+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Discussion: Playlist du mois de février 2018

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 952

    Playlist du mois de février 2018

    Bonjour.

    • Franck: Symphonie - Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, Philippe Gaubert (1928)

    • Elgar: Sonate pour orgue Op.28 - Simon Preston (1967)

    • Bridge: Adagio pour orgue - Simon Preston (1967)

    • Mozart à Prague, 1ère partie (Le directeur de théâtre K.486, Ouverture; Divertimento N°1 K.113; Notturno pour quatre orchestres K.286) - Orchestre Symphonique de Bamberg, Joseph Keilberth (1959)

    • Mozart à Prague, 2e partie (Danses allemandes K.509; Deux menuets K.463; Sérénade K.525 "Petite musique de nuit") - Orchestre Symphonique de Bamberg, Joseph Keilberth (1959)

    • Mozart: Danses Allemandes K.571 - Orchestre Symphonique de Bamberg, Joseph Keilberth (1951)

    • Kodaly: Quatuor à cordes N°1 Op.2 - Quatuor Tatraï (1966)

    • Liszt: Sonate pour piano - Arthur Rubinstein (1965)

    • Schubert: Wanderer-Fantaisie D.760 - Arthur Rubinstein 51965)

    • Brahms: Concerto pour violon et orchestre Op.77 - Nathan Milstein, Orchestre Philharmonique de New York, Victor de Sabata (1950)

    • Villa-Lobos: Quatuor à cordes N°6 - Quatuor Hongrois (1954)

    • Haydn: Symphonie N°46 - The Haydn Orchestra, Harry Newstone (1959)

    • Haydn: Symphonie N°52 - The Haydn Orchestra, Harry Newstone (1959)

    • Chebaline: Trio avec piano Op.39 - Rostislav Doubinsky, violon; Valentin Berlinsky, violoncelle; Liouba Edlina, piano (1959)

    • Sibelius: Var det en drom Op.37/4; Flickan kom ifran sin asklings mote Op.37/5; Svarta rosor Op.36/1; Säv, Säv, Susa Op.36/4; Demantent på marssnön Op.36/6; Höstkväll Op.38/1; Våren flyktar hastig Op.13/4 - Birgit Nilsson, soprano; Orchestre de l'Opéra d'Etat de Vienne, Bertil Bokstedt (1965)

    • Grieg: En svane Op.25/3; Fra monte pincio Op.35/1; Våren Op.33/2 - Rangström: Melodi; Bön till natten; Sköldmön; En gammal dansrytm) - Birgit Nilsson, Orchestre de l'Opéra d'Etat de Vienne, Bertil Bokstedt (1965)

    • Myaskovsky: Sonate pour violoncelle et piano N°1 Op.12 - Sviatoslav Knouchevitsky, Lev Oborine (1962)

    • Massenet: Les Erynnies, musique de scène - Marcel Maréchal, violoncelle solo; Orchestre, Elie Cohen (1931)

    • Telemann: Pimpinone - Yvonne Cianella (Vespetta), Erich Wenk (Pimpinone) - Bach Collegium Stuttgart, Helmut Rilling (1967)



    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    J'ai eu un moment d'inquiétude ; à la troisième oeuvre, toujours aucun Rrrrusse!!


    Bon sinon c'est bien alléchant!
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Chebaline: Trio avec piano Op.39 - Rostislav Doubinsky, violon; Valentin Berlinsky, violoncelle; L. Edlina, piano (1959)
    Pour la petite histoire, Rostislav Doubinsky et Luba/Lioubov Edlina étaient époux. Co-fondateurs avec Yuli Turovsky du Trio Borodine. Ils se produisirent et enregistrèrent ensemble sous le nom de Duo Doubinsky. Turovsky et Edlina se produisirent sous le nom de Duo Borodine.

  4. #4
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 952
    Doubinsky a aussi été le premier 1er violon (ça fait curieux à écrire) du Quatuor Borodine de 1945 à 1974, date où ce vil ennemi du peuple est passé à l'Ouest. J'ai vu des sites de ventes de 33 tours par correspondance où certains intitulés donnaient en Anglais: "Borodin Quartet (Dubinsky)", indiquant de quel côté de la cassure temporelle se situe l'enregistrement vendu, l'autre versant étant indiqué: "Borodin Quartet (Kopelman)". Berlinsky, lui, ne pourrait servir de repère, il est resté le violoncelliste de 1945 à 2007.
    La mise en ordre et la rédaction de la playlist mise en ligne ce matin à minuit ont été achevées hier à 23h58, c'est dire si j'ai terminé dans l'urgence. Vous avez échappé à la mention d'un nommé Shubaert mais j'ai pu m'emmêler les pinceaux ailleurs et je suis preneur de toute correction. Il m'a déjà été signalé une faute sur le nom de Knouchevitsky. Ce que c'est que d'écrire vitsky...

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    ah merci je me disais que j'avais déjà vu ce nom mais où? michel strogoff? tintin chez les soviets? biographie des membres du bureau politique du parti communiste d'Union soviétique du 5e au 20e COngrès?

    Non. Quatuor Borodine. Ouf.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    michel strogoff?
    L'inventeur de la recette de boeuf ?

  7. #7
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 952
    Bonsoir.

    J'ai été fortement aidé pour cette playlist et c'est un grand plaisir pour moi de signaler les contributions de deux de nos membres.

    Tout d'abord, un immense merci à Schosta pour la Symphonie de Franck et les peu fréquentes Erynnies de Massenet. Il a numérisé avec son soin coutumier des 78 tours rares pour nous proposer ces deux versions jamais reprises en CD, ni même peut-être en 78 tours. En plus, les interprètes sont loin d'être des inconnus: Philippe Gaubert a été pendant presque 20 ans l'un des chefs les plus en vue de France (il était à la tête de la Société des Concerts du Conservatoire et s'est retrouvé également directeur de la musique à l'Opéra de Paris); Elie Cohen, lui, est connu pour son enregistrement du Werther de Massenet avec Thill mais il a aussi gravé une intégrale de Manon. On notera la participation de Marcel Maréchal dans les 2e et 4e mouvements de l'oeuvre.
    Sait-on jamais: peut-être ces deux enregistrements connaîtront-ils la "gloire" de deux autres numérisation de Schosta, deux oeuvres concertantes de Jongen proposée en 2016. Elles ont été généreusement "pompées" (sans aucune demande d'autorisation, ni aucune mention de provenance, ni aucun remerciement) pour être mises sur YouTube. Et pas par n'importe qui, figurez-vous: par l'immense Corentin Boissier, le compositeur néo-romantique de l'avenir, pour l'une de ses chaînes de compositeurs tonals. Il faut croire qu'il passe de temps en temps par ici pour se remplir les poches. Je me refuse à croire qu'une personne de ce site ait pu le prévenir, le seul fan de CB dans les environs prétendant ne jamais mettre les pieds dans cet partie du site

    Par ailleurs, c'est co2monamour qui a fourni les disques et les CD de les parties mozartienne et haydniennes de notre programme. Une non moins immense merci à lui. Comme Co2 m'avait passé de nombreuses éditions des oeuvres sous la direction de Keilberth, pour la série "Mozart à Prague" j'ai mélangé le 33 tours d'origine complet en mono et une réédition CD partielle en stéréo. Le Notturno pour quatre orchestre y gagne en spatialisation.

    Pour le reste, il n'y a pas grand chose à signaler. Comme dit le mois dernier, le Quatuor N°6 de Villa-Lobos était couplé avec le 2e Quatuor de Kodaly mis en ligne en janvier. Comme le 1er Quatuor de Kodaly de ce mois-ci était à l'origine couplé avec le même 2e Quatuor du même compositeur, tout ceci est parfaitement cohérent (enfin, si on veut). Le Elgar et le Bridge proviennent d'un disque où se trouvaient aussi des oeuvres de Britten, Howells et Tippett; pour des questions de droits, rendez-vous en 2027, 2034 et 2049 respectivement pour compléter le programme. Enfin, petit coup de bol pour les mélodies de Rangström chantées par Birgit Nilsson: l'auteur de certains textes, un certain Bo Bergman (un copain d'Ingmar?) est mort en 1967, nous permettant d'écouter sans craindre les foudres de la loi la mise en musique de ses textes. Eh oui: les droits d'auteurs s'étendent aussi aux librettistes, paroliers et autres littérateurs.

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 093
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    un certain Bo Bergman (un copain d'Ingmar?)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bo_Bergman

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages