+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Playlist du mois de janvier 2019

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 952

    Playlist du mois de janvier 2019

    Bonjour et bonne année.

    Comme chaque mois de janvier, nous rendons hommage aux compositeurs désormais playlistables au Canada, cette fois ceux décédés en 1968. Nous y associons les interprètes morts en cette même année. Les noms des uns et des autres sont en rouge dans le programme ci-dessous.

    • Johann Strauss II: Histoires de la forêt viennoise, Valse Op.325; Vif argent, Polka Op.319 - Josef Strauss: Dynamiden, Valse Op.173 - Orchestre Philharmonique de Vienne, Rudolf Kempe (1960)

    • Johann Strauss II: Les mille et une nuits, Intermezzo; Im Krapfenwald'l, Polka Op.336; Valse de l'Empereur Op.437 - Orchestre Philharmonique de Vienne, Rudolf Kempe (1960)

    • Debussy: Sonate pour flûte, alto et harpe - Lucien Lavaillotte, Pierre Ladhuie, Bernard Galais (1953)

    • Sowerby: Concerto classique pour orgue et cordes - Rolf Karlsen, Orchestre Philharmonique d'Oslo, William Strickland (1963?)

    • Bernard Rogers: Once upon a time (Il était une fois) - Eastman-Rochester Orchestra, Howard Hanson (1957)

    • Blomdahl: Suite pastorale pour orchestre à cordes - Orchestre de la Radio Suédoise, Sten Frykberg (1951)

    • Fauré: Nocturnes N°2 Op.33, N°8 Op.84, N°5 Op.37 et N°7 Op.74 - Kathleen Long, piano (1954)

    • Reger: Variations et Fugue sur un thème de Wolfgang Amadeus Mozart op.132 - Orchestre Symphonique de Bamberg, Joseph Keilberth (1962)

    • Carl Stamitz: Concerto pour clavecin et orchestre en ré majeur - Frank Pelleg, Orchestre Symphonique de Winterthur, Clemens Dahinden (1954)

    • Castelnuovo-Tedesco: Quintette pour guitare et cordes Op.143 - Manuel Lopez Ramos, Quatuor Parrenin (1968)

    • Sibelius: Légendes Op.22 - Orchestre Symphonique de la Radio de l'URSS, Tauno Hannikainen (1958)

    • Delius: Concerto pour violon et orchestre - Jean Pougnet, Royal Philharmonic Orchestra, sir Thomas Beecham (1946)

    • Franck: Fantaisie Op.16; Final Op.21 - Jeanne Demessieux aux grandes orgues de la Madeleine (1959)

    • Franck: Premier Choral - Jeanne Demessieux aux grandes orgues de la Madeleine (1959)

    • Aubert: Le tombeau de Chateaubriand - Orchestre National de la Radiodiffusion Française, Pierre-Michel Le Conte (1950)

    • Brahms: Ständchen Op.106 N°1, Wiegenlied Op.49 N°4; Wolf: Zur ruh, zur ruh'; Wagner: Wesendonck-Lieder (Schmerzen; Träume); Strauss: Ständchen Op.17 N°2, Morgen Op.27 N°4, Zueignung Op.10 N°1- Lotte Lehman, soprano; Paul Ulanowsky, piano (1941)

    • Krejci: Symphonie N°2 - Orchestre Philharmonique Tchèque, Karel Ancerl (1963)

    • Lyatochinsky: Symphonie N°3 Op.50 - Orchestre Philharmonique de Léningrad, Evgueni Mravinsky (1955)

    • Rameau: Tambourin; Mozart: Menuet K.355; Schumann: Arabesque Op.18; Debussy: Images pour piano, Reflets dans l'eau - Pierre Maillard-Verger (1955)

    • Martinu: Symphonie N°6 H.343 "Fantaisies Symphoniques" - Orchestre de la Radio de Prague, Charles Munch (1967)

    • Mascagni: Cavalleria Rusticana - Giulietta Simionato (Santuzza), Achille Braschi (Turiddu), Carlo Tagliabue (Alfio), Fernanda Cadoni (Lola), Liliana Pellegrino (Lucia), Choeurs et Orchestre de la "Societa Italiana dell'Opera" (sic, en fait la RAI de Turin), Arturo Basile (1950)


    Bonne écoute,
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 952
    Bonsoir.


    Dans la playlist de ce mois, je dois le fichier du Tombeau de Chateaubriand d'Aubert à Schosta. Qu'il trouve ici mes chaleureux remerciements

    Pour mettre le plus d'hommages possibles dans une durée de playlist raisonnable, j'ai désossé certains programmes. Ainsi, la Sonate de Debussy provient du N°2 du Club Français du Disque, un programme "tout Debussy" avec également le Quatuor et la Sonate pour violoncelle et piano. Vous trouverez ces compléments le mois prochain, comme vous trouverez la première face de l'hommage à Lotte Lehmann paru pour ses 75 ans, une autre oeuvre de Reger par Keilberth, un Concerto pour violoncelle de CPE Bach qui accompagnait le Concerto de Stamitz et If he please de Cowell qui accompagnait celui de Sowerby (il y a aussi sur le disque une pièce de Robert Ward que je pourrai mettre en 2064, patience). Au sujet de ce dernier enregistrement, je n'ai pas trouvé de parution datant d'avant 1963 mais mon disque est en stéréo artificielle ce qui laisse à supposer un enregistrement plus ancien.

    Le programme Maillard-Verger vient d'une production du Club National du Disque intitulée "L'évolution du piano" et enregistrée (c'est marqué en gros sur la pochette) par André Charlin. Avec une présentation de Rostislav Hofmann on part de Rameau pour arriver à Prokofiev avec plein de jeunes gens au biberon ou quasi: Jean-Paul Sevilla Jean Laforge, Bernard Ringeissen, Claude Helffer, qui se charge de l'opus 109 de Beethoven. Comme souvent dans ces cas-là, c'est à une dame, Babeth Leonet, que l'on confie du Fauré (le 4e Nocturne). On semble également féminiser Fauré outre-Manche. Ou bien est-ce parce que Kathleen s'appelle Long, comme Marguerite de ce côté-ci du Channel.

    Mario Castelnuovo-Tedesco, dont je vous ai mis le Quintette pour guitare et cordes, est un musicien italien forcé de fuir son pays pendant le fascisme car juif. S'il le souhaite, Claude Torres pourra vous en dire plus, il présente quelques oeuvres du compositeur sur son site.

    Les pièces de Franck par Jeanne Demssieux proviennent d'une intégrale généreusement étalée sur quatre 33 tours pas trop remplis. Le programme de ce mois correspond au premier disque, je vous mettrai les trois autres à l'occasion.

    Enfin, le choix de la Symphonie de Martinu pour rendre hommage à Münch s'explique en partie par mon goût pour le compositeur mais surtout parce que c'est un des rares enregistrement du chef à ne pas être facilement disponible, que l’œuvre lui est dédiée et qu'il en est le créateur. On trouve un enregistrement de studio avec Boston effectué peu après la création chez RCA.


    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  3. #3
    Membre Avatar de Krinou
    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    199
    Merci Mah et très belle année à vous.
    Sans la musique, la vie serait une erreur.

    Nietzsche

  4. #4
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 693
    j'ai trouvé le Debussy étonnamment raide ; pourtant cela commençait à être passé dans les moeurs, et on avait l'impression qu'il déchiffrait une partition écrite la veille... bizarre...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous pouvez créer de nouvelles discussions
  • Vous pouvez envoyer des réponses
  • Vous pouvez envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages