+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Discussion: autres bijoux...

  1. #1
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597

    autres bijoux...

    Si vous voulez "promouvoir" des morceaux selon vous très réussis mais dans l'ombre de chefs-d'oeuvre incontournables, c'est ici qu'il faut les placer...

    Je commence par ceci:


  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Voici une vidéo postée récemment sur YouTube :



    (Camille Saint Saëns, Rapsodie bretonne, Op 7 bis)
    Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo David Robertson, conductor


    Cela me semble poétique, évocateur et d'une écriture peut-être assez simple mais belle.
    IP

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Une bagatelle...



    et une autre



    quand Beethoven s'amuse en étant très sérieux
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Bach baroque dans une des premières acceptions du terme

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  5. #5
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Tiré de la "couronne de chansons pour voix de basse" de Loewe

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  6. #6
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Je ne crois pas qu'on connaisse beaucoup ces études de Prokofiev ; ici dans la version dans laquelle je les ai découvertes

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  7. #7
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Pas le plus connu des lieder de Schubert, avec une pensée pour Jörg Demus

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  8. #8
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Cette chanson harmonisée par Copland n'aura aucune palme d'or en raison de son texte misogyne et spéciste

    Dernière modification par lebewohl ; 20/05/2019 à 21h45.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Un Demus en valant un autre, voici une petite Allemande où Mozart se prend pour Bach :

    (Mozart - Suite KV.399 - Allemande - Demus)
    IP

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 120
    Mozart se prend pour Bach.

    Quelle audace. Ces petits jeunots ne se prennent vraiment pas pour rien.
    L'adéquation entre C.D. Friedrich et son Voyageur contemplant une mer de nuages, et cette bluette de Mozart est parfaite.

  11. #11
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Si ça se trouve Mozart connaissait Bach, on voit tellement de choses bizarres.

    Demus avait le chic pour jouer des choses pas trop connues, en plus des tubes!
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 768
    Tout d'abord, pour dissiper toute équivoque, je précise que je considère bel et bien comme un bijou l'Allemande de Mozart que j'ai citée plus haut. Quand je disais que Mozart s'y prend pour Bach, c'était une de ces innocentes familiarités que les grands esprits se permettent l'un envers l'autre.
    Bagatelle pour bagatelle, voici une pétillante Gavotte Pompadour d'un certain Henri Verley (1823-?), parfaitement oublié. Le son n'est pas extraordinaire, mais on fera avec ce qu'on a.




    (Henri Verley: Gavotte Pompadour, Op. 18)
    Phillip Sear plays a sparkling gavotte from 1872 by the talented but obscure French composer and pianist Henri Verley (1823-?)

  13. #13
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 711
    Comme il arrive souvent quand on flâne sur la toile, comme on flânait dans les dictionnaires, en cherchant autre chose, je trouve quelque chose ; pas vilain, si?

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  14. #14
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597
    [QUOTE=lebewohl;134464]Je ne crois pas qu'on connaisse beaucoup ces études de Prokofiev ; ici dans la version dans laquelle je les ai découvertes

    belle étude op.2 de Prokofiev je trouve aussi. Et déjà très caractéristique!

  15. #15
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597
    En passant un très beau disque pour sortir des sentiers battus avec deux pianos bosendörfer...



  16. #16
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 120
    Défendre la "splendeur du piano français" de la fin du XIX° sur des Bösendorfer, c'est tout à fait judicieux ! Quand il y a de si beaux instruments français de l'époque, même déjà lorsque Corre/Exerjean enregistraient ...
    Mais c'est en effet un joli disque.

  17. #17
    Membre Avatar de Niccolo
    Date d'inscription
    septembre 2014
    Localisation
    Marseille
    Messages
    597
    Citation Envoyé par The Fierce Rabbit Voir le message
    Défendre la "splendeur du piano français" de la fin du XIX° sur des Bösendorfer, c'est tout à fait judicieux ! Quand il y a de si beaux instruments français de l'époque, même déjà lorsque Corre/Exerjean enregistraient ...
    Mais c'est en effet un joli disque.
    Oui je n'avais pas prêté cas à ce détail. Je suis d'accord, cela aurait été plus cohérent.

    Sur piano Erard:


  18. #18
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 120
    C'était une boutade - comme on dit à Dijon !

    Sur piano Erard:
    Ah, voilà ! Celui sans qui tant de choses n'eussent pas été possibles ! (enfin, si ce n'avait été lui, c'eût été un autre !)

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages