+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Normes

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    810

    Normes

    "The difference between the RIAA and ffrr playback EQ curves is that the treble cut is 13.7 dB for the RIAA, but 11 dB for the ffrr ."


    Tout au long de l'écoute de l'intégrale de Götterdämmerung avec Flagstad, je sentais bien que le son n'était pas aussi clair qu'il le devrait, et je savais que c'était dû à la différence entre les normes ffrr et RIAA. Conclusion: il me faut un étage phono capable d'ajuster la correction en fonction des différentes normes de gravure. Mais il y en a pour plus ou moins 1000€ (suivant la qualité de l'alimentation).


    J'ai déjà englouti une fortune dans la lecture de galettes, schellacks ou vinyles, sans regret, mais je trouve assez consternant que les fabricants de matériel de haut de gamme fassent l'impasse sur les gravures anciennes. Par contre, on a droit parfois à une foultitude d'ajustements de la charge -dont un modèle qui permet de le faire à partir de la télécommande!- alors que beaucoup de cellules actuelles y sont peu sensibles.

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 848
    J'avais lu quelque part qu'il a existé dans le temps un ampli pré-réglé qui, par simple pression sur des boutons, permettait de redresser toutes les normes existantes (car n'oublions pas la NAB ou la AES). Bon, j'admets, mes renseignements sont vagues.
    Pour ce qui est des différentes courbes elles-mêmes, j'ai trouvé cette charmante liste à la Prévert : https://wiki.audacityteam.org/wiki/7...layback_curves
    Cela dit, pour un béotien comme moi, même si j'entends effectivement des différences entre, mettons, la RIAA et la NAB, ça ne me trouble pas outre mesure. Sans compter que je ne vois pas trop quelle courbe adopter pour passer les pré-Melodiya dont il est déjà pas mal, vu que le pays était totalement fermé aux influences extérieures, qu'ils soient en 33 tours 1/3 et pas en 17 tours minutes en hommage à la grande révolution prolétarienne (le big boss étant né en 1878, il avait déjà sa vitesse-hommage ).
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    810
    Moi aussi je n'y prêtais pas d'attention jusqu'à ce que je trouve décidément insupportable le son de certains microsillons des années 50, notamment une prestation fameuse de Daphnis chez un éditeur américain. Je chercherai la reference si ça vous intéresse, en attendant voici un extrait d'un BE portant sur un produit dont je m'interdit de révéler la marque, de peur d'être dénoncé par Mediapart:




    Much to my surprise the importance of correct curves was made blindingly obvious the first time I switched the Revelation on... I set all the switches to their centre position (or 'off') for standard RIAA and played some of my records. As I expected they sounded OK, but a little bit edgy and I put that down to all those switches somehow degrading the 'Gold' sound I was used to. I fiddled with the switches in a rather derisory way just to make sure everything worked before starting to do proper listening. Almost immediately I found that having the centre switch 'up' made the whole tonal balance snap back to that of the Gold. It's not just a tonal shift (though in essence it is precisely that), just that the sound was simply 'wrong' before and 'right' with that switch up... A look at the manual (I never read the things normally) made the reason apparent – the true RIAA curve is achieved with that middle switch up – I also missed the fact that Graham had thoughtfully printed 'RIAA' on those switch positions – doh....
    Nothing could have convinced me more. By ear I had immediately heard the original curve as wrong, and had found the correct curve easily by experiment and although it wasn't a massive change it was FUNDAMENTAL. Of course you see the point of this – if my familiar records were obviously wrong with the wrong curve, what about the records in my collection that didn't use the RIAA curve? Inevitably they would be effected in exactly the same way.
    The truth of this took just a few minutes to confirm – pulling out a beautiful old FFRR recording – Eroica – conductor Erich Kleiber and the Amsterdam Orchestra, I suddely hear a balance and openness I'd never heard before. This is a great recording, but previously I'd only been hearing 60% of it. Dragging out another slab (and I mean 'slab') of vinyl, the LSO playing 'Le Sid' conducted by Robert Irving dating from the '50's - another mint FFRR copy – and yes suddenly it just sounded so modern! What I had put down to rolled-off frequency response, antique mics and poor tape recorders suddenly opened up to produce real 'you are there' moments.
    I don't want anyone to think this was something terribly subtle and marginal – the clear tonal shift was audible from the next room, in fact probably from next door. Now these classic recordings (and I tried several) are highly collectable and fetch high prices, not least because of the quality of the performances. Well I'm here to tell you that if you have such records in your collection you are hearing a fraction of what they contain. As important is that when such recordings are remastered the job is frequently done by parametric equalizers and the like – not by using the correct curves. As well as adding another component and associated cabling into the chain, these things frequently introduce phase errors. The Revelation on the other hand is simply a phono stage that can be configured to give the correct curve – it doesn't add any more processing steps than you'd find in any other phono stage.
    Of course then there're 78's – I don't have any way of playing these, but the variation in curves is far greater than with microgroove records, and a 78 played with an RIAA phono stage is simply a joke. In fact I do have a few LP's which are transfers from 78's and I found that fiddling with the Revelation made a huge difference to their quality.
    Which is all great, but to be brutally honest, most of my musical enjoyment comes from the 60's onward and mostly 'classic' (my daughter calls it 'old man's') rock... So for me the lower cost Era Gold would cover 99.9% of everything I played. Except that after a couple of weeks of fiddling about with the Revelation I began to know what the result of each switch change was and you know what? A hell of lot of music from the 60's and even 70's sounds like they were recorded with something well away from the RIAA standard! A flick of a switch and early Stones took on body for a start! Now whether these recordings were indeed made with an incorrect curve, or that the mastering engineer/producer screwed the EQ I don't know, but quite a few albums sounded better with non RIAA curves, in fact I'd say that the majority of early 60's popular music benefited from a curve that gave more body to the sound, reducing the tinny aspect that characterises much of that era, some others, especially some 70's stuff from the USA seemed to prefer a little treble cut (Stevie Wonder's 'Musiquarium' for example) and so on...

  4. #4
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 848
    J'aime bien le dernier paragraphe: après nous avoir longuement expliqué qu'il fallait écouter les disques avec leur redressement d'origine parce qu'il a une machine fantabuleuse que c'est fait pour, il nous explique utiliser sa fantabuleuse machine pour ce pour quoi elle n'est pas faite parce qu'il trouve ça meilleur Bon, en gros il aime mieux le réglage avec que le réglage sans.
    Pour ma part, j'ai un ampli antique dont je n'utilise jamais les réglages de basses et d'aigus. Je me contente de mettre le loudness et le filtre grave (sinon mes haut-parleurs basse bougent comme des fous si le 33 tours est gondolé) et roule ma poule. Je suis un béotien avec des bonheurs simples.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  5. #5
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 848
    Au fait, pour information: quand je numérise pour la playlist, mes réglages personnels ne sont pas pris en compte et je ne change rien au signal d'origine. C'est à l'auditeur de le corriger s'il le souhaite.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    810
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    J'aime bien le dernier paragraphe: après nous avoir longuement expliqué qu'il fallait écouter les disques avec leur redressement d'origine parce qu'il a une machine fantabuleuse que c'est fait pour, il nous explique utiliser sa fantabuleuse machine pour ce pour quoi elle n'est pas faite parce qu'il trouve ça meilleur Bon, en gros il aime mieux le réglage avec que le réglage sans.
    Pour ma part, j'ai un ampli antique dont je n'utilise jamais les réglages de basses et d'aigus. Je me contente de mettre le loudness et le filtre grave (sinon mes haut-parleurs basse bougent comme des fous si le 33 tours est gondolé) et roule ma poule. Je suis un béotien avec des bonheurs simples.

    Persiffleriez-vous? (j'ai droit à 2 z'f pour le même prix, et je trouve que ça sonne mieux!)

  7. #7
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 848
    Nul persil flage. Juste une constatation amusée. Mais chacun trouve son plaisir où il le prend, 'spa.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    810
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Au fait, pour information: quand je numérise pour la playlist, mes réglages personnels ne sont pas pris en compte et je ne change rien au signal d'origine. C'est à l'auditeur de le corriger s'il le souhaite.

    C'est ce que j'ai fait pour la réédition sur CD de disques analogiques, en raisonnant comme vous.
    Aujourd'hui je regrette de ne pas avoir disposé de cet appareil, tout simplement parce que l'auditeur n'a aucun moyen de savoir comment "retomber" sur le son de la bande -alors que moi, j'ai des bandes comportant la voix de ces chanteurs, que j'ai presque tous connus.


    Par contre, pour les craquements, je laisse volontiers l'acheteur faire joujou avec son logiciel, puis s'expliquer avec ceux qui n'ont pas le même (ça, c'est mon imagination qui galope: 99% des acheteurs vont écouter mes CD bruts de décoffrage).

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    810
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    J'aime bien le dernier paragraphe: après nous avoir longuement expliqué qu'il fallait écouter les disques avec leur redressement d'origine parce qu'il a une machine fantabuleuse que c'est fait pour, il nous explique utiliser sa fantabuleuse machine pour ce pour quoi elle n'est pas faite parce qu'il trouve ça meilleur Bon, en gros il aime mieux le réglage avec que le réglage sans.
    Pour ma part, j'ai un ampli antique dont je n'utilise jamais les réglages de basses et d'aigus. Je me contente de mettre le loudness et le filtre grave (sinon mes haut-parleurs basse bougent comme des fous si le 33 tours est gondolé) et roule ma poule. Je suis un béotien avec des bonheurs simples.

    "A hell of lot of music from the 60's and even 70's sounds like they were recorded with something well away from the RIAA standard"


    Si on lit bien, l'auteur ne se contredit pas: c'est précisément parce que nombre de gravures s'écartent de la norme RIAA que la faculté de modifier la correction est utile y compris au-delà d'une époque où elle était censée être universelle. Personnellement, j'ai toujours été frappé par la bosse de brillance qui affecte nombre de disques de musique "populaire" (yéyé, pop...hips!), et comme je n'ai jamais trouvé de correcteurs de tonalité capables de compenser ce genre d'artifices agressifs dès lors que vous écoutez sur autre chose qu'une charrue dont la courbe de réponse faiblit dès avant 10KHz, les options proposées sur cet appareil me semblent effectivement bienvenues, pour ces productions aussi.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages