+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 30

Discussion: Playlist du mois d'avril 2018

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931

    Playlist du mois d'avril 2018

    Bonjour.

    • Vieuxtemps: Concerto pour violon et orchestre N°5 Op.37 "Grétry" - Alfred Dubois, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire Royal de Bruxelles, Désiré Defauw (1930)

    • Beethoven: Sonate pour piano N°8 Op.13 "Pathétique" - Aline Van Barentzen (1960)

    • Beethoven: Sonate pour piano N°14 Op.27 N°2 "Clair de lune" - Aline Van Barentzen (1960)

    • Beethoven: Sonate pour piano N°23 Op.57 "Appassionata" - Aline Van Barentzen (1960)

    • Bach: Oratorio de Pâques BWV 249 - Edith Selig, soprano; Claudia Hellmann, contralto; Georg Jelden, ténor ; Jakob Stämpfli, basse; Georg Terebei, violon; Hartmut Strebel, flûte; Pierre Pierlot, hautbois; Maurice André, trompette; Jacoba Mückel, violoncelle; Chorale Heinrich Schütz de Heilbronn; Orchestre de chambre de Pforzheim, Fritz Werner (1964)

    • Brahms: Sonate pour violoncelle et piano N°1 Op.38 - Mstislav Rostropovitch, Sviatoslav Richter (1964)

    • Grieg: Sonate pour violoncelle et piano Op.36 - Mstislav Rostropovitch, Sviatoslav Richter (1964)

    • Charpentier: Impressions d'Italie - Orchestre du Théâtre National de l'Opéra-Comique, Pierre Dervaux (1964)

    • Massenet: Scènes pittoresques - Orchestre du Théâtre National de l'Opéra-Comique, Pierre Dervaux (1963)

    • Waxman: Arrangements pour violon et orchestre de Dvorak (Humoresque Op.101 N°7), Rimsky-Korsakov (Le conte du Tsar Saltan: Vol du bourdon) et Wagner (Tristan et Iseut*) pour le film "Humoresque" - Isaac Stern, * avec Oscar Levant, piano; Orchestre, Franz Waxman (1946)

    • Sarasate: Airs bohêmiens Op.20; Fantaisie sur des thèmes de Carmen op.25 (Orchestration et arrangement: Waxman, pour le film "Humoresque") - Isaac Stern, violon, Orchestre, Franz Waxman (1946)

    • Beethoven: Symphonie N°3 Op.55 "Héroïque" - Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, Rafael Kubelik (1966)

    • Poulenc: Aubade, concerto chorégraphique pour piano et dix-huit instruments - Gabriel Tacchino, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, Georges Prêtre (1965)

    • Poulenc: Concerto pour piano et orchestre - Gabriel Tacchino, Orchestre de la Société des Concerts du Conservatoire, Georges Prêtre (1966)

    • Verdi: Simon Boccanegra - Tito Gobbi (Simon Boccanegra), Leyla Gencer (Amelia Grimaldi), Giorgio Tozzi (Jacopo Fiesco), Giuseppe Zampieri (Gabriele Adorno), Rolando Panerai (Paolo Albiani), Vito Susca (Pietro), Choeurs et Orchestre de l'Opéra d'Etat de Vienne, Gianandrea Gavazzeni (1961)








    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 958
    Leyla Gencer, enfin. C’est bien.

  3. #3
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    197
    Youpi ! La playlist du mois d'avril est arrivée !

    Joyeuses Pâques !

    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  4. #4
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931
    Bonjour tout le monde.

    Quelques renseignements supplémentaires sur la playlist du mois.

    Tout d'abord, le Concerto de Vieuxtemps en ouverture nous a été fourni par Schosta. Qu'il en soit, une nouvelle fois, chaudement remercié .
    Il ne vous aura pas échappé une petite curiosité du calendrier liturgique cette année: le Vendredi Saint était en mars et Pâques en avril. Si j'en crois un site internet, ce n'était pas arrivé depuis 1972 et cela ne se reproduira pas avant 2029. Cela explique la présence de l'Oratorio de Pâques ce mois-ci après La Crucifixion le mois dernier.
    Les trois Sonates de Beethoven par Aline Van Barentzen sont à rapprocher de la discussion sur les pianistes françaises méconnues. Et comme il y aurait sur ce site des gens qui aiment bien Beethoven, mon sang n'a fait qu'un tour. A propos de Beethoven: la Symphonie "Héroïque" par Kubelik est une petite curiosité. Elle provient d'un disque édité par la firme Hoechst, entreprise de produits chimiques à la vie un peu complexe (elle provient du démantèlement de IG Farben, qui a créé le Zyklon B utilisé dans les camps). L'enregistrement a eu lieu fin 1966 dans la salle de concert du bâtiment de réception de l'entreprise, la Jahrhunderthalle à Francfort (sur le Main) par une équipe de la Deutsche Grammphon. Je n'imagine pas trop une entreprise française de la même époque demandant à faire enregistrer Ravel à l'Orchestre National par EMI dans ses locaux...
    Les enregistrement d'Isaac Stern sont tirés d'un disque 25cm sorti aux débuts du microsillon (en mai 1950), reprenant des extraits de la bande-son du film "Humoresque" de 1946. C'est à cette occasion que Waxman a écrit sa Carmen-Fantasy reprise par la suite par de nombreux violonistes. De manière curieuse, le disque présente l'oeuvre au recto de la pochette sous l'intitulé "Bizet: Carmen Fantasy (Arr. by F. Waxman)" et, au verso, en attribue la paternité à Sarasate. Le texte précise : "Une autre réussite de Sarasate est son arrangement pour violon et piano d'un ensemble de thèmes de l'opéra de Bizet Carmen. Franz Waxman a utilisé l'essentiel de la version de Sarasate, comprenant le Prélude de l'Acte 1, les fameuses Habanera et Danse Bohême, et a transcrit l'accompagnement au piano pour un orchestre symphonique au complet." Écouté d'une oreille distraite au moment de la numérisation, il m'a semblé entendre dans cette gravure des différences avec la version communément enregistrée, dont la composition est toujours créditée à Waxman seul. Mystères du cinéma...
    Deux dernières précisions: le récital Rostropovitch/Richter a été enregistré à Aldeburgh et l'opéra de Verdi au festival de Salzbourg.

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  5. #5
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    197
    Bonjour Mah

    Je viens de finir d'écouter les sonates de Beethoven, elles sont étranges ces versions, non ? C'est moi ou bien cette pianiste a pris beaucoup de liberté avec l'oeuvre originelle ?
    Je ne dirais pas que je n'aime pas mais c'est assez déroutant.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  6. #6
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931
    Bonsoir.
    Certes, la pianiste abuse bien un peu des ritardandos et des variations de tempo ici où là comme si elle jouait du Chopin, mais j'ai entendu plus curieux. Je laisserai toutefois à plus calé que moi d'émettre une opinion plus autorisée.

    P.S.: On a parfaitement le droit de ne pas aimer les oeuvres et/ou les interprétations mises dans les playlist et de le dire .
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  7. #7
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    197
    Bonjour Mah

    Ritardandos ? Hum... je sens que je vais avoir encore besoin de sortir mon gros livre sur la musique classique.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853
    Ou ritardandi? (pour faire chic, et de plus je trouve qu'un s à la fin d'un mot italien, c'est moche)

  9. #9
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931
    Alphonse Allais, a propos des dames utilisant des pluriels en "i" : "dans ces cas-là, je demande à la dame comment vont ses gigoli. Tête, généralement, de la dame."

    Si je ne me trompe pas, un ritardando c'est quand on fait traîner un peu un temps pour souligner la note suivante. Au lieu de faire tata-tata-tata-tatata, on fait tata-tata-tataaa-tatata (voire tata-tata-tataaa---tatata dans les cas extrêmes). J'ai la vuague impression que ça se fait surtout sur le dernier temps d'une mesure mais je ne parierais pas mon salaire du mois là-dessus.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853
    Y'aurait pas ça dans la mesure conclusive d'une symphonie de Bruckner? (chais pus laquelle). Quand c'est bien fait, j'adôôôre!*


    *Le grand Alphonse n'a rien sur les triplements de O toqués? Quand c'est bon, on en redemande!

  11. #11
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 564
    On peut aussi songer au chat qui a fait pipo dans le lavabi.


    Ritardando je dirais plutôt que c'est le ralentissement à la fin d'une phrase ou à l'approche de son point culminant


    Ariane ma soeur, de quel amour blessée vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée!


    A l'intérieur d'une mesure, c'est du rubato si la durée totale de la mesure est inchangée, auquel la cas la durée volée (rubata, en italien) est rattrapée après. Par exemple, en principe, le 2e temps d'une valse viennoise est très légèrement plus long que le troisième, qui est donc très légèrement plus court. Mais c'est 1....2.....3... et non pas 1....2.............3....


    Et Chopin normalement joué c'est du rubato.


    Dans certains cas, l'accompagnement est même censé être inflexible, et seule la mélodie rubate, si on me passe le néologisme. Dans d'autres cas l'accompagnement aussi est flexible.


    Alors cela dit le rubato est beaucoup plus complexe et porte plus sur la phrase que sur la mesure.


    Mais ce n'est pas un rallentando, je crois.


    Soit dit avec tout le respect que je porte à notre vénéré, car vénérable, mah.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #12
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931
    Vais-je retenir ma respiration?

    Quel qu'en soit le nom, et je n'ai pas de raison de douter de la remarque pleine de sens du sieur Leb, je trouve qu'Aline Van Barentzen use un peu beaucoup trop de cette figure de style et ce yoyo rythmique m'évoque Chopin et non Beethoven. Pour être très honnête, je n'ai pas trouvé cette version fantabulseuse : honnête, bien jouée, manquant un peu de puissance et de projection, oui. Convaincante, non. Mais comme ce n'est que mon avis, l'enregistrement est quand même sur la playlist, permettant à chacun de se faire son avis.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  13. #13
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    197
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message

    Si je ne me trompe pas, un ritardando c'est quand on fait traîner un peu un temps pour souligner la note suivante. Au lieu de faire tata-tata-tata-tatata, on fait tata-tata-tataaa-tatata (voire tata-tata-tataaa---tatata dans les cas extrêmes). J'ai la vuague impression que ça se fait surtout sur le dernier temps d'une mesure mais je ne parierais pas mon salaire du mois là-dessus.
    Bonjour Mah

    Ah ! Voilà une explication comme je les aimes ! Simple avec des "tatatas" pour bien "visualiser" le truc.

    Les bouquins, c'est bien, mais pour dire la même chose, ils vont employer des mots savants incompréhensibles (pour moi en tout cas), résultat, pour mieux comprendre, on va rechercher la signification des mots employés dans l'explication mais là aussi, on va trouver d'autres mots savants et à force de recherche, on se souvient plus pourquoi on avait ouvert le bouquin.

    Je ne sais pas si je suis claire là...
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  14. #14
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853
    Citation Envoyé par Krinou Voir le message
    Je ne sais pas si je suis claire là...

    Si bien sûr! c'est dans un gag de Coluche: "un technocrate, c'est un mec que, quand il a fini de te répondre, tu comprends plus la question que t'as posée!"

  15. #15
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    197
    C'est drôle ce que vous dites, je pensais justement à lui et à ce gag lorsque j'ai rédigé mon message mais je ne me souvenais plus exactement du contexte.
    Maintenant, je m'en souviens parfaitement et c'est vrai qu'il le dit exactement de cette façon, en vous lisant, je peux même entendre sa voix dans ma tête.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  16. #16
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 931
    Il a lu André Gide, qui a paraît-il écrit dans son Journal : "Quand un philosophe vous répond, on ne comprend plus ce qu'on lui avait demandé". C'est amusant, j'ai vu la phrase de Gide attribuée à Desproges. Internet est décidément un endroit où fleurit la vérité
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  17. #17
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    853
    Vous m'apprenez qq chose, merci. Je dois avouer, toute honte bue, que je n'ai lu que la porte étroite.
    Un pote à moi a composé un certain nombre de chansons à la manière "folklorique". D'aucunes ont été adoptées par le milieu revivaliste, et en entendant un chanteur trad (?), a fait la remarque que ça ne venait pas de ses ancêtres paysans, ce à quoi l'artiste du coin rétorqua que si, il s'y connaissait, et pis d'abord, il était du pays, na voila!

  18. #18
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    197
    Bonsoir Mah70

    Comme JEFF, moi aussi je l'ignorais.
    Si ça se trouve, elle n'est pas de Nietzsche la citation de ma signature.

    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  19. #19
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    6
    [B]Bonjour..quelques précisions concernant l'italien (musical). :
    en retenant = ritenuto
    en retardant =ritardando
    un retard = un ritardo
    des retards = ritardi
    de nombreux retards = molti ritardi
    plusieurs retards =diversi ritardi
    Ceci pour simplement éclairer le débat et sans aucune prétention de quoi que ce soit....

  20. #20
    Membre
    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    6

    Précisions italiennes

    [B]Bonjour..quelques précisions concernant l'italien (musical). :
    en retenant = ritenuto
    en retardant =ritardando
    un retard = un ritardo
    des retards = ritardi
    de nombreux retards = molti ritardi
    plusieurs retards =diversi ritardi
    Ceci pour simplement éclairer le débat et sans aucune prétention de quoi que ce soit....

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages