. Le son YT est variable, parfois très potable mais, pour cette affaire, monsieur YouTube a mis le compresseur de dynamique à donf et le résultat n'est pas bien glorieux (vous avez notamment au début un énorme crescendo sur le bruit de fond que j'ai tenté de corriger dans la mesure de mes moyens). En plus, la personne ayant mis en ligne l'enregistrement l'attribue à Karl Richter en 1961 alors que la gravure de Richter date de 1978, les solistes indiqués n'ont jamais enregistré cette cantate, sauf la contralto... Bref, il n'y a pas à dire, Internet est d'une fiabilité parfaite . J'espère que cet enregistrement est bien celui de Werner...

    Pas de piano ce mois-ci en raison de la surabondance d'orgue. La Messe, les cinq Hymnes et le Point d'orgue constituent l’intégralité du Premier (et seul) livre d'orgue de Grigny. Dans ma réédition de 1972 c'est donc annoncé comme une intégrale de l'oeuvre du compositeur, mort jeune. Je ne sais pas si quelques découvertes récentes ont complété le corpus.

    Le reste se passe relativement de commentaires. Je dirai juste, dans le seul but de me faire mousser , que le programme Beethoven/Hummel semble inédit en CD dans cette interprétation et que le Concerto de Nielsen semble avoir échappé aux frénésies de réédition de monsieur Vox (comme d'ailleurs les autres Nielsen enregistrés vers la même époque à Copenhague par le même éditeur, voir la 4e Symphonie par Markevitch) (ça me donne une idée).

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 564
    Je ne connaissais pas la plupart des œuvres de ce mois.
    Nielsen demande une deuxième écoute, en ce qui me concerne.

    La mandoline, il doit falloir être tombé dedans quand est petit. Beethoven devait avoir son dernier tiers provisionnel à régler, ou alors était resté trop longtemps dans un « Heuriger ». La mandoline m’intrigue : à part dans Vivaldi ou dans les restaurants italiens pour touriste, c’est assez pénible, non ? Ce qui m’intrigue encore plus c’est de la voir parfois dans les orchestre tératologiques des Viennois du tournant du siècle ; 349 autres musiciens et un mandoliniste. Pendant 2h37 il attend et fait ses mots croisés ; à 2h38 il prend son instrument, à 2h39 il commence à jouer frénétiquement pendant 1mn42s un thème arpégé qui fait contrepoint aux deux thèmes joués respectivement par les 12 tubas Wagner et les 15 trombones, et 2h43 (il se laisse quelques secondes de sécurité) il peut reposer son instrument et reprendre ses mots croisés, c’est con il ne lui restait que le 7 verticalement, il a perdu le fil.

    Sinon en cherchant sur la toile comment on joue aujourd’hui la cantate 80, que je n’ai pas écoutée de longtemps et dont la version de Werner me semble sooo fifties, j’ai trouvé ça, qui me semble intéressant, même si le narrateur a un accent à couper au couteau, en plus de parler l’étranger :



    Dernière modification par lebewohl ; 05/10/2017 à 16h45.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 958
    M'est-il permis de dire, on tiptoe, que c'est une belle playlist - et que ça n'est pas inhabituel ?

  5. #5
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 930
    C'est permis en effet et ça fait toujours plaisir
    Contrairement à Leb j'ai bien accroché au concerto de Nielsen (que je ne connaissais pas) et ce dès la première écoute. Mais le violon est mon instrument de prédilection, et plus particulièrement les concertos pour violon (avec la musique de chambre), donc ...
    En revanche je n'ai pas d'affinités particulières avec l'orgue , et je n'ai pas encore écouté les Grigny ... bon, je le ferai qd même, sûrement ...

    Le trio de Tchaikovsky est une bien belle oeuvre, si mes souvenirs d'écoute ne me trompent pas (discothèque perso + BM). Mais je ne connais pas (encore) cette version ...

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853

    Beethoven, ça?

    Beethoven, ça?
    Ai* déniché hier dans un dépôt-vente le vinyle de Scivittaro - Veyron-Lacroix. Les commentaires de Lebewohl me rassurent: jamais entendu qq chose d'aussi tarte sous la plume du Grand Louis! Je me demande même s'il ne se serait pas payé la fiole de son hôte ou de quelque membre de ce salon qui se piquait de tâter sa bille en matière de mandoline?
    Précision: la prise de son aggrave la situation, tellement le micro semble à un nanomètre des ongles de Maria Scivittaro - à croire que le preneur de son a calculé son coup pour ceux qui ne pouvaient s'offrir mieux qu'une charrue!


    *On ne commence pas un texte par la première personne du singulier. Voilà....

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 958
    Comme quoi même les meilleurs - compositeurs, ou autres - peuvent produire de la daube ...
    Je ne connais personne, quel qu'ait été son champ d'activité, qui ait jamais fait que du bon, du très bon et du génial.

  8. #8
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 564
    on voit que vous ne me connaissez pas bien ; en matière de modestie, notamment, je ne crains personne
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    on voit que vous ne me connaissez pas bien ; en matière de modestie, notamment, je ne crains personne
    Plagiaire, va: c'est ce que je me disais de moi-même personnellement en personne!

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 958
    Oh oui, bien sûr, vous pouvez toujours essayer ...
    Aussi loin que je suis concerné (mais j’en sortirai quand même), bien que n’ayant qu’un seul prénom, ma fête tombe 8 fois l’an : 12.01, 2 fois le même jour le 12.02, 24.02, 18.04, 15.06, 02.06, 10.11. Alors bon, hein ...

  11. #11
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 564
    Tatiana germaine? je ne savais pas
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 958
    Ah ça, c’est le calendrier de La Poste ! Pas le martyrologe l
    12.01, Modeste, martyrisé en Afrique
    12.02, Modeste, martyrisé à Carthage - Modeste, martyrisé à Alexandrie
    15.06, Modeste, martyrisé en Lucanie
    02.10, Modeste Sarde, martyrisé à Rome
    10.11, Modeste, Modeste, martyrisé à Agde
    Mais le plus important, c’est le 18 avril, bien sûr.

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853
    Le 18 avril? Serait-ce la Modeste et Pompon?

  14. #14
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 930
    Non, c'est la fête de Saint Parfait

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages