+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 1 2 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 21 à 40 sur 45

Discussion: Faire le buzz, euh, le bzzz

  1. #21
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198

  2. #22
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198
    Ah, et aussi ...


  3. #23
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198


    On aura noté que dans ce concert en terre anglophone, Szigeti annonce une pièce de 'François' Schubert, c'est à dire Franz Anton (1808-1878), et non pas le célébrissime Franz (1797-1828)
    Si vous persistez dans l'écoute, il y en a d'autres interprétations, très audibles.
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 23/05/2019 à 15h40.

  4. #24
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198
    Les lucioles, c'est mignon ...








  5. #25
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198
    Pardon, j'ai été trop rapide, j'ai doublonné éhontément.
    Bon, je vais essayer d'être attentif.








    Il y a bien ceci ... mais ce n'est pas vraiment d'un insecte qu'il s'agit ...






    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 23/05/2019 à 16h10.

  6. #26
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198

  7. #27
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198


    J'entends de mon lit
    La situation est tragique
    J'entends de mon lit
    Comme une musique
    Un genre de moustique
    Un ouistiti de cet acabit
    Un genre de bête vole dans la nuit.
    J'entends quelque chose qui bourdonne
    Comme un moteur qui ronronne
    A la manière d'un énorme bombardier
    II est là, tout près, qui résonne
    II est là qui fanfaronne
    Sans cesse, il passe et repasse sous mon nez.
    Sans bouger, j'épie
    Paralysé par la panique
    Sans bouger, j'épie
    Tapi dans la nuit
    C'est le bruit typique
    Le cri de la bête qui pique
    C'est le bruit qui pique, typique au moustique.
    J'entends quelque chose qui bourdonne
    Comme un moteur qui ronronne
    A la manière d'un énorme bombardier
    II est là, tout près, qui résonne
    II est là qui fanfaronne
    Sans cesse, il passe et repasse sous mon nez.
    Les yeux tout bouffis
    A l'affût du moindre trafic
    Les yeux tout bouffis
    Debout sur le lit
    J'épie la musique
    Le bruit de la bête qui pique
    J'épie la musique typique au moustique.
    Mais voilà, je ne l'entends plus
    L'atmosphère est tendue
    Lequel de nous deux va frapper le premier?
    Je suis armé, bien entendu,
    D'une espèce de massue
    La corrida va pouvoir commencer.
    Si j'ai bien compris
    Si j'ai bien saisi la tactique
    Ou bien je l'occis
    Ou c'est lui qui pique
    Je sonne l'hallali
    J'ouvre la lumière électrique
    J'en ai ma claque de tourner en bourrique.
    Ça ne fait pas l'ombre d'un pli
    Il est là, c'est bien lui
    Qui me regarde en me faisant des pieds d'nez
    Il est là, tout près du nombril
    Il est là, c'est bien lui
    Qui s'en va
    Qui s'enfuit
    Tout là-bas
    Dans la nuit...
    J'entends de mon lit
    La situation est tragique
    J'entends de mon lit
    Comme une musique
    Un genre de moustique
    Un ouistiti de cet acabit
    Un genre de bête vole dans la nuit.

  8. #28
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Comment ai-je pu oublier l'immortelle "gavotte des vers luisants" de Paul Lincke? (c'est le titre français légitime, j'ai la partition d'époque ou à peu près!) Merci de l'avoir rappelée.

    A propos de Würmchen (petit ver, en cisrhénanie), une autre bestiole, Marienwürmchen (la coccinelle)



    et en français

    Dernière modification par lebewohl ; 24/05/2019 à 08h45.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  9. #29
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    et de nouveau quelques papillons, vu par (Moriz) Rosenthal et Saint-Saëns



    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  10. #30
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Et cette chanson piquante de Poulenc

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  11. #31
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Czzzz czzzzz czzzz czzzz l'été approche! Chabrier (et Rosemonde Gérard)

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  12. #32
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198
    A propos de cigale (je ne sais plus si cela a déjà été proposé, je n'ai pas le courage de tout relire - si ça doublonne, mille excuses)



    Et puis aussi, par ailleurs :










  13. #33
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198







  14. #34
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198

  15. #35
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198





  16. #36
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198

  17. #37
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198







  18. #38
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    Il y a une pièce pour choeur et orchestre de Janacek qui parle (notamment) de moustiques (les choristes font bzzz en tchèque, justement ; j'ai oublié l'orthographe). Je n'arrive pas à en retrouver le titre : si quelqu'un trouve, merci d'avance! (une oeuvre de jeunesse, si mes souvenirs sont bons).
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  19. #39
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 198
    Ce doit être en effet une pièce de jeunesse pour choeur d'hommes, Les Moustiques (Komáři), dans les Quatre Choeurs moraves JW IV/28 (1900-1906). Mais de là à le trouver ...
    Il y a aussi un moustique dans La Petite renarde rusée, au début du I, avec un grillon, une sauterelle ...
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 25/05/2019 à 16h44.

  20. #40
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 791
    ah voilà Komari, exactement! Merci. Je trouve une version chorale a cappella que je ne reconnais pas du tout (et qui ne m'a pas l'air totalement juste) et une version pour voix et quatuor par Iva Bittova, et ce n'est pas ça non plus... je vais chercher plus avant!

    La petite renarde, j'ai proposé ça au début.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages