+ Répondre à la discussion
Page 4 sur 4 PremièrePremière ... 2 3 4
Affichage des résultats 61 à 69 sur 69

Discussion: coffret Opéras - versions anthologiques

  1. #61
    Membre
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 906
    pas que ae version; objectivement le hoffmann d'Offenbach est une grosse merde hormis l'air d'Ophélia

  2. #62
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 685
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    objectivement le hoffmann d'Offenbach est une grosse merde
    Ah ça, y’a pas plus ‘objectif’ !

    (Olympia, peut-être ?)

  3. #63
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Vaste problème, les mises en scène...

    Je suis plutôt conservateur en la matière. Mais je ne suis pas choqué du tout quand on donne un opéra en costumes d'aujourd'hui (cela dépend des opéras, bien sûr ; Cosi fan Tutte, au cun problème ; Boris Godounov, qui raconte l'histoire de Boris Godounov (1551-1605), c'est évidemment un autre problème.
    Les décors minimalistes, je suis plutôt pour, cela coûte moins cher, et laisse la porte ouverte à l'imagination.
    Mais en gros je demande deux choses à une mise en scène, enfin trois : que ce soit beau à voir (évidemment la définition de "beau" n'est pas évidente), qu'on me raconte l'histoire qu'on est censé me raconter, et, si possible, que le jeu des acteurs/chanteurs soit à peu près crédible.
    IL y a un côté paradoxal. Si un chef d'orchestre décide de donner l'opéra "bidule au pays des lapinos" de Trucmuche dans l'édition Foutrac de 1872 plutôt que dans l'édition Blaas de 1875 (ou l'inverse), les puristes se déchaînent : quoi, ce chef ne respecte pas les VRAIES intentions du compositeur, il est évident que le dernier accord de la troisième scène de l'acte II a une tierce picarde comme chez Foutrac, mais enfin quel scandale. Le même compositeur se trouve avoir écrit lui-même son livret, et dit : la scène se passe à tel endroit à telle époque. Le rideau se lève, Untel entre par la droite, Unetelle par la gauche et s'assoient à la grande table. Le metteur en scène place ça dans une voiture, l'homme est un officier nazi, la femme un sosie de Marilyn Monroe, et les mêmes crient au génie.
    Bon...
    Il y a plusieurs débats sur ce sujet sur le forum, un peu anciens (sur Wozzeck, sur le Roi Roger, par exemple).
    Je ne suis pas partisan de suivre forcément à la lettre ce qui est demandé ou suggéré (suivre à la lettre les indications de Wagner ferait éclater de rire), mais enfin... J'ai ainsi vu "Ariane et Barbe-Bleue" de Dukas, le livret étant une pièce de Maeterlinck se passant dans un château moyenâgeux. Le rideau se lève sur les femmes de Barbe-Bleue tissant dans la grande salle du château. Eh bien le rideau se levait sur des femmes faisant la vaisselle sur les toits de Paris. Barbe-Bleue arrive (à cheval, nous dit-on) : voilà un hors bord qui arrive sur les toits de Paris et Barbe-Bleue en descend. Bon...
    Mais Barbe-Bleue situé sans date, sans lieu ne me choquerait pas ; et j'avais vu des extraits ce Mozart dans une laverie, c'était je crois Don Juan mis en scène par Sellars. Eh bien ce n'était pas "beau", mais cela fonctionnait. Si le metteur en scène est cohérent et respecte l 'histoire, pourquoi pas?
    Bonsoir Lebewohl

    Moi aussi, je suis plutôt pour les mises en scènes "à l'ancienne", comme vous, les mises en scènes modernes et/ou futuristes ne me choquent pas, mais je préfère. En revanche, je n'aime pas trop le minimalisme, j'ai l'impression que la scène est vide et même si c'est un opéra que j'aime et que j'estime bien interprété, j'ai tendance à m'ennuyer et à décrocher au bout d'un moment.

    Vous n'auriez pas le lien d'un débat sur le sujet des mises en scène s'il vous plait, j'aurais bien aimé en lire au moins un.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  4. #64
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 302
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  5. #65
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 822
    Malheureusement, certains posts de ces anciens threads sont devenus illisibles ou difficilement lisibles, à cause du remplacement de tous les caractères accentués par un code alpha-numérique. Phénomène remontant à la dernière mise à jour de vBulletin, et sur lequel Jean-Marc s'est longtemps penché ... sans trouver de solution ...

    Bon ... bonne lecture qd même ...

  6. #66
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Bonjour Lebewohl

    Merci beaucoup.
    Castagner... voilà un mot que je n'entends plus beaucoup en région parisienne, ça me manque.

    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    Malheureusement, certains posts de ces anciens threads sont devenus illisibles ou difficilement lisibles, à cause du remplacement de tous les caractères accentués par un code alpha-numérique. Phénomène remontant à la dernière mise à jour de vBulletin, et sur lequel Jean-Marc s'est longtemps penché ... sans trouver de solution ...

    Bon ... bonne lecture qd même ...
    Bonjour Philippe

    Oui, j'ai remarqué ça, c'est un peu bizarre, j'ai l'impression d'être Indiana Jones tentant de décoder le langage d'une ancienne civilisation disparue.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  7. 10/12/2018 22h11

  8. #67
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    5 685
    (ça castagnait)
    Il y avait du monde, des caractères (parfois de foutus), ça vivait ...

  9. #68
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    137
    Citation Envoyé par sud273 Voir le message
    pas que ae version; objectivement le hoffmann d'Offenbach est une grosse merde hormis l'air d'Ophélia
    Bonjour Sud

    C'est vrai ? Vous n'aimez pas ? Même l'air de la Barcarolle ? Qu'est-ce qui vous déplaît ?
    Je l'aime bien moi cet opéra, je le trouve rigolo, surtout cette version avec Bourvil.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  10. #69
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    7 822
    Citation Envoyé par Philippe Voir le message
    Pour suivre, quatre opéras français et non des moindres (c'est un peu normal me direz-vous vu la méthodologie de ce coffret ) : Faust et Roméo et Juliette de Gounod, Les Contes d'Hoffmann d'Offenbach et Werther de Massenet.
    Après trois méga-tubes de l'opéra français, trois méga-tubes de l'opéra italien-le retour : Bellini et sa Norma, Le Barbier de Séville de Rossini et Cavalleria rusticana de Mascagni, et avec eux l'avant-dernière livraison de ce coffret dédié aux opéras les plus « célèbres ». Ça commence ici, bonnes écoutes

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages