+ Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 1 2 3
Affichage des résultats 41 à 55 sur 55

Discussion: Carlo Rossaro

  1. #41
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597
    http://www.docenticonservatorio.org/...aro-Torino.pdf

    On peut y lire (traduction google):

    Sonata dédié à Richard Wagner est l’aboutissement de l’enthousiasme, de dévotion, de l'admiration de Rossaro pour son idole.
    Avec cette œuvre en 1876, le compositeur participe et remporte le I au concours Bartolomeo Cristofori de Florence, organisé
    pour initiative de Stefano Golinelli au sein de l'Académie de l'Institut royal de musique de la ville.
    C’est sans doute le travail de piano le plus complexe et le plus important de Rossaro. ce qui exprime de manière complète et
    sincère la personnalité, les dons et aussi faiblesses; par conséquent, il reflète également les résultats les plus complets et les
    plus aboutis de la production de pianos italiens du XIXe siècle...
    Dernière modification par Niccolo ; 09/03/2019 à 11h37.

  2. #42
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 767
    Merci pour cette intéressante information, Niccolo.
    IP

  3. #43
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 956
    Bonsoir.


    C'est peut-être parce que je ne suis pas fan de contrebasse mais j'ai trouvé ça "pure formula" comme dit la critique américaine pour les films sans originalité fabriqués selon des recettes éprouvées. Pas mauvais, juste neutre, sans rien qui attire vraiment l'oreille. Des trémolos pour faire dramatique, une fugue qui tourne court pour faire sérieux...
    Dans le genre compositeur-italien-qui-n’a-pas-écrit-d’opéra-ou-presque (Rossaro semble avoir composé une Cassandre*), je préfère le (relativement) plus connu Giuseppe Martucci, mais je ne connais pas sa musique de chambre.


    *Renseignement glané dans le PDF mis en lien par Niccolo
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  4. #44
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 700
    Je ne connais pas non plus l'éventuelle musique de chambre de Martucci mais il a écrit de belles choses pour orchestre.

  5. #45
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 956
    Je pense à ça... On associe toujours les compositeurs italiens à l'opéra et ceux qui ont évité les oeuvres lyriques sont généralement peu connus. Or il y a un compositeur italien illustrissime, très admiré en son temps, l'un des trois ou quatre grands noms de la musique italienne, qui n'a jamais composé d'opéra. Vous voyez de qui je veux parler?
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  6. #46
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 700
    non... Scarlatti(s)? Boccherini? Berio? Morricone?

    je ne suggère pas les Gabrielis, ni Gesualdo, ni Frescobaldi, ni Allegri, enfin les trop vieux ou trop religieux
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  7. #47
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 700
    En attendant la réponse, voici un lien vers "Canzone dei Ricordi" de Martucci, dans la BM

    http://www.mqcd-musique-classique.co...ead.php?t=6778
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  8. #48
    Co-Administrateur Avatar de Admin MQCD
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    2 624
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    (...) un compositeur italien illustrissime, très admiré en son temps, l'un des trois ou quatre grands noms de la musique italienne, qui n'a jamais composé d'opéra. Vous voyez de qui je veux parler?
    J'aurais dit Boccherini moi aussi ... qui a écrit des oratorios mais (à ma connaissance) aucun opéra ; mais bon ... l'un des trois ou quatre grands noms de la musique italienne (sans vouloir en nul cas lui manquer de respect ...)

    (on se croirait dans le Mais Qui Est-ce Donc )


    (Phil)

  9. #49
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 956
    Du niveau de renommée de Verdi ou de Vivaldi, sauf erreur de ma part, et admiré comme rarement par les musiciens de sa génération dans l'Europe entière.
    Indice: son nom se termine par un "i"
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  10. #50
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 700
    moussorgski? finzi? debussi?
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  11. #51
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 700
    frescobaldi? corelli? torelli? tartini? Paganini?
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #52
    Co-Administrateur Avatar de Admin MQCD
    Date d'inscription
    juillet 2007
    Messages
    2 624
    Frescobaldi ?



    (Phil)

  13. #53
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    5 956
    Je manque de repère sur la réputation ultra-démente et fantabuleuse de Frescobaldi, Corelli, Torelli et Tartini, mais c'est bien Paganini que j'avais en tête.


    Et, causant de noms en "i", une petite histoire cinématographique. Un jour, Luchino Visconti a été pris en flagrant délit de mauvaise humeur, disant pis que pendre de "ces réalisateurs italiens avec leur nom en « ni »", manière commode de dauber en un seul mouvement Antonioni, Pasolini, voire Comencini, et Fellini. Lequel apprenant la remarque demanda innocemment: "il a dit ça, Viscontini?".


    Nous sommes loin de Rossaro (quelle idée, aussi, de ne pas s'appeler Rossaroni).
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  14. #54
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 700
    Paganini ne devait-il pas surtout sa réputation à son talent, ou son génie de violoniste? Certes son 24e caprice a été utilisé par les plus grands (Liszt, Schumann, Brahms, Lutoslawski, Rachmaninoff), mais sinon? bon je reconnais que je suis incapable d'écouter plus de deux de ces caprices en v.o. mais je ne suis guère fana de violon solo. Je me trompe peut-être.

    Frescobaldi a eu, je crois, une influence mondiale, enfin européenne. Corelli était admiré de tous ses contemporains (y compris Bach, Haendel, COuperin, apparemment), et lui aussi a fourni un thème à Rachmaninoff. Le concerto grosso lui devrait beaucoup. Mais j'avoue que je connais pas du tout...

    Tartini c'est aussi comme violoniste qu'il a été connu, donc bon...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  15. #55
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 104
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    Certes son 24e caprice ... mais sinon?.
    Il y a pour tout violoniste 2 monuments : les sonates et partitas de JSB, et les 24 caprices. Rares sont celles et ceux qui se risquent aux unes et aux autres en live direct vif sur scène.
    Sinon, le catalogue MS recense 134 oeuvres, et il y en a qq unes en rab.
    Les concertos sont les second best known oeuvres, surtout le 2° et sa clochette. Et aussi quelques variations, Le Streghe ou Le Carnaval de Venise par exemple ne sont pas piquées des charançons.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages