+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 46

Discussion: suave

  1. #1
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154

    suave

    Je ne sais vraiment pas où ranger ça...

    Grâce à l'excellente émission de Jean-François Zygel, je découvre ça ; et là la voix de velours de Souzay, et ses incroyables pianissimos, font merveille.

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Bravo ! Cela me donne envie d'essayer de rendre justice à Fischer-Dieskau !
    IP

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 827
    Souzay? Dieskau? pas clair, précisez !

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Grâce à l'excellente émission de Jean-François Zygel, je découvre ça ;
    Si je comprends bien, la caution de Zygel fait rentrer Souzay au palmarès officiel...
    IP

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Si je comprends bien, la caution de Zygel fait rentrer Souzay au palmarès officiel...
    IP


    Non Zygel (me) fait découvrir cette mélodie de Hahn ; enfin cette harmonisation par Hahn d'une mélodie vénitienne, si je comprends bien.


    Souzay EST dans ce que vous appelez le palmarès officiel, certains le contestent dans certains emplois (il n'y a pas besoin d'être Barthes pour trouver que là
    il est insupportable de préciosité dans la prononciation), mais je pense que personne n'a jamais contesté qu'il avait un beau timbre et qu'il savait s'en servir vocalement. Dans cette bluette suave, où l'exagération est "built-in" sans qu'elle soit obsolète, très bien. Et quand il et plus sobre que dans ces Ravel, ce qui lui arrive heureusement, c'est bien. C'est un grand chanteur, pas forcément dans mes préférés. Mais à la différence de certains je ne demande qu'à changer d'avis et à aimer plus de choses, de compositeurs, de compositions, d'interprètes.


    Dans ce Hahn, je n'ai pas trouvé beaucoup de concurrence : Georges Thill en français, deux strophes seulement, voix magnifique, accompagnement à la guitare, un peu trop stentor. Lemeshev, en russe, accompagnement orchestral plein de balalaïkas (à moins que ce ne soient des mandolines imitant des balalaikas), mondialisation à l'oeuvre (mélodie vénitienne harmonisée par un compositeur franco-vénéuélien interprété à la russe) ; bizarre. Joyce di Donato, pas mal du tout ; un Furlanetto en plein air, son très mauvais, dommage car ça a l'air bien (il en rajoute un peu) ; et donc Souzay ; qui est suave comme il faut, avec ce qu'il faut de liberté rythmique dans le cadre de la mesure (du rubato, quoi).


    Ah j'oubliais : on trouve aussi la version de Hahn lui-même, piano et chant ; l'enregistrement est évidemment un peu ancien, mais enfin le timbre est assez moche et il donne l'impression curieuse de ne pas connaître la partition... les hauteurs, oui, mais les rythmes et même les mesures... curieux!
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154
    Sinon l'objet du fil était plutôt de demander si vous aviez des suavités à vous que vous aimiez vous-mêmes personnellement
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Sinon l'objet du fil était plutôt de demander si vous aviez des suavités à vous que vous aimiez vous-mêmes personnellement
    Suavité de l'interprétation ou de la musique ?
    IP

  8. #8
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154
    Plutôt de la musique. Maintenant, si quelqu'un propose une interprétation particulièrement suave d'une oeuvre qui ne l'est pas forcément intrinsèquement, cela peut-être intéressant.

    Je donne un exemple sans doute un peu extrême, pour ne pas dire caricatural :



    encore que la musique ne soit pas sans quelque suavité, mais bon... vous voyez ce que je veux dire
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Eh bien, commençons avec un morceau.


    (Mozart: "Vorrei spiergavi, oh Dio" - Sabine Devieilhe)
    Première partie, jusqu'à 5:19, surtout de 4:25 à 5:19.


    ou ici :

    (Natalie Dessay: "Vorrei spiegarvi, oh Dio" (Mozart))
    de 4:20 à 5:15.
    Dernière modification par InnocentParadis ; 09/05/2018 à 13h23.

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    "Suave" n'est peut-être pas tout à fait le mot, "candide" conviendrait peut-être mieux :


    (Buxtehude - Jesu, meines Lebens BuxWv62)
    Buxtehude - Jesu, meines Lebens BuxWv62 - Ensemble Anima Eterna, Collegium Vocale, Jos van Himmerseel

    Surtout l'Alleluia final, à partir de 5:41.
    IP

  11. #11
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Suave jusqu'à 2:43 :


    (Marc-Antoine Charpentier - III. Salus infirmorum)
    From Charpentier: Litanies de la Vierge, Motets pour la maison de Guise - Marc-Antoine Charpentier by Ensemble Correspondances and Sébastien Daucé on harmonia mundi
    IP

  12. #12
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 331


    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467

    Soave il vento - Cosi fan tutte - Mozart - M. Persson, A. Vondunk - Glyndebourne 2006
    IP

  14. #14
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 827
    C'est n'importe quoi ce fil! Vorrei spegarci par DESSAY, alors qu'il en existe tant de versions magnifiques... et le baroque qui suit!!! no comment, Si encore c'était vraiment du Monteverdi! mieux vaut écrire anonyme bitte!

  15. #15
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    C'est n'importe quoi ce fil! Vorrei spegarci par DESSAY, alors qu'il en existe tant de versions magnifiques... et le baroque qui suit!!! no comment, Si encore c'était vraiment du Monteverdi! mieux vaut écrire anonyme bitte!

    N'oubliez pas que vous n'êtes plus en réputation d'infaillibilité sur ce forum depuis que j'ai relevé deux de vos bourdes. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas cela qui vous avait enfoncé dans votre quasi-silence.
    IP

  16. #16
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154
    Heureusement, personne n'a jamais été en réputation d'infaillibilité.
    Heureusement, vous êtes là pour relever les "bourdes".
    Heureusement, les "bourdes" ne contraignent personne au silence, sinon vous seriez à un nombre abyssal de points négatifs vous contraignant au silence pour quelques siècles. Je dis "heureusement", c'est sans doute une façon de parler.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  17. #17
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Ce que vous appelez mes bourdes, c'est peut-être de ne pas aimer les fugues ? Ce n'est une bourde qu'aux yeux des gens qui ont d'autres goûts. Ce qui est une bourde, c'est plutôt de prétendre que l'expression "distinction without a difference fallacy" n'existe pas en anglais et n'a aucun sens, une bourde que les ténors de ce forum ont commise dans une orgie de dévergondages.
    IP.

  18. #18
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 154
    Votre bourde permanente c'est votre intolérance générale.


    Cherchez bien et vous trouverez (mais ça vous arracherait ce que vous avez de matière grise de le reconnaître) et vous verrez que personne ne reproche à personne de ne pas aimer les fugues, ou Haendel, ou Kurtag, ou Beethoven, ou les sauts de sixième augmentée entre 5mn37s et 5mn41s. Mais vous êtes le seul suffisamment borné à penser que si on les aime c'est qu'on est poseur, ou snob, ou que sais-je.


    Bref vous êtes un abruti. C'est ça la bourde. Quant à repérer vos bourdes factuelles je vous laisse le soin de le faire, mais, s'agissant de vous, le miroir est tellement déformant que vous n'en verrez aucune. Quant aux choses pertinentes qu'il vous arrive de dire, c'est, les trois quarts du temps, avec force citations de wikipedia, du Duschmoll qui a écrit un livre cité par von Schmürz repris sur internet, bref doctus cum libro sinon... sinon il reste le quart du temps, oui, bon. Même vous n'arrivez pas à être nul en permanence, malgré des efforts répétés.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  19. #19
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 467
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Quant aux choses pertinentes qu'il vous arrive de dire, c'est, les trois quarts du temps, avec force citations de wikipedia, du Duschmoll qui a écrit un livre cité par von Schmürz repris sur internet, bref doctus cum libro sinon...

    Si d'autres que moi avaient la modestie de s'effacer devant les spécialistes qui partent de musique beaucoup mieux qu'eux, ce forum deviendrait beaucoup plus intéressant.
    IP

  20. #20
    Membre Avatar de The Fierce Rabbit
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    s'Elsass
    Messages
    5 331
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    C'est n'importe quoi ce fil! [...] ... et le baroque qui suit!!! no comment, Si encore c'était vraiment du Monteverdi! mieux vaut écrire anonyme bitte!
    Ah, pardon, alors.
    Me fiant - manifestement à tort - à quelques uns que je croyais plus savants que moi et que je pensais connaître bien Monteverdi et le baroque naissant, j'avais longtemps cru que c'en était.
    Mais il appert que ce n'en est pas.
    Alors c'est du qui ?
    Ecrire anonyme, cela se fait comment ?
    Merci d'avance d'avoir la gentillesse de m'instruire sur ces points.
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 14/05/2018 à 16h58.
    I'd rather be hated for who I am than be loved for who I am not (K.C.)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages