+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Discussion: Quelques Noëls de France

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 122

    Quelques Noëls de France

    L'Oratorio de Noël de Jean-Seb, on adore (enfin à qq exceptions près, j'ai connu des gens qui détestent JSB, ce qui est leur droit élémentaire !).
    Mais pour changer un peu :

    « LA MARCHE DES ROIS »

    L’original : Jean-Baptiste Lully (att.), Marche pour le régiment de M. de Turenne




    Le noël provençal
    (texte en provençal avec la vidéo)



    Georges BIZET
    L’Arlésienne, La farandole

    [Regardez comme ils sont chouettes, tous ces jeunes gens !]




    **********

    Marc-Antoine CHARPENTIER

    Pastorale sur la naissance de N.S. Jésus-Christ
    (H 483)



    Noëls sur les Intruments (H 534)



    **********

    Hector BERLIOZ
    L’Enfance du Christ
    (op. 25)
    (livret ICI)

    [ Marie : Stéphanie d’Oustrac, mezzo – Joseph : Stéphane Degout, bar. – Hérode : François Lis, ; bas. – Le récitant, Le Centurion : Jeremy Ovenden, tén. – Polydorus, Le Père de Famille Ismaëlite : Nahuel Di Pierro, basse – Ch de Radio-France, Orch. National de France – dir. James Conlon]



    **********

    Camille SAËNS
    Oratorio de Noël
    (op. 12)
    [Verena Schweizer soip., Edith Wiens mezzo, Helena Jungwirth, alto – Friedreich Melzer tén., Kurt Widmer bas.– Ch; & Orch. Bach de Mayence – dir. Diethard Hellmann]



    **********

    Olivier MESSIAEN
    La Nativité du Seigneur
    – 9 méditations pour orgue
    [Olivier Latry]



  2. #2
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Vous me tendez la perche... (la marche de Lully est antérieure au chant provençal?)







    (quoi? Honegger ne serait pas français? on mdirin... ah... mais Lully non plus? bon ça va, alors)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    la marche de Lully est antérieure au chant provençal?
    Les wikipédiens semblent se casser la tête sur la question de savoir quand on publia pour la première fois une "marche de Turenne" qu'on donnait comme de Lully et dont la mélodie était celle de la Marche des rois. Voir la section "Que sait-on de précis sur la 'Marche de Turenne' ?" sur cette page de discussion :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Discus...arche_des_rois
    IP

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 122
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    (la marche de Lully est antérieure au chant provençal?)
    Il semblerait … mais la plus grande prudence est de mise, il se pourrait que des gens mal intentionnés veuillent nous tromper et nous enduire dans beaucoup d'erreur.
    "un Noël provençal, dont les paroles originales avaient été écrites par un curé, Joseph Domergue, mort à Avignon en 1729, et qui disait avoir repris un air militaire."
    (https://www.francetvinfo.fr/replay-r...46891.html]ICI (entre autres)]

    Je me suis laissé dire - et on connaît ma crédulité - que le digne ecclésiastique naquit en 1691, pour défunter en 1729 (peut-être 28), et qu'il fut curé dans une paroisse du Gard dans les années 1720 - mais méfions-nous, c'est peut-être un complot.
    On me dit aussi - mais méfions-nous derechef, on n'est jamais trop prudent - que Lully serait mort en 1687 - mais est-ce bien prouvé ?
    Je n'ai pas mené d'enquête pour vérifier ces allégations, peut-être fallacieuses.

    Si Lully est bien l'auteur de la marche du régiment de Turenne,
    et s'il l'a (138-78 B.C.) composée avant sa mort, ce qu'il semble raisonnable de penser mais sait-on jamais,
    ou pourrait non sans vraisemblance conjecturer que le texte de Dom Domergue est postérieur à la musique, sauf à ce que le bon padre ait composé son texte avant l'âge de 3 ans - mais peut-être fut-il surdoué, ou peut-être l'Esprit-Saint souffla-t-il très tôt sur sa jeune cervelle.

    Il se dit ici ou là - mais c'est à prendre avec les plus extrêmes précautions - que de toutes façons la plupart des textes de noëls de ce temps-là furent écrits sur des musiques préexistantes - il faudrait vérifier la véracité de ces affirmations.

    Je laisserai donc les savants savoir et parler.

    (quoi? Honegger ne serait pas français? on mdirin... ah... mais Lully non plus? bon ça va, alors)
    Honegger étant né au Havre, il était français par droit du sol, wasn't he ? Qu'il fût aussi helvète par droit du sang, cela importe-t-il ?
    Le roi octroya la nationalité française à Lully en 1661.
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 14/12/2018 à 12h55.

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    ah bien... merci de ces hypothèses ; je pensais que la marche était un chant populaire, d'où ma question, ou une hymne martienne ou tout au moins rosicrucienne (ce qui ne doit pas être si différent) mais je ne posais aucune question sur ce dernier point, car les Illuminati qui surveillent ce site m'auraient repéré.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 122
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    les Illuminati
    D’autant que c’est la pleine saison, jusqu’au 25 ...

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 122

    A l'attention toute spéciale

    d'un forumiste qui se reconnaîtra


  8. #8
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Je ne sais pas du tout à qui vous faites allusion, mais moi-même personnellement, j'ai toujours été fasciné par sa façon de rouler les "r" (je ne sais jamais quoi en faire, en français). Le choeur ne chante pas en même temps que lui, par moments, soit le chef et le choeur sont nuls, soit, plus probablement, c'est du grand art de maintenir ce décalage constant (ou alors le choeur a été enregistré séparément et le montage a été bâclé).

    Cela étant, de ce chanteur, je préfère de loin Marinelle ou, dans un genre différent, "je crois entendre encore" de Bizet. Il n'a pas, pas du tout, JAMAIS, enregistré d'autre chant de Noël, craignant sans doute l'insuccès, ET IL A EU RAISON.


    p-p-p-p-p-please


    (attention, c'est un coup à faire fermer le fil, hein =)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 122
    Je sens l'artillerie et la cavalerie lourdes prêtes à intervenir, il est des batailles qu'il faut savoir ne pas livrer - je fais prudemment retraite ... pour l'heure ...

  10. #10
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  11. #11
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Hier à la Philharmonie de Paris, les Arts Florissants dirigés par Paul Agnew ont donné la messe de Noël de Charpentier (Marc-Antoine, compositeur qui a donné son nom à l'ensemble, soit rappelé en passant), et, avant, quelques-uns des Noëls traditionnels dont la mélodie a servi à la messe, quelquefois dans l'adaptation faite par d'autres compositeurs (par exemple Noe Noe Pastores proposé ailleurs par Innocent Paradis).

    Voici un exemple, le Kyrie, puis "Joseph est bien marié", avec ses paroles un peu inattendues






    1. Joseph est bien marié
    À la fille de Jessé.
    Joseph est bien marié
    À la fille de Jessé.
    C'était chose bien nouvelle
    D'être mère et pucelle.
    Dieu y avait opéré :
    Joseph est bien marié.

    2. Et quand ce fut au premier
    Que Dieu voulut nous sauver
    Et quand ce fut au premier
    Que Dieu voulut nous sauver
    Il fit en terre descendre
    Son seul fils Jésus pour prendre
    En Marie humanité :
    Joseph est bien marié.

    3. Quand Joseph eut aperçu
    Que la femme avait conçu
    Quand Joseph eut aperçu
    Que la femme avait conçu
    Il ne s'en contenta mie,
    Fâché fut contre Marie,
    Et se voulut en aller :
    Joseph est bien marié.

    4. Mais l'ange si lui a dit :
    Joseph n'en aie point dépit,
    Mais l'ange si lui a dit :
    Joseph n'en aie point dépit,
    Ta sainte femme Marie
    Est grosse du fruit de vie.
    Elle a conçu sans péché :
    Joseph est bien marié.

    5. Les anges y sont venus
    Voir le Rédempteur Jésus.
    Les anges y sont venus
    Voir le Rédempteur Jésus.
    De très belle compagnie,
    Puis à haute voix jolie
    Gloria ils ont chanté :
    Joseph est bien marié.

    6. Or prions dévôtement
    De bon cœur et humblement.
    Or prions dévôtement
    De bon cœur et humblement.
    Que paix, joie et bonne vie
    Impêtre Dame Marie
    A notre nécessité :
    Joseph est bien marié.

    Chant mis en musique par pas mal de monde :





    (avec une chanteuse belge qui a fait de jolies choses)





    et d'autres encore!
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 122
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Une des harmonisations les plus connues, je crois, d'un air allemand de Noël
    En effet :

    [noter la variante de texte au dernier vers de la strophe 2, du fait de la divergence sur le dogme de la "Vierge"]

    Es ist ein' Ros' entsprungen,
    aus einer Wurzel zart.
    Wie uns die Alten sungen,
    von Jesse war die Art.
    Und hat ein Blüm'lein 'bracht;
    mitten im kalten Winter,
    wohl zu der halben Nacht.

    Das Röslein, das ich meine,
    davon Jesaia sagt:
    hat uns gebracht alleine
    Marie die reine Magd.
    Aus Gottes ew'gem Rat,
    Hat sie ein Kind geboren,
    Und blieb ein reine Magd. (cathol.)
    [ou:] Welches uns selig macht. (protest.)

    Das Blümelein, so kleine,
    das duftet uns so süß;
    mit seinem hellen Scheine
    vertreibt's die Finsternis.
    Wahr'r Mensch und wahrer Gott!
    Hilft uns aus allem Leide,
    rettet von Sünd' und Tod.


    connu en français comme Dans une étable obscure, dont le texte n’a plus grand chose à voir avec l’original

    Dans une étable obscure,
    Sous le ciel étoilé
    Et d'une Vierge pure,
    Un doux Sauveur est né.
    Le Seigneur Jésus-Christ
    Est né dans une crèche,
    Quand a sonné minuit.

    Tandis que les Rois mages,
    Tandis que les bergers
    Lui portent leurs hommages,
    Portons-Lui nos baisers.
    Le Seigneur Jésus-Christ
    Saura bien nous sourire,
    En cette heureuse nuit.

    Plein d'une foi profonde,
    Le monde est à genoux !
    Frêle Majesté blonde,
    Etends les mains sur nous !
    Ô Jésus tout petit,
    Le monde entier t'acclame,
    Dans l'adorable nuit.


  13. #13
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Comme presque tous les ans l'organiste de la cathédrale Saint-Front de Périgueux a proposé cet après-midi un récital de Noël avec notamment Daquin et Balbastre. Orgue Merklin assez récemment restauré.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages