+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Discussion: André Schuen, baryton

  1. #1
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 909

    André Schuen, baryton

    Je crois qu'on n'a pas encore parlé du baryton André Schuen sur le forum. Voici un moment agréable à passer :




    (André Schuen; "Der Wanderer an den Mond"; Franz Schubert)
    André Schuen--baritone
    Daniel Heide--piano
    2018


    IP

  2. #2
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    947
    Merci pour le lien. Très beau "son". Pardonnez-moi, mais je trouve ça ein bischen zu viel.

  3. #3
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 909
    Vous avez dit un jour que vous n'aimez pas l'art lyrique...
    C'est vrai qu'on peut trouver ça un peu surjoué, un peu léché, mais au moins il a des moyens, notamment un beau timbre. On est loin de la catastrophe du vieux Fischer-Dieskau.
    IP

  4. #4
    Modérateur Avatar de lebewohl
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Paris
    Messages
    8 982
    C'est en effet un peu précieux dans l'élocution et je trouve la voix un peu "tubée" par moment ; il faudra que je l'écoute de nouveau et dans d'autres oeuvres. Sinon beau timbre en effet! Mais je préfère de loin Krimmel que vous proposez ailleurs.
    Il s'engendre beaucoup d'abus au monde ou, pour le dire plus hardiment, tous les abus du monde s'engendrent de ce qu'on nous apprend à craindre de faire profession de notre ignorance.

    Montaigne

  5. #5
    Membre
    Date d'inscription
    octobre 2007
    Messages
    947
    Citation Envoyé par InnocentParadis Voir le message
    Vous avez dit un jour que vous n'aimez pas l'art lyrique...
    C'est vrai qu'on peut trouver ça un peu surjoué, un peu léché, mais au moins il a des moyens, notamment un beau timbre. On est loin de la catastrophe du vieux Fischer-Dieskau.
    IP
    Si j'ai écrit que je n'aimais pas l'art lyrique, j'ai péché par imprécision . Ce sont les timbres que je trouve artificiels, au point parfois de me taper sur le système. Mais je suis complètement gaga de l'Orféo, j'adore les opéras de Mozart; Gluck bien sûr... Fidelio est pour moi incontournable tout autant qu'inclassable, ainsi que Le Freischütz. Carmen, et bien sûr certains airs des pêcheurs de perles, parmi les plus beaux IMHO de toute l'histoire de la musique. J'entends aussi des beautés dans l'opéra italien du XIX°, mais je trouve assez difficile d'écouter un opéra entier. Quant à Wagner, je reste envoûté par certains passages orchestraux (avec choeurs notamment), mais j'ai quand même l'impression qu'il faut une motivation extra-musicale pour s'enfiler les tunnels interminables du gross Richard, notamment de la Tétralogie.



    Voila. J'espère que je n'ai pas été aussi assommant que certains de ces passages!

  6. #6
    Membre
    Date d'inscription
    juin 2011
    Messages
    1 909
    Citation Envoyé par JEFF Voir le message
    Si j'ai écrit que je n'aimais pas l'art lyrique, j'ai péché par imprécision . Ce sont les timbres que je trouve artificiels, au point parfois de me taper sur le système. Mais je suis complètement gaga de l'Orféo, j'adore les opéras de Mozart; Gluck bien sûr... Fidelio est pour moi incontournable tout autant qu'inclassable, ainsi que Le Freischütz. Carmen, et bien sûr certains airs des pêcheurs de perles, parmi les plus beaux IMHO de toute l'histoire de la musique. J'entends aussi des beautés dans l'opéra italien du XIX°, mais je trouve assez difficile d'écouter un opéra entier. Quant à Wagner, je reste envoûté par certains passages orchestraux (avec choeurs notamment), mais j'ai quand même l'impression qu'il faut une motivation extra-musicale pour s'enfiler les tunnels interminables du gross Richard, notamment de la Tétralogie.
    En effet, ma mémoire avait un peu simplifié.
    Voici ce que vous avez écrit (d'ailleurs dans une salubre et réjouissante exécution de Barthes) :
    "Je ne suis pas amateur de lieder, aussi ma perception des enregistrements de Souzay n'a peut-être aucun intérêt, mais je ne vois pas -je n'entends pas- en quoi ce Monsieur est plus maniéré qu'un Fischer-Diskau. On aurait aimé que Maîîître Barthes (que je ne lis point dans le texte) citât ses (p)références en matière d'interprétation de lieder. Dans Der Zwerg, sa cible m'a paru avoir du souffle, de l'ampleur; mon ignorance du texte m'interdit d'affirmer que cette puissance d'expression est pertinente, mais je suis loin de trouver cela insupportable, alors même que je n'ai aucune inclination pour les voix lyriques en général."
    http://www.mqcd-musique-classique.co...?t=7886&page=1
    Dernière modification par InnocentParadis ; 17/05/2020 à 08h33.

+ Répondre à la discussion

Informations de la discussion

Utilisateur(s) sur cette discussion

Il y a actuellement 1 utilisateur(s) naviguant sur cette discussion. (0 utilisateur(s) et 1 invité(s))

     

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages