+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Discussion: Maxim Berezovs'ky

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 800

    Maxim Berezovs'ky

    Comme à peu près chaque fois que je découvre un compositeur intéressant, il est inconnu sur mqcd mais connu sur le forum musiqueclassique.
    Voiciune sonate pour violon et piano de Maxim Berezovs'ky :




    (Maxim Berezovs'ky (1745-1777) - Violin sonata in C (1772))
    Autor: Maxim Berezovs'ky (1745-1777)
    Obra: Violin sonata in C (1772)
    Intèrprets: Yulia Berinskaya (violin); Stefano Ligoratti (pianoforte)


    Je pense qu'en 1772, Mozart n'avait pas encore écrit beaucoup de morceaux comparables au mouvement lent (3:49 à 7:54) de cette sonate de Berezovs'ky.


    Sur d'autres oeuvres de lui, voyez
    http://musiqueclassique.forumpro.fr/...ime-berezovski


    IP

  2. #2
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 010
    Bonsoir.


    De Berezovsky (à quoi correspond cette graphie avec apostrophe, sauf erreur il n'y a logiquement jamais de yod entre deux consonnes?) je ne connais que ce choeur, que j'avais beaucoup aimé:





    Cette Sonate ne me semble pas être du même niveau même si elle est agréable. La fin du dernier mouvement est abruptement coupée. Manquerait-il une coda?
    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 766
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Comme à peu près chaque fois que je découvre un compositeur intéressant, il est inconnu sur mqcd mais connu sur le forum musiqueclassique.


    IP
    ben ouais on n'est qu'une bande d'ignares, que voulez-vous...
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 800
    Citation Envoyé par lebewohl Voir le message
    ben ouais on n'est qu'une bande d'ignares, que voulez-vous...
    Cela me rappelle Pierre-Antoine Cousteau, qui dans son livre Hugothérapie, citait sous le titre "Les aveux spontanés" ce vers de Victor Hugo :
    Oui, je le reconnais, je suis un imbécile.


    Sérieusement : il me semble indéniable que sur le forum "Musique classique", il y beaucoup de sensibilité musicale et très peu de lapins féroces.
    IP

  5. #5
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 010
    Pierre-Antoine Cousteau? Celui qui demandait la mise en camp des Juifs dans Je suis partout, dont il était un des piliers? On sent de votre part de saines lectures et des références choisies, mon cher Jean-Paul

    Sérieusement: il y a effectivement beaucoup de sensibilité musicale et très peu de lapins féroces sur le forum "Musique classique" mais, les connaissant comme je les connais (j'y suis intervenu à une époque avant d'être nommé modérateur ici), ils vous auraient très vite viré si vous leur aviez joué votre grand air du "je suis un génie, tous ceux qui ne pensent pas comme moi sont des abrutis".

    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  6. #6
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 766
    Il y a des interventions très intéressantes en effet ; mais j'apprends aussi que Wagner et Mahler ont recouru à la bitonalité et qu'il y a des ondes Martenot dans Daphnis et Chloé. Il y a des coquilles partout, hein.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  7. #7
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 165
    Ce qu'on peut lire sur Berezovsky ici http://musiqueclassique.forumpro.fr/...ime-berezovski

    est la démarque à peine modifiée de ce qu'on peut lire ici https://fr.wikipedia.org/wiki/Maksim_Berezovsky
    (article lui-même maladroitement démarqué de l’article Maksym Berezovsky dans en.wikipedia.org)

    Vous trouverez par exemple et entre autres dans les deux articles en français cette phrase sibylline qu’on a laissé subsister verbatim sur musiqueclassique.forumpro.fr
    (‘pro’, c’est censé garantir que c’est ‘professionnel’ ?) :

    « Son œuvre la plus connue est la chorale sacrée écrite pour l'Église orthodoxe » [sic].

    Si l’on veut se renseigner sérieusement sur Berezovsky, peut-être peut-on avantageusement consulter ceci :

    http://www.caromitis.com/eng/catalog...cm0022003.html

    ou/et ceci :

    http://www.encyclopediaofukraine.com...vskyMaksym.htm


    Pour les amateurs de musique chorale religieuse ukrainienne, on peut aussi s’intéresser au quasi contemporain de Berezovsky, Artemij/Artemy/Artem/Artème Vedel (Vedelsky):

    http://www.encyclopediaofukraine.com...VedelArtem.htm

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Art%C3%A8me_Vedel
    (traduit depuis https://de.wikipedia.org/wiki/Artem_...ldid=101402780)


    dont on trouve des œuvres sur YT.

    La graphie ‘Berezovs’ky/kij’ viendrait-elle d’un particularisme de la langue ukrainienne ? Je dis ça tout à fait au hasard, je n’y connais rien ni en russe ni en ukrainien.
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 01/09/2019 à 21h33.

  8. #8
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 800
    Quel dommage que TheFierceRabbit, qui connaît si bien Berezovsky, ne nous en ait jamais parlé, et qu'il préfère accumuler les bourdes philologiques..
    IP

  9. #9
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 165


    Quelle scie ...
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 02/09/2019 à 11h10.

  10. #10
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 165
    musiqueclassique.forumpro.fr donne 1740 comme date de naissance de Berezovsky.
    ]http://musiqueclassique.forumpro.fr/t6033-maxim-berezovsky-maxime-berezovski
    La vidéo YouTube de la sonate pour violon et clavecin donne 1745.
    La sonate de Berezovsky est datée de 1772.
    Le compositeur avait donc 27 ou 32 ans.

    En 1772, Mozart avait 16 ans.
    Il est probable qu’en effet l’adolescent, si mature fût-il déjà, n’avait pas encore écrit de morceaux tels qu’il en écrira en 1783 à 27 ans ou 1788 à 32 ans.

    1783, c’est l’année de la messe du Credo, des 15°/16° quatuors, de la symphonie Linz, de la Gran Partita, des sonates pour piano 10 à 13, …
    1788, c’est l’année de la 15° sonate pour piano, du 2° quintette à cordes, du concerto du Couronnement, de l’Adagio en ut mineur K 540, de l’Adagio et Fugue en en ut mineur K 546, des 39°/40°/41° symphonies, …
    Est-on sûr que dans tout cela – entre autres – on ne trouverait nulle part de morceaux comparables au mouvement lent de la sonate de Berezovsky ?

    Pour la petite histoire, Mozart passa brillamment le redoutable concours final de l'Academia de’ Filarmonici de Bologne, jouissant d’un prestige incontesté dans toute l’Europe, en 1770 à l’âge de 14 ans.
    Berezovsky le remporta aussi en 1771, soit à 26 ou 31 ans. Si méritant qu'il soit, il s'est quand même fait largement damer le pion par Wolfgang Amadeus.

  11. #11
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 800
    Bien sûr que Mozart a amené la musique beaucoup plus loin qu'il ne l'avait trouvée, mais il est intéressant de savoir où il l'avait trouvée exactement. Il me semble que dans les meilleurs passages du mouvement lent de la sonate de Berezovsky, on entend quelque chose que Mozart n'avait pas encore fait entendre. Si maintenant c'est à l'apport de Berezovsky qu'on s'intéresse, et non à celui de Mozart, il vaudrait sans doute mieux comparer Berezovsky à Haydn. J'ai créé un fil sur lequel j'ai cité de fort belles sonates de Haydn pour piano (sans violon), mais je n'ai pas de mémoire une idée précise de leur chronologie et je n'ai pas le courage de me lancer dans des "comparatifs", comme disent certains.
    IP

  12. #12
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 165
    Ce fil a été lancé par l’un des membres du forum.

    Y ont également contribué, chronologiquement : mah70, lebewohl, moi.

    Est-il permis de remarquer que la comparaison entre Berezovsky et Mozart n’a été le fait en tout premier lieu ni de mah70, ni de lebewohl, ni de moi ?

    La comparaison avec Mozart étant erronée et ayant fait long feu , il semble à présent falloir établir la comparaison Berezovsky / Haydn
    il vaudrait sans doute mieux comparer Berezovsky à Haydn
    Néanmoins,
    je n'ai pas le courage de me lancer dans des "comparatifs"
    dit le lanceur de comparaisons successives.

    J’espère que tout le monde arrive à suivre.


    Par ailleurs, est-il également permis de suggérer que plutôt que de douteux auteurs du milieu du XX° siècle, la lecture de l'instructif ouvrage Histoire de la musique russe des origines à la Révolution (André Lischke, Fayard, 2006) aurait permis à ‘certains’ de découvrir l’existence de Maksim Berezovsky depuis un 'certain' temps déjà ?
    Dernière modification par The Fierce Rabbit ; 02/09/2019 à 21h29.

  13. #13
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 800
    Vous prouvez une fois de plus votre incapacité à la logique élémentaire. Je m'intéresse à ce que Mozart a apporté de neuf à la musique, pas à savoir si à l'âge de 16 ans il avait des excuses à ne pas avoir encore dépassé ses prédécesseurs. Comme je m'intéresse moins aux influences possibles entre les deux aînés de Mozart que sont Haydn et Berezovsky, je laisse des comparaisons entre eux à ceux que ça intéresse plus que moi.

    IP

  14. #14
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 165
    Amen. Compliments pour votre noyade du poisson. Ce sera le mot de la fin.

  15. #15
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 800
    Le mouvement lent de la sonate de Berezovsky me semble annoncer certaines musiques tout(es) en soupirs, haletantes, de Mozart et de Beethoven.


    Il y a par exemple le mouvement lent du quatuor pour piano et cordes K 493 de Mozart :



    (Mozart - Quartet for Piano, Violin, Viola & Cello - K 493)
    Emanuel Ax - Piano, Isaac Stern - Violin, Jaime Laredo - Viola, Yo-Yo Ma - Cello


    (très supérieur au morceau de Berezovsky, évidemment).


    Ou encore le lied "Wonne der Wehmut" de Beethoven (auquel ne manque pas l'obsédante petite gamme descendante) :



    (Elly Ameling; "Wonne der Wehmut"; Ludwig van Beethoven)
    Elly Ameling--soprano, Dalton Baldwin--piano, 1972

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages