+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: Bach dans toute sa grandeur

  1. #1
    - Avatar de mah70
    Date d'inscription
    novembre 2007
    Localisation
    Saint-Julien-Molin-Molette
    Messages
    6 016

    Bach dans toute sa grandeur

    Bonsoir.

    Enfin du Bach qui ne sonne pas "divine machine à coudre". Comme quoi il suffisait d'un petit arrangement de rien du tout pour rendre vie à ces laborieux classiques...


    Le prélude en ut du Clavier bien tempéré:



    L'Air de la 3e suite pour orchestre:



    La seule certitude que j'ai, c'est d'être dans le doute. (Pierre Desproges)

  2. #2
    Administrateur Avatar de Philippe
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Jemappes / Valencia
    Messages
    8 056
    Citation Envoyé par mah70 Voir le message
    Enfin du Bach qui ne sonne pas "divine machine à coudre". Comme quoi il suffisait d'un petit arrangement de rien du tout pour rendre vie à ces laborieux classiques...
    Pourquoi se limiter à Bach ?




  3. #3
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    On n'avait pas attendu Lefèvre ni Clayderman





    (bon c'est abusé, dans le choix de l'interprétation, je reconnais)
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  4. #4
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Mais quelquefois c'est réussi, non?








    ou, pour d'autres moments du Clavier bien tempéré (pas forcément aussi réussi, mais enfin comparé à Clayderman...)





    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    6 176

  6. #6
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Pas si mal mais je préfèrerais l'accordéon seul, je n'aime pas trop le mélange avec les autres instruments. Il y a à la station de métro Concorde à Paris, presque constamment, un accordéoniste qui joue, notamment, quelques tubes pour orgue de Bach à l'accordéon solo, c'est assez réussi. Il est vrai que, d'une certaine façon, les instruments sont proches et l'accordéon devrait être surnommé orgue, plutôt que piano, à bretelles.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  7. #7
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    Est-ce que ceci compte?
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  8. #8
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 773
    La question ne se pose pas ici :

    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  9. #9
    Co-Administrateur
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    1 002
    Wah, R. Lefebvre (c'est la bonne orthographe de son nom), c'est du gratiné ! Je viens de lire sa fiche Wikipedia : premier prix de piano et de flûte, études musicales de haut niveau, fallait bien pour "arranger" JSB comme ça !
    A part ça,faut des questions subsidiaires pour le départager d'avec T. Rossi et R. Clayderman...

    Merci à Leb' de m'avoir fait découvrir les transcriptions de Stravinsky. Celle que je préfère est la première jouée dans cette vidéo (le si mineur du premier livre) : son caractère à la fois mystique et un peu austère me semble mieux convenir à Stravinsky que celui des trois autres.

    Quant à J. Loussier, aux Swingle singers et à PDQ Bach, leur éloge n'est plus à faire depuis longtemps !

    Musicalement,
    l'obsédé des incunables

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages