+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 5 PremièrePremière 1 2 3 4 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 96

Discussion: oiseaux et musique

  1. #21
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 191

  2. #22
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 807
    Je ne vais mettre que des morceaux que j'aime bien. Je vais éviter les doublons avec l'impressionnante collection qui précède, mais je n'ai peut-être pas tout bien mémorisé.
    Je vais me permettre de citer, outre des musiques "savantes", des chants traditionnels "populaires", certains dans des arrangements réalisés par des compositeurs "savants", certains avec des accompagnements qui ne peuvent peut-être pas prétendre à la qualification de "savants" (je n'en sais trop rien).


    (Luciano Berio - Folk Songs - Rossignolet du bois )
    D'après des indications en petites lettres, ce serait Stella Doufexis qui chante.


    (Tia Blake - Turtle Dove)

    L'aarangement de la chanson précédente par Ralph Vaughan Williams ayant déjà été cité, je n'y reviens pas.


    (El rossinyol, Victoria de Los Angeles)
    Geoffrey Parsons au piano.

    Je ne sais pas de qui est l'accompagnement


    (Jacopo da Bologna, Fenice fu')
    Ensemble La Reverdie.


    (William Cornysh, Ah Robin)
    Vox Luminis)
    (Je suppose que le Robin en question est un rouge-gorge...)


    (Giaches de Wert - Vezzosi Augelli)
    The Amaryllis Consort conducted by Francis Brett


    (J. S. Bach: Gott ist mein König (BWV 71) (Koopman))
    N° 6, choeur "Du wollest dem Feinde". 10:50 à 14:38
    (Les cordes évoquent les battements d'ailes d'une colombe effrayée.)


    (Cecilia Bartoli - Augelletti Che Cantate (Handel, Rinaldo))
    Je ne sais pas si le "bruitage" a été voulu par Händel lui-même (appeaux ?)


    (Schubert, Die Nachtigall D 724)
    Wolfgang Sawallisch (piano), Capella Bavariae.


    (Schumann: Vogel als Prophet (Maria Joao Pires))

    (Je ne sais plus si Liszt, "Saint Francois d'Assise prêchant aux oiseaux" a déjà été nommé. De toute façon, je n'en suis pas fou.)
    IP
    Dernière modification par InnocentParadis ; 14/10/2017 à 17h42.

  3. #23
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 807
    Une petite remarque. Beaucoup de compositeurs ont évoqué le chant du rossignol, et je ne sais pas s'il y en a qui ont évoqué le chant du merle. Or une de mes rares connaissances qui ait entendu des rossignols dans la nature m'a dit que leur chant est à peu près identique à celui des merles, et pas plus beau. Il y avait d'ailleurs je ne sais plus quel patricien de la Rome antique qui élevait des rossignols ET des merles pour régaler ses hôtes de leur chant. D'autre part, j'ai connu quelqu'un qui affirmait avoir entendu chanter des rossignols et en avoir été extasié, mais il était environné de merles, qu'il détestait parce qu'ils lui chipaient ses cerises, et il a un jour tonné en ces termes contre ce qu'il appelait les idioties des poètes :"Le merle siffleur ! Vous avez déjà entendu un merle siffler, vous ?"
    IP

  4. #24
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 067
    Pas trop fan de jazz, j'aime bcp toutefois ceci :


  5. #25
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 067
    Pas trop dans le genre ... mais ça fait rien hein ; au moins dans le thème ...


  6. #26
    Co-Administrateur
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 006
    Beaucoup plus indirectement, il y a aussi
    .

    Si je me rappelle bien, c'est le chant d'un chardonneret qui aurait inspiré ce thème à Mozart.

    Musicalement,
    l'obsédé des incunables

  7. #27
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 807
    Il y a aussi un "Oiseau bleu" de Lucien Durosoir. Je crois me souvenir qu'il y a eu sur YouTube une version mieux enregistrée que celle-ci :


    (L. Durosoir "Blue Bird". N. Roqué Alsina, piano, Pineau-Benois, violin)

    mais elle semble avoir disparu.
    IP

  8. #28
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597
    Et pourquoi pas...


  9. #29
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Le camarade cunicole m'a coupé l'herbe sous le pied, et au-delà!



    Mais tout de même une ou deux suggestions :





    Ce mouvement est censé être inspiré par l'envol de seize cygnes sauvages, auquel Sibelius aurait assisté : "Une des grandes sensations de ma vie! Mon Dieu, comme c'était beau!"
    Dernière modification par lebewohl ; 16/10/2017 à 10h41.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  10. #30
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Et il ne me semble pas qu'on ait évoqué cela :





    A partir de 12mn25s, le compositeur a même précisé "qui" chantait : successivement le rossignol, la caille et le coucou.




    Et à propos de rossignol, cette scène


    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  11. #31
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Bon avec Messiaen, on triche un peu (il aimait à se présenter comme ornithologue)


    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #32
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Peut-être ce trop bref extrait rappellera-t-il quelque chose à quelqu'un?







    J'adorerais pouvoir trouver ça en disque, mais merci à celui qui a trouvé cet extrait, le plus long que j'aie entendu (j'avais moi-même enregistré ça et... j'ai perdu la cassetrte!)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  13. #33
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Une petite remarque. Beaucoup de compositeurs ont évoqué le chant du rossignol, et je ne sais pas s'il y en a qui ont évoqué le chant du merle. Or une de mes rares connaissances qui ait entendu des rossignols dans la nature m'a dit que leur chant est à peu près identique à celui des merles, et pas plus beau. Il y avait d'ailleurs je ne sais plus quel patricien de la Rome antique qui élevait des rossignols ET des merles pour régaler ses hôtes de leur chant. D'autre part, j'ai connu quelqu'un qui affirmait avoir entendu chanter des rossignols et en avoir été extasié, mais il était environné de merles, qu'il détestait parce qu'ils lui chipaient ses cerises, et il a un jour tonné en ces termes contre ce qu'il appelait les idioties des poètes :"Le merle siffleur ! Vous avez déjà entendu un merle siffler, vous ?"
    IP

    Oui le chant du merle est magnifique ; aussi orné que celui du rossignol, en effet ; mais comme on me faisait un jour observer, le rossignol chante la nuit, dans les bosquets, donc c'est plus propre à éveiller l'imagination du poète et de l'amoureux. Un merle qui chante sur un lampadaire un soir de novembre devant la gare Montparnasse, oui, bof... mais c'est pourtant bien beau. Quelques compositeurs l'ont bienr remarqué. Messiaen, évidemment



    et Théophile Gautier l'en entendu siffler, ce qui a inspiré Berlioz (bien sûr le merle siffle!)


    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  14. #34
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Je renonce pour l'instant à répertorier les lieder romantiques allemands qui évoquent le rossignol (die Nachtigall) ; j'aurais peur de saturer le serveur qui héberge ce forum...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  15. #35
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    je ne sais pas si le fait que ça commence par l'intervention d'un coq qualifie "Renard" :




    et à propos de Renard, il y a évidemment "la Petite Renarde rusée" de Janacek, avec des oiseaux .

    Et à propos de Stravinsky :



    avec la chorégraphie crypto-maoïste de Béjart

    (Mao avait donné l'ordre d'exterminer les oieaux, soit dit en passant, pendant le "Grand Bond en Avant" : ils mangeaient les grains des travailleurs. Sauf qu'ils mangeaient aussi les insectes qui dévastaient les récoltes des travailleurs, et l'année suivante fut catastrophique.) (c'était ma phase réactionnaire, pour ne pas dire révisionniste).
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  16. #36
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Restons russes



    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  17. #37
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Je me demande aussi si une des raisons pour lesquelles le rossignol est populaire auprès des poètes et des musiciens que le merle n'est pas, outre son caractère rural et nocturne (et sa comparative rareté), n'est pas, donc, son nom :


    merle merula mirlo blackbird Amsel


    rossignol usignolo ruiseñor nightingale Nachtigall
    Dernière modification par lebewohl ; 16/10/2017 à 12h58.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  18. #38
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Quelques lieder et mélodies, tout de même (quand c'est dans le titre, somme toute, ça aide)













    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  19. #39
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Et rêvé-je, ou les Deux coqs à 13:54, puis lae Ballet des Poussins dans leur Coque à 15:12, ont un lointain air de famille? (très lointain, j'en conviens, mais air quand même)


    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  20. #40
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Et puis tout de même, d'un compositeur dont on célèbre les 450 ans, et que je ne déteste pas :




    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages