+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 20 sur 55

Discussion: Carlo Rossaro

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798

    Carlo Rossaro

    Il semble difficile de trouver sur Internet quelque chose concernant le compositeur Carlo Rossaro (1827-1878).


    Alfredo Casella lui a rendu hommage dans son livre I Segreti della giara :
    https://books.google.be/books?id=rSh...=PT37&lpg=PT37


    Sa Fantaisie pour double basse et piano :



    (Carlo Rossaro (1827-1878) - Fantasy for Double Bass and Piano)
    Davide Botto (Double Bass) Elena Ballario (Piano)


    me semble noble et sérieuse. Les amateurs du genre fugué trouveront leur bonheur dans une section qui commence à 5:19.

    IP

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Fantaisie pour double basse et piano :
    'Contrebasse', ça ne se dit plus ?

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 745
    C'est par modestie, et non pour se différencier du vulgaire.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    "Double basse" commence à se dire, semble-t-il. Le compositeur Cyril Plante, qui dit aussi "contrebasse", a écrit des Préludes pour Double basse solo.
    IP

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 745
    Taxer quelqu'un d'enquiquineur aussi, ça commence à se dire, et en plus ce n'est pas un anglicisme.
    Vérité en-deçà de la modestie, erreur au-delà. ...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 157
    Cyril Plante a écrit des 'Préludes' qu'on trouve indiqués ici pour 'double bass solo', on trtouve aussi un 'double bass concerto' : normal, c'est un site en anglais.
    Quelle preuve formelle irréfutable a-t-on qu'il utilise lui-même 'double basse' en français, verbalement ou par écrit, en lieu et place de 'contrebasse' ?
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 04/03/2019 à 11h50. Motif: Erreur de balises

  7. #7
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Les amateurs du genre fugué trouveront leur bonheur dans une section qui commence à 5:19.
    C'est pas un genre, la fugue (bis). "Genre fugué" ne se dit pas plus que "double basse", en français, pour contrebasse. Vous qui causez si bien anglais devriez le savoir.
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    Citation Envoyé par nico Voir le message
    C'est pas un genre, la fugue (bis). "Genre fugué" ne se dit pas plus que "double basse", en français, pour contrebasse. Vous qui causez si bien anglais devriez le savoir.

    Premier résultat Google :
    Antoine Reicha : 34 Etudes dans le genre fugué op. 97.
    IP

  9. #9
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 996
    Lequel Reicha, dans la préface à son ouvrage, écrit:
    « Le genre fugué est celui où toutes les parties sont à-peu-près de la même importance ; où l'harmonie, soit à deux, à trois ou à quatre parties, est pure, riche et concise ; où l'on évite avec soin les lieux communs, ainsi que tout ce qui ne mérite aucune attention des personnes instruites.Ce genre est et sera toujours celui que les connaisseurs et les véritables amateurs estimeront le plus, non-seulement parce qu'il est le plus difficile, mais parce qu'il n’est point assujetti au caprice d'un goût frivole et passager, comme tant d'autres productions musicales qui passent de mode et ne résistent point au temps. C’est pourquoi les ouvrages des Händel, des Marcello, des Sébastien Bach, etc. etc. ont pour nous le même intérêt qu’ils ont eu pour les générations passées. »

    Brave Reicha!
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  10. #10
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Premier résultat Google :
    Antoine Reicha : 34 Etudes dans le genre fugué op. 97.
    IP
    Ah oui tiens... Google m'informe que Cherubini a utilisé une fois cette appellation... Et ça s'arrête là. Bref, c'est une idiosyncrasie. Aussi peu courante que l'utilisation de "double basse" en français.
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  11. #11
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    Réponse à mah70 :
    Ce qui est objectif, c'est que "genre fugué" se dit, contrairement à ce qu'a prétendu nico, et je n'ai répondu que sur la question objective. Quant à la question subjective, Reicha avait le droit de placer le genre fugué très haut, mais qui écoute encore ses fugues, aussi extravagantes qu'elles soient ? Et d'ailleurs, qu'écoute-t-on encore de Reicha (même s'il a écrit de la musique de chambre pour cors qui est parfois d'une très agréable liberté d'allure, comme je l'ai signalé sur ce forum) ?
    De toute façon, la première fois que j'ai parlé des fugues, j'ai dit que la plupart des fugues m'ennuient, je n'ai pas dit qu'elles m'ennuient toutes (même si, dans le feu de la polémique, il m'est peut-être arrivé d'employer des formules plus absolues) et j'ai dit aussi, dans le même post, que les plus belles des fugues sont celles de Bach. Dans un post ultérieur, j'ai dit par exemple que j'aime beaucoup la fugue qui forme le centre du premier mouvement de l'Ouverture française de Bach. Et je trouve la fugue de la Fantaisie ci-dessus de Carlo Rossaro très estimable, mais je ne m'attends pas à recevoir ici des avis sur un compositeur aussi ignoré du palmarès officiel.
    Au fait, pourquoi, dans la citation que vous faites de Reicha, avez-vous souligné le nom de Bach et pas celui de Händel ? Parce que vous pensiez me faire un camouflet en citant un éloge de Bach (alors que je suis apparemment le seul sur ce forum à pouvoir citer plus de trois belles cantates de lui) et que vous avez voulu éviter d'avoir l'air de faire un camouflet à lebewohl, qui a cru très drôle de nous ressasser pendant des années son Händel-bashing ?
    IP

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    Citation Envoyé par nico Voir le message
    Ah oui tiens... Google m'informe que Cherubini a utilisé une fois cette appellation... Et ça s'arrête là. Bref, c'est une idiosyncrasie. Aussi peu courante que l'utilisation de "double basse" en français.
    Ça s'arrête là ? Vous ne semblez pas être allé très loin dans les résultats Google. Voici une phrase de Fétis qu'on trouve par Google :

    "Les sonates sont en général dans la [sic] genre fugué."
    Quand vous me dites que l'expression "genre fugué" n'existe pas, je me souviens de ce que vous écriviez ici :
    http://www.mqcd-musique-classique.co...=125589&page=3

    à savoir : "Ce que vous ne comprenez pas, bougre d'âne borné à la tête dure que vous êtes, c'est que cette expression "distinction without a difference fallacy" que vous vous êtes mise en tête et que vous vous entêtez à nous resservir n'existe pas. "
    IP

  13. #13
    Oui, et je persiste et je signe pour les deux.
    De plus la phrase de Fétis est totalement idiote et relève du plus bel amateurisme.
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  14. #14
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    Citation Envoyé par nico Voir le message
    Oui, et je persiste et je signe pour les deux.

    Qui disait "bougre d'âne borné à la tête dure" ?
    IP

  15. #15
    Moi, et je confirme.
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  16. #16
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    Citation Envoyé par nico Voir le message
    Moi, et je confirme.

    Tiens, je créerais bien un fil sur le chef d'orchestre (et compositeur, paraît-il) Nicolas Couton, avec une sélection des messages dont il a honoré ce forum.
    IP

  17. #17
    Ah, vous avez enfin trouvé! Cela fait juste onze ans que je ne suis pas anonyme sur ce forum, pour qui a un peu suivi autre chose que son nombril. Et non, je ne suis pas compositeur. Du tout.
    Oh vous savez, moi, ce que j'en dis, hein...

  18. #18
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 996
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Réponse à mah70 :
    Ce qui est objectif, c'est que "genre fugué" se dit, contrairement à ce qu'a prétendu nico, et je n'ai répondu que sur la question objective. Quant à la question subjective, Reicha avait le droit de placer le genre fugué très haut, mais qui écoute encore ses fugues, aussi extravagantes qu'elles soient ? Et d'ailleurs, qu'écoute-t-on encore de Reicha (même s'il a écrit de la musique de chambre pour cors qui est parfois d'une très agréable liberté d'allure, comme je l'ai signalé sur ce forum) ?
    De toute façon, la première fois que j'ai parlé des fugues, j'ai dit que la plupart des fugues m'ennuient, je n'ai pas dit qu'elles m'ennuient toutes (même si, dans le feu de la polémique, il m'est peut-être arrivé d'employer des formules plus absolues) et j'ai dit aussi, dans le même post, que les plus belles des fugues sont celles de Bach. Dans un post ultérieur, j'ai dit par exemple que j'aime beaucoup la fugue qui forme le centre du premier mouvement de l'Ouverture française de Bach. Et je trouve la fugue de la Fantaisie ci-dessus de Carlo Rossaro très estimable, mais je ne m'attends pas à recevoir ici des avis sur un compositeur aussi ignoré du palmarès officiel.
    Au fait, pourquoi, dans la citation que vous faites de Reicha, avez-vous souligné le nom de Bach et pas celui de Händel ? Parce que vous pensiez me faire un camouflet en citant un éloge de Bach (alors que je suis apparemment le seul sur ce forum à pouvoir citer plus de trois belles cantates de lui) et que vous avez voulu éviter d'avoir l'air de faire un camouflet à lebewohl, qui a cru très drôle de nous ressasser pendant des années son Händel-bashing ?
    IP
    Que voilà un bel étalage de volupté. Maintenant, j'attends avec une impatience folle l'explication (objective, bien entendu, et argumentée, et pas contournée du tout, évidemment) sur "double basse"
    Et, pendant que nous y sommes, vous nous devez encore la liste complète des oeuvres attribuées à Bach qui ont bâti sa réputation mais ne sont pas de lui. Vous ne pouvez pas avoir oublié ça puisque votre mémoire, contrairement à la mienne, est aussi bonne que votre connexion Internet.
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  19. #19
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 798
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Et, pendant que nous y sommes, vous nous devez encore la liste complète des oeuvres attribuées à Bach qui ont bâti sa réputation mais ne sont pas de lui. Vous ne pouvez pas avoir oublié ça puisque votre mémoire, contrairement à la mienne, est aussi bonne que votre connexion Internet.

    Je n'ai pas dit que la réputation de Bach a été construite sur des oeuvres apocryphes, j'ai cité (nommément) un musicologue qui disait que certaines oeuvres qui avaient été portées aux nues quand on les croyait de Bach ont perdu la cote quand on a su qu'elles n'étaient pas de lui. Ce sont des propos que je laissais à la responsabilité du musicologue, mais je ne serais pas étonné s'ils étaient véridiques, car Wilhelm Kempf a raconté quelque chose de semblable : jeune, il avait donné un concert où il jouait à l'orgue deux préludes, un de lui-même et un de Bach. Sur le programme, les noms des deux compositeurs avaient été inversés et le critique de service avait loué la géniale audace de "Bach", qu'il mettait en contraste avec l'académisme de "Kempf". Bon, je répète que j'aime beaucoup un grand nombre d'oeuvres de Bach et je répète aussi que quand j'ai créé un fil "Vos 20 cantates préférées de Bach", j'ai été le seul à en citer plus de trois.
    IP

  20. #20
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 996
    Joli rétropédalage. A l'époque, vous ne sembliez pas vous distancer une seconde de ses propos. Pour vous il était docteur en musicologie, ça voulait tout dire.

    Et pour "double basse, c'est quoi l'explication? Sans parler de la perte d'un "f" au nom de Wilhelm Kempff? Deux fois dans un seul message, vous aurez du mal à plaider la faute de frappe.
    L'amusant, maintenant, c'est de vous imaginer fouillant mes 5912 messages pour en trouver un où j'écorche un nom propre. Rassurez-vous, vous en trouverez...
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages