Un peu à l’avance pour notre montage trimestriel (normalement pour le cinquième mardi). En raison de l'évolution de la programmation ces dernières semaines, j'ai pensé que je vous devais quelque chose d’inédit…

Les deux montages que j'ai préparés pour octobre explorent Beethoven dans le contexte d’adaptations et d’orchestrations. La pièce principale de cette semaine, le concerto pour piano op. 61a, est une adaptation simple de son concerto pour violon, remplaçant le violon solo par le piano.

Peut-être en raison du manque de succès du Concerto pour violon lors de sa création et à la demande de Muzio Clementi, Beethoven l'a révisé dans une version pour piano et orchestre. Pour cette version, qui est présente sous forme de croquis dans l'autographe du concerto pour violon en même temps que des révisions de la partie solo, Beethoven a écrit une longue cadence au premier mouvement quelque peu spectaculaire qui met en scène le timbalier de l'orchestre et le pianiste solo.

Plus récemment, le concerto fut arrangé en concerto pour clarinette et orchestre par Mikhail Pletnev. Robert Bockmühl (1820 / 21–1881) a muté le rôle de violon solo au violoncelle et l'a joué comme un concerto pour violoncelle; Gary Karr a joué l'arrangement de Bockmühl sur une contrebasse accordée en quintes comme concerto pour contrebasse.

Le soliste d’aujourd’hui, Daniel Barenboim (qui joue également le rôle de chef d’orchestre) a enregistré quelques intégrales de l’œuvre pour piano de Beethoven, notamment en tant que soliste et chef d’orchestre pour les cinq concertos «numérotés» avec le Staatskapelle Berlin (pour Decca) et avec Otto Klemperer en tant que chef avec le Philharmonia (et New Philharmonia) pour EMI. Ces premiers concertos sont de la même époque que son premier cycle complet de sonates de Beethoven pour EMI (publié entre 1967 et 70, et reprise complètement pour l’ère numérique au milieu des années 2000). Impressionnant, il joue toutes les sonates de mémoire. (C'est environ 11 heures de musique!)

De cet ensemble analogique, j’ai retenu les sonates 5 et 16 en complément de programme aujourd’hui.

Bonne écoute!

Ludwig van BEETHOVEN (1770-1827)
Toutes les pièces sont interprétées par Daniel Barenboïm, piano

Sonate pour piano No. 5 en ut mineur Op. 10, No.1
Sonate pour piano No. 16 ien sol majeur, Op. 31, No. 1

Concerto en ré majeur (après le concerto pour violon Op. 61), Op.61a
English Chamber Orchestra
Daniel Barenboïm, dirigeant du clavier

Détails – https://archive.org/details/pcast324-Playlist
Hyperlien Pod-O-Matic - https://www.podomatic.com/podcasts/i...00_00_00-07_00